4 juin 2017

Salon Industries du Futur de Mulhouse : le point de rencontre annuel privilégié pour les acteurs Français, Allemands et Suisses !


Le salon Industries du Futur de Mulhouse est l’un des rendez-vous annuels incontournables des acteurs européens de l’industrie, toutes filières confondues, pour sourcer les innovations et technologies indispensables à leur transformation digitale, aux côtés d’autres événements nationaux (ex. Convergence à Paris, Industrie Lyon) et internationaux (ex. Foire de Hanovre).
Organisé au coeur de l’un des 3 grands bassins industriels du Grand Est, ce salon résolument prospectif se tient dans une région labellisée French Tech Thématique IOT Manufacturing et aux confluences des stratégies françaises, allemandes (Industry 4.0) et suisses (Industry 2025).
Au service de la transformation et de la croissance des PME avec des conférences, espaces d’expositions et de conseils, des moments de réseautage… tout a été organisé pour répondre aux questions, besoins des entreprises et particulièrement des PME industrielles, artisanales et agricoles :
- L’industrie du futur, est-ce pour moi ? Comment rencontrer les leaders et ceux et celles qui se transforment ?
- Quels impacts sur mon organisation ? Comment garantir le bien-être des collaborateurs ? Comment trouver les collaborateurs de demain ?
- Quelles solutions sont adaptées à mes besoins ? Comment se connecter aux dernières évolutions ?
- Où et comment rencontrer des futurs partenaires, développer son business et son réseau ?

Il est une vitrine grandeur nature des solutions qui feront l’industrie de demain dans tous les sujets clés : fabrication additive, conception 3D (modélisation, simulation, virtualisation, prototypage...), automatisme industriel, MES - supervision, infrastructures numériques - réseaux Ethernet industriels, big data, cloud computing, cybersécurité, intelligence artificielle, robotique - cobotique, pneumatique – hydraulique, instrumentation, services (efficacité énergétique et Performances industrielles) ou encore contrôle non destructif.

Son ambition est triple :
- Mettre en lumière les offreurs de solutions technologiques et académiques de la région Grand Est reconnus comme des références en matière d’innovation pour l’industrie du futur.
- Créer un point de rencontre annuel privilégié pour les acteurs français, allemands et suisses concernés par l’industrie du futur, qu’ils soient privés ou public, industriels, institutionnels ou académiques,
- Favoriser et accélérer la constitution et la consolidation d’écosystèmes qui servent les enjeux des filières industrielles d’excellence de la France

Chiffres clés du salon
Près de 150 exposants - 4000 m2 d’exposition - 6 conférences plénières - +30 conférences et ateliers  - + de 1200 visiteurs attendus sur les deux jours

« Mulhouse et son agglomération accompagnent aujourd’hui, en lien avec la Région Grand Est, leurs fleurons industriels dans la transformation digitale, indispensable pour conserver leur compétitivité sur le marché hexagonal aussi bien qu’à l’export. Le salon Industries du Futur, né il y a 2 ans au sein de l’usine PSA-Mulhouse, vient conforter cette renaissance industrielle liée à une démarche d’innovation exemplaire au coeur d’un immense marché trinational français, suisse et allemand. »
Jean Rottner, Maire de Mulhouse et Vice-Président de la Région Grand Est, en charge de la Compétitivité des Territoires,

« Le rendez-vous donné à Mulhouse s’inscrit pleinement dans le programme Industrie du Futur de la Région Grand Est. Outre un diagnostic de l’outil de production des PME et l’accompagnement de proximité assuré auprès de leaders régionaux, il prévoit le soutien et la promotion des offreurs de solutions du territoire. Un seul leitmotiv : faire de leurs innovations pour l’industrie des accélérateurs de croissance. » Lilla Mérabet, Vice-Présidente de la Région Grand Est, en charge de l’innovation et de la recherche

« Ce salon est un vecteur de développement économique et d’attractivité pour les entreprises du Grand Est et plus particulièrement de l’agglomération de Mulhouse. M2A mobilise son service économique, ses financements et son partenaire, le Parc des Expositions, pour son organisation. Elle peut compter sur l’expertise nationale du Parc en matière d’évènementiel, le soutien fort de la Région Grand Est et la dynamique partenariale de Campus Industrie 4.0 pour soutenir ce rendez-vous tri-national de l’industrie. » Laurent Riche, Vice-Président de la M2A délégué à l’attractivité économique

Le salon Industries du Futur, une étape de la Caravane de l’Alliance Industrie du Futur
L’enjeu national, exprimé notamment par l’Alliance Industrie du Futur est de faire de la France un leader du renouveau industriel mondial : en imaginant et en concevant de nouveaux systèmes de production, en modernisant l’outil industriel, en transformant les modèles économiques, et en tirant parti des innovations technologiques tout en tenant compte de l’Homme.
La Région Grand Est, au travers du plan régional Industrie du Futur, met un point d’honneur à accompagner les entreprises régionales vers une croissance génératrice d’emplois et porteuse de compétitivité et s’engage auprès des partenaires clés comme l’Alliance Industrie du Futur.
Les actions de l’Alliance en région ont pour ambition d’accompagner le déploiement du développement économique, de capitaliser les retours d’expérience et informer sur ses actions, d’apporter une expertise technique et notamment de sensibiliser les PMI et les aider au recrutement.
Pour ce faire, un ambassadeur régional et trois correspondants de l’Alliance interviennent en étroite collaboration avec la Région. Ils mettent notamment à disposition des mesures d’accompagnement ciblées portées par la Région leur expertise dans tous les domaines de l’Industrie du futur.

Les 9 technologies transformatrices de l’Industrie 4.0 (source BGC - avril 2015)
- Analytics / Big Data - Cybersécurité - Réalité augmentée - Cloud - Impression 3D - Simulation - Robotisation / Cobot (Robots collaboratifs) - IIoT (Industrial Internet Of Things) - Intégration verticale et horizontale

LES TEMPS FORTS DU SALON
Les événements organisés pendant le salon
  • L’ouverture du salon le 14 juin à 11h00 sur le Pôle Partenaires (stand C14) en présence de : Jean Rottner, Maire de Mulhouse et Vice-Président de la Région Grand Est, en charge de la Compétitivité des Territoires - Lilla Mérabet, Vice-Présidente de la Région Grand Est, en charge de l’Innovation et de la Recherche - Laurent Riche, Président de la M2A - Philippe Darmayan, Président de l’Alliance Industrie du Futur- Pierre-Damien Berger, Industrial Partnership Manager chez CEA Tech et référent du réseau thématique IOT de French Te
  • La conférence inaugurale : « L’industrie du Futur : nouvelle donne économique, nouveaux modèles industriels » – mercredi 14/06 à 17h00. L’industrie du futur est le marqueur d’une nouvelle révolution industrielle, la quatrième. Tirant parti de la digitalisation, de l'interconnexion et de l'intelligence artificielle, l'industrie 4.0 peut faire renaître une industrie compétitive, durable et créatrice de valeur ; une industrie propre, faisant toute sa place au travail humain. Pour autant, l'industrie du futur va bien au-delà des technologies : Elle va transformer l'approche industrielle des entreprises. - Elle va bouleverser les règles de la concurrence. - Elle va conduire à la réinvention du modèle industriel des pays développés comme celui des pays émergents. - Elle va remodeler le travail, les qualifications et le management. - Elle va enfin bouleverser l'emploi, provoquant un vaste mouvement de destructions mais aussi de re-créations d'activités. Intervenant : Max Blanchet, Directeur associé senior chez Roland Berger Paris
  • La soirée de gala le 14 juin à 20h à la Cité de l’Automobile (sur invitation) : un lieu qui privilégié de réseautage. Cette soirée réunissant tous les exposants et intervenants permettra de continuer les échanges, développer leurs réseaux et conclure des affaires dans le cadre d’un moment de convivialité, au sein de l’un des plus beaux Musées de la région.
Les 5 conférences plénières (salle WASMER 3)

L’usine libérée : la place de l’homme dans l’industrie - mercredi 14/06 à 10h00
La 4ème révolution industrielle permet de libérer l’homme des tâches pénibles tout en augmentant le niveau d’information auquel chaque salarié a désormais accès. Ainsi, la combinaison de nouvelles technologies (robots, cobots, Internet des objets…), le partage de la data et la généralisation de nouvelles méthodes d’organisation telle que l’Excellence Opérationnelle mettent l’homme au coeur de l’industrie et signent l’avènement d’une entreprise libérée.
Deux questions seront notamment traitées :
- Comment favoriser l’épanouissement des salariés dans un environnement en pleine mutation ?
- Quel nouveau mode de management faire émerger pour accompagner cette évolution irréversible de l’entreprise ?
Intervenants :  Gilles LODOLO, Directeur Emploi Formation de l’UIMM  Christian THIEROLF, Responsable MAPP et Booster Remix chez MICHELIN Allemagne  Franziska TAUSCHINGER, Human Resources Manager chez ARAYMOND  Michel MUTZENHUTER, ancien dirigeant de SEW USOCOME, auteur du livre « L’entreprise qui libère les énergies – le management de Perfambiance »  Pierre Marie GAILLOT, Pilote du déploiement auprès des entreprises au sein de l’Alliance Industrie du Futur  Isabelle Fondimare, Directrice Marketing d’ENDEL Engie et présidente du programme Usine du Futur d’ENGIE,  Altodis

Simulation 3D : l’enjeu de la maquette numérique vue de France, d’Allemagne et de Suisse - mercredi 14/06 à 13h00
Le modèle numérique 3D ne se limite plus à la seule conception mais il s’étend à la simulation et à l’optimisation des processus, de la production, des services à distance du marketing de l’offre. L’adaptation à cette nouvelle maquette est une nécessité de chaque instant dans l’entreprise. Les effets de ce nouveau mode de simulation 3D ont une incidence sur le fonctionnement interne et externe de l’entreprise. Cette révolution numérique ouvre des pistes nouvelles en matière de compétitivité.
La conférence apportera des éléments de réponse aux trois questions suivantes :
- Comment accompagner ce mouvement innovant dans l’entreprise ?
- Quels sont les enjeux de cette mutation ?
- Peut-on parler d’une nouvelle économie du numérique ?
- Quels opportunités et bénéfices à court terme pour l’entreprise et ses salariés ?
Intervenants :  Jean-Luc HEIMBURGER, Président de la CCI Alsace Eurométropole  Laurent SCHNEIDER Coordinateur Perfambiance, SEW USOCOME sur « Le modèle 3D….numérique, le must to have ? »  Hervé LEHMANN, Ingénieur Chef de Projet CEDETI INGENIERIE sur « L’apport de la réalité virtuelle dans la revue de projet »  Jivka OVTCHAROVA, Head of Institue KIT KARLSRUHE sur « La réalité virtuelle dans vos affaires : pourquoi cela va changer le monde ? » (Allemagne)  Tilo GABLER Président de GABLER GmbH sur « 10 ans d’expérience Gabler sur la réalité virtuelle » (Allemagne)  CHris HENN du CTO Inside Solution AG sur « Le commerce digital via la réalité virtuelle sur le web » (Suisse)

Digitalisation de l’industrie et nouveaux modèles économiques - jeudi 15/06 à 10h30
Plus que jamais, l’ensemble des fonctions de l’entreprise passe par la digitalisation et l’interconnexion des données. Les flux d’information sont à l’origine de nouveaux modèles économiques axés sur la personnalisation des produits et sur la modification de la relation client/fournisseur.
Cette conférence détaillera les deux points suivants :
- Quels sont les facteurs clefs de réussite de la digitalisation que doit maîtriser une entreprise industrielle ?
- Quels sont les retours d’expérience des chefs d’entreprise qui ont opté pour un nouveau modèle économique ?
Intervenants :  Bruno PUECHOULTRES, Vice-Président Stratégie et Innovation chez KEONIS  Christophe MOINIER, Directeur Région Grand Est chez SIEMENS  Julien ARAGON, Projet « Head Smart Factory » chez EDF  Thierry VONFELT, Délégué régional Est, Syntec Numérique  Horacio MIRANDA de OLIVEIRA, Fondateur et Président de Kreavizio

Big Data : gérer les données en toute sécurité - jeudi 15/06 à 14h00
L’explosion quantitative des données numériques modifie les modes de fonctionnement, tant au niveau de la capture que de la recherche, du partage, du stockage et de l’analyse des données. Dans ce contexte, le Big Data est devenu incontournable. Au coeur de ce nouveau mode de conservation des informations, le Big Data constitue à la fois une opportunité et une menace pour les entreprises, notamment en matière de cybersécurité.
La conférence fera le point sur deux aspects :
- Les avantages et les inconvénients de cette nouvelle technologie analytique
- La protection des données et la prévention d’éventuelles cyberattaques, deux nécessités impérieuses qu’il faut savoir gérer
Intervenants :
 Nicolas ARPAGIAN, Directeur de la stratégie d’ ORANGE Cyberdéfense  Christophe CORNE, Président fondateur de Systancia  Jean-François BAILLETTE, CEO de G-ECHO

Robotique, cobotique : les enjeux - jeudi 15/6 à 16h00
La cobotique est une véritable opportunité pour l’industrie du futur. Maîtriser la robotique collaborative et harmoniser l’action de l’humain avec la production cobotique sont deux leviers qu’il sera intéressant d’actionner, tout en traçant un cadre de développement à cette révolution technologique.
Intervenants :  Dr. Gregorio AMEYUGO, Adjoint au directeur du CEA LIST - Europe et International  Carmen Muller, Responsable territorial Grand Est, CETIM  Marija LARDILLIER, KUKA France  François WISCART, Business Development Manager FANUC France  Jean-Luc Hemmert, PDG de ThyssenKrupp Presta France

Plusieurs démos de technologies innovantes parmi lesquelles
- La plateforme RetD FFlor du CEA Tech (Metz) le 14/06 à 9h30
Coordonnée par le CEA Tech et hébergée au sein de l’usine PSA-TREMERY, cette plateforme permet aux industriels de tester, expérimenter, comparer et valider, sur leurs cas d’usage, les équipements de l’usine de demain (robots collaboratifs, assistance aux opérateurs, réalité augmentée, réalité virtuelle, logistique intelligente) en un lieu unique facilement accessible. Collaborative par nature, elle compte aujourd’hui 11 partenaires, end-user, intégrateurs et fournisseurs de technologies et ambitionne la structuration de la filière usine du futur dans le Grand Est.
- Les projets des élèves de l’ENSISA – Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs Sud Alsace (Mulhouse) le 15/06 tout au long de la journée
A travers les stages, les projets et les thématiques de recherche, l’ENSISA est fortement ancrée dans l’industrie du futur et s’inscrit dans la dynamique régionale de cette transformation industrielle.
Les projets présentés apportent un regard neuf, une étude de faisabilité, la proposition d’une solution technique, la validation d’une approche, voire une alternative à l’absence d’une solution existante sur le marché. L’enjeu de ces projets innovants, pour certains encore en émergence, est de s’inscrire dans la dynamique de bouleversement de la chaîne de valeur et des modèles de production.
- Les véhicules autonomes de l’Université de Haute Alsace (campus de Mulhouse) tout au long de la journée
Dans le cadre du projet SIMPHA (Solutions Innovantes pour la Mobilité individualisée et durable des séniors et Personnes présentant un Handicap), la start-up strasbourgeoise SYNOVO montrera, en partenariat avec la M2A, le CRM et l’UHA, les premiers résultats de son système de transport à la demande, intégrant un véhicule autonome dédié aux personnes à mobilité réduite.
La nouveauté de cette application est de proposer une solution de transport multimodale en prenant en compte les spécificités du type de handicap de l’utilisateur.
Des démonstrations seront réalisées lors du Salon sur un circuit dédié.

Parmi les tables rondes et ateliers
- « Le numérique au service de la conception industrielle » par Visiativ le 14/06 à 9h00
Le Bureau d’Etudes et les phases de conception et R&D ont un rôle essentiel dans le processus d’ingénierie. Ils se positionnent d’ailleurs souvent à la source de la chaîne PLM (Product Lifecycle Management) et de la création de valeur industrielle. Cette place et ce rôle leur confèrent un rôle-clé dans la transformation numérique des sociétés, permettant aux entreprises d’aller vers « l’Industrie du Futur ».
Découvrez quelles solutions numériques concrètes sont aujourd’hui disponibles pour les Bureaux d’Etudes afin de les aider dans leurs phases de conception et de partage, et participer ainsi à l’atteinte des enjeux essentiels pour devenir les industriels de demain.
- « Sécurité dans l’Internet des objets », par Rhenatic, Alsace Digitale et French tech le 14/06 à 10h00
Des interventions d’experts : une société spécialisée dans la sécurité de l’IOT et un avocat spécialisé dans le droit des données. Les thématiques abordées sont : L’état de l’art de la sécurité dans l’IoT,  La typologie des cyberattaques,  Les labels et certifications dans ce domaine et audits à entreprendre,  Les problématiques rencontrées par les intégrateurs,  La mise en conformité des entreprises eu égard au règlement général sur les données personnelles,  Les sanctions encourues,  Les retours d’expériences
- « Les systèmes d’information prêts pour la transformation numérique », par Divalto le 14/06 à 11h30
La transformation numérique remet en cause les fondamentaux des organisations. De nouveaux concepts et technologies font leur apparition : entreprise plateforme, expérience utilisateur, data mining, cloud, social CRM, intelligence artificielle… Les systèmes d’information deviennent plus ouverts, plus mobiles, plus collaboratifs.
L’atelier expliquera comment préparer un système ERP ou CRM à cette vague de la transformation digitale, en présentant plusieurs bonnes pratiques
- « Le Grand Est, un acteur majeur de la fabrication additive », par MICA Carnot, CNRS, IREPA LASER et PLATINIUM 3D le 14/06 à 11h30
Seront présentés :
 Le CLAD®, un procédé LMD industriel au service de la réparation et de la fonctionnalisation de pièces techniques – Jean-Paul GAUFILLET, Directeur IREPA LASER  L’obtention de composants métalliques par fabrication additive par Nicolas PONSART, pilote de la plateforme PLATINIUM 3D  La MicroFabrication Additive par Photopolymérisation par Arnaud Spangenberg, chercheur au CNRS
- « Les offres de solutions énergétiques pour une industrie durable et optimisée » avec Groupe EDF et ADEME le 14/06 à 14h00
L’industrie du futur a plusieurs composantes qui participent à la rendre compétitive, plus performante d’un point de vue économique et environnemental, mieux acceptée et plus intégrée. Toutes ces composantes impliquent une transformation de l’utilisation de l’énergie.
Par exemple, une industrie numérique, connectée et robotisée implique de nouveaux usages énergétiques et de nouveaux modes de fonctionnement plus agiles et flexibles. Les nouvelles techniques de collecte de données et le suivi d’indicateurs de performance énergétique permettent d’améliorer le pilotage et la maintenance de l’usine.
Une industrie sobre et intégrée se traduit par des optimisations internes (écoconception, efficacité énergétique, …), mais aussi externes avec, par exemple, des échanges de chaleur ou de matières au niveau local, dans le cadre de l’économie circulaire. La réduction de l’empreinte énergétique et environnementale passe aussi par une industrie qui devient productrice et/ou utilisatrice d’énergies renouvelables et/ou récupérables.
L’énergie est une composante clé pour réussir sa transformation vers l’industrie de demain. Le groupe EDF, en tant que groupe industriel et offreur de solutions, est aux côtés des industriels pour les accompagner avec des solutions innovantes et devenir le partenaire de leur compétitivité.
- « Efficacité énergétique : aspects réglementaires et juridiques » avec FIDAL le 14/06 à 15h00
- « Association des Ecoles », par Alsacetech le 14/06 à 15h00
Venez échanger avec les Grandes Ecoles d'ingénieur et de management d'Alsace sur les opportunités des projets étudiants pour votre entreprise. Le projet "poste de travail virtuel" conçu par 3 écoles pour la société FEYEL-ARTZNER illustrera le potentiel de ces coopérations . Confidentialité, propriété intellectuelle, pluridisciplinarité, typologie des projets ... sont autant de sujets que vous pourrez approfondir dans un deuxième temps avec les responsables des Ecoles présentes à l'atelier. 6 écoles du réseau Alsace Tech animeront cet atelier : l'ECAM Strasbourg Europe, l'EM Strasbourg, l'ENSISA, l'EXIA.CESI, l'INSA Strasbourg et Télécom Physique Strasbourg
- « L’intégration et l’innovation numériques » avec le Syntec Numérique le 14/06 à 16h30
Au cours de cette table ronde, les experts en numérique de l’Alliance Industrie du Futur et des spécialistes de solutions numériques vous aideront à mieux comprendre les axes stratégiques de la transformation numérique pour l’Industrie du futur ainsi que ses finalités et vous feront découvrir des usages numériques innovants à travers la présentation de cas pratiques.
- « L’analyse des données industrielles pour une plus grande compétitivité », par Act In Vision le 14/06 à 13h30
A l’ère de l’industrie 4.0, la donnée est omniprésente et les méthodes et outils pour l’exploiter sont multiples et divers. Mais dans ce monde interconnecté, vous n’êtes pas seuls : vous avez votre data, vos concurrents ont la leur.
La performance industrielle repose sur votre capacité à créer de la valeur non seulement des données dont vous disposez déjà, mais aussi de celles que vous identifiez et captez en dehors de vos murs. En combinant et analysant ces deux sources vous pourrez évaluer votre marché, optimiser vos processus, collaborer avec de nouveaux partenaires, identifier les nouveaux entrants et risques associés… L’analyse des données devient une source d’avantage concurrentiel.
- « Atelier rencontre IOT et Cybersécurité», par Rhenatic, Captronic et French tech le 15/06 à 12h00
A travers des démonstrations, cet atelier mettra en lumière des éléments essentiels à une bonne « cyberdéfense ». Avec les interventions de :  Arnaud LAPREVOT de Lybero.net pour aborder le Partage de fichiers de manière sécurisée, sécurisation d’applications web, sécurisation des informations critiques  Philippe ANTOINE de Symorpho (Stat-up de l’INRIA) pour aborder l’analyse et détection de codes malveillants.  Franck BERRUYER de Arc Informatique qui propose une solution de cartographie de réseau et de détection de signaux faibles caractéristiques de cyber attaques  Jean-François Baillette (https://www.g-echo.fr/) qui propose une démo sur l’évaluation du potentiel « cyber sécurité » de l’entreprise.
- « La gestion digitale du cycle de vie des actifs industriels, levier de compétitivité pour les fabricants et exploitants d’équipements », par Sir Full Services le 15/06 à 14h00
Face aux exigences de compétitivité, conformité et sécurité industrielles, la démocratisation des objets connectés, le Big Data, l’internet de l’industrie et le suivi en temps réel des installations ouvrent de nouvelles perspectives dans l'optimisation et l'entretien des équipements. Prévoir les défauts à chaque étape du cycle de vie de l’équipement, gérer en temps réel la performance d'un matériel, planifier efficacement les arrêts, analyser le carnet de santé de l'équipement depuis sa naissance jusqu'à son démantèlement sont les nouveaux leviers de compétitivité, rendus possible grâce aux avancées digitales dans la gestion des équipements industriels.
- « Fablab, hackaton, workshop : les nouveaux modes de collaboration », par Rhenatic, Alsace Digitale et French tech le 15/06 à 15h30
L’open innovation se diffuse dans les entreprises et l’écosystème regorge de formats de collaboration pour accélérer la mise sur le marché des bons concepts.
Mais quels sont les dispositifs les plus adaptés ? Un regard à 360° sur les initiatives locales : fablab, hackathon et workshop n’auront plus de secret pour vous.
Avec une présentation des formats existants et surtout des retours d’expériences d’industriels.


DEUX JOURS POUR DÉCOUVRIR LA RICHESSE DE L’INNOVATION DES OFFREURS DE SOLUTIONS DU GRAND EST
Porté par les initiatives publiques et privées, le territoire transfrontalier du Grand Est est moteur et riche en matière d’innovations industrielles qui font de l’Industrie du futur une réalité.
De nombreux industriels fortement impliqués et au stade de l’expérimentation de l’industrie du futur exposent à Mulhouse leurs solutions et approches innovantes.

Parmi les grands groupes
- PSA : la plateforme 4I Tech 4.0 et son 1er projet TRAC (contrôle automatique en temps réel) (Mulhouse, Haut Rhin)
Le groupe a lancé en 2015 le programme 4iTec 4.0 (précédemment Novatech) qui vise à ouvrir une nouvelle ligne de production sur le site PSA de Mulhouse. 400 millions d’euros ont été investis sur 3 ans. Cette usine 4.0 préserve la qualité de travail, s’ajuste aux besoins de production (y seront fabriqués potentiellement 6 véhicules différents) et est à la pointe de la technologie pour relever la compétition mondiale en matière de production automobile.
Le groupe a par ailleurs renforcé les interactions au sein de son écosystème en impliquant étroitement l’ensemble des acteurs présents sur le territoire dans ses activités.
A découvrir : stand D06 et D07
Atelier le 14/06 à 14h00 sur le projet TRAC
- Clemessy : La mutualisation des savoirs pour donner naissance à un robot à câble, une maquette virtuelle d’un groupe d’ultime secours et d’un poste démonstrateur d’un agrégateur IOT avec l’IRT Jules Verne (Mulhouse, Haut Rhin)
CLEMESSY s’est engagé avec PSA, ALSTOM, SEB, ZUBER RIEDER et d’autres acteurs industriels locaux, à créer une structure commune qui a pour vocation de développer des projets innovants. Son objectif : répondre aux enjeux de l’industrie de demain en développant des solutions qui contribuent à la compétitivité des entreprises.
Spécialiste en Génie électrique et Génie Mécanique, Clemessy dispose de tous les atouts pour s’investir dans ce projet et être un acteur actif. C’est en tant qu’offreur de solutions que Clemessy se met en scène - parce que l’innovation fait partie de la culture de l’entreprise, Clemessy s’engage dans les grands défis et projets de demain.
A découvrir : stand G21
Atelier le 15/06 à 12h30 sur « pertinence et flexibilité de la robotique à câbles »
- Siemens (Haguenau, Bas-Rhin)
Depuis plus de 165 ans, le nom de Siemens, groupe technologique de dimension mondiale, est synonyme de performance technique, d’innovation, de qualité et de fiabilité. Pour Siemens, la digitalisation est bien plus qu’un secteur d’activité, c’est le principal moteur de sa croissance. Porté par son expérience dans les automatismes et par son expertise des logiciels industriels, Siemens répond aux enjeux de l’industrie du futur à savoir la productivité de tous les acteurs industriels et de modernisation du tissu des PME. Membre actif au sein de l’association Alliance Industrie du Futur, Siemens soutient l’objectif principal de cette initiative, qui vise à accélérer la modernisation de l’outil industriel français et la transformation de son modèle économique par le digital.
Seront présentées à Mulhosue ses solutions industrielles pour automatisation et pilotage de production, ses solutions virtuelles (CAO, simulation...) pour la production et MindSphere (Solution Cloud)
A découvrir : stand E16
Intervention lors de la conférence plénière du 15/06 à 11h00 sur « Digitalisation de l’industrie et nouveaux modèles économiques »
- Safran (Commercy, Meuse)
Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l'Aéronautique, de l'Espace, de la Défense et de la Sécurité (les activités de Sécurité étant destinées à être cédées). Composé de nombreuses sociétés, Safran occupe des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l'évolution des marchés, le Groupe s'engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2016 des dépenses de 1,7 milliard d'euros (hors Sécurité). Sa dimension internationale lui permet d’optimiser sa compétitivité, de bâtir des relations industrielles et commerciales avec les plus grands maîtres d’oeuvre et opérateurs mondiaux tout en offrant des services de proximité réactifs. Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés.
A découvrir : stand A16


2 entreprises de la Région Grand Est ont été distinguées en tant que vitrines par l’Alliance Industrie du Futur
- Velum (Bischoffsheim, Bas Rhin)
Cette PME fournit des solutions d’éclairage LED intérieur pour les entreprises et commerçants. Elle a été distinguée pour sa mise en oeuvre d’une nouvelle économie de produits et de services, avec à terme un changement de business model. L’entreprise en forte croissance a connu une progression de +25% de son chiffre d’affaires à l’export.
A découvrir : stand D10
Atelier le 14/06 à 16h00 sur « la lumière au service de la performance »
- SEW-USOCOME (Brumath, Bas Rhin) :
Cette PME familiale conçoit des solutions d’automatismes (motoréducteurs, réducteurs, moteurs, composants pour l'installation décentralisée, entraînements à régulation électronique, motovariateurs mécaniques, mais aussi des solutions d'entraînement à forte composante d'ingénierie).
Elle a mis en oeuvre de tout nouveaux procédés d’assemblage de ses produits, intégrés dans un concept de mobilité intra-logistique très innovant. Tous ces processus sont servis par des solutions d’automatismes et intègrent la gestion automatique des flux et la robotique.
A découvrir : stand B12
Intervention en conférence plénière le 14/06 à 13h

Parmi les PME et ETI présentes sur le salon :
- Keonys (Suresnes et Strasbourg) : la simulation numérique
Cette PME propose, depuis plus de 20 ans, des solutions de PLM et 3D. Elle a développé une expertise unique en simulation numérique et en réalité augmentée, apportant ainsi qu’une réponse opérationnelle à l’un des principaux enjeux de la production industrielle 4.0. Sur ce sujet, elle échange beaucoup avec ses homologues allemands et suisses. L’enjeu étant d’asseoir le leadership en termes d’innovation de la Région Grand Est, sinon de la France dans des domaines aussi concentrés en IP que la maquette numérique.
A découvrir : stand C15
Atelier le 14/06 à 14h30 « La réalité augmentée au service des opérations de montage et de maintenance »
Conférence plénière le 15/06 à 11h00 sur « La digitalisation de la chaine industrielle et les nouveaux modèles économiques »
- Systancia (Sausheim, Haut Rhin) : Big data et cybersécurité
Editeur de logiciel de cybersécurité, Systancia a bénéficié d’un soutien fort du territoire pour son développement depuis sa création en 1998. Cette société en hypercroissance, qui est en train d’étendre sa présence à l’international, participe notamment à la dynamique French Tech de la Région Grand Est avec des innovations continues, notamment autour de l’intelligence artificielle et du machine learning, du Single Sign on et de la gestion des identités (IAM), servant directement les enjeux des industriels.
A découvrir : stand F18
Conférence plénière le 15/06 à 14h00 sur « Big Data : gérer les données en toute sécurité »
Thurmelec (Pulversheim, Haut Rhin) : Présentation du robot chien Hector (https://www.thurmelec.fr/hector/)
Thurmelec trouve ses origines dans le département électronique de Clemessy, qui fut créé en 1970. Thurmelec est spécialisé dans l’étude, le développement, la fabrication, l’intégration et le test de produits, ensembles ou sous-ensembles à base d’électronique. Avec une clientèle tant en France qu’à l’étranger, la société intervient notamment dans les domaines du médical, de la sécurité, de l’industrie, des transports et des télécoms. Elle est aussi le partenaire de petites sociétés locales et nationales qui souhaitent travailler avec une entreprise sérieuse et spécialisée dans son domaine d’activité. Elle compte une cinquantaine de salariés sur son site de Pulversheim (68840) en Alsace. La société est composée d’un Bureau d’Etudes, d’un service achat et d’une unité de production de 2500 m² (câblage, intégration d’ensembles complexes, tests fonctionnels et in situ, SAV).
A découvrir : stand G21
- NAMKIN (Troyes, Aube) :
Namkins présentera son savoir-faire en marketing industriel et en gestion d’outils multicanaux. Elle exploite notamment le potentiel de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle pour créer des stratégies et supports de communication marketing adaptés aux entreprises industrielles : apprentissage immersif, maintenance à distance, showroom virtuel…
A découvrir : stand B21
- OPTA LP (Troyes, Aube) :
OPTA LP est spécialisée dans le développement de solutions numériques innovantes dans le domaine de l'optimisation des flux de logistique, de production et des services pour diverses applications (industrie 4.0, big data, intelligence artificielle). Ses produits sont basés sur des algorithmes innovants issus d'une veille mondiale de la recherche, des techniques d'IA et du big data, notamment des logiciels connectés avec de l'optimisation.
A découvrir : stand D27
- SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE (Metz, Moselle)
La mission de Schneider Electric est de développer, au bénéfice de ses clients, des produits et services innovants qui simplifient la vie des utilisateurs. La société capitalise sur la puissance et les promesses de l’Internet des Objets (IdO) pour transformer les villes, remodeler les industries et changer les vies. Spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, Schneider Electric combine énergie, automatisation industrielle et efficacité énergétique.
A découvrir : stand E09
- CMS AUTOMATISME (Schweyen, Moselle)
L’entreprise CMS Automatisme est spécialisée dans la conception de machines spéciales, et intervient dans de vastes domaines tels que : l’automobile, l’armement, la plasturgie, la machine-outil, l’électrique, l’électronique, l’agroalimentaire sur les sites industriels de ses clients.
A découvrir : stand A25

Parmi les start-ups à la pointe de l’innovation pour l’industrie :
Le pôle métropolitain Strasbourg-Colmar-Mulhouse est l’un des 16 membres du Réseau Thématique IoT Manufacturing de la French Tech. Il regroupe des acteurs de l’internet des objets, des objets connectés, du hardware, de l’impression 3D, des robots et des drones.
Ces start-ups exposent leurs projets et innovations qui permettent aux entreprises de prendre un temps d’avance sur la concurrence. Le Salon est pour elles le lieu d’échanges pour booster ses technologies, son business model, ou encore faire émerger de nouvelles idées.
Un espace pitch corner leur est dédié.
Les start ups qui exposent :
- Intelligence artificielle : ALSACALCUL SERVICES, DATASWATI, OPTA LP, OPTIMISTIK
- Management et Organisation du Capital Humain : PROPTIUM, INCUBATEUR SEMIA ET STRATAGGEM
- Objets connectés, IIOT : ARC INFORMATIQUE, MONIXO, NAMKIN, PCVUES SOLUTIONS, USITAB
- Modélisation : CAPTIVOR, HAPTICMEDIA, NUMAIRO, PROTOELECTRONIQUE,
- Pilotage : THE WIW-WHAT IS WHAT, TEEPTRAK, DIAMAINT
- Fabrication additive : ALCHIMIES/OPEN EDGE
- Services : APTEOS MANAGEMENT


DEUX JOURS QUI METTENT EN LUMIÈRE LA DYNAMIQUE TERRITORIALE DU GRAND EST ET DE L'INDUSTRIE DU FUTUR

Retrouvez l’ensemble des équipes sur le Pôle Partenaires - stand C14
La Région Grand Est est très engagée pour la réussite et la compétitivité de ses entreprises.
Elle s’appuie notamment sur :
- Son leadership industriel, l’excellence de ses savoir-faire, son engagement en matière de transformation industrielle et les synergies établies avec ses voisins allemands et suisses,
- La densité et variété des acteurs industriels de son territoire lui permettant de couvrir toute la chaîne de valeur (conception, approvisionnements, production, logistique, services, formation...).
La Région Grand Est est moteur pour le renouveau industriel - sa volonté affirmée étant d’inscrire son action dans la durée afin de relancer la dynamique des créations d’emplois industriels.
Depuis 2015, la Région Grand Est a lancé et piloté le plan régional Industrie du Futur en y investissant 3,5 millions d’euros. Autant d’initiatives qui sont des signaux de confiance adressés aux acteurs économiques du territoire et qui concourent aux objectifs nationaux en termes d’industrie du futur.

Parmi les initiatives majeures lancées sur l’industrie du futur
- L’industrie du futur au coeur de la stratégie régionale du développement économique
Le SRDEII (Schéma Régional de Développement Economique d’Innovation et d’Internationalisation) répond aux enjeux industriels définis à la fois au niveau national et régional. Bâti autour de 7 orientations stratégiques (cf. encadré), l’ambition est de faire du Grand Est un des territoires européens leaders de l’industrie du futur.
Dans ce cadre et dans la continuité de ce qui a été mis en place en 2015, la Région a initié le plan régional Industrie du Futur (ou Entreprise 4.0) destiné aux PME industrielles, artisanales et agricoles à fort potentiel de croissance.
L’une des mesures phares sera la mise en place d’un Business Act entre les grands industriels et les offreurs de solutions du Grand Est afin de favoriser un sourcing créateur de valeur et d’emplois à l’échelle du territoire, et d’apporter un soutien actif aux PME locales dans leur développement.
les 3 axes stratégiques du plan régional Industrie du Futur
 Accompagner en ingénierie et interventions financières 100 à 150 PME industrielles chaque année via la réalisation d’un diagnostic (performance de l’outil de production et de l’organisation industrielle, utilisation des nouvelles technologies, excellence environnementale et RH).
 Identifier les « offreurs de technologies » susceptibles de proposer des solutions aux entreprises pour gagner en flexibilité et connectivité, et les accompagner sur les marchés étrangers
 Développer une communauté des leaders « Usine du futur du Grand Est » regroupant des chefs d’entreprise du territoire et déjà engagé dans une démarche « Usine du Futur ».
les 7 orientations stratégiques du SRDEII
 #1 Faire du Grand Est un des leaders européens de l’industrie du futur et de la bioéconomie
 #2 Faire du Grand Est un territoire d’expérimentation des innovations
 #3 Accompagner les entreprises à fort potentiel de croissance afin de doper la compétitivité économique et l’emploi dans la région
 #4 Faire du Grand Est une plaque tournante de l’économie transfrontalière ainsi qu’une place attractive des investissements directs étrangers
 #5 Créer, innover, expérimenter dans l’ensemble des territoires du Grand Est
 #6 Renforcer l’attractivité, la responsabilité et la proximité de l’action publique et des partenariats
 #7 Faire du Grand Est un territoire attractif pour les entreprises en développement cherchant des solutions de financement innovantes

- L’initiative Campus Industrie 4.0 Sud Alsace
Mulhouse Alsace Agglomération (m2A) a fait de la transformation du tissu industriel Sud Alsace vers l’Industrie du Futur un enjeu prioritaire de sa stratégie de développement économique et d’innovation.
Campus Industrie 4.0 se déploie au travers d’un programme d’actions et d’animations piloté par des entreprises. Recherche, formations, veille, transferts de technologies et développement d’entreprises sont autant d’actions mises en oeuvre.
Cette démarche Campus Industrie 4.0 Sud Alsace entre pleinement dans le plan de la Région Grand Est sur l’Industrie du Futur. Objectif premier : que le tissu industriel du territoire réussisse sa mutation dans l’ère du numérique nécessaire au maintien de son positionnement dans la compétition internationale. Au travers de Km0, du booster SEMIA, du Technopole, le territoire entend créer les services et écosystèmes propices à la création, au développement des entreprises et à la transformation des PME industrielles.
En soutien fort, la Ville de Mulhouse déploie une dynamique d’expérimentation urbaines au travers du Tuba et de la ville des intelligences. C’est également à ce titre que m2A co-organise avec la Région Grand Est le Salon tri-national Industries du Futur à Mulhouse avec le soutien de Clemessy et de PSA, partenaires des deux premières rencontres en 2015 et 2016.
- Un territoire labellisé French Tech Alsace IOT Manufacturing
Le pôle métropolitain Strasbourg-Colmar-Mulhouse a été reconnu en 2016 comme l’un des 16 membres du Réseau Thématique IoT Manufacturing de la French Tech. Il regroupe des acteurs de l’internet des objets, des objets connectés, du hardware, de l’impression 3D, des robots et des drones.
Etre membre de ce réseau French Tech donne un élan supplémentaire à la dynamique en place et accélère les projets de partenariat pour faire rayonner la région et attirer de nouvelles start-ups et entreprises sur le territoire qui bénéficieront rapidement des dernières avancées technologiques, de nouveaux business models et d’un accès privilégié sur le marché européen.
Intervention de Pierre-Damien Berger, Industrial Partnership Manager chez CEA Tech et référent du réseau thématique IOT de French Tech, lors de l’ouverture officielle du salon le 14/06 à 11h00
Un écosystème propice à l’innovation industrielle
Les acteurs français et allemands de la recherche et du transfert de technologies se retrouvent au salon, chacun avec son périmètre et sa thématique d’excellence et concourent au développement et au renforcement de synergies entre l’industrie et l’innovation technologique, ainsi qu’entre les acteurs économiques et académiques.
Ensemble, ils contribuent à un continuum entre la recherche/formation et la production industrielle qui fait la puissance des écosystèmes industriels du Grand Est.

- 6 pôles de compétitivité, 2 SATT et 1 IRT
La Région Grand Est compte sur son territoire la présence des pôles Alsace Biovalley, Industrie et Agro-Ressources, Materalia, Véhicule du Futur, Hydreos et Fibres Energivie couvrant ainsi l’ensemble des filières industrielles actives sur le territoire.
Dans le cadre du programme Investissements d’Avenir, ont été créés la SATT Conectus et la SATT Grand Est (pour la valorisation de la recherche) et l’IRT M2P (pour intensifier la dynamique de recherche collaboration et co-localisée entre industriels et académiques).
Retrouvez sur le salon :  La SATT Conectus : stand F28  atelier le 14/06 à 16h30 sur 3 technologies transférées vers l’industrie - Les 6 pôles de compétitivité : stand G03

- Acteurs de la formation initiale, continue
La formation initiale, continue sera un critère-clé pour l’accompagnement des entreprises dans leur transformation. Les acteurs de la formation seront présents lors du Salon pour mettre en avant les formations, projets dans les domaines de l’industrie du futur. Seront mis en exergue particulièrement les formations tri-nationales.
Retrouvez les acteurs académiques sur le salon
Alsace Innovation : stand D04 -  Alsace Tech : Stand H14  - Université Haute Alsace : stand F24 - EM Strasbourg : stand H13  - ENSISA : stand H08 - INRIA : stand E20 - INSA Strasbourg : stand H20 - IUT Haguenau : stand H10 -  Telecom Physique : stand H21




INFORMATIONS PRATIQUES
  • Entrée gratuite –pré-inscription sur http://www.industriesdufutur.eu/
  • Horaires d’ouverture du salon :  - Mercredi 14 juin de 9 h à 19 h - Jeudi 15 juin de 9 h à 17h
  • Lieu : Parc des Expositions de Mulhouse, 120 rue Lefebvre, 68100 Mulhouse
ANNEXE : REPÈRES SUR L'INDUSTRIE DU FUTUR EN FRANCE


Chiffres clés de la Région Grand Est
- 19% de la valeur ajoutée produite dans le Grand Est provient de l’Industrie
- 2ème région industrielle française (hors Ile-de-France)
- 1ère région française en matière d’investissements industriels (automobile, aérospatial, énergie...)
Un grand nombre de filières industrielles présentes sur le territoire : transport, aéronautique, agroalimentaire, bois, chimie, énergie, mécanique, etc.
-Une région transfrontalière : l’Allemagne est le 1er investisseur de la Région
- 6000 entreprises industrielles
- 25% des fabricants français de machines sont implantés dans le Grand Est
- 18% des salariés du Grand Est travaillent dans l’industrie
- Plus de 5 200 sites industriels sur le territoire alsacien emploient près de 24 % des emplois salariés (soit six points de plus que la moyenne nationale)
- 120 à 150 entreprises leaders se sont d’ores et déjà approprié les grands principes de l’industrie du futur dans le Grand Est - agilité, flexibilité, connectée - et partagent, au sein d’une communauté portée par la Région, leurs expériences et bonnes pratiques. Demain, ces leaders seront les pères des - - 700 entreprises en mutation accompagnées dans le cadre du plan régional Grand Est

« Dans un contexte économique en profonde mutation, les entreprises doivent intégrer les nouvelles technologies et méthodes de production, tout en optimisant les ressources énergétiques et en repensant la place de l‘Homme au sein de leur organisation. C’est ainsi qu’elles pourront se développer, conquérir de nouveaux marchés et créer de l’emploi. L’enjeu est renforcé du fait de la proximité avec l’Allemagne où 11 % des industries sont dites 4.0. » - Lilla Mérabet, Vice-Présidente de la Commission en charge de l’Innovation et de la Recherche.

L’industrie en France en 2016 (chiffres INSEE et GFI)
- 12% du PIB national contre 23% en Allemagne – objectif du GFI (Groupement des Fédérations Industrielles) : remonter à 15%
- Valeur ajoutée créée : 274 milliards d’euros
- 260 000 entreprises dont 90% de petites et moyennes entreprises (PME)
- 70 grandes entreprises de plus de 5000 salariés réalisent plus de la moitié du chiffre d’affaires total de l’industrie française
- 125 000 entreprises exportatrices, contre le double et le triple en Allemagne et en Italie.
- 3,115 millions d’emplois directs (hors intérimaires)
- 4,5 millions d’emplois indirects
- 80 milliards d’euros d’investissements industriels en 2015
- 75 % des dépenses de la RetD en France (25 milliards d’euros investis par an)
- 82,7% de taux d’utilisation des capacités de production dans les usines françaises
Source : Dossier presse Salon Industries du Futur - Mulhouse