Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » » » » « Mon Coursier de Quartier ». : Un nouveau concept qui mise sur le développement de la mobilité douce !
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

Alors que New-York compte déjà 1 500 vélos-taxis et Londres 2 000, Paris n’en est qu’à 200.
La mobilité douce - et non polluante - est au début de son essor en France ; elle va véritablement s’installer dans nos modes de vie, et ce au-delà des villes touristiques.

Sans faire concurrence aux taxis, que les courses courtes n’intéressent pas, ou aux livreurs, dont l’accès à certains quartiers, piétonniers notamment, est impossible, le vélo-taxi constitue une offre complémentaire. Il connait notamment du succès auprès des personnes âgées ou à mobilité réduite et des commerces de centre-ville.

L'Adie et la société Cyclopolitain, fabricant de triporteurs à assistance électrique et premier réseau français de vélo-taxis, lancent donc un nouveau concept de microfranchise solidaire en France. Après avoir défini un concept et un modèle économique rentable, et testé l’activité à Lyon pendant 9 mois, elles ont décidé de déployer le réseau « Mon Coursier de Quartier». Il devrait accueillir plus de 500 entrepreneurs d’ici 5 ans.

Toutes les villes françaises de plus de 35 000 habitants offrent un potentiel pour une microfranchise «Mon Coursier de Quartier».

La combinaison de 3 activités pour dégager, dès les premiers mois un revenu supérieur au SMIC :
Ainsi, grâce à ce concept d’activité « clé en main » innovant, les personnes à la recherche d’une activité dans le domaine des transports écologiques peuvent envisager d’exercer, à l'échelle de  leur quartier trois métiers complémentaires, dont la combinaison permet de dégager un revenu supérieur au SMIC :
- le transport de personnes de proximité,
- la livraison écologique de marchandises-colis,
- la vente d’espaces publicitaires sur le véhicule.



La Microfranchise solidaire « Mon Coursier de Quartier » c'est un concept clé en main pour créer son entreprise près de chez soi. Moyennant un investissement réduit (environ 8 K€), chaque microfranchisé bénéficie en intégrant le réseau :
- D'un cyclotaxi de marque Cyclopolitain tout équipé
- D'une formation de 3 jours aux différents métiers
- D'un accompagnement opérationnel
- D'outils commerciaux et de communication efficaces
- D'un système d'information simple et mobile
- D'une zone d'exclusivité commerciale
- D'un apport de chiffre d'affaires grâce aux accords nationaux signés par Cyclopolitain

De son côté, l’Adie leur propose de financer leur investissement initial et de les accompagner dans la création de leur nouvelle activité.

La microfranchise « Mon coursier de quartier » est ouverte à tous. Il suffit d’avoir un bon relationnel et d’aimer le contact, d’apprécier rendre service et d’être prêt à devenir un acteur de la vie de quartier, enfin, d’avoir une bonne condition physique et d’être tout simplement motivé.

La microfranchise solidaire, une innovation de l’Adie pour lutter contre le chômage

Avec la crise économique, de plus en plus de personnes envisagent de créer leur emploi mais n’osent pas se lancer seules ou n’ont pas d’idée de projet viable. Afin d’accompagner ce public à la création d’entreprise, l’Adie a lancé en 2009 la microfranchise solidaire, qui a pour mission de proposer à des micro-entrepreneurs des activités « clés en main », simples et accessibles, à développer au sein et avec l’appui d’un réseau professionnel.

La microfranchise solidaire s’inspire de la franchise et du commerce organisé. Chaque filière de microfranchise est portée par une « tête de réseau » qui propose aux micro-entrepreneurs franchisés une formation initiale, un accompagnement métier et des services mutualisés favorisant le développement de l’activité. Les microfranchisés contribuent au financement des services apportés par la tête de réseau par un droit d’entrée et des redevances. Le fonctionnement de chaque filière repose sur un modèle économique viable au niveau des microfranchisés et de la tête de réseau.

Objectifs pour l’emploi de la microfranchise solidaire de l’Adie : 3 000 à 5 000 emplois indépendants créés à horizon 10 ans au sein de 10 à 12 filières de microfranchise solidaire.


Une innovation reconnue
-Vainqueur du prix européen Giordanno Dell'Amore 2014 des bonnes pratiques en microfinance du Réseau  Européen de la Microfinance
- Retenue parmi les 15 premiers projets de « La France s’engage », initiative portée par Président de la République
- Vainqueur 2014 du Tournoi d'Innovation Sociale organisé par l'Institut de la Banque Européenne d'Investissement.

Les premières filières de microfranchise solidaire

L’Adie développe ses réseaux de microfranchise solidaire en partenariat avec des entrepreneurs sociaux et/ou des grands groupes acteurs de l’économie française.

ChauffeurandGo
ChauffeurandGo est une coopérative qui offre un service de «chauffeur sans voiture» aux particuliers et personnels d’entreprises pour conduire leurs véhicules dans des situations où ils ne peuvent ou ne veulent pas le faire eux-mêmes (ex : chauffeur en entreprise, mobilité réduite, vieillesse, perte de permis, convoyage de véhicules, etc.). Chauffeur&Go est présent à Paris, Lille, Lyon, Bordeaux, Nantes et Toulouse et rassemble 90 chauffeurs

La MicroFranchise O2 Adie
La MicroFanchise O2 Adie propose des services de jardinage aux particuliers (services basiques à services experts : tonte, taille des arbres, débroussaillage...). L’Adie et O2 home services, acteur majeur des services à la personne, développent ensemble cette filière qui rassemble aujourd’hui une cinquantaine de microfranchisés. L’objectif global de cette filière est d’intégrer environ 900 microfranchisés à terme.

Mon Coursier de Quartier
Grâce à son véhicule innovant fabriqué en France, un triporteur avec assistance électrique, le réseau "Mon Coursier de Quartier" propose à des entrepreneurs de se lancer autour de trois activités : le transport de personnes, la livraison de petits colis et la vente d’espaces publicitaires sur le véhicule. Cette  filière, construite en collaboration avec Cyclopolitain, devrait accueillir plus de 400 entrepreneurs d’ici 5 ans.

La microfranchise solidaire, comment ça marche ?

L’Adie a mis en place un incubateur dédié à la microfranchise solidaire qui :
identifie et modélise des projets de microfranchise solidaire avec les entreprises partenaires (mise en place d’une équipe projet commune)
lance des pilotes opérationnels pour tester et affiner les modèles d’activité
accompagne le déploiement national des réseaux de microfranchise
communique sur la microfranchise solidaire et fait connaître ses opportunités de création d’emplois.

L'initiative Adie microfranchise solidaire est soutenue par: 
L'Etat Français - Le programme présidentiel « La France s'engage » - La Caisse dés dépôts et consignations - Le Fonds Social Européen _  La Fondation Trafigura
Sodexo - COGEPA - DF Synergies - Neopost - PhiTrust


Portraits de micro-franchisés « Mon coursier de quartier »

Lionel Henry, 51 ans, Pau
1er microfranchisé Adie/Cyclopolitain « Mon Coursier de Quartier »
« Selon moi, je serai totalement rentable au bout de 6 mois, et je pourrai alors me verser un revenu convenable »
Parisien d’origine, mais ayant choisi de s’installer à Pau depuis une vingtaine d’années, Lionel est un vrai entrepreneur, dont le parcours est jalonné de rebondissements et d’imprévus qui ne l’ont jamais découragé. Ce sportif accompli, coureur de marathon, et qui a participé à plusieurs championnats du monde de triathlon, s’est tout naturellement intéressé au cyclo-taxi lorsqu’il a dû récemment réorienter son activité professionnelle.

Ses débuts dans l’entreprise familiale de photogravure l’ont familiarisé avec l’univers de la photo, ce qui l’a amené ensuite à s’installer comme photographe indépendant, et plus tard à ouvrir un magasin de photo dans un centre commercial. L’arrivée du numérique a marqué le déclin de cette activité. Nous sommes alors en 2008. Survient un grave accident de VTT qui accélère la fermeture de son commerce. Une succession de petits boulots prendront le relais, jusqu’à ce qu’il décide de capitaliser sur ses compétences et l’expérience accumulée pour se remettre en selle.

Et c’est bien de se remettre en selle qu’il est question, puisqu’au terme d’une recherche sur les activités praticables en triporteur, qui commencent à apparaître dans certaines grandes villes, il découvre Cyclopolitain, et dans la foulée de sa rencontre avec un responsable, le partenariat noué avec l’Adie pour développer une microfranchise.

Une interrogation le taraude néanmoins à ce stade : bien qu’étant un cycliste aguerri, saura-t-il piloter un triporteur dans la circulation d’une ville ? Trois jours d’essai dans le trafic parisien aux commandes d’un véhicule prêté par Cyclopolitain le libèrent de ses derniers doutes. Cette fois-ci, c’est décidé, il va tenter l’aventure ! Il ne lui reste plus qu’à monter son dossier de demande de microcrédit avec l’appui de son conseiller Adie : 5000€ pour démarrer.
Ayant bouclé l’élaboration de son business plan, il suit alors une formation de trois jours chez Cyclopolitain, au cours de laquelle il se familiarise avec le concept “Mon Coursier de Quartier“ et ses modalités pratiques, en même temps qu’il s’initie aux techniques commerciales appropriées.

Ce qui l’enthousiasme, c’est la palette d’opportunités que lui ouvre cet outil. « Le fait de combiner transport de colis, de personnes, et affichage publicitaire est vraiment malin. En combinant les sources de revenus, ça permet de rentabiliser plus facilement l’activité. » D’ores et déjà, il a passé en revue tous les relais qu’il va pouvoir solliciter pour démarcher et développer sa clientèle sur les trois créneaux : professions médicales et para-médicales pour le transport de personnes âgées, petits commerces ne disposant pas de service livraison pour les colis, et approche directe des multiples attractions touristiques que propose la région de Pau pour organiser des circuits photo sur mesure. La photo, son autre domaine de compétence. Bien vu, Lionel.


Michel Andreatta, 57 ans, Antibes (06)
Microfranchisé Adie/Cyclopolitain « Mon Coursier de Quartier »
« Le Cyclopolitain est pour moi l’occasion d’un nouveau départ après les épreuves que j’ai rencontrées »

Michel et sa famille ont longtemps vécu en région parisienne, où il gérait deux garages Renault. La cinquantaine venue, il prévoit de s’installer dans le sud en prévision d’une retraite au soleil. Malheureusement, le décès de son épouse va venir assombrir cette belle perspective.

Très abattu par cette disparition, il ne sait pas encore comment aborder son avenir professionnel. Après une période de réflexion, il tente alors une recherche d’emploi, mais sans succès. “A 57 ans, on ne vous propose aucun travail salarié, vous êtes bon pour la casse, en dépit des discours sur le fait qu’on doit travailler de plus en plus longtemps !“ Heureusement, Michel a une longue expérience d’entrepreneur, qui va finalement prendre le dessus et le faire s’orienter vers l’idée de se mettre à son compte.

« Je ne voulais pas me lancer dans un projet faramineux“, précise-t-il. “Mais j’étais un familier du vélo, j’ai même participé à des compétitions. J’ai donc cherché ce que je pouvais faire dans cet univers. » C’est comme cela qu’il a découvert l’existence de Cyclopolitain et de l’offre de microfranchise « Mon Coursier de Quartier » et qu’il a pris contact avec l’entreprise. Et le courant est tout de suite passé. En trois journées de formation à Lyon, il s’est initié au fonctionnement du projet et en a immédiatement perçu l’intérêt.

« Ce qui m’a plu surtout chez eux, c’est le côté très professionnel de la démarche. En plus ce sont des jeunes, et j’aime bien les jeunes qui en veulent et qui osent entreprendre. » La complémentarité des trois créneaux de développement pour faire tourner sa petite affaire lui est également apparue intéressante. A Antibes, il pense attirer rapidement une clientèle de touristes, nombreux dans la région, et de personnes âgées pour lesquelles la mobilité est parfois un problème. Il n’a pas non plus d’inquiétude sur le potentiel de livraisons à domicile, qu’il envisage de développer en nouant des partenariats avec des petites et moyennes surfaces. Mais selon lui l’aspect le plus rentable de son activité devrait logiquement être la commercialisation d’espaces publicitaires sur son véhicule. “Le transport de personnes et de colis, ça assurera les épinards, mais c’est la publicité qui fournira le beurre !“

C’est Cyclopolitain qui lui a parlé de l’Adie. Il a découvert ainsi le potentiel des services proposés par l’association,  ce qui tombe à pic, parce qu’il a bien l’intention, après une phase de démarrage, de déployer son projet en recrutant un jeune sans emploi pour lui mettre le pied à l’étrier, et de le laisser ensuite prendre le relais lorsqu’il partira à la retraite. 
Et sans doute ce futur microfranchisé aura-t-il alors besoin d’un microcrédit pour démarrer… « Ce sera pour moi une belle façon de me désengager. Et j’aime l’idée qu’on peut remettre des jeunes désœuvrés au travail en leur donnant des perspectives. »


Cyclopolitain, la mobilité urbaine 3.0

Présentation générale
Cyclopolitain est une start-up créée en 2003 sur les bancs de l'EM-LYON par Sarah DUFOUR et Gérald LEVY avec pour idée fondatrice de créer une nouvelle forme de mobilité urbaine en utilisant la technologie du vélo.
Portée par son désir d'innover sur un secteur en pleine mutation, Cyclopolitain a conçu une gamme de triporteurs à assistance électrique et développé autour de ses produits tout un écosytème de services de proximité

Nos produits : une gamme de triporteurs à assistance électrique pour le transport de voyageurs et de marchandises en hyper-centre.


Quelles applications pour les triporteurs?

LE TRANSPORT DE VOYAGEURS :

 Petit taxi écologique de proximité parfaitement adapté pour des déplacements  en ville (accès aux zones piétonnes aux pistes cyclables etc), il est utilisé quotidiennement par des millers de passagers et convient particulièrement aux seniors, aux personnes à mobilité réduite, aux mères de famille avec enfants ainsi qu'aux touristes. 
Le business model développé par CYCLOPOLITAIN (co-financement publicitaire) en fait un service de transport très économique qui a déjà convaincu plus de 2 millions de passagers!

LE TRANSPORT DE MARCHANDISES : 

Les livraisons en centre-ville sont un enjeux majeur des nouvelles politiques urbaines 
 Le triporteur est en train de prendre une place de choix dans les nouveaux schémas logistiques du dernier kilomètre. 
Par ailleurs, avec l'essor des mini-markets, la livraison à domicile se développe elle aussi à toute vitesse forçant les enseignes de proximité à trouver de nouveaux modes de livraison plus économiques et plus légers.


Trois métiers en synergie :

CYCLOPOLITAIN s'est développé sur un busines-model  original, autour de trois grands domaines d'activité stratégiques:
La conception et la vente de triporteurs à assistance électrique
L'exploitation d'un réseau national de Cyclotaxis écologiques
La monétisation de l'audience publicitaire de ce réseau de Cyclotaxis via une régie publicitaire intégrée.


Cyclopolitain en chiffres:

En 2014, Cyclopolitain a réalisé un Chiffre d'affaires d'environ 1,5 M€ dont près de 30% à l'international. L'entreprise compte aujourd'hui une dizaine de salariés et a déjà permis de créer près de 80 emplois indirects.

Source : Dossier presse - ADIE - Cyclopolitain

EN SAVOIR PLUS

L’Adie, le microcrédit accompagné

Présentation générale
L’Adie, Association pour le droit à l'initiative économique, est une association reconnue d’utilité publique qui aide les personnes n’ayant pas accès au marché du travail et au système bancaire classique à  créer leur entreprise, et donc leur emploi, grâce au microcrédit et à un accompagnement adapté.
Créée en 1989 par Maria Nowak, sur le modèle de la Grameen Bank développée au Bangladesh par Muhammad Yunus (prix Nobel de la paix 2006), elle est aujourd'hui présidée par Catherine Barbaroux.

Idées fondatrices
  • La micro-entreprise correspond aux besoins de la nouvelle économie et à l’évolution de notre société, durement frappée par la désindustrialisation, le travail précaire et le chômage.
  • Les incertitudes liées au travail salarié viennent conforter le désir de la population de créer son propre emploi.
  • Pour que toute personne voulant entreprendre puisse le faire, il faut permettre aux plus pauvres d’accéder à un capital de départ et donc au microcrédit.
Missions
  • financer les micro-entrepreneurs qui n'ont pas accès au crédit bancaire, et plus particulièrement les demandeurs d'emploi et les allocataires des minima sociaux,
  • accompagner les micro-entrepreneurs, avant, pendant et après la création de leur entreprise pour assurer la pérennité de leur activité,
  • contribuer à l'amélioration de l'environnement institutionnel du microcrédit et de la création d'entreprise.
Organisation
Avec 117 antennes et  360 permanences, l’Adie couvre tout le territoire français.
450 salariés sont à l’écoute des créateurs d’entreprises, aidés par plus de 1 300 bénévoles disposant de compétences variées (gestion, appui administratif, développement commercial, marketing, insertion bancaire, etc...).

Offre
  • un microcrédit pour financer tous types de besoins pour la création ou le développement d'une entreprise (stock, trésorerie, investissement...) d'un montant de 10 000 euros maximum.,
  • un accès facilité à des financements complémentaires (prêts d'honneur, prime régionale...),
  • un accompagnement avant, pendant et après la création de l'entreprise : gestion, démarches administratives, politique commerciale, communication, conseil juridique...
 Le "microcrédit pour l'emploi salarié" a été spécifiquement mis en place pour financer tous types de besoins permettant un maintien dans l'emploi salarié ou un retour à l'emploi salarié. Il peut s'élever jusqu'à 3 000 euros maximum. Il s'adresse aux personnes salariées ou en recherche d'emploi active n'ayant pas accès au crédit bancaire. La plupart des "microcrédits pour l'emploi salarié" octroyés par l'Adie concernent principalement la mobilité (permis de conduire, réparation ou achat d'un véhicule...) mais peuvent aussi permettre le financement d'une formation professionnelle. Ils s'élèvent en moyenne à 1 900 euros.

La micro-assurance :L'offre de micro-assurance couvre les risques de responsabilité civile et professionnelle, les locaux professionnels, le stock et les équipements, l'arrêt d'activité en cas d'accident ou d'hospitalisation et les véhicules professionnels.
Elle est développée en partenariat avec AXA et la MACIF et est proposée dans l'ensemble des directions régionales de métropole. Plus de 2 650 micro-entrepreneurs sont actuellement assurés. Au total, plus de 5 700 contrats ont été souscrits depuis le démarrage du programme.

Zoom sur l'accompagnement des créateurs financés par l'Adie
Afin d'aider les micro-entrepreneurs à pérenniser et développer leur activité, l'Adie leur offre gratuitement des services de conseil et de formation adaptés à leurs besoins. L'offre d'accompagnement est individuelle et accessible à tout moment : démarches administratives, aide en gestion, appui commercial, marketing et insertion bancaire.

"Réussir votre démarrage": une panoplie de services pour les créateurs
"Adie Montage", proposé en amont de l'octroi du microcrédit, est un service ayant pour objectif d'aider les créateurs à mieux concrétiser leur projet. Il leur apporte des réponses professionnelles par rapport à des besoins précis. "Adie Montage" permet ainsi de rassurer et d'encourager le créateur, qui se sent souvent isolé dans la phase de préparation de son projet.
"Bien démarrer": toutes les informations indispensables pour faire les bons choix au moment de démarrer son activité ! C'est l'occasion également de découvrir tous les services que propose l'Adie et d'échanger avec d'autres entrepreneurs.
"Gagner du temps": une réponse aux questions de base... Comment bien gérer son entreprise et gagner du temps ? Comment classer ses factures ? Comment s'y prendre pour comptabiliser ses achats et ses ventes ?...
"Gagner de l'argent": grâce à une simulation des premiers mois de l'activité, apprendre à anticiper les décalages entre recettes et dépenses, intégrer les délais d'approvisionnement, optimiser sa trésorerie, etc. Autant de compétences indispensables au créateur d'entreprise...
"Gagner des clients": des techniques et outils de commercialisation pour bien vendre et promouvoir ses produits et ses services.

 "Accompagnement Personnalisé": un suivi à la carte du développement de l’entreprise financée
Le porteur de projet se voit proposer une succession de rendez-vous physiques et téléphoniques tout au long du remboursement du microcrédit, à un rythme adapté à ses besoins, pour accompagner le développement commercial et la bonne gestion administrative et financière de son activité.

 "Adie Conseil Info": une plateforme d'assistance téléphonique
Destinée aux entrepreneurs financés par l'Adie, afin de leur apporter en temps réel des réponses et des solutions concrètes pour la gestion de leur activité, cette plateforme téléphonique est accessible du lundi au vendredi, de 14h à 17h, au prix d'un appel local depuis un poste fixe.

Les Bons Plans Adie
En 2010, une étude réalisée par IPSOS confirmait le constat fait par les équipes de l'Adie que les micro-entrepreneurs financés et accompagnés par l'association rencontraient des difficultés pour négocier leurs achats professionnels et fragilisaient ainsi leur trésorerie. Soucieuse de renforcer sa mission d'accompagnement, l'Adie a alors mis en place une plateforme d'achat baptisée "les Bons Plans Adie » permettant aux micro-entrepreneurs de bénéficier de tarifs privilégiés pour un certain nombre de services et équipements nécessaires à la vie et au développement de leur entreprise, grâce à des partenariats négociés par l'association auprès de prestataires sélectionnés.

Les Bons Plans Adie comportent les offres proposées par les partenaires suivants :
- Création d'une boutique en ligne avec Price Minister
- Flocage publicitaire avec Look Voiture
- L'expert-comptable.com
- Gestion de l'entreprise avec Incwo
- Centrale d'achat avec Ha+PME
- Création de site web vitrine avec Monentrepriseenligne
- Aide aux électriciens avec Schneider Electric
L’ensemble de ces "Bons Plans Adie" sont accessibles sur www.adie.org

L’annuaire des créateurs Adie
L’Adie est le premier réseau d'accompagnement à la création d’entreprise à avoir lancé un annuaire de créateurs en ligne pour les aider à développer leur activité grâce à la visibilité de ses sites Internet.  Cet annuaire a été conçu pour les micro-entrepreneurs et est alimenté par eux. Il est en ligne depuis septembre 2014 et rassemble déjà plus de 620 fiches de micro-entrepreneurs. L’annuaire des créateurs Adie est accessible sur www.adie.org

About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien