Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » » » La Ville Numérique - par Lab des usages Voirin©
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

 Entre urbanité physique et urbanité numérique, quelle approche de la ville ?
La ville numérique est un concept à la mode et les pouvoirs publics développent de plus en plus de projets permettant d’acquérir ce statut.

Mais au fond, quelles sont les réalités associées à la ville numérique et surtout quelles en sont les impacts sur le développement des métropoles ?
Alors que les médias relaient allègrement les dernières nouveautés numériques mises en place par les villes, il est tentant d’associer la ville numérique à la seule numérisation des services publics. C’est oublier que le numérique change avant tout les modes de vie indépendamment de toute intervention des pouvoirs publics. Nous souhaitons mettre en avant dans cette note comment le numérique, dans tous ses usages, agit sur la notion de ville, notamment dans sa caractéristique fondamentale, à savoir la concentration.
 
La ville est en effet le résultat d’un jeu subtile entre des forces antagonistes de concentration et de dispersion et l’intégration du numérique dans les modes de vie, à la fois en termes de production et de consommation, vient perturber l’équilibre qui a donné naissance aux villes modernes.
En parallèle, le numérique représente une nouvelle articulation entre citoyens et pouvoirs publics. Que cela concerne la gestion de l’énergie et de l’eau, la gestion des transports ou la dimension démocratique, de nouvelles possibilités sont ouvertes et les pouvoirs d’action de chacun modifiés. Enfin, dans une mise en perspective nous mettons en avant deux nouvelles approches de la ville : la ville comme une plateforme d’innovation et la ville comme une construction virtuelle personnalisée représentant chaque individu y vivant. La première approche découle à la fois de la nouvelle organisation de la production induite par le numérique et de la complexité des technologies de pointes. En effet, la nécessité des échanges de proximité en termes de connaissance révèle une nouvelle force de concentration autour de la main d’œuvre hautement qualifiée et créative.
 La deuxième postule que l’activité numérique des individus constitue une ville invisible mais qui néanmoins entretien une articulation subtile avec l’urbanité physique. Cette ville invisible, représentée par le flux des données personnelles des citadins est une représentation personnalisée en constante évolution, de la vie de chaque individu dans la ville.
Cette note se conclue avec une analyse de la place des gouvernements locaux dans ce nouvel environnement.
Nous montrons notamment que ceux-ci, dans une vision de la ville comme plateforme d’innovation, doivent se poser comme une entité qui coordonne et favorise les échanges créatifs. Nous montrons également comment le numérique modifie les possibilités d’actions des pouvoirs publics afin de corriger les externalités négatives dues à la concentration (pollution, congestion, gestion de l’énergie, etc.) ...
by labdesusages






About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien