5 juil. 2014

OCI, une aventure humaine, un esprit d’équipe au service des entreprises

Toutes les entreprises ont besoin d’informatique, mais peu ont la capacité d’en assurer la gestion. Dans ce rôle essentiel de conception et de maintenance des systèmes d’information, OCI Informatique s’est imposé par son savoir‐faire, sa créativité et l’étendue de ses services.
A tel point que la PME strasbourgeoise, fondée en 1979, est considérée aujourd’hui comme un fleuron de cette activité.
Balayé par une première vague de restructurations dans les années 2000 et par de récents bouleversements, le marché informatique s’est réorganisé.
Avec la création de la société RCI (Réseaux Câblages Informatiques) à l’été 2013, l’intégration de TBS (spécialiste Microsoft Nav) à l’automne, l’ouverture de 2 agences (Besançon et Nancy) fin 2013 et la récente reprise de la société PROGISERV à Dijon, le Groupe OCI est devenu un acteur majeur dans le Grand Est.

Retour sur cette success story à l’alsacienne.
Sur un marché en perpétuel renouvellement, face à la complexité croissante des systèmes d’information, OCI a bâti sa réputation sur la compétence, la proximité et la confiance. Des valeurs mises en avant par Christophe Genet quand il reprend l’entreprise en 1999, avec un effectif de 7 personnes.
Pour répondre à un large panel de prestations, OCI s’est tructuré en pôles de compétences OCI a intégré les évolutions qui bousculent les usages en entreprise et apporte des réponses optimales : maîtrise de la fourniture de service, investissement dans les technologies d’hébergement de nouvelle génération, mise en oeuvre d’outils de service et de production dimensionnés pour une connexion du client en permanence.
Cette relation client est au coeur du développement d’OCI.
Son organisation en témoigne : des agences opérationnelles en région pour garantir une réactivité maximale et deux sociétés verticalisées, RCI, spécialisé dans le réseau et le câblage, et TBS, intégrateur de BI (Business Intelligence) et d’ERP.
De la conception de l’infrastructure informatique au suivi et à la maintenance, OCI se positionne en interlocuteur unique des entreprises.
Pour répondre à l’ensemble de leurs besoins, OCI s’est structurée en pôles de compétences : Infrastructure, Gestion, Cloud, Mobilité, Digital et Réseaux.

« Pour autant, rien n’est cloisonné, insiste le dirigeant. Les passerelles sont très actives. J’aime mélanger les compétences et rassembler ce qui est divisé. » Voilà bien Romuald Valichon, Directeur général du Groupe : goût pour l’altérité, l’échange et le mouvement, indépendance d’esprit, recherche de
complémentarité ; le tout au service du client.
« L’informatique est devenue de plus en plus complexe et stratégique, notre mission va au‐delà de la commercialisation de service, elle a pour objectif d’accompagner les entreprises dans leur développement, dans l’augmentation de leur productivité.
L’informatique ne doit plus être considérée comme un mal nécessaire, mais comme un véritable levier de croissance ! »
souligne Romual Valichon.
« Il y a un réel plaisir à concevoir qui se double d’un sentiment de fierté d’appartenance au projet d’entreprise ».

OCI repose ainsi sur plusieurs piliers : une solide gestion financière, un cadre structurant pour les collaborateurs de l’entreprise, et un comité stratégique qui impulse les grandes orientations. A l’intérieur de ce cadre, le fonctionnement est aussi souple que performant, enclin à stimuler les initiatives personnelles et à
développer les apports créatifs.
Impression confirmée par Julie Perrin, responsable du marketing. « Il y a un réel plaisir de concevoir qui se double d’un sentiment de fierté et d’appartenance au projet d’entreprise. »
Corollaire indispensable : la confiance. Les sujets, les problèmes, les accords et désaccords sont connus, partagés. Le management repose sur le principe de responsabilisation. Chaque salarié est un collabor’acteur. Les réunions souples prennent le pas sur les comités formels. Les équipes sont collectivement solidaires de la décision. « Cela renforce l’émulation et la solidarité en cas d’urgence » complète Julie Perrin. Ainsi, toutes les contributions et les énergies d’OCI – finance, ressources humaines, ingénierie, communication ‐ viennent s’agréger avec vivacité et efficacité. Un mode vibrionnant et réactif qui est aussi une forme d’engagement au service de la relation client, moteur de croissance d’OCI.

Aux manettes d’OCI, un trio d’énergies positives
Christophe Genet, Romuald Valichon et Vincent Noé incarnent la direction collégiale d’OCI et l’esprit de co‐production qui anime toute l’entreprise.
Au premier, la gestion, les ressources humaines et la finance. Au second, la direction générale et le développement opérationnel. Quant à Vincent Noé, il est en charge, sur le terrain, du développement des nouvelles agences et de la promotion des services d’OCI.
Un trio d’énergies positives qui pilote aussi le comité stratégique. C’est dans ce cadre que sont pensés notamment les opérations de croissance externe ou le choix des nouvelles technologies et les services associés. Les décisions sont prises de manière collégiale : un projet commun, chacun au service du projet.

Un avenir prometteur
Avec des bases solides : compétences, notoriété, stabilité financière, le Groupe OCI peut envisager l’avenir sereinement, continuer sa croissance externe et le développement de son réseau de partenaires.
« Nous restons à l’écoute du marché. » précise Christophe Genet, qui gère toujours «en bon père de famille».
Chaque nouveau projet doit respecter deux règles :
- Être complémentaire à la stratégie
- Ne jamais fragiliser l’existant
Chiffres clés
183 collaborateurs - 25 millions de chiffre d’affaires (2013)  - 8 agences - Plus de 4000 clients en portefeuille
Source : Communiqué OCI informatique - Terre d'Info