7 juil. 2014

1ère édition des Trophées de l'économie circulaire : 6 acteurs du changement récompensés !

La 1ère édition des Trophées de l’économie circulaire s’est clôturée le 3 juillet dernier avec la cérémonie de remise des prix, qui s’est déroulée lors du Forum CICLE : Le nouveau rendez-vous Aquitain de l’économie circulaire par l’exemple.
 Source image : Institut de l’Économie Circulaire

Organisés par l’Institut de l’économie circulaire, les Trophées de l’économie circulaire visent à valoriser les initiatives et démarches innovantes dans le domaine de l’économie circulaire et promouvoir les structures actrices du changement.

Pour cette première édition, 5 catégories étaient ouvertes.  
Les lauréats sont :
- Catégorie Collectivités : SYDEME, pour son unité de valorisation biologique « Méthavalor »
- Catégorie Entreprises : RENAULT pour ses activités au sein de l’usine de Choisy-le-Roi
- Catégorie Eco-entreprises : RECYC-MATELAS EUROPE
- Catégorie Enseignement/Recherche : UVED pour son MOOC « Economie Circulaire et innovation »
- Catégorie Association : La Bécane à Jules

Le Jury a également souhaité désigné un lauréat pour un Trophée « mention coup-de-cœur du Jury » : R CUBE NORD pour sa marque JEAN BOUTEILLE
Le concours était ouvert à tous les organismes, membres ou non de l’Institut de l’économie circulaire. Au total, plus d’une soixantaine de dossiers de candidature ont été reçus.

4 Atouts pour les Trophées
Les projets ont été jugés selon les critères suivants :
  •  l'originalité, le caractère innovant,
  •  l’intérêt général et l’utilité économique, sociale et environnementale,
  •  la capacité à être reproduite,
  •  la pérennité
Président du Jury : Serge Orru, Ville de Paris / Institut de l'économie circulaire
Membres du Jury (par ordre alphabétique) : Christine Bargain - Groupe La Poste, Agnès Boulard – GRTgaz, Alain Claudot - EcoTlc, Nathalie Cousin – Région Bretagne, Richard Debeauve – Fédération ENVIE,  Alain Geldron – Ademe, Léon-Christophe Etilé - Green Cross, François-Michel Lambert, Institut de l’économie circulaire, Frédérique Le Monnier – GrDF, Noël Mangin – REVIPAC, Samuel Mayer –Pôle Eco-conception, Alfred Rosales - Federec, Richard Rouquet, Commissariat général au Développement Durable

Un trophée conçu en partenariat avec l'ESDAC, l'école de design d’Aix-en-Provence
L’Institut de l'économie circulaire a sollicité l’ESDAC afin de réaliser de manière exclusive son prestigieux Trophée 2014.
A cette occasion, un appel à projet interne a été lancé aux étudiants de la section Design de Produits de l'ESDAC, avec l'aide de leurs enseignants.
Le Trophée choisi a été usiné et réalisé en 7 exemplaires, avec des matériaux et issus à 100% de l'Economie Circulaire (chutes de chêne et de médium, roulement à bille récupéré de portails).
Source : Communiqué Institut de l'Economie Circulaire

 
EN SAVOIR PLUS : FOCUS SUR LES LAURÉATS
Catégorie Collectivités
Le Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est (Sydeme) regroupe, au 1er janvier 2014, 14 intercommunalités réparties sur 293 communes représentant une population d’environ 385 000 habitants. Le Sydeme exerce sur son territoire les compétences de transport et de traitement des déchets ménagers et assimilés.
Le Syndicat a été créé en 1998 afin de développer un schéma de traitement des déchets territorial favorisant la valorisation matière et la valorisation énergétique des flux entrants dans le champ de sa compétence.
Après avoir mis en place les outils de tri des déchets recyclables (emballages et papiers) et avoir organisé la logistique et le transport des déchets sur son territoire (centres de transfert, moyens de transport, péréquation des coûts de transport), le Sydeme a engagé le développement de son projet de valorisation de la biomasse en s’appuyant sur la réalisation d’une unité de méthanisation.
Le projet d’unité de méthanisation a été développé sur le principe d’une valorisation exclusive de déchets fermentescibles issus d’un tri à la source, qu’il s’agisse des biodéchets ménagers ou des biodéchets issus des activités professionnelles pour répondre à la loi de 1992 relative à l’élimination des déchets interdisant l’enfouissement de la fraction fermentescible des déchets ménagers.
Un appel d’offres a été lancé et a abouti au choix du projet du groupement piloté par Vinci Environnement et mettant en oeuvre le procédé Kompogas de digestion thermophile par voie semi-humide en digesteurs horizontaux.
L’unité a été dimensionnée pour un gisement de biodéchets de l’ordre de 45 000 tonnes/an et comporte 3 digesteurs disposés en parallèle.
Catégorie Entreprises
Renault utilise sa logistique de distribution des pièces de rechange, dans toute l’Europe, pour collecter dans le réseau commercial, les organes mécaniques incidentés (logistique inverse).
L’usine Renault de Choisy-le-Roi les regroupe, pour les démonter et expertiser chacun de leurs constituants.
Les composants conformes servent à réassembler des organes qui seront proposés, à prix réduit, comme pièces de rechange d’origine et garanties dans le réseau commercial : la 1ère boucle.
Ceux expertisés non conformes sont recyclés dans les fonderies du Groupe ou via des recycleurs : la 2ème boucle. Les deux boucles constituent un système intégré de réutilisation/recyclage/revalorisation dédié aux gros organes mécaniques.
L’offre échange standard permet de prolonger la durée d’usage des véhicules, en évitant de les déclarer économiquement irréparables, ce qui arrive lorsque le coût de la réparation dépasse leur valeur résiduelle.
L’économie d’énergie de la production d’un organe remanufacturé, par rapport au même organe neuf, est de plus de 80%.
Les gains portent autant sur la consommation en eau (88%) que sur celle de produits chimiques (92%), que la production de déchets (70%).
Quant aux matières premières, 43% de la masse des carcasses sont en moyenne réutilisés et 48% recyclés dans les fonderies du groupe pour produire des pièces neuves. Les 9% restant étant valorisés dans les filières de traitement, l’activité ne produit donc aucun déchet mis en décharge.
L’usine de Choisy-le-Roi régénère chaque année plus de 15000 moteurs, 20000 boites de vitesse et 18000 systèmes d’injection.

Catégorie Eco-entreprises
Recyc-Matelas Europe a été créée le 4 mars 2010 dans le but de recycler les matelas en fin de vie qui, avant la création de l’entreprise, terminaient des Centre d’Enfouissement Technique (centre de stockage).
L’activité repose en amont sur le démantèlement des matelas en fin de vie et en aval sur la commercialisation des matières obtenues du démantèlement au travers de différentes filières de valorisation telles que l’industrie automobile, le bâtiment, les tapis de gymnase, tatami, etc…
L’entreprise a développé un procédé industriel permettant une mécanisation du démantèlement à 70%.
Aujourd’hui, Recyc-Matelas Europe contribue à recycler 90% d’un matelas au travers de ses différentes filières de transformation en appliquant pleinement la notion d’économie circulaire.
Elle permet aux acteurs de l’automobile, de l’ameublement, du bâtiment et autres, de pouvoir substituer des matières nobles par des matières usagées en les transformant sous forme de matières premières secondaires.

Catégorie Enseignement/recherche
L’Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED) a pour mission de promouvoir l’usage du numérique au service de l’innovation pédagogique dans le domaine de l’environnement et du développement durable (EetDD).
UVED favorise l’accès au savoir, l’éducation et la formation de l’ensemble des acteurs de ce domaine.
Le projet Massive Open Online Course (MOOC) "Economie circulaire et innovation" a pour origine la volonté affirmée d'UVED, début 2013, de développer des MOOC sur les grands enjeux environnementaux et de développement durable de notre société.
La mise en lumière politique et économique du modèle d'économie circulaire lors notamment de la conférence environnementale de septembre 2013 a incité UVED à en faire le thème de son premier MOOC.
Le développement d'une offre de formation introductive et ouverte à tous est en effet l'une des composantes essentielles de la transition vers une économie circulaire et à ce jour, cette offre est encore peu développée, très spécialisée ou encore fractionnée.
Le MOOC "Economie circulaire et innovation" est un projet pédagogique dont l'objectif est de créer des communautés de plusieurs milliers d'apprenants francophones, d'origines et de profils variés, autour de cours et d'activités sur les concepts et les enjeux de l'économie circulaire.
Catégorie Associations
L'association la Bécane à Jules a pour but la promotion du vélo en ville par le biais de développement de services : atelier d'auto-réparation, gravage, cours de mécanique, vente et location de vélos d'occasion, bourse aux vélos.
L'entretien et la mise à disposition des vélos ont été intégrés en 2011 au projet originel.
Le second champ d'intervention est la récupération des vélos non utilisés ou jetés dans les déchèteries en vue de leur réemploi.
Un constat : 7 vélos sur 10 qui sont jetés en déchetterie sont encore en bon état, ils sont souvent jetés par manque de connaissance mécanique. Une simple révision c'est à dire au plus un réglage, un changement de pneu ou de chambre à air suffit pour que celui-ci circule à nouveau.
Force est également de constater que les vélos fabriqués dans les années 70-80, qui sont nombreux à atterrir dans en déchetteries, ont une durée de vie supérieure à certains vélos que l'on trouve sur le marché actuel.
Depuis 2008 la Bécane à Jules a récupéré plus de 3000 vélos sur l'agglomération Dijonnaise (dons de particulier, enlèvements dans les copropriétés, mais également issus d’un partenariat avec Emmaüs), un peu moins de 2000 ont été réemployés.
Jusqu'à l'année dernière lorsque la Bécane à Jules choisissait de démonter un vélo pour en récupérer des pièces, les cadres nus étaient vendus pour être recyclés. Aujourd’hui, ceux-ci sont peints et remontés avec des pièces provenant d'autres vélos. Ces vélos sont donc des modèles uniques ! Ils sont proposés au prix d'un vélo d'entrée de gamme dans les magasins de sport.
Le « coup-de-coeur » du Jury :
R CUBE NORD est une société spécialisée dans la prévention des déchets. Depuis 18 mois, R CUBE NORD, représentée par la marque Jean Bouteille s’est lancée dans un projet permettant de consommer des produits liquides sans générer de déchet.
Jean Bouteille propose une solution de vente de liquides alimentaires en vrac dans des bouteilles consignées.
La société installe des embouteilleuses libre-service dans des magasins alimentaires pour leur permettre de vendre de l’huile, du vinaigre et du vin en vrac, de manière propre, sécurisée et facile d’utilisation pour le client.
A cela s’ajoute la mise en place d’une consigne sur les bouteilles : le client reprend une bouteille propre à chaque nouvel achat et rend la bouteille sale qui est alors déconsignée. Le client n’achète que l’essentiel, c’est à dire le contenu et non le contenant. Ils n’ont pas non plus à laver des bouteilles à la main, processus qui serait inefficace et très consommateur d’eau.
Les bouteilles sont lavées, stérilisés et remises en circulation lors d’un processus de lavage écologique (100% biodégradable). L’unité de lavage des bouteilles se trouve à moins de 25km du magasin afin de limiter le transport des bouteilles vides. C’est de la consigne en circuit court.
Jean Bouteille s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire. La chaine de valeur classique de la grande distribution – linéaire – a été restructurée afin de pouvoir éliminer le statut de déchet des bouteilles. Ainsi la chaine de valeur ajoutée devient circulaire et non génératrice de déchets.
Un projet pilote est actuellement en place dans un magasin biologique de Villeneuve d’Ascq (Saveurs & Saisons - Biocoop) afin d’analyser le comportement des consommateurs sur cette nouvelle façon de consommer. Ce projet pilote comprend l’installation d’une laveuse de bouteilles dans la métropole Lilloise ainsi que d’une embouteilleuse libre-service.
www.jeanbouteille.fr

A propos de l’Institut de l’économie circulaire :
L’Institut de l’économie circulaire est une association nationale multi-acteurs, cercle de réflexions et d’actions, dont l’objectif est la promotion de l’économie circulaire. Lancé début 2013, l’Institut fédère et implique dans une démarche collaborative plus de 150 membres, structures (Entreprises, Collectivités, ONG…) et personnalités qualifiées (Parlementaires, chercheurs, experts…).
Mutualiser les compétences et les ressources, faciliter les échanges de savoir et d'expérience entre tous les experts et acteurs impliqués font partie de l’ADN de l’Institut.
L’association, dont la mission d’information et de communication est primordiale, diffuse et valorise les réalisations et les bonnes pratiques concrètes sur l'économie circulaire. Elle facilite également la création de synergies entre les acteurs afin de favoriser l’émergence de projets multipartites.
Président de l'Institut : François-Michel Lambert
Marraine de l'Institut : Coline Serreau
Membres fondateurs de l'Institut : Le groupe La Poste, GrDF, Ecofolio, FEDEREC, Kedge Business School, la Fondation Nicolas Hulot, le Syndicat Français de l'Industrie Cimentière
 A propos de l’ESDAC :
L’ESDAC est une école supérieure de design, d’arts appliqués et de communication implantée au cœur d’Aix en Provence qui prépare ses étudiants à obtenir des Diplômes d’Etat dans les domaines du design d’espace, du design produit, du design graphique et du design de mode.
L’ESDAC a aussi une filière dédiée à la communication en BTS et titre RNCP.
Elle propose également une année préparatoire de Mise à Niveau en Arts Appliqués pour intégrer les cursus de design et d’arts appliqués.

A propos du FORUM CICLE :
Le Forum CICLE est le rendez-vous aquitain de l'économie circulaire par l'exemple. CICLE, ce sont des réflexions, des témoignages et des échanges pour répondre à LA question cruciale : comment sortir de notre économie linéaire actuelle «extraire / fabriquer / consommer / jeter» ?
- Expliquer : de la pédagogie sur la démarche et de ses bénéfices.
- Démonter : une tribune pour témoigner Concrètement  sur des retours d'expériences.
- Echanger et Croiser : des rencontres pour porter ensemble de nouveaux projets.
Ce nouveau forum a l'ambition de devenir un rendez-vous annuel pour faire le point sur l'état de l'art et mesurer l'avancement de la démarche au niveau aquitain.
www.cicle.fr