Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » 5 ans de succès pour Conectus Alsace qui fait de la recherche publique alsacienne un puissant levier de développement économique
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

Strasbourg, le 12 janvier 2017. 
Première SATT créée en janvier 2012, Conectus Alsace a 5 ans aujourd’hui et dresse son bilan en s’appuyant sur des témoignages de chercheurs et d’entreprises qui ont expérimenté l’arrivée de la SATT sur le territoire alsacien.

Simplification, accélération : Conectus Alsace a opéré plus de 80 transferts de technologies en 5 ans.
Simplifier l’accès à la recherche publique alsacienne, augmenter le nombre d’opportunités, accélérer le processus de transfert au bénéfice des entreprises : tels étaient les principaux objectifs de Conectus Alsace à sa création.

L’Alsace : seul territoire français où le dispositif de transfert de technologie est totalement consolidé
Rendre le paysage plus lisible et simplifier le transfert pour les entreprises constituaient des objectifs majeurs pour Conectus Alsace : pari tenu. L’Alsace est aujourd’hui le seul territoire français où tous les partenaires de recherche et d’enseignement supérieur – l’Université de Strasbourg, l’Université de Haute Alsace, l’INSA, l’ENGEES, l’INSERM et le CNRS – ont fait le choix de pleinement mutualiser leurs opérations de transfert au sein de la SATT. Les entreprises n’ont ainsi qu’un seul interlocuteur, ce qui permet de simplifier et d’accélérer l’ensemble de leurs démarches.

Plus de 20M€ investis pour dérisquer les technologies au bénéfice des entreprises
Au terme d’une première période de 5 ans, Conectus a investi plus de 20M€ sur 71 projets. Ces investissements permettent à Conectus d’établir la « preuve de concept » d’une technologie issue d’un laboratoire public, de démontrer sa performance, de financer un prototype fonctionnel, autant d’éléments qui réduisent le risque, et facilitent l’adoption de ces technologies par les entreprises.

Le point de vue d’Alain Wagner, Directeur de recherche au LCAMB
« En 2001, nous avons obtenu des résultats scientifiques ouvrant des possibilités d'exploitation commerciale. Une fois le brevet déposé, nous étions dans une impasse, aucun financement et soutien concret pour la transformation de cette découverte en technologie exploitable. Nous avons créé une start-up, Novalyst, en finançant les coûts d’installation et de développement par le biais d'une levée de fonds et de contrat de prestations de service. 5 ans plus tard, lorsque la technologie était prête, d’autres modèles avaient vu le jour, d'autres sociétés s'étaient imposées. Au final, sortie trop tôt du laboratoire, développée trop lentement avec trop peu de ressources cette technologie n'a jamais vu le jour. L'histoire serait différente aujourd'hui, avec son fonds d’investissement la SATT permet la transformation d'un résultat scientifique en innovation exploitable. Elle est le 1er maillon de la chaîne de création de valeur pour une innovation académique. En 2013 nous nous sommes retrouvés dans le même cas de figure; des résultats scientifiques prometteurs qui demandaient à être validés. La SATT a investi 350 K€, suite à quoi la start-up Syndivia a été créée en 2015. Outre ce financement nous avons bénéficié d’études de marchés abouties, de contacts avec investisseurs, industriels et à la sortie, une technologie sécurisée et viable économiquement…. Grace à cela, seulement 3 mois après sa création, Syndivia signait des contrats de co-développement avec d'autres sociétés et générait déjà du chiffre d’affaires ! »

Chaque mois 2 entreprises font confiance à Conectus Alsace pour accéder à une technologie développée par la recherche publique alsacienne.
Précurseur, Conectus Alsace a lancé dès 2013 son programme de « co-conception en maturation », qui permet à une entreprise de s’impliquer dans la définition et le suivi d’un programme de maturation – pour en assurer la pertinence en regard des attendus industriels – sans porter le risque technique ou financier de ces développements. Le succès de ce programme est aujourd’hui confirmé, puisque plus de 65% des projets de maturation de Conectus sont entrepris en co-conception avec des entreprises, le plus souvent régionales.

Le point de vue de Pascal Neuville, Président de Domain Therapeutics
« Pour accomplir sa mission de découverte de nouveaux médicaments, Domain doit pouvoir exploiter les résultats académiques les plus récents et prometteurs. Naturellement, être situé proche d’une université aussi prestigieuse que celle de Strasbourg est un formidable avantage compétitif à la condition de pouvoir accéder facilement aux innovations qu’elle produit. Avant l’arrivée de la SATT nous avions connu les difficultés de devoir s’adresser à plusieurs organismes codétenteurs de brevets, dont certains avaient leurs offices de transfert uniquement à Paris ; les délais de négociation étaient longs et le risque de prendre une technologie pas suffisamment aboutie restait très élevé. Les chercheurs académiques ne peuvent réaliser les étapes de pré-industrialisation mais une jeune société peu financée, ne peut pas non plus investir pendant une année avant de pouvoir utiliser la technologie qu’elle acquiert. La SATT joue aujourd’hui un rôle essentiel dans cette phase cruciale en finançant la maturation des projets mais elle le fait de façon intelligente en y associant précocement l’entreprise destinataire de l’innovation. Cela permet de dimensionner ensemble les preuves de concept à réaliser. Domain a suivi ce processus à deux reprises, un premier projet a permis la création d’une société en Alsace dès la sortie de maturation, Peptimimesis, qui a pu lever plus d’1M€ et signer quelques mois plus tard son premier partenariat avec une société Pharma, IPSEN. Le second projet a bénéficié de l’expertise apportée par Domain puisqu’une réorientation importante a été suggérée afin de rendre la technologie plus efficace et permettre le succès de la maturation. Notre appréciation de Conectus est si positive que nous avons pris la décision de mettre en place les éléments contractuels nécessaires à une récurrence de notre collaboration. »

Un développement accéléré pour 15 start-up, purs produits issus de la recherche publique alsacienne
L’impact des activités de Conectus se mesure également en regard de la vitesse de développement des start-ups issues des laboratoires alsaciens. Ces start-ups se créent sur une technologie dont la preuve de concept est établie, l’opportunité de marché avérée, et s’appuient sur une propriété intellectuelle robuste. Ces start-up sont ainsi en capacité à lever des fonds beaucoup plus rapidement – l’année 2016 en témoigne, avec plus de 6M€ levés –, à sceller des partenariats industriels structurants (à l’instar de Peptimimesis ou de Dynacure), et à accélérer l’accès au marché. Les start-ups In’Air Solutions et Fibermetrix commercialiseront dès 2017 des produits développés via des projets de maturation de Conectus.

Le point de vue de Stéphanette Englaro, Président d’In’Air Solutions
« Avant la création de la SATT, In'Air Solutions était plutôt une start-up essoufflée risquant la faillite malgré des inventions innovantes répondant au besoin d'un marché émergeant. Conectus Alsace nous a donné la crédibilité pour une levée de fonds de 1,2M€ et l'entrée d'un investisseur dont la confiance s'est accrue grâce au projet de maturation sur l'analyseur de BTEX et la perspective assurée d'avoir un produit prêt pour sa commercialisation en quelques mois. Aujourd'hui 3 produits innovants sont quasiment finis d'industrialiser, le lancement commercial est sur les rails avec une équipe marketing et business développement élargie, la seconde levée de fonds se prépare, l'équipe est épanouie en trouvant du sens dans son action »

Plus de 35M€ mobilisés par des entreprises pour financer des travaux au sein des laboratoires alsaciens : Conectus facilite et accélère l’accès des entreprises aux compétences des laboratoires
Collaborer avec des laboratoires académiques est un levier puissant d’innovation pour les entreprises, mais ce levier doit pouvoir être activé rapidement et de façon simple. Conectus Alsace est la seule SATT à gérer les collaborations de recherche avec les entreprises, ce qui constitue un facteur très important de simplification.
Ainsi, malgré un contexte économique difficile, les collaborations de recherche ont connu une croissance de plus de 15% par an au cours des 5 dernières années.

Verbatim
« Depuis sa création, Conectus Alsace a su nouer des partenariats fructueux avec les acteurs clés de son écosystème, et a déployé une stratégie volontariste, dont on observe aujourd’hui les premiers résultats. La dynamique créée et la trajectoire sur laquelle Conectus se trouve ne peut que nous encourager à poursuivre sur cette voie, au service des établissements de recherche alsaciens et de la compétitivité de nos entreprises. Nous continuons d’investir pour l’avenir : rendez-vous dans 5 ans avec encore plus de succès ! » se réjouit Nicolas Carboni, Président de Conectus Alsace.

CHIFFRES CLÉS 2012-2016

  • 62 contrats de valorisation signés avec des entreprises
  • 19 contrats de valorisation signés avec des start-up
  • 71 projets de maturation financés pour 20,8 M€
  • 94 projets de prématuration financés pour 2,85 M€
  • 111 brevets et savoir-faire gérés
  • 661 contrats signés pour 34,77 M€
Source : Conectus Alsace



About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien