28 janv. 2014

Alsace : Innover mieux, innover plus !

Au cœur de l’innovation, la Région organise la rencontre: « Innover mieux, innover plus - L’Alsace en R et D : des partenariats au service de la croissance »
Philippe Richert, Président du Conseil Régional d’Alsace, Ancien Ministre, Sophie Rohfritsch, Vice-Présidente du Conseil Régional, Monique Jung, Vice-Présidente du Conseil Régional, Etienne Leroi, Président d’Alsace Innovation, Nicolas Carboni, Président de la SATT Conectus Alsace, et Cathie Vix-Guterl, Directrice de l’Institut Carnot MICA, ont participé à la manifestation « Innover mieux, innover plus - L’Alsace en R et D : des partenariats au service de la croissance »,  lundi 27 janvier  dernier, à la Maison de la Région.

Destinée aux entreprises et aux unités de recherche, cette journée a été l’occasion de présenter des projets partenariaux issus de l’appel à projets R et D régional et d’encourager les entreprises alsaciennes à mettre l’innovation au coeur de leur stratégie de développement.
A travers la Stratégie Régionale de l'Innovation (SRI), adoptée en 2009, la Région souhaite promouvoir l’Alsace, qui compte parmi les régions plus innovantes d’Europe, et renforcer sa compétitivité. La SRI a permis de faire émerger des projets phares et de mettre en avant des domaines d’excellence dans la région.

L’appel à projets R et D de la Région Alsace
Après un rappel des grandes lignes de la politique régionale, dont l’ambition est de renforcer la capacité à innover pour accroître la compétitivité, Sophie Rohfritsch a présenté les résultats de l’appel à projets collaboratifs R et D 2006-2012, destiné à :
- faciliter les relations entre les laboratoires et les entreprises en Alsace et en Europe,
- développer les pôles de compétences et faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.

Depuis sa mise en place en 2006, cet appel à projets a permis d’accompagner une centaine de projets de R et D, pour un montant de 22 M€. Ces projets ont fait, dans la majorité des cas, l’objet d’une labellisation par l’un des cinq pôles de compétitivité régionaux, selon les secteurs d’activités suivants :
- 55% dans le secteur des biotechnologies et technologies médicales,
- 18% dans le secteur du transport,
- 9,5% dans le secteur des éco matériaux,
- 7,5% dans le secteur du bâtiment durable et des énergies renouvelables,
- 1% dans le secteur de l’eau.


Six de ces projets ont été présentés à l’occasion d’une table ronde :
- Développement de nouveaux médicaments contre la schizophrénie (projet ATHOS), présenté par Pascal Neuville, CEO de Domain Therapeutics,
- Développement de la chirurgie de l’abdomen par incision unique (projet ISIS), présenté par le Professeur Luc Soler, Directeur R et D de l’Ircad,
- Développement du 1er robot destiné à optimiser la Stimulation Transcrannienne (projet TMS ROBOT), présenté par Michel Berg, CEO d’AxilumRobotics,
- Développement de nouveau polyuréthanes bio-sourcés et sans iso-cyanate pour le bâtiment et l’automobile (projet PURES), présenté par Rémi Perrin, Directeur R et D de SOPREMA,
- Fabrication d’un prototype de machine de production semi industrielle dans le textile non tissé 3D (projet VERTILAP), présenté par Dominique Adolphe, Professeur à l’ENSISA,
- Développement de produits innovants pour l’intérieur des véhicules (projet DECAUTEX), présenté par Olivier Rougnon-Glasson, Directeur Général du CRITT Cetim-Cermat.

Un écosystème de l’innovation complet et structuré
Dans le cadre de la Stratégie Régionale de l’Innovation, le paysage a été clarifié pour améliorer le rôle et la visibilité de trois structures récentes, accompagnatrices de projets individuels ou partenariaux d’innovation : 

Alsace Innovation 
Issue de la fusion en 2012 de l’Agence Régionale de l’Innovation (ARI) et du Centre Européen d’Entreprise et d’Innovation en Alsace (CEEI), l’association Alsace Innovation a pour objectif de détecter les projets innovants dans les entreprises régionales, d’analyser leurs potentialités et de les accompagner dans leur développement jusqu’à la mise sur le marché de leurs produits ou services. La mission d’Alsace Innovation comprend également la recherche de partenaires et de financements adéquats. Forte d’une équipe d’une dizaine de chargés de projets expérimentés, Alsace Innovation a rencontré plus de 300 entreprises en 2013, et accompagne chaque année une centaine de projets.

La Société d’Accélération de Transfert de Technologies (SATT) Conectus
Interface entre le monde de l'entreprise et celui de la recherche publique, la SATT s’organise autour de deux  coeurs de métiers : l’investissement dans la propriété intellectuelle, la « preuve de concept » des technologies issues des laboratoires et leur transfert vers les entreprises ou les startups, et la gestion des contrats de recherche entre entreprises et laboratoires. Avec une trentaine de collaborateurs, la SATT Conectus a déjà financé 18 projets représentant un investissement de 4,8 M€. En 2014, la Région Alsace sera la 1ère collectivité à devenir membre de son Conseil d’Administration, qu’elle dotera d’un fonds de maturation dédié au transfert de technologie dans ses ETI et PME de croissance.

l’Institut Carnot MICA
L’institut Carnot MICA (Materials Institute Carnot Alsace), acteur clé des matériaux innovants pour les entreprises, propose aux industriels une offre complète et unique dans le domaine des matériaux et interfaces fonctionnels. Il regroupe 14 laboratoires de recherche et centres de transfert de technologie et propose des solutions sur-mesure pour l’ingénierie des surfaces et des fibres, la fonctionnalisation, les procédés 3D, la métrologie des surfaces et l’analyse de défaillance.
Les solutions et les travaux de R&D menés par MICA sont structurés autour de 3 domaines d’applications industrielles : santé et prévention, transport et maîtrise de l’énergie, bâtiment économe et durable.
L’Institut Carnot MICA affiche 27 M€ de chiffre d’affaires annuel, 20 dépôts de brevets par an et une croissance de plus de 30% des contrats avec l’industrie.

Les chiffres clés de la recherche et de l’innovation en Alsace
- 5 200 chercheurs (secteur public et privé),
- 3ème site français en matière d’attractivité scientifique,
- 52 000 étudiants dont 20% étrangers,
- 2 universités (dont l’Université de Strasbourg au 97ème rang dans le classement de Shanghai en 2013),
- 3 organismes de recherche publique fortement implantés : CNRS, INRA, INSERM,
- 5 pôles de compétitivité et 9 grappes/initiatives-clusters,
- 6 Centres Régionaux d’Innovation et de Transfert de Technologie (CRITT),
- 49 projets labellisés et retenus par l’Etat au titre des Investissements d’Avenir,
- 12 grandes écoles d’ingénieurs, une école d’architecture et une école de management,
- plus de 10 prix Nobel dont 3 encore en activité à l’Unistra : Martin Karplus (chimie - 2013), Jules Hoffmann (médecine - 2011) et Jean-Marie Lehn (chimie - 1987).
Source : Communiqué de presse Région Alsace


EN SAVOIR PLUS :


2006-2013 : Appel à projets Ret D
8 ans de soutien régional pour la croissance des entreprises
La Région Alsace s’est fixé pour objectif de stimuler l’innovation dans les entreprises et de valoriser les résultats de la recherche. 
Depuis 2006, l’Appel à projets Recherche  et Développement permet de répondre aux besoins identifiés par les entreprises en y associant un laboratoire régional.

 
Des résultats convaincants

• La mise sur le marché de produits ou de matériels innovants :
- N. Schlumberger : ligne de production de non-tissé
- Merck Millipore : appareil de détection de contaminants de cellules
- Soprema : écomembrane d’étanchéité
• L’implantation d’entreprises à l’occasion du projet :
- Création d’activités autour de Surgical Perspective et développement de la sous-traitance en Alsace
- Création de Cellprothera
- Création de Defymed issue du Centre européen d’études du Diabète
• Le développement de la R et D au sein de l’entreprise :
- Streb et Weil avec passage d’une activité « classique » à l’innovation
- Création d’une cellule R et D chez Paul Hartmann
- Renforcement de la R et D chez Protechnic
• Une communication et un effet d’attractivité :
- Implantation de NMR Tec en provenance de Montpellier
- Transfert du siège de Prestwick des Etats-Unis à Strasbourg
- Implantation de la R et D du groupe Mäder à Mulhouse
La création ou le maintien d’emplois en Alsace :
- 2 500 emplois pour Alsace Biovalley
- Près de 1 000 emplois pour le Pôle Fibres (sur les deux régions)
- Près de 900 emplois pour le Pôle Véhicule du Futur (sur les deux régions)

Un engagement régional constant
Un soutien à hauteur de 22 M€
• Une moyenne de 10 projets par an. Un financement moyen de 230 000 €/projet (environ 13,5% du coût total du projet)
• 44 % du financement régional consacré à l’entreprise / 56 % du financement consacré aux laboratoires

Source images : Plaquette l'Alsace en Recherche et Développement


A vous d’innover !

Vous êtes une entreprise avec un projet d’innovation ? Contactez :
Alsace Innovation - 03 89 36 72 40 - www.alsaceinnovation.eu
Les Pôles de Compétitivités (si votre domaine d’activité relève de leurs champs de compétences)
www.pole.energivie.eu (bâtiment durable) - 03 70 299 800
www.alsace-biovalley.com (découverte de nouveaux médicaments et technologies médicales)  - 03 90 40 30 00
www.polefibres.fr (écomatériaux) -  03 29 29 61 89
www.vehiculedufutur.com (solutions pour les véhicules et mobilités du futur) - 03 89 32 76 44
www.hydreos.fr (gestion durable de l’eau) - 03 83 18 15 16

Vous êtes chercheur et vous souhaitez valoriser vos travaux de recherche ? Contactez :
SATT Conectus Alsace - 03 68 41 12 60 - www.conectus.fr
Vous avez un projet de création d’entreprise avec un concept innovant ? Contactez : 
SEMIA Strasbourg 03 68 85 30 30 - Mulhouse 03 89 33 60 63 - www.semia