Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » » » » Deuxième numéro du baromètre du fret ferroviaire en Alsace
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

Les partenaires de la démarche « Opportunités Ferroviaires de Proximité », pilotée par le Port autonome de Strasbourg, avaient décidé à l'issue de celle-ci de mettre en place un Baromètre du fret ferroviaire en Alsace. Voici aujourd'hui le numéro 2, fruit d'une collaboration des membres de l'ORTAL ayant participé à la démarche.
Sa vocation est d'établir un état des lieux le plus objectif possible puis de suivre annuellement l'évolution, l'utilisation et la perception par ses usagers du mode ferroviaire. Il permettra ainsi  d'avoir un retour sur les actions menées et éventuellement de les adapter pour accompagner son développement.
Cette publication s'enrichira au fil du temps des contributions des acteurs, elle n'aurait pu voir le jour sans la contribution des entreprises enquêtées.

Quels enseignements ?
Un trafic fret qui reste conséquent vers la Lorraine (centre de triage de Woippy) et dans une moindre mesure sur l'axe Nord/Sud alsacien entre Strasbourg et Mulhouse enfin entre Mulhouse - Belfort et Mulhouse - Bâle.
Les trafics de fret sont importants aux abords des deux grandes agglomérations, Strasbourg et Mulhouse, avec la présence des ports qui sont à l’origine d’une bonne partie du trafic alsacien.
Les ports alsaciens totalisent environ 2,7 millions de tonnes transportées en baisse de 7,8 % entre 2012 et 2013 :
Le trafic ferroviaire du Port Autonome de Strasbourg, en baisse de 12,6 %, est orienté vers les conteneurs et les céréales.
Les PMR (Ports de Mulhouse Rhin), en baisse de 1,7 %, connaissent une forte activité en produits chimiques.
Les trafics du Port rhénan de Colmar/Neuf-Brisach sont en hausse de 2,2 % et orientés vers le transport de métaux.
Les résultats de l’enquête, auprès des entreprises embranchées, indiquent que l'image de marque du fret ferroviaire reste globalement dégradée en termes de coût et de réactivité. A l’inverse les progrès des opérateurs commencent a être reconnus notamment sur la fiabilité des trains.
Il est observé que des chargeurs ont encore des projets de transport ferroviaire mais que ceux-ci sont essentiellement à moyen ou long terme.
L’année 2014 sera certainement difficile en Alsace au vu des faits marquants 2013. Les acteurs du secteur, notamment les ports, redoublent d’efforts pour dynamiser leurs offres, investir de nouveaux marchés et accueillir de nouveaux opérateurs.
Source : Communiqué de presse ORTAL

EN SAVOIR PLUS :

http://www.ortal.eu/

About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien