27 avr. 2014

Alsace : Mise en service commercial du TER Régiolis le lundi 28 avril 2014 !

Le nouveau Régiolis, plus confortable et fonctionnel, accueillera ses premiers voyageurs, ce lundi 28 avril 2014, à destination de Sarreguemines, départ de la gare de Strasbourg à 18h33.
Il sera déployé, jusqu’à l’été, sur les lignes de Strasbourg-Sarreguemines, Strasbourg-Molsheim-Barr/Saint-Dié, Strasbourg-Haguenau, puis progressivement vers Wissembourg, Niederbronn, Lauterbourg, Sélestat et sur la ligne Mulhouse-Bâle.

Régiolis sur les lignes alsaciennes : innovation et performance
Afin de renouveler son parc TER Alsace et d’offrir un meilleur confort aux voyageurs, la Région Alsace a fait l’acquisition de 24 rames Régiolis, aptes à circuler à une vitesse maximale de 160 km/h. Il s’agit d’une nouvelle génération de trains issue du partenariat entre les Régions françaises, SNCF et Alstom, destinée au réseau TER.
Cette année, 11 premières rames seront livrées en Alsace dont 5 rames de grande capacité et 6 rames de capacité moyenne. 7 nouvelles rames de grande capacité sont attendues en 2015, puis 4 rames de grande capacité en 2016 et les deux dernières après 2016.

Régiolis pour les voyageurs alsaciens : plus de confort et un accès facilité.
La Région Alsace a commandé 24 rames Régiolis bimodes (électrique et thermique) et bicourants (1,5 et 25 Kv) :
- 18 rames de 6 voitures de grande capacité : 354 places assises pour une rame d’une longueur de 110m,
- 6 rames de 4 voitures de capacité moyenne : 222 places assises pour une rame d’une longueur de 72m.

Les nouvelles rames Régiolis Alsace permettront, à l’horizon 2017, de disposer d’environ 15% de places en plus dans les TER Alsace, soit plus de 5 000 places supplémentaires.
De type « périurbain », le matériel Régiolis acquis par la Région Alsace dispose d’un nombre important de portes d’accès et de plateformes d’échange pour faciliter les montées et les descentes des voyageurs et optimiser les temps d’arrêt en gare.
Les rames Régiolis permettent également l’accueil de voyageurs debout en période de pointe, dans des  conditions de confort et de sécurité maximales. Toutes les rames bénéficient par ailleurs d’un plancher bas intégral, facilitant l’accès de tous les publics, en particulier les personnes à mobilité réduite. Les rames communiquant entre elles, il est possible de se déplacer sur toute la longueur du train.
Toujours plus accessibles et confortables, les rames Régiolis Alsace sont équipées de nouvelles
 fonctionnalités, telles que des écrans d’affichage et une sonorisation dynamiques. Elles disposent également de prises électriques pour recharger téléphones et tablettes et de divers espaces pour les bagages.
Enfin, la Région Alsace a fait le choix de limiter les cloisonnements intérieurs autour des espaces d’accueil des vélos, afin d’amoindrir la gêne occasionnée à l’égard des autres voyageurs. Neuf emplacements en trois zones sont dévolus aux vélos dans une rame de grande capacité et six emplacements en deux zones dans une rame de capacité moyenne.

Régiolis : conception, fabrication et tests au coeur de l’Alsace
Les 24 nouvelles rames Régiolis ont été intégralement financées par la Région Alsace à hauteur de 244 M€. Compte tenu de la polyvalence du matériel commandé, l’Alsace est la région de France qui apporte la contribution financière la plus élevée au projet.
La Région Alsace a choisi un pelliculage original, aux couleurs de la marque partagée « imaginalsace ». Aux deux extrémités des rames, des images très grand format illustrent les valeurs d’ « imaginalsace ». Ces visuels sont complétés par un rappel textuel (« Alsace », « S’Elsass » et « Imaginalsace ») et par le logo de la Région.
Les rames Régiolis ont été conçues et fabriquées sur le site Alstom de Reichshoffen. Six des 11 sites d’Alstom en France (Reichshoffen, Ornans, Le Creusot, Tarbes, Villeurbanne et Saint-Ouen) participent au projet, de la conception au design. Le projet Régiolis génère ainsi plus de 4 000 emplois en France chez Alstom et ses fournisseurs.
Les rames Régiolis sont progressivement mises à disposition de SNCF et des Régions par Alstom. A ce jour, six régions disposent de leurs premières rames Régiolis : l’Alsace, l’Aquitaine, la Basse-Normandie, la Lorraine, Midi-Pyrénées et la Picardie.

En parallèle, les équipes SAV d’Alstom sont déployées dans les Technicentres SNCF en France autour de deux missions principales :
- former les agents SNCF à la maintenance et à la conduite du train Régiolis,
- assurer la maintenance corrective du matériel dès la mise en service des rames, durant toute la période de garantie.
Près de 500 agents SNCF alsaciens (conducteurs, agents du matériel, d’accompagnement et d’escale) ont été formés sur ce nouveau matériel, totalisant plus de 35 000 heures de formation, afin de préparer sa mise en service commercial ce lundi 28 avril.
Source :
Communiqué de presse SNCF - Région Alsace - Alstom
 

EN SAVOIR PLUS

Bilan 2013 du TER Alsace
La mise en service commercial des nouveaux trains Régiolis en Alsace, ce lundi 28 avril 2014, est l’occasion de présenter un bilan de l’année 2013 du TER Alsace.
Parmi les points clés : le service alsacien est le meilleur de France en terme de régularité, avec un trafic stable malgré d’importantes périodes de travaux. 2013 a également permis de proposer aux voyageurs de nouveaux services, de renforcer l’offre, de poursuivre l’’aménagement des gares et de les rendre accessibles pour les personnes à mobilité réduite.
La meilleure régularité de France
Le réseau alsacien est l’un des réseaux régionaux les plus denses et les mieux desservis de France : 750 trains y circulent chaque jour (330 trains en 1997). Cette densité représente un véritable défi pour la régularité, d’autant que l’année 2013 a connu de nombreux travaux impactant les circulations.
Malgré ce contexte difficile, TER Alsace a amélioré son taux de régularité par rapport à 2012, passant de 95,8 % à 96,3 % en 2013. Il s’est ainsi classé 1er TER de France en 2013, à comparer avec la moyenne nationale (91,4 %).

Un trafic stable malgré d’importantes périodes de travaux
Chaque jour de semaine, ce sont près de 77 000 voyages qui sont effectués en TER Alsace.
Le niveau de trafic de 2013 est resté identique à celui de 2012, soit 940 millions de voyageurs kilomètres (1), malgré une très importante période de travaux en juillet-août ayant engendré notamment la fermeture totale de la ligne ferroviaire Strasbourg-Haguenau pendant huit semaines, ceci dans un contexte où le trafic a régulièrement augmenté ces dernières années.
(1) L’unité « voyageurs kilomètres » représente le nombre de voyageurs multiplié par la distance parcourue en TER.

De nouveaux services mis en œuvre en 2013 
- La vente de billets par internet : les voyageurs ont désormais la possibilité d’acheter leurs billets en ligne via le site internet du TER Alsace, www.ter-sncf.com/alsace, pour les tarifs suivants : tarif normal, Tonus, Réflexe semaine ou week-end, Découverte 12/25 ou Senior et Carte Jeune ou Senior. Les entreprises peuvent également acheter les billets pour les déplacements occasionnels de leurs salariés par ce moyen.
- Un abonnement pour les étudiants de 26-30 ans : depuis septembre 2013, la Région Alsace a étendu l’abonnement "étudiant" aux jeunes âgés de 26 à 30 ans. Cette offre, qui s’applique sur l’ensemble des lignes du réseau TER Alsace, hors abonnement urbain, bénéficie à plus d’une centaine d’étudiants alsaciens.

La création d’un pôle de maintenance TER à Mulhouse
La commande des Régiolis par la Région Alsace s’accompagne d’une évolution de l’organisation de la maintenance existante. Le site de Mulhouse-Ville, à l’est de la gare de Mulhouse, a été retenu pour la construction d’un pôle de maintenance dit multi-séries, destiné à optimiser la maintenance des différents autorails entre les sites de Strasbourg et de Mulhouse. Il accueillera non seulement les Régiolis, mais également les Autorails Grande Capacité (AGC), les automoteurs X 73500/73900, ainsi qu’à terme, les rames qui remplaceront celles du TER 200.
Les travaux du nouvel atelier de maintenance de Mulhouse ont débuté en novembre 2013 pour une durée d’un an, le gros œuvre s’achevant et les premières charpentes métalliques devant apparaître en mai 2014. Cet atelier a été intégralement financé par la Région Alsace, à hauteur de 15 M€, et sera inauguré fin 2014.

La poursuite des programmes d’aménagement des gares et de la mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite
En 2013, plusieurs gares ont fait l’objet d’aménagements de leurs abords : parmi elles, Rosheim, Dachstein, Soultz-sous-Forêts, Dettwiller, Oermingen et Raedersheim. Dans le cadre du dispositif « Programme d’Aménagement des Gares », la Région Alsace finance près de 50 % des dépenses engagées. Parmi les 160 gares et points d’arrêts, 105 ont été rénovés et 6 000 places de stationnement sont à présent disponibles pour les vélos.
La Région Alsace investit également pour la mise en accessibilité des gares pour les personnes à mobilité réduite. Les gares de Wissembourg et de Schirmeck leur sont ainsi accessibles depuis décembre 2013 : les quais ont été rehaussés, des bandes tactiles ont été posées au sol et les traversées de voie ont été sécurisées. Pour ces deux gares, le coût des travaux s’est élevé à près de 2 M€, dont la moitié a été prise en charge par la Région.

Une offre attractive renforcée pour les voyageurs
La ligne Colmar-Metzeral : la Région Alsace, en lien avec SNCF et les partenaires associatifs et touristiques, a optimisé la desserte TER ferroviaire du week-end de la ligne TER Colmar-Metzeral. Depuis mi-décembre 2013, il est possible de rejoindre Munster depuis Strasbourg en à peine une heure en TER et accéder ainsi aux sites touristiques de la vallée de Munster.
La ligne Strasbourg-Colmar : la Région Alsace a décidé la mise en place d’un TER 200 de renfort, le vendredi, au départ de Strasbourg à 17h33, arrivée à Colmar à 18h11. Ce TER permet de répondre à une surcharge ponctuelle repérée le vendredi en période de pointe de fin de journée.
Des déplacements organisés à l’occasion des travaux à Vendenheim : Du 6 juillet au 24 août derniers, d’importants travaux ferroviaires ont été réalisés sur la bifurcation de Vendenheim, aboutissant à une reconfiguration totale des plans de voies et du raccordement de la ligne à grande vitesse. Durant cette période, le trafic ferroviaire a été totalement interrompu sur la ligne Strasbourg – Haguenau – Nord Alsace (SHNA) et très limité sur la ligne vers Saverne – Sarreguemines durant trois semaines. Sur la ligne de Haguenau, un dispositif temporaire a été conçu sur la base d’un service de substitution routière s’appuyant en semaine sur des correspondances avec des trains de la ligne de Lauterbourg (à Herrlisheim et à Hoenheim-tram), dont l’offre avait été renforcée.
Le transport ferroviaire constitue l’un des budgets prioritaires pour la Région Alsace. Elle y consacre chaque année près de 230 M€, soit 30 % de son budget :
- 150 M€ pour le fonctionnement du service TER Alsace,
- 80 M€ pour les investissements dans le matériel roulant, les gares (confort d’accueil des voyageurs et des personnes à mobilité réduite), le réseau ferroviaire classique et les Lignes à Grande Vitesse.
Source : Communiqué Région Alsace