23 mai 2017

Lutte contre la contrefaçon : la commission « Alsace sans contrefaçons » appuie Haemmerlin

La commission « Alsace sans contrefaçons » créée à l’initiative du comité Alsace des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF) réunit la DIRECCTE Grand Est, les directions régionales des Douanes, l’INPI Alsace, la délégation régionale de Business France, le comité Alsace des CCEF. Elle témoigne de la mobilisation des membres en soutien des entreprises qui se sentent généralement isolées face au fléau de la contrefaçon.

Les membres de la commission « Alsace sans contrefaçons » se réunissent avec l’entreprise et lui exposent quels soutiens chaque organisme peut lui apporter. En outre, de la dynamique de l’échange naissent de nouvelles idées d’actions.

La société Haemmerlin, leader européen de la brouette, fabrique à Monswiller 1 million d’unités par an et réalise 50% de son chiffre d’affaire à l’export dans plus de 30 pays. Elle subit du fait de sa réputation des contrefaçons particulièrement dans les DOM-TOM et au Moyen-Orient. Elle met en oeuvre depuis longtemps des mesures anti-contrefaçons.
Sur la recommandation de la DIRECCTE Grand Est, la société Haemmerlin a fait appel à la commission « Alsace sans contrefaçons ». En mai 2017, une table ronde a permis d’examiner les actions déjà mises en oeuvres. Nous avons constaté que la coopération avec les Douanes Françaises permet de juguler les importations de contrefaçons dans les DOM-TOM. Concernant le Moyen-Orient, les échanges ont permis d’informer la société Haemmerlin sur le réseau et les contacts qu’entretiennent les partenaires de la charte « Alsace sans contrefaçons » dans cette zone géographique.

L’ensemble des participants se félicitent de la qualité des échanges qui se prolongeront dans le temps.
Cette réunion fait suite à une autre intervention de la commission « Alsace sans contrefaçons » en janvier 2017 au bénéfice de la société Barrisol, leader mondial du plafond tendu.
La commission « Alsace sans contrefaçons » intervient gratuitement au profit des entreprises victimes de contrefaçons à l’export.
Source : CCEF