Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » » » » » ZIGetZAG.info : l'autre manière de consommer de façon responsable !
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

Consommer de façon responsable, favoriser les achats locaux, avoir recours à un prestataire favorisant l’insertion sociale, de nombreux particuliers et toujours plus d’entreprises et de collectivités territoriales souhaitent que leurs choix en matière d’achats et de prestataires soient en adéquation avec le développement durable, participent d’une économie sociale et solidaire, soient plus respectueux de l’environnement et plus équitables.
L’offre alsacienne en matière d’économie sociale et solidaire (ESS) regroupe un grand nombre d’acteurs : mutuelles, coopératives, associations, structures d’insertion par l’activité économique, fondations, entreprises du champ du handicap, producteurs bio, acteurs du commerce équitable…

Pour tous ces acteurs, il est essentiel d’être facilement identifiable par tous les acheteurs afin de pérenniser une économie porteuse de sens, fondée sur des principes d’égalité de personnes, de solidarité et d’indépendance économique.
Jusqu’à présent, consommateurs, chargés de commande, responsables des achats ou dirigeants peinaient à identifier leurs interlocuteurs et une visibilité globale et centralisée faisait défaut aux différents acteurs dont les services et les produits participent d’une démarche d’achats responsables.
C’est pourquoi la Chambre de Consommation d’Alsace (CCA) et la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS Alsace) ont choisi d’unir leurs réseaux pour créer ZIGetZAG.info, la plateforme pour des achats responsables en Alsace qui présente des acteurs alsaciens développant une offre de produits et de services réellement responsables, garantis par une charte éthique.
 
Un achat « responsable », qu’est-ce que c’est ?
Un achat responsable est l’achat d’un produit, d’un bien ou d’un service, qui, en plus de ses qualités intrinsèques, propose une forme de plus-value : solidaire, sociale, équitable ou environnementale.

La plus-value solidaire
Elle concerne les produits, les biens et les services contribuant à l'insertion de personnes en difficulté ou exclues du marché du travail.
Elle est portée par :
Les Structures d’Insertion par l’Activité Économiques (SIAE). Conventionnées par l’Etat, ces entreprises salarient et accompagnent des personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières en vue de faciliter leur insertion. Elles contribuent au développement des territoires notamment par la création d’activités économiques. (art. L.5132-1 du Code du Travail)
Les Établissements ou Services d’Aide par le Travail (ESAT). Ils permettent aux personnes en situation de handicap d’accéder à un emploi en milieu protégé. Ils sont créés par arrêté préfectoral.
Les Entreprises Adaptées (EA) qui emploient 80% de personnes handicapées dans des conditions qui prennent en compte les possibilités et capacités de chacun. Exemples : biens/services issus de chantiers ou d’entreprises d’insertion, des structures membres de l’URSIAE, d’entreprises adaptées, ou d’établissements et services d’aide par le travail pour de personnes handicapées.

La plus-value sociale
Elle concerne : les produits, les biens et les services développés selon un mode de gouvernance démocratique donnant primauté aux personnes sur le capital. Exemples : associations, sociétés coopératives ouvrières de production, sociétés coopératives d’intérêt collectif, mutuelles, membres de la CRESS Alsace. les produits, les biens et les services développés en impliquant les usagers dans la gouvernance de l’entreprise.
Exemples : crèches parentales, association pour le covoiturage, coopératives de consommateurs
Elle est portée par les associations, les coopératives, les mutuelles et les fondations, dont le fonctionnement repose sur les valeurs de l’économie sociale et solidaire, qui accordent la primauté aux personnes sur le capital, prennent leurs décisions selon un mode de gouvernance démocratique et peuvent impliquer les usagers dans la gouvernance de l’entreprise.

La plus-value équitable
Elle concerne les produits, les biens et les services issus d’organisations affiliées à des réseaux reconnus du commerce équitable. Elle est portée par les structures implantées en Alsace qui commercialisent et produisent des biens et services issus du commerce équitable. Exemples : Artisans du monde, COLECOSOL, produits certifiés par les labels Bio-équitable, Ecocert-Equitable, Gots, Max Havelaar, Minga.

La plus-value environnementale
Elle concerne les produits, les biens et les services respectueux de l'environnement et/ou avec un moindre impact sur l’environnement.
Elle est portée par :
Les producteurs en Agriculture Biologique en Alsace, certifiés AB, Demeter, Nature et Progrès ou Bio Cohérence qui participent à un meilleur respect de l’environnement.
Les associations et centres d’initiation à la nature et à l’environnement qui oeuvrent pour un meilleur respect de l’environnement au quotidien.

Les structures référencées sur la plateforme ZIGetZAG.info répondent obligatoirement à au moins une plus-value et ont a minima un établissement ou un point de vente sur le territoire alsacien.

Un fonctionnement simple et performant !
La plateforme ZIGetZAG.info se structure autour d’une page d’accueil qui regroupe les différents moyens de spécifier et d’affiner sa recherche.
Grâce à un moteur de recherche puissant, il suffit de rentrer un mot-clé dans le champ de recherche qui permet de sélectionner les différents acteurs correspondants.
Il est également possible de spécifier sa recherche, en indiquant son type d’acheteur (particulier, professionnel), son département, ou de sélectionner dans un menu déroulant le produit ou le service recherché.
Il est également possible de rechercher les acteurs référencés selon leur plus-value: solidaire, sociale, équitable ou environnementale.

Côté acheteur
Une fois sa recherche saisie, l’acheteur obtient une liste d’acteurs, présentés succinctement. Un simple clic permet d’accéder à la fiche détaillée de l’acteur qui s’ouvre dans une fenêtre pop-up détaillant de nombreuses informations : localisation, horaires, site internet, photos, offres, contacts, informations complémentaires, documents téléchargeables. En refermant la fenêtre, le consommateur retrouve sa liste de résultats.
Côté acteurs
Chaque acteur référencé a fourni à la plateforme un maximum d’informations afin de mettre en ligne une fiche descriptive permettant de présenter au mieux sa structure ainsi que les biens et services proposés.
Mots-clés, photos, logo, plus-value(s), horaires d’ouvertures, description des offres à destination des particuliers, des professionnels, lien vers un site internet, possibilité de télécharger des documents,… rien n’est laissé au hasard !

La plateforme ZIGetZAG.info a ainsi pour ambition de devenir un véritable annuaire des acteurs responsables en Alsace.
Afin d’être référencé sur la plateforme ZIGetZAG.info, plusieurs critères doivent être respectés par les acteurs-candidats, dont la demande sera soumise au comité de sélection de la plateforme ZIGetZAG.info. Chaque acteur adhérant doit également signer et respecter la charte éthique élaborée par le comité de pilotage de la plateforme.


Qui se cache derrière ZIGetZAG.info ?

Un collectif
La plateforme ZIGetZAG.info est un collectif d'acteurs initié en 2011 par la Chambre de consommation d’Alsace (CCA) et la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire d’Alsace (CRESS) Son comité de pilotage est composé de 11 structures oeuvrant en Alsace.


Des engagements
Avec la plateforme ZIGetZAG.info, les différentes structures membres du comité de pilotage ont créé un outil concret leur donnant des moyens concrets pour développer les achats responsables. Ainsi, ils s’engagent à : assurer une information accessible, sincère et détaillée, permettant d’éclairer les consommateurs et acheteurs professionnels dans leurs choix ;
renforcer la visibilité des acteurs régionaux présentant par leurs produits/biens/services et leurs processus de fabrication des plus-values sociales /solidaires/équitables/environnementales importantes ;
assurer leur promotion auprès des particuliers, des collectivités et des entreprises ;
développer l’accès à l’offre de produits, biens et services responsables en Alsace pour les particuliers, les collectivités et les entreprises ; et à développer les synergies et collaborations entre parties prenantes.
Le comité de pilotage de la structure a également pour mission d’assurer une réflexion  sur les orientations de la plateforme et est décisionnaire en matière de référencement des acteurs par la plateforme.

Une charte éthique
Le comité de pilotage de la plateforme a également élaboré une charte éthique que ses membres ainsi que chaque acteur adhérent s’engage à respecter et à mettre en oeuvre.
Source : Dossier Presse ZIGetZAG.info
Source images ZIGetZAG.info

Des soutiens
La création de ZIGetZAG.info est soutenue par :



EN SAVOIR PLUS :
Aux origines de l’Economie Sociale et Solidaire
Avec la mondialisation des échanges et un commerce international basé sur le profit et la spéculation, parfois au détriment des environnements, des producteurs et des populations, d’autres formes de commerce se sont développés. Ces autres conceptions du commerce ont leur propre éthique, se veulent plus équitables, tant dans les échanges entre les pays sous-développés, en développement et développés qu’au sein-même des échanges commerciaux locaux et nationaux, tout en donnant une vraie valeur aux liens sociaux qui se tissent au cours des échanges. Ces différentes alternatives sont un moyen pour les consommateurs d’exprimer leurs valeurs au moment de leurs achats et de donner un autre sens à leur consommation.
L’économie sociale et solidaire replace l’homme au coeur d’une économie locale créatrice de lien social, soutenable pour l’environnement.
Apparue à la fin du XIXème siècle, l’économie sociale est le fruit du mouvement coopératif et mutualiste. Très orientée sur le statut et le mode de gestion des structures qui la composent, sa finalité est de replacer l’homme au coeur de la décision économique, plutôt que la logique de profit. Elle regroupe coopératives, mutuelles, associations et fondations à but non-lucratif, dont le projet est d’utilité collective ou sociale, sur le principe d’une gestion démocratique et participative (1).
Née à la fin du XXème siècle, l’économie solidaire prend sa source dans les principes de l’économie sociale en s’attachant particulièrement à la notion fondatrice de solidarité. Les échanges et les activités qu’elle englobe ont une finalité tant de création de valeur ajoutée que de lien social, souvent d’insertion par le travail, et ce, au niveau local. Les emplois ainsi créés sont non-délocalisables et accessibles au plus grand nombre. L’économie solidaire prend en compte les dimensions sociales, économiques et politiques d’un territoire, la qualité de l’environnement et va parfois jusqu’à se passer du système monétaire international.
Longtemps considérée comme un mouvement alternatif porteur de valeurs et de principes, l’économie sociale et solidaire est aujourd’hui vue comme un troisième secteur d’activité, générateur d’emploi, du fait de sa professionnalisation et de son développement dans les activités où l’Etat ou le secteur privé ne parviennent pas à apporter les réponses aux besoins de la société. Formant un vaste réseau, les multiples projets qui en sont issus en font sa force et sa richesse. Un projet de loi ambitionne d’en définir le périmètre afin d’en donner une nouvelle visibilité et de développer des financements et des investissements adaptés.
Le commerce équitable, levier de développement et de réduction des inégalités
Né à la fin du deuxième conflit mondial puis popularisé dans les années 1970, le commerce équitable est aujourd’hui connu de 99% des Français (2).
En veillant à une juste rétribution de producteurs et d’artisans de pays en développement qui leur assure des conditions de vie décentes et une activité pérenne, le commerce équitable souhaite instaurer une plus grande équité dans le commerce mondial.
Ce mouvement s’est structuré et les différents organismes internationaux du commerce équitable (3) ont instaurés 10 normes a minima. Le commerce équitable garantit la création d’opportunités pour des producteurs qui sont économiquement en situation de désavantage, est basé sur la transparence pour la crédibilité des échanges, favorise le développement des capacités individuelles, est promu par les différentes organisations internationales, garantit le paiement d’un prix juste, l’égalité de rémunération entre les sexes, veille à des conditions de travail décentes, encadre strictement le travail des enfants, porte attention à l’environnement et développe des relations de commerce humaines plutôt que spéculatives.
Ces normes, non-contraignantes pour les états, ont permis de faire valoir les particularités du commerce équitable auprès de consommateurs des pays développés, de plus en plus sensibles aux inégalités générées par le commerce « traditionnel ». La labellisation et la certification en garantissent la traçabilité et la transparence.

Depuis le début des années 2000, le commerce équitable poursuit un développement important en France et dans le monde, et ce, malgré la crise économique. En 2012, les ventes mondiales de produits issus du commerce équitable représentaient entre 5,5 et 6 milliards d’euros, contre 1 milliard en 2003.
En 2012 toujours, plus de 2 millions de producteurs et travailleurs, rassemblés au sein de plus de 1400 organisations professionnelles dans 75 pays ont bénéficié du commerce équitable (4).

(1) Principes de la charte de l’économie sociale, écrite et enregistrée en 1981
(2) Sondage IPSOS juillet 2011
(3) L’Organisation Mondiale du Commerce Équitable (WFTO), l'association FLO (Fairtrade Labelling Organizations), le réseau NEWS (Network of European Worldshops), l'EFTA (European Fair Trade Association) regroupées au sein du réseau FINE ; la Fair Trade Federation en Amérique du Nord.
(4) Source : commercequitable.org

Contact
Contacter la plateforme ZIG et ZAG.info : Chambre de Consommation d’Alsace - 7, Rue de la Brigade Alsace-Lorraine - 67000 Strasbourg - 03 88 15 42 47 Julie Decourbe - 03 88 15 42 45 Fritz Fernandez - contact@zigetzag.info

About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien