Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements

» » » » » » » Découvrir l’entrepreneuriat par la junior entreprise - par Gaëtan Baudry
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

On reproche souvent au système éducatif français de ne pas former à l’entrepreneuriat ses étudiants. Pourtant, il existe une spécificité entrepreneuriale française, crée en 1967 par les étudiants de l’ESSEC et depuis reprise dans toute l’Europe : La Junior Entreprise. Avoir une expérience en Junior Entreprise est probablement un des meilleurs moyens de goûter, pendant ses études, à l’entrepreneuriat. 

Qu’est-ce qu’une junior entreprise ?
Les juniors entreprises sont des associations loi 1901, créées dans un établissement d’enseignement supérieur, gérées par des étudiants pour des étudiants et permettant de réaliser des missions de consulting pour des entreprises. Ces missions de consultings doivent être en rapport avec les enseignements théoriques dispensés par l’établissement :
- Étude de marché
- Réalisation de business plan
- Création de site internet
- Test de satisfaction
- Focus group préalable à un lancement de produit
- Étude technique (pour une école d’ingénieur par exemple)
- Etc.. 
Les juniors entreprises en France sont organisées par la CNJE : la confédération nationale des junior entreprise qui chaque année va auditer les junior entreprise sur leurs process administratifs et opérationnels pour délivrer ou non le label. Il existe donc une réelle pression pour renouveler son label, pression saine car elle oblige les Junior Entreprises à avoir une démarche professionnelle tout au long de l’année.  

En quoi découvre-t-on l’entrepreneuriat dans une junior entreprise? 
Ayant eu la chance de travailler en Junior Entreprise avant de fonder ma société Legal’Easy, je n’aurais pas pu espérer meilleure expérience pour me préparer à l’entrepreneuriat. Travailler dans une junior entreprise permet en effet de gérer très jeune, durant ses années d’étude, une PME. J’ai ainsi pu : 
- Apprendre comment démarcher des clients et répondre à des appels d’offres
- Apprendre à gérer des équipes d’enquêteurs mais aussi travailler en équipe sur le développement de la Junior entreprise
- Découvrir la comptabilité et tous les aspects administratifs inhérents à une PME.
- Négocier des contrats et le prix de nos prestations
- Apprendre à dire non 
On y apprend surtout à faire des erreurs et progresser par les erreurs. Or, c’est probablement ce qui est le plus important à mes yeux : ce qui compte, ce n’est pas d’éviter les erreurs mais d’agir vite, en faire parfois et corriger rapidement. Quand personne n’est au dessus de vous pour vous dire quoi et comment faire, vous faites nécessairement des erreurs. La junior entreprise, c’est apprendre par les erreurs. C’est en cela qu’il s’agit d’une excellente préparation à l’entrepreneuriat. En Junior entreprise, on ne peut pas se cacher : Si l’on ne fait rien , l’activité ne se développe pas. Si l’on fait une erreur, on doit immédiatement prendre ses responsabilités. 
On se pose aussi les mêmes questions que n’importe quel entrepreneur :
- Comment vais-je recruter ?
- Comment dois-je communiquer ? 
- Si mon client me demande une ristourne, dois-je accepter ? 
- Comment améliorer la cohésion de mon équipe ? 
- Quelle stratégie pour l’année à venir ?
- Etc.
Il est intéressant de noter la liste d’anciens de junior entreprise ayant créé des entreprises par la suite. Le fondateur de business object et Kiala Denis Payre et serial entrepreneur en l’un des  meilleurs exemples.

En quoi n’est-ce pas à 100% de l’entrepreneuriat
En revanche, comparativement à l’entrepreneuriat post école, il existe quelques différences à mettre en avant. En Junior Entreprise, vous êtes « incubé » par l’école c'est-à-dire que l’écosystème vous protège un peu. Le label CNJE est aussi un gage de sérieux aux yeux des entreprises. Vous bénéficiez de la marque de votre école là où , lorsque vous vous lancez quelques année s plus tard, vous devez construire cette marque et cette réputation.

De plus, sauf à créer une junior entreprise dans établissement n’en possédant pas, vous aurez la chance d’entrer dans une structure générant déjà un peu de chiffre d’affaires, ayant déjà quelques clients ce qui est rarement le cas quand vous créerez votre entreprise. En cela, la Junior entreprise vous permet de goûter à l’entrepreneuriat sans avoir à attendre des semaines ou des mois vos premiers clients. Si la prospection est réelle en junior entreprise, vous bénéficiez tout de même d’un minimum de clients prospectés par les promotions vous ayant précédé. 

Je ne peux que recommander aux étudiants d’effectuer une expérience longue en junior entreprise, surtout à ceux qui souhaitent tester l’entrepreneuriat dans un univers enthousiasmant. C’est une expérience qui marque à vie et durant laquelle vous développerez des aptitudes et réflexe qui vous serviront toujours, notamment dans le cadre d’une création d’entreprise. 

Cet article à été rédigé pour Alsagora, par Gaëtan Baudry, fondateur du Cabinet Legal'easy.

About RICO richard

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien