Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » » La sûreté nucléaire et la radioprotection en Alsace et Lorraine en 2013 : l'ASN dresse un bilan globalement assez satisfaisant
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

La division de Strasbourg de l'ASN a présenté à Metz,  le 28 avril et à Strasbourg,  le 29 avril,  le bilan de son action de contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection dans les régions Alsace et Lorraine pour l'année 2013.
 Ces conférences de presse font suite à la présentation par le collège de l'ASN de son rapport sur l'Etat de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2013,  le 15 avril 2014,  à l' Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST).

 L'ASN porte une appréciation globale assez satisfaisante sur le niveau de sûreté et de  radioprotection des installations nucléaires en Alsace et en Lorraine.

En  matière de sûreté nucléaire, l' ASN a réalisé 50 inspection en 2013 sur les centrales nucléaire de Cattenom et de Fessenheim.  Elle estime que les performances des sites d'EDF rejoignent globalement l'appréciation générale des performances portée par l'ASN sur EDF.  
L'ASN estime néanmoins, que la rigueur dans les opérations de maintenance et d'exploitation au quotidien des centrales,  doit faire l'objet d'une vigilance particulière de la part de l'exploitant afin de réduire le nombre d'écarts constatés.

1. Contrôle de la centrale nucléaire de Fessenheim
 En 2013, l’ASN a réalisé 23 inspections sur la centrale nucléaire de Fessenheim.
En 2013, la centrale nucléaire de Fessenheim a déclaré à l’ASN 36 événements significatifs relatifs à la sûreté spécifiques à ce site, dont 2 de niveau 1. Ces événements, ainsi que leur traitement par l’exploitant, ont été analysés par l’ASN.
L’ASN a contrôlé des arrêts programmés des réacteurs 1 et 2. Au cours de ces arrêts, de nombreuses activités de maintenance ont été contrôlées par les inspecteurs.
Appréciation générale de l’ASN
L’ASN considère que les performances en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et de protection de l’environnement du site de Fessenheim rejoignent globalement l’appréciation générale des performances portée sur EDF.
En matière de radioprotection, l’ASN estime que le site de Fessenheim est en progrès, après plusieurs années en retrait.

2.Contrôle de la centrale nucléaire de Cattenom
 L’ASN a mené 27 inspections sur la centrale de Cattenom en 2013.
En 2013, la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’ASN 33 événements significatifs relatifs à la sûreté, dont 5 de niveau 1. Ces événements, ainsi que leur traitement par l’exploitant, ont été analysés par l’ASN.
L’ASN a contrôlé des arrêts programmés des réacteurs n°1, 3 et 4. En particulier, le réacteur n°4 a été arrêté pour visite décennale.
Appréciation générale de l’ASN
Le site de Cattenom reste, en 2013, en retrait par rapport au reste du parc nucléaire d’EDF en matière de radioprotection.  En 2014, le site devra poursuivre ses efforts afin de revenir au niveau attendu.

Le post-Fukushima en Alsace et en Lorraine en 2013
Les centrales de Fessenheim et de Cattenom ont été concernées par les ECS, au même titre que toutes les autres centrales du parc nucléaire d’EDF.
En 2013, la division de Strasbourg de l’ASN a mené des inspections sur les sites de Fessenheim et de Cattenom, afin de vérifier qu’EDF y déployait les nouvelles exigences conformément aux objectifs fixés. Les inspecteurs ont ainsi pu constater l’arrivée de nouveaux équipements de gestion de crise, tels des dosimètres ou des masques de protection complémentaires, mais également la mise en place des nouveaux groupes électrogènes exigés, surélevés pour parer à un éventuel risque d’inondation.


Dans le nucléaire de proximité (installations médicales et industrielles),  l'ASN a réalisé 69 inspections et estime que les résultats sont satisfaisants. Les inspections,  notamment dans les centres de radiothérapie,  ont permis de constater que les services médicaux ont poursuivis la mise en œuvre d'une démarche d'assurance de la qualité et de gestion des risques,  conformément aux exigences réglementaires définie par l'ASN.
 En radiologie interventionnelle, des situations disparates sont observées, et l’implication des médecins sur le sujet de la radioprotection reste faible.
En imagerie interventionnelle,  des progrès sont attendus dans le suivi des doses délivrées aux patients pour, d'une part,  optimiser les protocoles de réalisation des actes,  et d'autre part,  définir les règles et les conditions de prise en charge des patients en cas d'exposition susceptible de générer des effets indésirables.

L'ASN a mené en avril 2014,  une importante campagne de contrôle en Lorraine chez les utilisateurs d'appareils de détection  de plomb dans les peintures.  Ces inspections ont mis en évidence,  que les principales dispositions applicables en matière de radioprotection sont mises en œuvre de façon globalement satisfaisante.

Les inspecteurs de la division de Strasbourg de l'ASN, ont effectué en 2013,  environ 350 jours de présence sur le terrain,  dont environ 150 jours sur les centrales nucléaires EDF en exploitation,  et environ 200 jours pour les activités du nucléaire de proximité. 

L'ASN a également fait le point lors de ses de conférence de presse, sur  d'autres éléments marquants de son contrôle au cours de l'année 2013 : suivi des mesures post-Fukushima,  participations aux exercices de crise  transfrontaliers  autour des  centrales de Cattnom et Fessenheim,  ou encore,  inspections renforcées sur  la radioprotection dans les centrales nucléaires.
 Source : Communiqué ASN Alsace -Lorraine

About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien