20 févr. 2015

Le Numérique déroutant - par Bpifrance Le Lab

Wake up Call : « Le numérique déroutant » est le résultat d’une mission confiée par Nicolas Dufourcq à Olivier Sichel, PDG du groupe LeGuide, membre du Comité national d’orientation de Bpifrance, avec le concours d’un comité de pilotage rassemblant des experts du sujet et de l’équipe Bpifrance Le Lab. 

« Le numérique déroutant » n’a pas d’autre objectif que de susciter une première prise de conscience forte de la part des acteurs économiques et, notamment des chefs d’entreprise de PME, sur les aspects disruptifs du numérique. Ils peuvent déboucher pour certains sur l’envie de creuser des aspects du sujet, voire pour d’autres de suivre des premières pistes de préconisations opérationnelles pour faire face aux enjeux. Le format de cette réflexion pourrait être qualifié de « wake up call ».

 Il est volontairement court, illustré par des exemples, et ne recherche en aucun cas une forme d’exhaustivité. Il s’agit d’une sorte de « mosaïque de tendances ». Par ce type d’étude, Bpifrance Le Lab cherche à révéler un monde économique qui évolue à très grande vitesse, peuplé de nouveaux acteurs qui « changent les modèles », et de chefs d’entreprise qui pensent différemment et en retirent un avantage comparatif certain. La plupart des préconisations formulées nécessiteront, de fait, d’approfondir les travaux d’analyse, pour affiner le diagnostic et bien cibler les mesures en réponse.

 Le numérique est le vecteur d’une formidable transformation de l’économie mondiale par le caractère exponentiel de sa croissance et sa capacité à irriguer tous les secteurs de l’économie. Cette évolution ne s’appuie pas seulement sur l’intégration de nouvelles technologies dans l’entreprise mais suppose l’invention de nouveaux modèles d’affaires et de partenariats, conduisant à la réorganisation des filières sectorielles dans une géographie mondiale, en contournant les barrières à l’entrée édifiées par les acteurs historiques. Ses bénéfices se traduiront notamment par la création de valeur dans les entreprises. C’est la vision traditionnelle du numérique. Dans ce schéma classique, l’enjeu pour celles-ci est d’internaliser la création de valeur engendrée par les outils numériques. La plupart des entreprises ont bien saisi ce premier niveau des effets de la révolution numérique. Mais au-delà de ces perspectives incontestablement positives, les changements de paradigme portés par le numérique ont aussi pour conséquences des effets disruptifs majeurs.Certains secteur sont déjà eu à en subir les conséquences et sont« déroutés ». 

La création de valeur portée par les nouveaux paradigmes peut être précédée d’une phase de destruction de valeur préjudiciable aux entreprises, et en particulier aux PME. 

Faire part de notre réflexion à cet égard pour susciter, dès à présent, des prises de conscience dans des secteurs où toutes les entreprises ne sont pas au même niveau d’information et de« veille » est un premier objectif. Préconiser des actions en partenariat avec des acteurs des premières filières approchées par Bpifrance Le Lab constitue le second objectif de ce travail ...