Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » » CAP INNOV’EST : un nouveau fonds d’amorçage de 36 millions d’euros dédié aux entreprises innovantes d’Alsace, de Bourgogne et de Franche-Comté
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

Philippe Richert, Président du Conseil Régional d’Alsace, François Patriat, Président du Conseil Régional de Bourgogne, Marie-Guite Dufay, Présidente du Conseil Régional de Franche-Comté, Pascal Werner, Directeur du programme Financement, investissements et amorçage du Commissariat Général à l’Investissement (CGI), et Marie Adeline-Peix, Directrice exécutive en charge des partenariats régionaux et de l’action territoriale de Bpifrance, ont présenté les premiers projets retenus dans le cadre du nouveau fonds d’amorçage interrégional CAP INNOV’EST, en présence des partenaires, des financeurs, des gestionnaires et des dirigeants des premières entreprises bénéficiaires de ce nouvel outil financier, BioNext, société de bio-informatique, Inoviem Scientific, société de service pour l’industrie pharmaceutique, et DTA Médical, spécialisée dans les dispositifs médicaux de traitement des plaies.

CAP INNOV’EST est un nouveau fonds d’amorçage, d’un montant global de 36 M€, créé par le Fonds National d’Amorçage (FNA), géré par Bpifrance pour le compte de l’Etat, dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA)
Les trois Régions, Alsace, Bourgogne, Franche-Comté et le Groupe EDF, accompagnés par BNP Paribas, les Caisses d’Epargne d’Alsace et de Bourgogne-Franche-Comté et Capital Investissement Franche-Comté (CIFC), sont également souscripteurs du fonds.

CAP INNOV’EST permet le financement en capital de jeunes sociétés innovantes dans les secteurs des sciences de la vie, de la santé, des nanotechnologies, du numérique, du développement durable, de l’énergie, des nouvelles mobilités et des sciences de l’ingénieur, dans leur phase de création, «l’amorçage».
Les bénéficiaires sont des entreprises de moins de huit ans d’existence, exerçant une activité économique en Alsace, en Bourgogne ou en Franche-Comté, qui présentent de réelles perspectives de marché ainsi qu’un grand potentiel de croissance.
Avec ces moyens mis en commun, CAP INNOV’EST prévoit ainsi d’accompagner, au total, le développement de 25 à 30 entreprises en amorçage, pour un montant moyen unitaire de 1 M€. Le fonds a été créé pour une durée de 13 ans, renouvelable par deux périodes successives d’un an chacune.

Souscripteurs du fonds CAP INNOV’EST :
  • le Fonds National d’Amorçage : FNA : 20 M€,
  • la Région Alsace : 4,5 M€,
  • la Région Bourgogne : 3 M€,
  • la Région Franche-Comté : 3 M€,
  • le Groupe EDF (via sa filiale SAFIDI) : 1,5 M€,
  • BNP Paribas : 1 M€,
  • la Caisse d’Epargne d’Alsace : 1 M€,
  • la Caisse d’Epargne de Bourgogne - Franche-Comté : 1 M€,
  • Capital Investissement Franche-Comté (CIFC) : 1 M€.
La société de gestion alsacienne ALSACE CAPITAL, en partenariat avec INVEST PME (Groupe Siparex), implantée en Franche-Comté et Bourgogne, assure la gestion de CAP INNOV’EST. Elle bénéficie en outre de la collaboration de la société Bourgogne Croissance Innovation (BCI), chargée de détecter des projets bourguignons susceptibles de bénéficier de CAP INNOV’EST.
CAP INNOV’EST a vocation à conforter le potentiel d’investissement des entreprises issues de la recherche universitaire, des incubateurs ainsi que des pôles de compétitivité. Il vient ainsi renforcer l’action de dispositifs existants ou en cours de création en faveur de l’innovation et soutenus par le Programme d’Investissements d’Avenir en Alsace, Bourgogne et Franche Comté, tels que les Sociétés d’Accélération de Transfert de Technologies (SATT), les fonds de maturation et les pôles de recherche universitaire.
L’investissement des Régions Alsace, Bourgogne et Franche-Comté répond aux besoins de financement en amorçage identifiés comme un enjeu prioritaire de la Stratégie Régionale de l’Innovation. Cette collaboration témoigne de la volonté des trois collectivités de mutualiser leurs moyens au service de l’innovation et de l’emploi. EDF participe au fonds d'amorçage CAP INNOV'EST dans le cadre de la Convention de coopération pour le développement durable signée entre le Groupe EDF et la Région Alsace, dont l'économie, l'emploi et l'innovation sont
des engagements forts.
A la date du 4 février 2015, CAP INNOV’EST a déjà investi dans trois sociétés : BioNext, Inoviem Scientific et DTA Medical.
Source : Communiqué Région Alsace





EN SAVOIR PLUS 





Les actions de la Région Alsace en faveur du développement économique

L’Alsace a un réel potentiel de compétitivité : c’est une région traditionnellement ouverte sur le monde, dotée d’une force de frappe en matière de recherche et de développement internationalement reconnue. Elle dispose de savoir-faire industriels de qualité encore pratiqués par 24% des salariés alsaciens.
Ainsi, même si comme l’ensemble du pays, l’Alsace s’est trouvée confrontée en 2008 à la crise financière et économique, qui produit encore aujourd’hui ses effets, notamment du point de vue du taux de chômage, elle porte en elle une capacité à rebondir, pour peu qu’elle exploite mieux sa capacité d’innovation et qu’elle conforte sa présence sur les marchés étrangers en croissance.
Cette situation est au cœur des préoccupations de la Région Alsace, qui met en œuvre une politique de développement économique à travers deux grands piliers : l’innovation, d’une part, et l’aide aux PME, d’autre part.

1. Au titre de l’innovation, la Région Alsace développe le soutien aux actions collectives de type pôles de compétitivité, clusters ou grappes d’entreprises.
Ces actions doivent permettre aux PME alsaciennes de développer l’innovation, élément déterminant de la croissance des entreprises, et de nouer des partenariats entre elles afin de conforter et de renforcer leur positionnement à l’international.
Il existe quatre pôles de compétitivité en Alsace : Alsace Biovalley, Hydreos, Véhicule du Futur et Alsace Energivie - Fibres.
En 2014, la Région a consacré près de 2 M€ aux pôles de compétitivité, clusters et grappes d’entreprises, auxquels adhèrent plus de 1 200 entreprises.

2. L’aide aux PME s’illustre à travers deux axes principaux :
- les aides directes aux entreprises en faveur de la création d’emplois, de la modernisation et du développement de l’appareil productif pour soutenir la croissance de l’activité des entreprises. 
- les actions relevant de l’ingénierie  financière, à savoir : des interventions en fonds de garantie. La Région Alsace a alloué 5,5 M€ à bpifrance depuis 2011 et 500 000 € à SIAGI depuis 2001 afin d’offrir 79M€ de garanties bancaires à des PME, via le fonds bpifrance, et 27 M€ de garanties bancaires à des TPE, via le fonds SIAGI. 
Compte-tenu des difficultés d’accès aux crédits que peuvent rencontrer les PME/TPE, ces interventions sont déterminantes pour obtenir les prêts, indispensables au financement de leur développement.
 des interventions en capital : le capital investissement. La Région Alsace est engagée depuis de nombreuses années pour mettre en place des fonds régionaux gérés en proximité et pouvant intervenir dans les entreprises à tous leurs stades de développement.

Le choix de souscrire à CAP INNOV’EST est rapidement apparu comme une évidence pour la Région Alsace pour les raisons suivantes :
a) ce fonds vient compléter la chaîne du capital investissement régional déjà dotée d’une société de capital risque SCR dédiée à la création et au « petit » capital développement et transmission (Alsace création, d’un capital de 12,7 M€), et d’un Fonds Commun Professionnel d’Investissement de 50 M€ dédié au capital développement (Alsace croissance, auquel la Région a souscrit aux côtés du groupe
CM-CIC et de Bpifrance).
b) La Région Alsace abrite un écosystème particulièrement favorable au développement de start-up innovantes aux forts besoins en crédits d’amorçage, notamment nées de l’Institut Hospitalo-Universitaire ou de la Société d’Accélération et de Transfert de Technologie Conectus, projets tous deux fortement soutenus dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir.

Géré par la société de gestion alsacienne Alsace capital, en charge également de la gestion d’Alsace création et d’Alsace croissance, CAP INNOV’EST vient donc parachever l’offre en capital investissement régional offert aux entreprises alsaciennes. 
Celles-ci disposent ainsi, avec Alsace capital, d’un unique interlocuteur de proximité pour répondre à leurs besoins.
Source : Région Alsace



About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien