22 mars 2014

L'entrepreneuriat chez les jeunes - by Athénéa Conseils

Jeunes et étudiants : levez-vous et créez !
56% des jeunes diplômés souhaitent créer un jour leur entreprise mais seulement 18% comptent passer à l’acte et au final, combien le feront vraiment ?
Des chiffres qui témoignent de freins culturels bien ancrés dans la société française. A la différence des pays anglo-saxons pour lesquels l’entrepreneuriat est bien inscrit dans le patrimoine génétique des populations y compris les plus jeunes, la France peine à développer une fibre entrepreneuriale. Une lacune flagrante qui pourrait pourtant fortement contribuer à améliorer la situation économique du pays en créant de la richesse et des emplois. Un tissu de néo-entreprises fortes viendrait également renforcer la compétitivité de notre économie. Sujet à la mode, sujet polémique et pourtant sujet ô combien stratégique.
Le comble est que nos jeunes n’ont absolument rien à envier à leurs homologues anglo-saxons : des formations de plus en plus axées vers l’entreprenariat, un endettement moindre, une situation familiale simple et des idées à revendre. La French Touch a aussi ses modèles : Free, Ubisoft, Deezer, Acadomia ont toutes débuté avec l’énergie et la fougue d’un jeune français de moins de 30 ans.

Yes We Can !
Les choses sont en train de changer. Les pouvoirs publics ont très largement simplifié les procédures de création. Des dispositifs d’aide et de soutien existent et certaines écoles comme notamment l'IFAG ont pleinement intégré cette dimension entrepreneuriale en plaçant la création mais aussi la reprise au cœur de leur enseignement.
La tendance s’inverse petit à petit : en 2011, 24% des entreprises créées en France l’ont été par des moins de 30 ans ! En 2012, les moins de 30 ans représentent 31% des auto-entrepreneurs. 
Et si le prochain c’était vous ?
By Athénéa Conseils