Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » » Mois de l'ESS en Alsace : Que se passe-t'il cette fin de semaine ?
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

Pour la septième année consécutive les associations, coopératives, mutuelles, structures d'insertion, fondations et leurs partenaires, tous acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS) et de son développement, se sont mobilisés pour vous proposer un programme riche en manifestations, tant sur les thématiques qui y seront abordées, leur nature que les territoires sur blesquels elles se dérouleront. Ainsi, du Nord au Sud de l'Alsace, les acteurs de l'ESS vous attendent pour vous rencontrer et vous faire découvrir un secteur qui place l'économie au service de l'Homme.
La capacité des acteurs de l'ESS à prendre en compte les besoins des populations et des territoires, à proposer des réponses pensées collectivement, appliquées localement et construites en coopération avec les autres acteurs, publics comme privés, démontre la force de ce secteur à être innovant, créateur de lien social et d'emplois non délocalisables.

Mois de l'ESS : 3 objectifs !
· Sensibiliser et informer le grand public ;
· Accroître le sentiment d’appartenance des acteurs de l’ESS, notamment par la co-organisation
de manifestations entre structures de familles différentes;
· Montrer la diversité des champs d’intervention et des activités.

Cette année plus de 80 manifestations sont inscrites dans le programme du Mois de l’ESS en Alsace, une trentaine dans le Haut-Rhin et le reste dans le Bas-Rhin. La plupart se font sur le territoire urbain mais de plus en plus de manifestations ont lieu en milieu rural. C’est pour cette raison que la distribution du programme papier du Mois de l’ESS est faite par une vingtaine d’associations intermédiaires d’Alsace pour pouvoir couvrir la plupart du territoire alsacien.

Les Chambres Régionales de l’Économie Sociale et Solidaire ont mobilisé les acteurs de leur territoire pour qu’ils s’investissent dans cette opération. Il existe autant de programmes que de régions, chacun d’entre eux étant le miroir de la réalité locale de l’économie sociale et solidaire.
L’ensemble des manifestations sont visibles sur le site national du Mois de l’ESS : www.lemois-ess.org


 
Le Droit à l'Avenir from CNCRES on Vimeo.


LE PROGRAMME EN ALSACE 

 Le Mois de l’ESS 2014 se déroule cette année du 24 octobre au 5 décembre.
Un programme riche de plus de 80 manifestations vous attend au cours du mois de novembre qui est le Mois de l’économie sociale et solidaire !
Partez à la rencontre des associations, coopératives, mutuelles, fondations, structures d’insertion et leurs parte naires et découvrez leurs projets, leurs idées et les manifestations qu’ils organisent.
Le Mois de l’ESS, c’est partout en Alsace !
Retrouvez toutes ces manifestations dans le programme papier du Mois et rendez-vous sur le programme en ligne (actualisé en permanence) : http://www.cress-alsace.org/spip/spip.php?rubrique215


A SUIVRE EN ALSACE CETTE FIN DE SEMAINE !


QUELQUES ÉCLAIRAGES SUPPLÉMENTAIRES SUR L'ESS

« L’année 2014 restera pour tous les acteurs une année importante puisqu’elle aura vu le travail de deux années s’achever et donner naissance à la première loi-cadre sur l’économie sociale et solidaire (ESS).Cette loi n’est pas seulement la reconnaissance d’un secteur qui pèse près de 10% de l’économie française, elle va plus loin. Elle consacre un mode d’entreprendre s’appuyant sur des valeurs communes qui ont comme objectif la transformation sociale.
La dimension politique est partout présente dans ce mode d’entreprendre qui est à la fois riche de son histoire et capable de répondre aux enjeux futurs de notre société : associations comme exercice de liberté et de démocratie de proximité, coopérative comme expression d’égalité au travail et mutuelle comme système de protection solidaire.
Cette loi, qui vise également au changement d’échelle de l’économie sociale et solidaire, se veut inclusive. Elle en élargit le champ à l’entrepreneuriat social, c’est-à-dire aux entreprises commerciales adhérant à ses valeurs. Les pouvoirs publics reconnaissent, à travers cette loi cadre, la multiplicité mais aussi l’unité de ce secteur, qui se retrouve autour de valeurs communes, comme la solidarité, la gouvernance démocratique, la lucrativité limitée et le développement local.
Elle offre l’opportunité à tous les acteurs de l’ESS, sur tous les territoires, dans toutes les régions, de voir leur représentation et la défense des intérêts du secteur renforcées à travers leur adhésion aux Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire. Cette loi est un outil majeur pour faire battre l’économie sociale et solidaire au coeur du territoire alsacien.
Changeons de dimension : (re)découvrons cette économie différente et donnons-lui les moyens de ses ambitions. Bon Mois de l’économie sociale et solidaire à tous ! »
Frédéric Deck, président de la Chambre régionale de l’Economie sociale et solidaire d’Alsace (CRESS Alsace)

« Certains pourraient penser que l’année 2014 se présente sous des auspices favorables, avec la promulgation de la loi relative à l’économie sociale et solidaire (ESS).
Ce contexte est, sans aucun doute, un signe fort de reconnaissance de ce que sont les entreprises, établissements, structures de l’économie sociale et solidaire. Mais cela ne suffit pas à faire valoir ce que sont ces entreprises, à promouvoir ce qu’est l’ESS dans sa dimension politique et sociale ou à impliquer toujours plus d’acteurs dans une forme d’économie plus humaniste.
C’est pourquoi, chaque année, depuis sept ans, les acteurs de l’économie sociale et solidaire se mobilisent au mois de novembre à l’initiative des CRESS pour faire connaître, présenter, promouvoir les activités des entreprises de l’ESS.
2013 fut un succès indéniable avec presque 2 000 manifestations sur l’ensemble du territoire, une mobilisation de 3 000 acteurs, une audience forte dans les médias…
Cette meilleure connaissance de la part du grand public de ce que sont et de ce que font les entreprises de l’ESS n’est pas suffisante et nécessite que, chaque année, nous poursuivions, tous ensemble, notre travail de médiatisation au cours du MOIS de L’ESS.
En 2014, plus de 2000 actions ou manifestations sont prévues sur l’ensemble du territoire français, montrant ainsi la vivacité des structures de l’ESS, qu’il s’agisse des mutuelles, des coopératives, des associations, des fondations ou des entreprises sociales. Ces manifestations présentées par les acteurs locaux eux-mêmes dans les régions, et coordonnées par les CRESS, veulent montrer l’importance du développement économique local et sa relation avec l’économie de notre pays, leur capacité à créer de la richesse de proximité qui influe
nécessairement sur la croissance économique générale, elles veulent dire qu’il y a une interaction entre le local et le global.
Cet ancrage territorial est aussi à mettre en relation avec les liens qu’entretiennent les entreprises de l’ESS et leurs structures représentatives avec des entreprises d’autres pays.
Le MOIS de l’ESS 2014 sera sans doute une opportunité pour dire que, si la reconnaissance par les pouvoirs publics est importante pour le développement de l’ESS, elle n’est pas suffisante et qu’il ne pourra y avoir de progression de cette manière de concevoir l’économie autrement que si, chacun à sa place, oeuvre à travailler avec les autres et si les soutiens économiques, politiques, entrepreneuriaux permettent ce développement.
Le mois de novembre doit nous conduire à des réflexions, des propositions, des solutions en ce sens pour aller plus loin et faire de l’ESS un modèle reconnu et suivi. »
Jean-Louis Cabbrespines, Président du Conseil national des Chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CNCRES)

« Comme cela a été dit, et c’est la conclusion qui s’impose, l’homme doit être au centre de l’économie : il doit en être à la fois l’acteur principal, le moteur et surtout la norme absolue, l’étalon. Nous devons toujours, au travers de l’économie, privilégier l’épanouissement et le bien être des êtres humains, reconnaître l’engagement des salariés et favoriser l’adéquation indispensable entre les territoires, leurs habitants et l’économie. C’est cela, c’est cette histoire de temps et de lieu qui peut être le ferment de prochains développements économiques durables et responsables. » Carole Delga, secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire
Extrait d'une intervention lors du vote de la loi sur l'ESS (Assemblée nationale, XIVe législature, session extraordinaire de 2013-2014, compte rendu intégral, deuxième séance du 21 juillet 2014)

 Économie sociale et solidaire : comprendre le secteur et analyser ses enjeux :

3 principes : solidarité, démocratie et  innovation

Les entreprises de l’économie sociale et solidaire fonctionnent selon un ensemble de valeurs partagées : libre adhésion, lucrativité limitée, gestion démocratique et participative, solidarité entre les membres, utilité collective ou utilité sociale du projet et mixité des financements entre ressources privées et publiques. Elles intègrent à leur organisation fonctionnement, démocratie, innovation et développement durable.

Familles d'acteurs


LES CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR
Données 2012 INSEE CLAP - Connaissance local de l’appareil productif, traitées par l’Observatoire régional de l’ESS – ORESS – d’Alsace

L’économie sociale et solidaire, en Alsace, c’est :
L’ESS, en Alsace, en chiffres : 5616 établissements employeurs et 69 023 salariés
  • Les coopératives : 1 082 établissements employeurs pour plus de 12 000 salariés.
  • Les mutuelles : 170 établissements employeurs pour plus de 2 400 salariés.
  • Les associations : 4 277 établissements employeurs pour près de 48 000 salariés. Les associations pèsent ainsi 70 % des salariés de l’ESS alsacienne.
  • Les fondations : 87 établissements employeurs pour environ 6 500 salariés.
Plus de 1700 emplois crées dans l’ESS entre 2007 et 2012 en Alsace.

L'ESS en France, c’est :

Plus de 220 000 établissements, soit 9,5 % des entreprises, dont :
  • 188.810 établissements rattachés à 155.000 associations,
  • 25.870 établissements rattachés à 8.000 coopératives,
  • 6.964 établissements rattachés à 1.000 mutuelles,1.267 établissements rattachés à 400 fondations Source : INSEE-CLAP au 31/12/2010 - Traitement : Observatoire national de l’ESS-CNCRES
2 341 000 salariés soit plus de 10,3 % des salariés en France, avec :
  • 2 emplois sur 3 du secteur du social
  • 2 emplois sur 3 du secteur des sports et loisirs
  • 1 emploi sur 5 du secteur de l’éducation
  • 1 emploi sur 3 des activités financières (banques, assurances)
Avec près de 65% de femmes, une proportion bien plus importante que dans le public (59 %) ou le privé
hors ESS (40 %)
Une forte proportion de séniors (+ de 50 ans) de 27 % contre 21 % dans le reste de l'économie privée
  • 5 fois plus d'emplois que dans le secteur automobile
  • 2 fois plus d'emplois que dans le secteur agricole - Source : INSEE-CLAP au 31/12/2010 - Traitement : Observatoire national de l'ESS-CNCRES
Une source d’emploi importante pour les 10 prochaines années
Avec un renouvellement de 27 % d’actifs partant à la retraite d’ici à 2020, ce sont plus de 600 000 postes, dont 18 % de postes de cadres qui seront ouverts au recrutement.


QUI ORGANISE LE MOIS DE L'ESS ?

Organisateurs

La CRESS Alsace (Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire)
La Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire d’Alsace est un regroupement d’acteurs alsaciens de l’économie sociale et solidaire, sur la base du volontariat et de la charte de l’économie sociale et solidaire en Alsace.
Une association de droit local composée de 47 membres, pour connaître, faire connaître et accompagner le
développement régional de l’économie sociale et solidaire.
Une des 26 chambres régionales en France, membre du Conseil national des CRES.

Le CNCRES
(Conseil national des chambres régionales de l’économie sociale et solidaire)
Le Conseil National des Chambres de l’Economie Sociale (CNCRES) fédère les 26 chambres régionales de l’économie sociale (ci-après dénommées « CRES »), de France métropolitaine et d’Outre-mer.
C’est une structure de concertation et de coordination, qui applique le principe de subsidiarité et se nourrit des réalités de terrain. Il est un des acteurs du Conseil des Entreprises, Employeurs, et Groupement de l'Economie Sociale (CEGES), et du Conseil supérieur de l’économie

Les partenaires



Source : Dossier presse Cress Alsace

About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien