5 juil. 2017

Lancement de GESCOD : nouvelle plate-forme de coopération régionale


Frédéric Pfliegersdoerffer, Conseiller régional, Président de la Commission Relations Internationales et Transfrontalières, et Gérard Ruelle, Président de GESCOD, ont présenté ce mercredi 5 juillet, lors d’une conférence de presse, la nouvelle plateforme de coopération à l’échelle du Grand Est : Grand Est Solidarités et Coopérations pour le développement (GESCOD). A l’issue de cette conférence de presse, la charte des valeurs de GESCOD a été signée afin de souligner l’engagement de la Région pour la solidarité internationale ainsi que son soutien à GESCOD.

La nouvelle plateforme GESCOD est issue de la fusion des quatre structures exerçant des missions d’appui à l’action internationale des collectivités et de la société civile du territoire : l’Institut régional de coopération-développement (Ircod), établi à Strasbourg, l’Agence régionale de coopération et de développement de Champagne-Ardenne (Arcod), établie à Châlons-en-Champagne, le réseau Réciproc’, porté directement par la Région en Champagne-Ardenne et le réseau MultiCooLor, établi à Nancy, pour la Lorraine.

Avec un budget annuel de 3 M€ (2017), GESCOD poursuivra les missions de développement et de mise en oeuvre de la solidarité internationale menées auparavant, et notamment, des partenariats construits par la Région Grand Est avec des régions du Bénin, du Maroc, du Sénégal et du Togo.
Les 14 salariés des quatre structures fusionnées exerceront leurs activités à Strasbourg (où sera basé le siège social de la plateforme GESCOD), Châlons-en-Champagne et Nancy.

Une organisation unique en France
La nouvelle plateforme fait partie des réseaux régionaux multi-acteurs (RRMA) créés dans la plupart des régions avec le soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Ces réseaux contribuent à la réalisation sur le territoire des Objectifs de développement durable (ODD), le nouvel agenda mondial 2030 pour le développement. Exemple unique en France, elle imbrique cette mission avec la mise en oeuvre des partenariats internationaux portés par les collectivités territoriales, avec huit délégations à l’étranger. Cette organisation fait de GESCOD, avec près de 200 membres, un acteur majeur de l’aide française au développement.

Une journée de rencontres à l’échelle du nouveau territoire
La première assemblée générale de GESCOD était réunie ce jour à Metz, à l’occasion des 1ères Assises du développement et de la solidarité internationale dans le Grand Est, co-organisées par la Région et la plateforme.
Plus de cent cinquante représentants des collectivités, de la société civile et des institutions du territoire ont pu tisser des liens et manifester leur engagement, notamment à l’occasion de débats sur l’internationalisation des territoires et sur les perspectives de l’action régionale.
La Maison de la Région accueillait, le temps de ces rencontres, une exposition photo portant un regard artistique sur le patrimoine historique et culturel d’Akono au Cameroun. Cette exposition donne à voir le quotidien des habitants, la vaste oeuvre d’action éducative, sanitaire et sociale engagée depuis un siècle, ainsi que les liens étroits tissés avec notre territoire.

Charte des valeurs de GESCOD
À l’issue de la conférence de presse, la charte des valeurs de GESCOD a été signée par Frédéric Pfliegersdoerffer, Conseiller régional, Président de la Commission Relations Internationales et Transfrontalières.
Cette signature témoigne de l’adhésion de la collectivité régionale aux valeurs partagées par l’ensemble des membres de la plateforme GESCOD.
Source : Communiqué Région Grand-Est

Vous pouvez retrouver la plate-forme Gescod sur : www.gescod.org / www.facebook.com/Gescod/ et Twitter avec Gescod_RRMA.

EN SAVOIR PLUS

CHARTE DES ACTEURS DE LA COOPÉRATION ET DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE DU GRAND EST RASSEMBLÉS AU SEIN DE GESCOD  (GRAND EST SOLIDARITÉS ET COOPÉRATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT)

Contexte :
En instaurant une délimitation nouvelle des régions françaises, la loi du 15 janvier 2015 a conduit à la fusion des anciennes institutions régionales d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine ainsi qu’à l’émergence d’un nouveau territoire, le Grand Est. Conséquence directe de ce processus, les acteurs dont la vocation était de contribuer à la définition et à la mise en oeuvre des actions de solidarité internationale et de co-développement des trois anciennes régions ont décidé de fusionner. C’est ainsi que le Réseau Réciproc et l’ARCOD Champagne- Ardenne, l’IRCOD Alsace et le Réseau MultiCooLor Lorraine se sont effacés pour créer une nouvelle entité appelée Grand Est Solidarités et Coopération pour le développement (GESCOD). Initialement prévue pour la fin de l’année 2017, la formalisation de ce projet a pu être effective au 1er juillet 2017.
Les signataires de la présente charte s’engagent à adhérer aux principes ci-dessous énoncés qui fondent les valeurs et actions qui les rassemblent.

Valeurs communes de référence :
Les acteurs désormais rassemblés au sein du GESCOD se reconnaissent dans les Objectifs de développement durable (ODD), ainsi que dans les principes définis par la Charte de la Coopération décentralisée pour le Développement durable (2004) et par la Charte européenne de la coopération en matière d’appui à la gouvernance locale (2008), où sont développées les notions de partenariat, d’échange, de rapprochement des cultures, de réciprocité et de développement durable.
Leurs actions s’appuient également sur les principes énoncés dans la Déclaration de Paris du 2 mars 2005 et le Programme d’action d’Accra du 3 octobre 2008 souhaitant une meilleure efficience de l’action de coopération internationale.
En tant que réseau régional multi-acteurs, les adhérents de GESCOD se réfèrent aussi à la charte adoptée par l’ensemble des RRMA, aux valeurs et aux principes d’action qu’elle défend en matière de coopération et de solidarité internationale.

Objectifs généraux :
  • Promouvoir la mise en réseau de tous les acteurs engagés dans des actions de coopération et de solidarité internationale se reconnaissant dans les principes qui fondent les bases morales de la structure.
  • Favoriser l’émergence et la diffusion d’une culture régionale de coopération au développement et de solidarité internationale organisée autour du partage d’expériences entre les acteurs du territoire.
  • Mobiliser l’ensemble des acteurs du développement régional dans le cadre d’une démarche coordonnée et réfléchie qui suscite la mise en synergie de compétences au service du développement international.
  • Développer des actions par une mutualisation forte des moyens et des compétences sur l’ensemble du territoire régional en s’appuyant sur l’expérience et les acquis de chacune des anciennes structures qui ont constitué GESCOD.
  • Renforcer l’appui aux acteurs locaux engagés dans des actions de coopération au développement et de solidarité internationale.
  • Assurer une fonction de relais et de promotion auprès de l’État, des autres réseaux régionaux multi-acteurs et des institutions nationales et internationales agissant dans le domaine de la coopération et de la solidarité internationale.

La déclinaison de ces objectifs doit permettre :

  • Un élargissement partenarial progressif et un engagement renforcé des acteurs régionaux dans des actions de coopération pour le développement et de solidarité internationale.
  • Un renforcement du champ de compétence et de savoir-faire grâce à cette interaction partenariale toujours à élargir.
  • Un partage et une capitalisation accrus des expériences et outils visant à affiner et consolider les compétences et le savoir-faire régional dans les domaines d’action de la structure.
  • Une optimisation des capacités des acteurs s’engageant de manière coordonnée sur le champ de la coopération ;
  • Un approfondissement du champ partenarial entre les acteurs de la région et les acteurs internationaux, notamment ceux du Sud, engagés dans un processus de développement durable et réciproquement bénéfique.
  • Une capitalisation des expériences territoriales menées dans les différentes régions de France grâce à des échanges avec les autres réseaux régionaux multi-acteurs.
  • Le développement de projets de coopération et de solidarité internationale au niveau de la région impliquant la diversité des acteurs du territoire ;
  • Une optimisation des moyens de fonctionnement et une plus grande efficience de la structure grâce à la mutualisation toujours renforcée des moyens mis en oeuvre.

L’outil :
GESCOD est le réseau régional des acteurs du Grand Est qui souhaitent s’inscrire dans une politique concertée de coopération et de solidarité internationale. Véritable relais entre l’État, les collectivités territoriales, les structures de la société civile, associations, entreprises, institutions  diverses, GESCOD est une plate-forme d’acteurs dont le but est de renforcer et d’amplifier l’ouverture internationale du territoire régional dans lequel elle s’inscrit.
Les membres de la structure se reconnaissent dans les valeurs de solidarité et de partenariat qui caractérisent leur engagement dans le champ de la coopération internationale.
Conscient de l’interdépendance des sociétés au niveau planétaire, GESCOD contribue à promouvoir le dialogue et la coopération entre les sociétés. Respectant les spécificités et les intérêts des acteurs, il promeut des actions de coopération fondées sur la relation de réciprocité. Il participe ainsi à la construction d’une citoyenneté mondiale fondée sur les droits humains et les responsabilités des citoyens.

Son champ d’action :
GESCOD a vocation à travailler sur l’ensemble du territoire régional du Grand Est ainsi que dans des espaces de coopération à l’étranger. Il s’appuie sur la situation géographique particulière d’une région frontalière de quatre pays européens. Il promeut la coordination, la mise en réseau, la dynamisation et la réalisation d’actions qui s’inscrivent dans un projet régional de coopération et de solidarité internationale. Il met en oeuvre tous les moyens de développement de coopération décentralisée, avec d’autres organismes semblables, notamment régionaux, et s’appuie sur les compétences régionales, nationales et internationales dans ce domaine.
Son action vise enfin à améliorer la qualité des actions de solidarité internationale portées par les acteurs du Grand Est et à contribuer à l’ouverture internationale des habitants de ce territoire, dans une perspective de sensibilisation et d’éducation citoyenne.