26 avr. 2017

Strasbourg : Le Heavy Métal s'invite à l'Opéra !



ARTE concert retransmet le Festival Metal Oper’Art en direct de l'Opéra National du Rhin le 29 avril prochain. 
L’Opéra national du Rhin à Strasbourg s’aventure en terre inconnue en proposant son premier festival de métal : Metal Oper’Art. ARTE Concert relaie cet événement musical inédit à partir de 18 h00 en live streaming.

Metal Oper’Art a vu le jour à l’initiative de l’association ALCA Culture, qui vise à promouvoir l’art et la culture sous toutes leurs formes, et à les rendre accessibles à un large public. Ce festival de métal est le fruit d’une coopération entre ALCA Culture, la Ville de Strasbourg et l’Opéra national du Rhin. L’offre numérique ARTE Concert, ouverte à tous les genres musicaux et dont la diversité est devenue l’étendard, retransmettra le festival en direct de 18 h à minuit sur son site concert.arte.tv. De plus, les concerts de cette soirée pourront être visionnés en replay pendant plusieurs mois.

Le métal et l’opéra s’accordent. C’est ce que prouve le répertoire de groupes de musique émergents qui se rapprochent des codes de la musique classique.

Les quatre musiciens du groupe avignonnais Laniakea ouvriront le festival en interprétant des morceaux à la croisée du death metal et du post-rock, issus de leur album At The Heart of the Tree sorti en 2015. 

Grorr est une formation de métal progressif adepte d’expérimentation. Après un album nourri de world music, le groupe a lancé en 2014 son troisième projet intitulé The Unknown Citizen. Structuré en mouvements à l’instar d’une symphonie, il allie riffs musclés et influences polyrythmiques. 

Psygnosis est une formation pour le moins inhabituelle : divers appareillages remplacent la batterie et, après le départ du chanteur il y a quelques années, le groupe a fait appel à un violoncelliste. Le résultat : une musique surprenante mêlant métal extrême, électro et sonorités classiques. 

Gautier Serre, alias Igorrr, s’autoproduit depuis une quinzaine d’années en mariant les styles les plus divers : black et death metal, musique baroque, trip hop et breakcore. Son concert strasbourgeois marquera le coup d’envoi de sa nouvelle tournée, qui l’emmènera notamment au Hellfest et au Festival de Dour en Belgique.

Connus pour leurs influences musicales plurielles, les Allemands d’Empyrium ont associé dès leurs premiers albums musique symphonique, folk et métal. Après une pause de quatre ans, le groupe s’est reformé en 2010. L’album The Turn of the Tides sorti en 2014 est fidèle à leur univers sonore et prouve que les musiciens n’ont rien perdu de leur créativité. Après un concert mémorable au Hellfest l’été dernier, Empyrium est la tête d’affiche du Metal Oper’Art à Strasbourg.
Source : Communiqué ARTE