17 janv. 2017

L’Afpa se transforme en Epic et devient l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes.

Après 70 ans d’activité sous le statut d’association, l’Afpa, l’association nationale pour la formation professionnelle des adultes, se transforme en Epic – Etablissement public à caractère industriel et commercial – et devient l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes,   conformément à l’ordonnance du 11 novembre 2016. 

Cette transformation en Epic marque la volonté des pouvoirs publics d’ancrer l’Afpa dans le service public de l’emploi, comme opérateur de la  mise en œuvre des politiques publiques d’emploi, de formation et de développement économique des Régions, de Pôle emploi et les services de l’Etat, tout en étant un instrument au service de la croissance et de la compétitivité des entreprises. Pascale d’Artois en a été nommée Directrice générale en Conseil des ministres le 7 décembre 2016. Elle a pris ses fonctions le 1er janvier 2017.

Suite à l’approbation par les membres du Conseil d’Administration et du Conseil d’Orientation le 22 décembre dernier, du transfert du patrimoine à l’Epic et la dissolution de l’Association, l’Afpa vit une nouvelle étape de son histoire. La transformation statutaire permet en effet de régler de nombreuses questions historiques, dont le transfert du patrimoine immobilier, qui permettra à l’Afpa de définir ses priorités d'investissement et de développer sa compétitivité. 

La nouvelle Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes se voit ainsi confier et financer par l’Etat, quatre missions de service public   
• l’ingénierie de certification pour le compte du ministère du Travail et d’autres ministères certificateurs, ainsi que la certification de candidats formés par d’autres organismes de formation 
• le repérage des compétences émergentes et la conception et l’expérimentation de formations anticipatrices
• le développement d'une expertise prospective de l’évolution des compétences sur le marché de l’emploi
• l’appui aux opérateurs chargés des activités de conseil en évolution professionnelle, notamment par la découverte des métiers sur les plateaux techniques de l’Afpa.

Membre du service public de l’emploi, l’Afpa participera également à l’intégration sociale et professionnelle des personnes vulnérables, la promotion de l’égalité d’accès des femmes et des hommes à la formation professionnelle et de la mixité des métiers et la continuité territoriale d’accès à la formation par un maillage territorial adapté aux besoins des personnes et des bassins d’emploi.

L’Epic centré sur la certification professionnelle, sera constitué avant tout des formateurs et des personnels d’appui, mais aussi de tous les centres Afpa, des plateaux de formation, de l’immobilier, de l’hébergement et de la restauration. Ces ressources pourront être mobilisées pour l’activité propre de l’Afpa, de ses filiales, et sous condition,  par d’autres organismes de formation du service public régional de la formation professionnelle. 

L’Epic sera doté dans les prochains mois de deux filiales :
• Entreprises et salariés pour l’accompagnement et la formation des salariés,
• Accès à l’emploi pour l’accompagnement et la formation des demandeurs d’emploi

Ainsi, le groupe constitué autour de la nouvelle Agence poursuit son action pour favoriser la réussite des transitions et des parcours professionnels.

Sur le Grand Est, l’Afpa accueille près de 20 000 stagiaires par an – demandeurs d’emploi et salariés - sur ses 21 centres de formation de proximité, et les forme à plus de 180 métiers du Bâtiment, de l’Industrie, du Tertiaire et des Services (formations courtes, longues, en alternance, validation des acquis de l’expérience…)
Ce sont plus de 800 personnels Afpa, dont 450 formateurs, qui sont mobilisés pour mener à bien une mission d’utilité sociale en faveur de l’emploi, et au service du développement des entreprises, de leurs mutations, de leur recrutements.
L’Afpa change mais son credo demeure : former pour l’accès, le maintien ou le retour à l’emploi.
Source : Communiqué de presse AFPA Grand Est