14 oct. 2014

Focus sur COMPRISERVICE : 5 questions posées à Andréa WURTH

Outil de promotion et de valorisation du territoire et de ses acteurs, NovoEco le Magazine de la  Nouvelle économie, a créé une   rubrique PROtéines  pour mettre en lumière  les jeunes entreprises de l'Eurodistrict..
Focus aujourd'hui sur COMPRISERVICE : 5 questions posées à Andréa WURTH !

1. Quelle est votre activité, votre clientèle cible ?
Je travaille en tant que traductrice indépendante dans la combinaison Français vers l’Allemand et mon marché cible, c’est la France et spécialement les domaines marketing (descriptions et introductions de produits, sites web, plaquettes, publicité), tourisme (hôtels, restaurants, audioguides, descriptions de destinations), culture (expositions, musées, évènements, dossiers de presse)  et littérature bien que les secteurs s’entremêlent bien sûr.

2. Pourquoi avez vous choisi la création d'entreprise ?
J’ai longtemps travaillé dans les langues mais toujours en tant qu’employée et toujours en tant que secrétaire. Depuis biens des années je rêvais à être traductrice. Et lorsque dans mon dernier emploi il a fallu congédier des gens pour des raisons économiques (bonjour la crise économique de 2008) j’ai saisi l’occasion pour me mettre à mon propre compte faisant depuis un certain temps déjà des traductions parallèlement à mon travail d’employée.

3. Quelles difficultés avez-vous rencontré ?
Travaillant de chez moi et en plus sans employés je n’ai pas rencontré beaucoup de difficultés, au moins pas financières. Sinon il fallait me discipliner moi-même. Et puis au début on a toujours peur lorsque les commandes n’affluent pas et pas du tout régulièrement. Mais on s’habitue vite. J’ai toutefois pensé être plus libre pour organiser mon temps mais ce sont souvent les commandes qui dictent le calendrier et il faut se rendre compte que l’on est son propre chef.

4. Quelles aides avez-vous mobilisé ?
Comme j’ai été congédié j’ai d’abord pu solliciter l’allocation chômage allemande. A l’agence de travail on m’a ensuite aidé à trouver un cours pour créateurs d’entreprise, cours qu’il faut avoir suivi pour toucher les aides financières pour créateurs d’entreprise. J’ai donc reçu cet argent pendant un an. En plus j’ai été coaché par un ami pour l’organisation de ma petite entreprise.

5. Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui veut franchir le pas de la création d'entreprise ?
Se renseigner à fond de ce qui fait partie d’une entreprise notamment l’organisation, la publicité, la comptabilité. Suivre des formations dans son domaine puisque c’est vous qui décidez maintenant sur votre succès. Puis absolument organiser ses journées ou semaines, formuler ses buts et comparer régulièrement ses idées de début et l’état actuel de sa situation. 

CONTACT
Andrea Wurth
Andrea Wurth Logo - Kopie
geprüfte Übersetzerin AKAD - Französisch
Marketing, Landwirtschaft, Tourismus, Literatur
Skype: andrea_wurth
compriservice@email.de