4 nov. 2014

Forum mondial de la Démocratie de Strasbourg : La Région Alsace poursuit son engagement pour la démocratie

Philippe Richert, Président du Conseil Régional d’Alsace, Ancien Ministre, a honoré l’engagement démocratique de personnalités politiques étrangères,  lundi 3 novembre dernier, à la Maison de la Région, en présence d’Arlette Grosskost, Vice-Présidente du Conseil Régional, de Lilla Mérabet, Vice-Présidente du Conseil Régional, Présidente de la Commission Innovation, Recherche et Enseignement Supérieur, et de Pascal Mangin, Conseiller Régional, Vice-Président de la Commission Coopération Transfrontalière et Décentralisée.

Partenaire du troisième Forum mondial de la Démocratie de Strasbourg qui se déroule jusqu’au 5 novembre prochain, la Région Alsace a souhaité mettre à l’honneur des personnalités du monde entier qui, en luttant quotidiennement pour sortir de la répression, font le choix de la démocratie et des Droits de l’Homme : Respect de la dignité humaine, lutte contre le racisme et l'antisémitisme ou attachement au débat démocratique font partie des combats de ces personnes, qui agissent en prenant souvent des risques mais qui témoignent aussi de la capacité de chacun à rendre le monde meilleur.

C’est dans cet esprit que la Région Alsace a reconduit deux actions phares du programme « off » du Forum :
- la remise du 3ème « Prix alsacien de l’engagement démocratique »,
- le parrainage de personnalités subissant des pressions ou des persécutions contraires aux Droits de l’Homme.

Le Prix alsacien de l’Engagement démocratique
Philippe Richert a remis le Prix alsacien de l’Engagement démocratique à Najiba Sharif, journaliste afghane âgée de 49 ans, afin de mettre en lumière ses actions pour la protection des femmes en Afghanistan.
En 2004, elle rejoint le secrétariat d’Etat afghan à la condition féminine.
En 2006, elle est élue députée dans la région de Kaboul et fonde quelques temps après le magazine féminin Anargul. Cible d’une fatwa des talibans, elle rejoint la France (Mulhouse) en 2011, en tant que réfugiée politique.
Le soutien de la Région à l’engagement de personnalités politiques en difficulté ou menacées
Comme l’an dernier, la Région Alsace attire l’attention sur le sort de personnalités dont les droits fondamentaux ne sont plus respectés aujourd’hui :
  • Nguyễn Văn Hải (plus connu sous son nom de plume de Điếu Cày : « la flûte à eau du  paysan ») et Tạ Phong Tần : bloggeurs vietnamiens, ils ont été condamnésrespectivement à 12 et 10 ans d’emprisonnement en septembre 2012. Nguyễn Văn Hải et Tạ Phong Tần sont membres fondateurs du Club des journalistes vietnamiens libres, créé en septembre 2007 pour encourager la liberté d’expression face aux médias contrôlés par l’Etat. Bloggeurs renommés, leurs articles couvrent une grande diversité de sujets : injustices sociales, atteintes aux droits humains et souveraineté nationale. Nguyễn Văn Hải a été libéré de prison à la mi-octobre et s’est réfugié aux Etats-Unis. Tạ Phong Tần est, quant à elle, toujours emprisonnée.
  • Irom Sharmila : symbole de la lutte pour les Droits de l'Homme en Inde, elle s'opposedepuis quatorze ans contre une loi, l'AFSPA (Armed Forces Special Powers Act). Celle-cioctroie des pouvoirs spéciaux à l'armée dans le Nord-Est de l'Inde, notamment auCachemire, et lui permet de commettre meurtres et viols en toute impunité. Souventarrêtée, puis relâchée, Irom Sharmila reprend à chaque fois sa grève de la faim. Ainsi,alors qu'elle avait été libérée le 20 août dernier, elle a une nouvelle fois été placée endétention deux jours plus tard pour être nourrie de force. Le prétexte : son jeûne s'apparenterait à une tentative de suicide et donc à un crime.
  • Célestin Yandal : Président du Collectif des jeunes de Touboro (Cameroun), tête de listede l’UNDP (Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès) aux dernières élections législatives dans la circonscription de Touboro, Célestin Yandal est maintenu en détention préventive depuis son arrestation le 23 novembre 2013 et poursuivi pour cinq chefs d’accusation. Militant des Droits de l’Homme, il est notamment connu pour sa dénonciation des abus et exactions du Lamido (sultan) de Rey-Bouba sur les populations du Mayo-Rey (département du Cameroun situé dans la Province du Nord).
  • Mohammed al-Roken : purgeant actuellement une peine de dix ans de prison aux Emirats arabes unis, ce professeur de droit constitutionnel, avocat spécialiste des droits humains et membre d’Amnesty international était harcelé depuis plusieurs années en raison de son  engagement en faveur d’une plus grande participation citoyenne dans la vie du pays et pour avoir pris la défense de prisonniers d’opinion.
La Région Alsace s’adressera aux autorités des pays concernés pour leur demander que cessent les atteintes aux droits fondamentaux de Nguyễn Văn Hải, Tạ Phong Tần, Irom Sharmila, Célestin Yandal et Mohammed al-Roken. Elle saisira également le Ministère des Affaires étrangères et les ambassades françaises à l’étranger afin de les alerter sur la situation des intéressés.

L’accueil d’un lab’ à la Maison de la Région
Dans le cadre du programme « in » du Forum, la Maison de la Région accueillera par ailleurs un lab’ le mardi 4 novembre de 14h à 16h. Lilla Mérabet, Vice-Présidente de la Région Alsace, Vice-Présidente de la Commission Jeunesse et Economie Sociale et Solidaire, et Nicolas Munck, membre du Parlement Alsacien des Jeunes (PAJ), présenteront les actions réalisées durant le mandat du PAJ, notamment leur contribution à la démarche Alsace 2030 et au rapport européen sur la participation démocratique des jeunes en Europe présenté à l’Assemblée des Régions d’Europe.
A l’issue de ce lab’, Nicolas Munck participera au « Speed Dating Democratie » à 16h30 au Conseil de l’Europe. Il s’agira d’un moment informel de dialogue et d’interaction entre les présentateurs des labs et les participants du Forum.
Source : Communiqué Région Alsace
Plus d’informations sur www.coe.int/fr/web/world-forum-democracy