Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » » » Cap international pour l’ARIA Alsace : De multiples initiatives qui favorisent l’export !
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

Selon le Ministère de l’Agriculture, les échanges internationaux de la filière agroalimentaire française sont à leur plus bas niveau (+ 321 millions d’euros), soit un recul de moitié par rapport à février 2016. Face à ce constat préoccupant, l’ARIA Alsace poursuit plus que jamais son action en faveur du développement international des entreprises françaises.

A ce titre, pour la région Grand Est, l’ARIA Alsace a été retenue pour le programme INTERREG Europe nommé « STRING » : STrategies for Regional INnovative Food Clusters. 
L’association professionnelle constitue ainsi le seul partenaire français parmi 10 autres Food Clusters européens.

L’ARIA Alsace soutient par ailleurs la dynamique de l’ANIA pour favoriser l’export des produits français vers la Chine, un levier de croissance majeur !

Les IAA, moteurs puissants de croissance


Le programme INTERREG Europe STRING, dans lequel s’engage l’ARIA (Association Régionale des Industries Alimentaires) Alsace, vise à améliorer durablement et structurellement la capacité d’innovation des Industries Agro-Alimentaires (IAA) européennes. Par sa dimension, il offre à l’association alsacienne, qui place le développement international au coeur de sa stratégie et de son action depuis plus de 10 ans, une large ouverture sur l’Europe !

Le projet STRING représente un financement global de 2,25 millions d’euros, dont 80 % sont cofinancés par le programme INTERREG Europe (1,8 millions d’euros). Ce programme collaboratif s’orchestre autour de 2 phases majeures :

- Durant 30 mois, la première étape favorisera les apprentissages interrégionaux, le partage de connaissances et d’expériences autour de multiples préoccupations :
  • Comment développer un écosystème régional efficace ?
  • Quelles méthodes pour renforcer les coopérations entre la filière et les autres secteurs industriels (la santé, par exemple) ?
  • Comment améliorer les instruments politiques régionaux ?
  • Comment augmenter la création de valeur ajoutée ?
  • Comment aider les petites entreprises à intégrer les clusters ?
  •  …

- A l’issue de cette phase d’enseignement et d’identification de bonnes pratiques, chaque partenaire élaborera un plan d’actions pour une période de 3 ans. Chacun disposera de 24 mois pour définir sa Road Map visant à améliorer les instruments politiques régionaux.

Au fil de cette collaboration, l’association partagera, avec les 10 autres partenaires, son expérience relative au « Food Studio », son centre d’innovation mutualisé. L’ARIA Alsace est par ailleurs très impliquée dans les échanges et relations entre clusters, particulièrement le cluster alsacien des sciences de la vie, Alsace BioValley. Une démarche pionnière qui devrait nourrir les apprentissages et échanges.

Le projet STRING réunit 11 partenaires de 7 régions européennes :

  • La Province de Brabant du Nord - Chef de fil (NL)
  • L’Organisation Sud de l’Agriculture et de l’horticulture (ZLTO) (NL)
  • La Région d’Emilia Romagne - Directorat Général de l’Agriculture, de la Chasse et de la Pêche (IT)
  • Le Centre de recherche pour la Production Animale (IT°
  • La Municipalité de Debrecen (HU)
  • L’Université de Debrecen (HU)
  • L’Agence d’Innovation, de financement d’Entreprises et d’internationalisation de la « Castilla et León » (ADE) (ES)
  • Le VITARTIS, Cluster alimentaire de la « Castilla et León » (ES)
  • La Région centrale du Danemark (DK)
  • Association des PME du Comté de Covasna (RO)
  • L’ARIA Alsace (Association Régionale des Industries Alimentaires en Alsace) (FR)

Les partenaires se retrouveront plusieurs fois par an. L’accueil de la délégation en Alsace est prévu en septembre 2018, lors de l’inauguration de EASE, l’Ecole-Usine pour les salariés de l’industrie pharmaceutique.

La Chine offre un vrai potentiel (*)

L’ANIA, Association Nationale des Industries Agroalimentaires, faisait récemment le constat d’un double décrochage de l’industrie alimentaire française : l’un sur ses marges trop faibles, une perte de 4 points sur 3 ans, l’autre sur sa compétitivité. Ce double décrochage s’explique principalement par trois facteurs : la flambée des matières premières agricoles (porc, céréales, huile, beurre, lait, cacao, café), une véritable guerre des prix avec une déflation de 4% et l’intensification de la pression fiscale. La France est une exception européenne avec une contribution de 6 milliards d'euro au trésor public, soit une augmentation de la pression fiscale en France de 38%, alors que sur la même période l'Italie baissait sa pression fiscale de 20%.
Les entreprises sont prises dans un étau fiscal.

Du fait de ce manque de compétitivité, la France a beaucoup perdu à l'export. Les exportation françaises augmentées de 4% par an, alors qu'en Allemagne elles augmentaient de 10%, en Espagne 9% et en Italie 8% sur la même période. La France a perdu sa première place a l'export, elle est rétrogradée au 4e rang derrière l'Allemagne qui n'est pas particulièrement reconnue pour son industrie alimentaire.

Soulignons qu'en France, 2 entreprises alimentaires sur 10 exportent, alors qu'en Allemagne, elles sont 8 sur 10. L'export de l'industrie alimentaire alsacien a dépassé la moyenne nationale du fait que l'ARIA Alsace a crée un guichet unique à l'export en 2008 avec la CCI.

L’ANIA réaffirme sa volonté de soutenir le développement des entreprises agroalimentaires à l’international et de faire rayonner l’excellence des produits et savoir-faire français dans le monde. Pleinement consciente de ces enjeux, l’ARIA Alsace soutient la démarche et la dynamique de l’association nationale.

Ainsi, c’est sur le marché prometteur de la Chine que l’ARIA Alsace organise un stand collectif Grand Est au FHC China 2017 à Shanghai, le salon incontournable de l’agroalimentaire et de l’hôtellerie restauration.

Fort heureusement, l’ANIA met également en perspective des signes positifs : sur les deux premiers mois de l’année 2017, à période équivalente, les exportations de la filière ont progressé de 5%. Les contributions les plus significatives concernent notamment les boissons, le café, le thé, les biscuits mais aussi les jus de fruits.

Alors que les produits alimentaires français sont largement appréciés et reconnus pour leur excellence par les consommateurs étrangers. Les perspectives de croissance à l’export pour l’industrie alimentaire française sont nombreuses. Pour faire gagner la France à l’international, l’ANIA, adossée aux associations régionales telles l’ARIA Alsace, se fixe d’ambitieux projets…

Les exportations agroalimentaires de la France vers la Chine ont progressé de 15 % en 2016 par rapport à 2015, pour atteindre 1,86 milliards d’euros. La Chine représente 4,2 % des exportations agroalimentaires françaises. C’est pourquoi, avec le soutien de l’Union européenne, l'ANIA lance un programme inédit d’actions sur deux ans pour renforcer la présence des entreprises agroalimentaires en Chine.

En outre, l’ANIA, en partenariat avec Business France, lance un Club export agroalimentaire, destiné à mutualiser les informations, prospecter, et défricher de nouveaux marchés.

L'ARIA Alsace a interpelé les candidats à la présidence de la république sur différents points. Premier point les contraintes, nous vivons un empilement de normes au lieu de coordonner les différentes réglementations sanitaires et environnementales au niveau européen, réduire la pression fiscale qui s'est considérablement alourdie depuis 2010, repenser le cadre réglementaire des relations commerciales, mettre en place un guichet unique à l'export pour reconquérir notre leadership à l'international et créer un grand ministère de l'alimentation pour accompagner la filière.
(*) Extrait du communiqué de presse de l’ANIA du 20 avril 2017

Le Bio, filière à 360° !
Enfin, à l’occasion de son 7ème Alsace Food Meeting, l’ARIA Alsace a pu mettre en relief son soutien à la filière Bio du territoire. L’Agriculture Biologique en Alsace poursuit son développement, avec pour ambition de doubler la surface de production d’ici 2020, soit 10% de l’exploitation régionale.

Avec la contribution de l’association OPABA, qui fédère les agriculteurs certifiés d’Alsace, et du Réseau Mixte Technologique (RMT)TransfoBio, l’ARIA valorise ainsi cette activité croissante dans le Grand Est, de la production à la transformation. Là aussi, les synergies et apprentissages, interrégionales et européennes, sont vecteurs de succès !

Seule la capacité d’innovation de toute la filière agroalimentaire est en mesure de répondre aux besoins planétaires d’une alimentation de plus en plus variée, dans des quantités de plus en plus importantes. Cette prise de conscience essentielle conditionne les actions et la dynamique de l’ARIA Alsace pour les prochaines années !
Source : Communiqué ARIA Alsace


ARIA Alsace - A propos
Labellisée grappe d'entreprises, l'Association Régionale des Industries Alimentaires (ARIA) Alsace défend, depuis plus de vingt ans, les intérêts des entreprises alimentaires et fédère les producteurs et industriels alsaciens. Elle assure la promotion du savoir-faire et des produits régionaux en France et à l'international, notamment à travers la marque bannière « Savourez l'Alsace », qui recense plus de 2 500 références accréditées.
Fondée en 1994, l’ARIA défend les intérêts économiques, industriels et commerciaux des entreprises alimentaires alsaciennes, assure par ailleurs leur représentation auprès des pouvoirs publics, administrations et instances régionales.
Présidée par Manou Heitzmann-Massenez depuis 2006, l’ARIA bénéficie d’un nouveau plan de dynamisation qui s’inscrit dans une démarche de développement économique régional cofinancée par l’Europe, l’Etat et la Région Grand Est.
aria-alsace.com

About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien