25 nov. 2016

Concours « Well Building 2050 » : DreamCraft, équipe allemande, remporte le concours et la dotation de 20 000$

À Strasbourg, le 23 novembre dernier.
Après délibération, le jury officiel de Well Building 2050 –
édition 2016 a décerné le premier prix de 20000$ à l’équipe DreamCraft, originaire
d’Allemagne. 
Les deux autres lauréats, respectivement deuxièmes et troisièmes, sont
Dynamic Balance (Etats-Unis) et UMM Monterrey (Mexique) ; ils ont respectivement remporté 5 000$. 
Un prix spécial du jury a également été remis à l’équipe Melteam Pot (France) par l’association Terra Ethica.

La remise des prix et le classement final

Une cérémonie de remise des prix s’est tenue le 23 novembre 2016 à Strasbourg, dans le cadre du colloque international Build & Connect organisé par le parrain de Well Building 2050, le Pôle de compétitivité Fibres-Energivie.
Accompagné des partenaires du concours - France Air, Terra Ethica et Fibres-Energivie - Thierry Bièvre, Président du groupe Elithis, a remis les 1er, 2ème, 3ème et prix spécial du jury.


1ER prix : l’équipe DreamCraft et son projet « What wood happen », composée de 9 étudiants (8 allemands et 1 français) de Technische Universität Dresden et de Technische Universität Chemnit.
Dotation : 20 000$
Le mot du jury : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ».
L‘équipe DreamCraft fait écho à la déclaration faite au sommet de la Terre de Johannesburg de 2002 en proposant une utopie prospectiviste visant à réduire notre impact sur l’environnement. Nous avons été particulièrement touchés par la philosophie globale de l’équipe : fabriquer la ville avec des ressources naturelles non-empruntées aux générations futures.
En anticipant ainsi sur la capacité des ressources naturelles à bâtir et nourrir l’humanité, ce projet soutient néanmoins la croissance et le progrès et permet le mieux-être pour délivrer le mieux vivre.

2ème prix : l’équipe Dynamic Balance et son projet « City on the Water », constituée de 5 étudiants (4 indiens et 1 chinoise) de Pratt Institute, Syracuse University, University of Pennsylvania and Emory University.
Dotation : 5 000$
Le mot du jury : Comment accueillir, en 2050, 3 milliards d’individus supplémentaires sur notre
planète ?
À travers son projet, cette équipe a su imaginer un éco-quartier « flottant » entre « low tech » et «high tech», tirant partie des espaces et ressources disponibles dans les océans, tout en facilitant la mobilité et en proposant une nouvelle écriture de l’urbanité pour enfin faire cohabiter densité et intensité.

3ème prix : l’équipe UMM Monterrey et son projet « Cactaceae - An Oasis for Life », constituée de 7 étudiants mexicains de la Universidad Metropolitana de Monterrey.
Dotation : 5 000$
Le mot du jury : l’Homme et la nature forment un tout ; c’est dans la nature que s’observe les adaptations les plus harmonieuses entre les êtres du vivant et leur environnement. Même dans l’aridité la plus extrême, la vie sait cohabiter dans un écosystème hostile. Générer un Habitat inspiré du biomimétisme, s’appuyant sur les nouvelles technologies pour tirer parti réciproquement du biotope et de la biocénose. Une forme d’altruisme environnemental.

Prix spécial du jury : l’équipe Melteam Pot et son projet « Slow Building, and ecosystem », composée de 9 étudiants français de Sciences Po Paris, HEC Paris, de l’Institut national des sciences appliquées de Strasbourg et de l’École supérieure des arts décoratifs d'Amiens.
Dotation offerte par Terra Ethica : 2 500$
Le mot du jury : l’Homme, le citoyen doit changer et lui seul détient les clés de ce changement. Ce projet nous montre qu’il est possible de casser les codes des représentations, de construire la ville sur la ville en respectant celle-ci et en s’appuyant sur le lien social, de concevoir un Habitat incitatif entraînant les usagers vers le participatif, le partage et l’entraide. La philosophie du « slow » détaillée par cette équipe traduit en filigrane le progrès social.

« À travers leur travail, ces étudiants mettent en lumière les attentes réelles des usagers et placent enfin l’Homme au coeur de la conception de la ville durable. Ces rêves qui sont les leurs doivent être les fondements de leur réflexion, et in fine, de leurs actions pour l’avenir.
Croyez en la réalité de votre imagination, elle seule vous permettra d’accomplir l’impossible.» a conclu Thierry Bièvre, lors de la cérémonie de remise des prix.

Le concours Well Building 2050 – édition 2016


Créé et porté par Elithis, groupe de conseil et d’ingénierie dédiés au bâtiment, cette compétition transdisciplinaire vise à permettre à une nouvelle génération de citoyens d’imaginer et de conceptualiser l’avenir de l’Habitat urbain, franchissant ainsi les frontières du possible par le biais de leur imagination.
Du 29 juillet au 21 octobre 2016, des étudiants allemands, américains, chinois, français, indiens, mexicains, moldaves, ukrainiens, et vietnamiens de prestigieuses écoles et universités se sont affrontés par équipe sur le thème du Désir, partageant ainsi leur vision prospectiviste de l’Habitat urbain à l’horizon 2050.
Après l’étude des 10 dossiers sélectionnés en phase 2, les membres du jury, sous la présidence de Thierry Bièvre – Fondateur d’Elithis - ont choisi les 4 équipes suivantes pour leur capacité à répondre, de manière technique et onirique, aux problématiques sociales, écologiques et énergétiques de la ville de Demain.
Source : Communiqué de presse Elithis

www.elithis.fr/fr/