Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » » » Et si le meilleur des repreneurs, était déjà dans votre entreprise ?
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

Dans les années à venir, en raison notamment du départ à la retraite de leur dirigeant, un très grand nombre d’entreprises risque de disparaître faute de repreneur.
De plus en plus de cédants envisagent de transmettre leur entreprise à leurs salariés, en la transformant en Scop.
 Les Scop (Sociétés Coopératives et participatives) ont décidé de se mobiliser pour favoriser le maintien de l’activité et de l’emploi dans les entreprises saines. Le dispositif de communication de «conquête» décline le slogan "Et si le meilleur des repreneurs était déjà dans votre entreprise ?" sur tous les supports.

Cette communication de "conquête", s’articule autour de deux outils complémentaires :
  • le 1er site internet dédié à la transmission aux salariés, jetransmetsamessalaries.fr, un site internet pratique pour les chefs d’entreprise,
  • une campagne multi-support (presse, web, tv) visible depuis le  15 juin dernier
LE SPOT DE CAMPAGNE !




Sur le site jetransmetsamessalaries.fr Les Scop (Sociétés Coopératives et participatives) éditent un guide intitulé "La transmission d'entreprise aux salariés" téléchargeable au format PDF


Pour faire rapidement le tour de la question, en voici quelques extraits !
 
POURQUOI TRANSMETTRE SON ENTREPRISE EN SCOP ?

VOUS ASSUREZ LA PÉRENNITÉ DE VOTRE ENTREPRISE
  •  Les équipes restent stables : il n’y a pas de perte de savoir-faire,
  •  Une transition douce pour les clients et les fournisseurs qui gardent les mêmes contacts,
  •  Vos salariés repreneurs seront aussi des continuateurs très motivés pour pour suivre votre aventure,
  •  Un mode de gestion participative orientant vers des décisions sages (pas d’excès, pas de gaspillage...),
  •  Part obligatoire des résultats affectée aux réserves : matelas utile dans les périodes de crise, gage de solidité financière,
  •  Une entreprise transmise à ses salariés réduit de 20 à 50 % le risque de disparition dans les 5 ans. (étude Oséo 2010)
VOUS SAUVEGARDEZ LES EMPLOIS QUE VOUS AVEZ CRÉÉS
  • Pas de risque de découpage de vos activités, de « vente par appartement» et donc de licenciements associés,
  •  Pas de risque de délocalisation : l’outil de travail appartient aux salariés associés.
VOUS N’AVEZ PAS À CHERCHER DE REPRENEURS
  • Vous les connaissez mieux que personne,
  •  Eux connaissent parfaitement l’entreprise et sont directement opérationnels,
  •  Plusieurs salariés associés, cela signifie plus de moyens financiers qu’un seul repreneur (salarié) grâce à l’accompagnement des outils financiers du réseau des Scop,
  •  Vous économisez des heures à chercher des repreneurs : ils sont là,
  •  Vous protégez les éléments stratégiques et confidentiels de l’entreprise.
VOUS POUVEZ ASSURER UNE TRANSITION EN DOUCEUR
  • Vous pouvez accompagner vos salariés repreneurs qui en auront probablement besoin,
  •  Vous savez de quel type de soutien chaque salarié repreneur a besoin : conseil en management, commercial, technique, gestion... 
  • La transmission s’effectue par transformation directe en Scop , l’entreprise  conserve son statut de société commerciale (SA ou SARL), son identité et son histoire,
  •  L’entreprise conserve ses partenaires habituels : banques, conseils, fournisseurs.
VOUS DONNEZ ENCORE PLUS DE SENS À VOTRE ACTION
  • Une solution en phase avec son temps dans une société : 
  1. - où l’humain retrouve une plus grande place ;
  2. - où la solidarité s’exprime de plus en plus comme une force ;
  3. - où l’individualisme montre chaque jour un peu plus ses limites.
  • Une décision qui va plus loin qu’une simple opération financière,
  •  La réaffirmation des valeurs que vous défendez sans doute vous-même depuis longtemps,
  •  La transmission d’un patrimoine aux futures générations de salariés de l’entreprise.
VOUS POUVEZ POURSUIVRE UNE ACTIVITÉ DANS L’ENTREPRISE SI VOUS LE SOUHAITEZ
  • Parce que vous pouvez (enfin) vous concentrer sur ce qui vous motive désormais le plus : RetD, transmission de savoir, commercial... 
  • Parce que vous pouvez rester actif plus longtemps ou acquérir les trimestres qui vous manquent pour une retraite à taux plein.
VOUS ÊTES CONSEILLÉ ET ACCOMPAGNÉ PAR UN RÉSEAU TRÈS IMPLIQUÉ
  • 13 Unions régionales des Scop avec des équipes spécialisées, associées aux conseils habituels de votre société,
  •  Un accueil et un suivi personnalisés à chaque étape de votre transmission,
  •  Outils financiers spécifiques : prêts participatifs, caution et garantie... 
  • Formation des dirigeants et salariés repreneurs,
  • Appui spécifique dans 3 métiers : BTP, Industrie, Communication.,
  • Plus de 2 000 Scop soutenues et accompagnées, 
  • Partage d’expériences avec les Scop de votre secteur, 
  • Représentation auprès des pouvoirs publics.
 UN CÉDANT TÉMOIGNE !




LES ÉTAPES CLÉS DE LA TRANSMISSION

LE DIAGNOSTIC
Diagnostiquer l’entreprise, c’est analyser son état de santé financier, ses forces et ses faiblesses ainsi que son environnement économique (outils de production, fournisseurs, concurrents...) pour déceler les opportunités ou les menaces qui peuvent avoir un impact sur l’offre et la demande de cette entreprise. Ce diagnostic est déterminant dans la valorisation et le prix de l’entreprise.

Le plan type d’un diagnostic réalisé par l’Union régionale des Scop est en général le suivant :
  • pré-diagnostic financier : analyse financière des bilans et des comptes de résultats passés,
  • pré-diagnostic juridique : présentation de l’entreprise et de son activité et état des lieux juridique,
  • pré-diagnostic coopératif : audit social, avec analyse des savoir-faire, compétences internes et identification des postes clés.
LA CONSTITUTION DE L’ÉQUIPE SELON UNE MÉTHODOLOGIE AD HOC
Comme toute entreprise, une Scop est pilotée par une équipe qui doit être capable de prendre les bonnes décisions en matière de gestion et de développement. Cette équipe dirigeante en général et son leader en particulier doivent être reconnus par les salariés. L’enjeu est également d’impliquer , un maximum de salariés dans le projet de transmission.

PROJET ET ÉVALUATION DE L’ENTREPRISE
Étudier un projet de développement, dans la continuité de la phase de diagnostic, étudier le cas échéant le recrutement de compétences externes et définir les hypothèses d’exploitation et de financement à 3 ans compte tenu de l’évolution probable de l’activité et des investissements nécessaires.
Évaluer avec objectivité le prix de l’entreprise
Pour le cédant, l’entreprise a d’autant plus de valeur qu’elle représente le fruit d’une vie de travail. Pour les acheteurs, l’entreprise a la valeur de son avenir.
Les méthodes retenues reposent donc essentiellement sur la mise en relation de la valeur patrimoniale (actif net corrigé) et de la rentabilité présente et future (discounted cash flow), d’où l’importance de valider les hypothèses retenues dans le plan d’affaires à 3 ans (minimum). D’autres méthodes (comparables, multiples, etc.) peuvent aussi être utilisées, mais il est primordial qu’elles soient partagées par les deux parties.

MONTAGE JURIDIQUE ET FINANCEMENT
Optimiser le montage en fonction du statut juridique de l’entreprise à céder et du prix de cession envisagé.

Chaque situation est un cas particulier tenant compte :
  • des associés ou actionnaires actuels,
  • de la situation du dirigeant,
  • du futur sociétariat,
  • du projet économique,
  • de l’activité exercée,
  • des facteurs sectoriels et environnementaux.
La transmission s’effectue soit par des schémas classiques de transmission (cession de fonds, cessions de parts ou d’actions, apports à une Scop, fusion), soit par la transformation en Scop d’une société classique.
Financer la transmission est un élément simple à mettre en oeuvre. En effet, la diversité des outils financiers propres au réseau des Scop (capital, fonds propres ou dette) et les financements externes - combinés à un montage juridique original qui aboutit au rachat total ou partiel des parts du dirigeant par la Scop elle-même - permettent de désengager le cédant sereinement. 
Par ailleurs, l’apport de départ des associés doit refléter un engagement personnel au regard des autres associés et des financeurs.

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT PAR LE RÉSEAU DES SCOP
La formation de la future équipe dirigeante est l’un des points clés du dispositif. Les salariés associés d’une Scop élisent parmi eux les administrateurs ou le gérant de leur coopérative.
C’est donc en se préparant à la pratique des problèmes de gestion et de direction qu’ils se donneront les meilleures chances de faire les bons choix. Le réseau des Scop met à la disposition des salariés associés des Scop une large gamme de formations dans cet esprit.
L’accompagnement des repreneurs permet de réunir toutes les chances de succès de l’opération de transmission. C’est l’un des services qu’offre le réseau des Scop au travers des conseillers des Unions
régionales. D’autre part, la révision annuelle des coopératives permet d’inscrire l’accompagnement dans la durée. À ce stade, le transfert du savoir-faire du cédant à l’équipe dirigeante sur une périodedéterminée est  un facteur clé supplémentaire de succès.

UN CONSEIL RÉPOND !


Paul Orhan : un expert-comptable témoigne from Les Scop on Vimeo.


LES CONDITIONS D'UNE TRANSMISSION REUSSIE
Elles ne sont que quatre mais si toutes sont réunies, alors votre projet a de sérieuses chances d’aboutir.

1. ENTRETENIR DES RELATIONS DE CONFIANCE AVEC VOS SALARIÉS (ET RÉCIPROQUEMENT)
La transmission en Scop repose sur une idée très simple : ceux qui vous ont aidé à constituer votre patrimoine sont à priori les mieux placés pour prendre la relève. En effet, vous vous connaissez bien. Au fil du temps, la confiance s’est installée entre vous et vous considérez qu’ils ont, eux aussi, contribué à votre succès ; ce qui ne sera jamais le cas d’un tiers.

2. IDENTIFIER CELUI OU CELLE QUI POURRAIT VOUS SUCCÉDER
Ce n’est pas parce que dans une Scop les salariés associés vont devenir propriétaires de l’entreprise que celle-ci n’a pas besoin d’un dirigeant. Comme toute entreprise, quelqu’un doit décider et assumer les décisions. Ne cherchez pas pour autant quelqu’un qui vous ressemble, qui aurait toutes les qualités qui ont fait de vous l’entrepreneur que vous êtes devenu.
Il suffit qu’un salarié, sans doute déjà un cadre dirigeant, ait démontré à vos yeux, et à ceux des autres salariés, des qualités d’écoute, de pédagogie, et d’une certaine autorité pour que les principes d’une Scop
fassent le reste.
Ce qui manquera à l’homme ou la femme que vous aurez choisi et aura accepté de relever le défi, le management participatif de la Scop et la volonté collective de réussir y pourvoiront. Sans oublier la formation
(management, finances, gestion coopérative...) que le réseau des Scop pourra, si nécessaire, lui apporter.

3. NE PAS SE SATISFAIRE EXCLUSIVEMENT D’UNE OPÉRATION FINANCIÈRE
Seule la valorisation de votre entreprise vous intéresse ?
Dans ce cas, Il est probable que la transmission en Scop ne vous corresponde pas totalement. Non pas que vous n’obteniez pas un prix de cession équitable évalué avec vos conseils.
Mais en limitant la transmission à une transaction financière, vous passez à côté d’autres avantages, plus difficilement quantifiables, qui vous apporteront d’autres types de satisfactions et méritent d’être pris en compte.

4. ÊTRE PRÊT À CONSACRER DU TEMPS À LA RÉUSSITE DE L’OPÉRATION
Il faut au minimum 6 mois pour mettre en place la transmission d’une entreprise et sa transformation en Scop en 4 étapes.
Ce temps est consacré à mettre au point toutes les conditions managériales, juridiques, financières, humaines pour assurer le succès de l’entreprise transformée.
C’est à peu près le temps qu’il vous faudra pour chercher et trouver un tiers repreneur qui vous offrira peut-être le bon prix, mais que vous ne connaissez pas. À vous de comparer ces deux investissements en temps.
De plus, dans le cas d’une transmission en Scop, vous pourrez, en accord avec les nouveaux salariés dirigeants décider d’une période de transition pendant laquelle vous pourrez accompagner l’entreprise dans la suite de son aventure.

UN REPRENEUR TÉMOIGNE !


Une Scop, c'est quoi ? from Possum Interactive on Vimeo.
Source : Extraits  du Guide  "La transmission d'entreprises aux salariés"


EN SAVOIR PLUS : 
Télécharger le guide  : "La Transmission d'entreprise aux salariés" en PDF

http://www.les-scop.coop
http://www.jetransmetsamessalaries.fr/

About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien