12 juil. 2013

Franc succès pour la 3ème rencontre transfrontalière de StartHop, à Offenbourg !

Start Hop organisait le  11 juillet  dernier, sa 3ème rencontre transfrontalière pour les créateurs d'entreprises et  jeunes entrepreneurs de l'Eurodistrict, de 9H00 à 12H00, à la pépinière allemande TechnologiePark  à Offenburg .  
Une rencontre qui s'inscrivait  cette fois dans le cadre de l'Ortenauer Gründertag 2013. (*)

Cette 3ème rencontre transfrontalière co-animée par des spécialistes franco-allemands du Web avait pour thème "Web-Marketing et réseaux sociaux, différences et similitudes entre la France et l'Allemagne". 

Plus de 70 créateurs d'entreprises et porteurs de projets français et allemands s'étaient inscrits dans cette formule conviviale de rencontre transfrontalière, initiée par StartHop.
START HOP a  ainsi programmé pour cette année,  un cycle de 5 rencontres transfrontalières afin de  :
- Promouvoir l’emploi et le développement d’activité économique dans l’Eurodistrict en favorisant l’émergence de projets de création d’activité,
-  Avoir un contact direct avec les citoyens de l’Eurodistrict qui veulent entreprendre, trouver des partenaires et des associés, pour développer des activités économiques transfrontalières.

RETOURS DE  LA RENCONTRE TRANSFRONTALIERE DU 11 JUILLET !

Quelques instantanés 


Paroles d'acteurs :

Henry BEILLET - Directeur de Start Hop
"Je suis heureux de vous voir si nombreux aujourd'hui pour cette 3ème rencontre transfrontalière de Start Hop... Alors, nous sommes en plein festival d'Avignon, donc ce matin,  je vais jouer en quelque sorte, le rôle de régisseur et je vais vous présenter quelques acteurs.
Tout d'abord les personnes grâce à qui, cette manifestation est possible M. Bruno SCHWELLING, le Directeur du TPO  d'Offenburg, qui nous accueille ce matin, M. Christian MÜLLER de l'IHK, la Communauté Urbaine de Strasbourg représentée par Mme Delphine NAILLON...
Vous verrez ce matin, une personne avec une caméra qui va se déplacer parmi vous, c'est Mathias, qui est un locataire du TPO et qui nous prépare un film qui résume le cycle de ces rencontres transfrontalières. Un  film qui  sera présenté le 21 novembre prochain,  dans le cadre de la Semaine de l'Entrepreneuriat Européen à Offenburg." 


Alice CHENEL  et Emmanuelle SEMAMRA - Work and Meet D’expériences en déplacements, ces deux «working girls», amies de longue date, ont acquis des certitudes : disposer d’un réseau solide s’avère le meilleur moyen de progresser professionnellement ; la recommandation augmente considérablement les chances de concrétiser une affaire, de trouver un fournisseur ou de recruter un collaborateur performant…
"Nous avons créé, Emmanuelle et moi-même, Work and Meet le réseau social et professionnel qui permet en plus des fonctions basiques fonctionnelles de tout réseau social (mur, contact, messagerie, trier...), de se rencontrer fréquemment et en fonction de l'agenda de chacun. 
Pour Work and Meet, on a travaillé deux ans sur ce projet;  Pour le site  on a eu notamment  6 mois de développement. 
On a ouvert le réseau fin mars 2013 et aujourd'hui, on a dépassé les 1100 inscrits. On a organisé déjà 22 repas, 3 soirées Business ; voilà un peu pour les chiffres. 
On a développé également une application Iphone depuis juin 2013. On a ouvert sur l'Alsace initialement et depuis peu, on permet aux adhérents,  de proposer d'autres villes."...

Pourquoi avoir créé ce réseau ? 
"Tout simplement parce que nous étions sur des fonctions commerciales avant Work and Meet et nous nous sommes rendues compte, que les plus belles affaires se signaient tout simplement, quand nous rencontrions les gens, sur un salon ou au au cours d'un déjeuner d'affaires et quand nous étions notamment, recommandées par quelqu'un...
On s'est également rendues compte que sur  Viadeo et Xing, nous n'avions jamais signé d'affaires... 
D'où la raison de créer Work and Meet,  qui  va mêler les deux, le réseau social et professionnel et la rencontre réelle, le tout,  dans un endroit convivial, un restaurant."

Comment çà fonctionne ?
"Simple et efficace, WORK’N MEET gère la logistique de A à Z : suggérer des profils pertinents de personnes disponibles, choisir un restaurant agréable, confirmer la réservation à chaque participant, etc. Véritable agenda intelligent et pratique, WORK’N MEET promet, au travers d’une interface intuitive, de :
 Connecter : rechercher et ajouter facilement de nouveaux contacts : clients, prospects, fournisseurs, etc. WORK’N MEET permet d’enrichir rapidement ses contacts professionnels.
 Echanger : l’interface a été pensée pour s’échanger des messages privés, mais aussi pour partager et poster des actualités sur un mur interactif et visible de tous.
 Rencontrer : WORK’N MEET est avant tout un outil performant de mise en relation où chacun peut s’organiser et s’inscrire pour prendre part à un repas d’affaires. Réservation, confirmation par SMS… il n’y a rien à faire, le service se charge de tout.
 Optimiser : transformer son temps inexploité en un moment riche de partage, tout en découvrant de nouvelles tables ici et là, telle est la promesse de ce nouveau réseau social." ...





Marcus RIESTERER
"Je coache et je conseille les chefs d'entreprises dans le développement de leur présence et leur stratégie sur les réseaux sociaux. Je vous ai apporté un visuel, qui représente un peu  votre monde sur  les réseaux sociaux. 
On a tous sur soi un téléphone mobile.  On fait des chats, des forums, des mails, des textos, on se connecte sur des réseaux sociaux...
C'est vraiment notre occupation principale dans notre monde d'aujourd'hui, et ça change le monde dans lequel on vit en ce moment. : çà change le monde de notre travail et çà change le  monde de nos décisions... 
On a plein d'informations dans chaque téléphone mobile et on les emmènent partout, on sait tout ou presque... Encore faut-il apprendre à mieux communiquer les uns avec les autres au travers notamment des réseaux sociaux,  que ce soit Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo, Xing ou Google+... mais je ne vais pas tous les citer. Ce peut être également par l'intermédiaire d'un Blog Corporate... 
Les réseaux sociaux sont là pour moi, pour donner à mon entreprise une âme...

Les retours des groupes de travail :


Ludovic MEIGNIN - Créateur d'entreprise :
"Voici les enjeux que nous avons mis en évidence .  Il faut savoir que quand on veut s'inscrire sur les réseaux sociaux, en préalable, il il faut toujours regarder qui fréquente quoi : quels sont les professionnels, les personnes que l'on va trouver sur tel ou tel réseau  professionnel...  
Donc en premier lieu,  un travail d'observation est nécessaire. Une fois ce travail d'observation réalisé, il faut  alors identifier les contacts qui seront intéressants,  pour bien cibler, bien parler de soi-même aux personnes qui peuvent vous rapporter des marchés.  En clair, il faut surtout éviter de s'éparpiller. 
Mais surtout il faut penser sécurité et bien choisir les informations qu'on veut faire passer sur les réseaux sociaux, car il n'y a pas de droit à l'oubli, sur Internet. Et bien cloisonner, vie privée et vie professionnelle.
Enfin dernier enjeu, c'est être attentif aux retours que l'on va avoir sur les réseaux sociaux, afin de bien maîtriser son image."...


 Sylvie BRAND - Coach :
"Nous avons travaillé avec Emmanuelle de  Work and Meet et ce qu'on en a retenu c'est de savoir s'il faut dompter l'outil  réseau social pour avoir  des résultats  et essayer, continuer d'essayer.
La  propositions de notre groupe de travail : c'est investir sur les réseaux sociaux parce qu'il a toujours  un retour sur investissement,  un retour sur investissement qu'il nous faudra aussi évaluer.
Nous étions 14 participants sur notre atelier et on a pu constater  que sur les 14 participants, 8 d'entre eux sont sur Facebook dont  6 qui l'utilisent sur leur smartphone." ...


Silke VAISSIERE-TRONTIN - Traductrice :
"Dans notre groupe on s'est posé la question de savoir s'il fallait démultiplier absolument les réseaux...
Facebook serait plutôt utilisé dans un contexte privé en général alors que Viadeo, Xing ou LinkedIn sont utilisés essentiellement dans un contexte professionnel....E si vous avez un site d'entreprise, l'objectif  de tous ces réseaux sociaux, çà va être  bien sûr, de ramener les différents contacts que l'on a sur les réseaux sociaux, vers son site...
Deuxième point important, c'est que dans un contexte franco-allemand ou international de façon élargie  par exemple, il faut  avant toute chose, bien localiser le contexte de l'autre langue, de bien se conformer à   la culture de l'autre langue pour bien communiquer."...


Jo BENZA - Directeur Agence de communication :
"La thématique était très large, et dans le groupe on a essayé de recentrer cette thématique sur le qui utilise les réseaux sociaux ...
Entre nous, c'était partagé, à 50/50. 
50% d'entre-nous ont une page professionnelle, 50% ont une page privée, concernant le réseau Facebook notamment. Avoir une page professionnelle est une chose, avoir du temps à y consacrer,  en est une autre...
 Ne pas y aller, ce  peut être également une question de confidentialité, de brevet lié à notre activité par exemple, et que l'on ne souhaite pas exposer tout de suite, en tant que professionnel.
On se posait aussi la question des interfaces. Est-ce qu'il n'existe pas des plateformes qui permettent de réunir tous les réseaux sociaux,  afin de mieux gérer sa présence en tant qu'utilisateur ?
On a parlé également de Twitter et nous sommes 3 sur 8 dans notre groupe à l'utiliser. On  s'est également fait  la réflexion dans ce groupe de l'importance de pouvoir également toucher les gens plus directement.   Et Twitter par exemple, nous semblait permettre de toucher les gens de manière plus qualifiée,.. 
Pour avoir accès cependant à un maximum de fonctionnalités sur un réseau social, il faut souvent prendre un abonnement Premium, payant bien sûr. Mais si vous êtes sur un abonnement Premium, vous avez plus de chances d'avoir des contacts qualifiés."...

UN GRÜNDERCAFE + DES SOLUTIONS MISES A DISPOSITION! 
    - Après chaque Gründercafé , les porteurs sont reçus en entretien individuel pour  une orientation vers les opérateurs du réseau de la création d'entreprise,
      - Suite aux besoins exprimés par les porteurs de projets, d’ateliers en sous-groupes, sont organisés par Start Hop pour apporter une solution adaptée aux demandes, en sollicitant les acteurs du réseau,
        - L'Animation et maintenance d’un blog d’informations bilingues sur l’actualité économique de l’Eurodistrictb ainsi que la mise à disposition de documentions dans les deux langues permettent aux porteurs de projets d’améliorer leur connaissance du système économique et administratif du voisin.
          - La demande des faire perdurer les liens créés lors des Gründercafés est très forte. A cet effet, Start Hop a mis en place  une formule Stammtisch pour que les porteurs de projets puissent se retrouver et maintenir le contact.
            - Start Hop est également présent au TPO d'Offenburg  pour faciliter les rencontres avec les contacts de l’Ortenau participe activement aux forums et manifestations de la création d’entreprise Outre-Rhin.

            Sur votre agenda :
            Henry BEILLET : "Je voulais vous annoncer aussi, le prochain Café à Projets qui aura lieu à Strasbourg le 19 septembre prochain. La thématique de ce café à projet tournera autour du "Partenariat. Et la forme que devrait prendre cette prochaine rencontre, se fera sous forme de  Speed Dating , avec l'idée que la rencontre puisse se faire  en face-à-face. Ce sera à nous de régler les  petits problèmes de traduction...

            Deuxième date à retenir, une date qui qui va être  importante notamment pour les créateurs qui souhaitent exposer des objets. Nous serons présents à Offenburg le 21 novembre prochain dans le cadre de la Semaine de l'Entrepreneur Européen. Et l ,thématique de ce Café à projets sera "La créativité."  L'idée  de cette rencontre, sera de démontrer que, sur l'Eurodistrict, il y a plein de créateurs d'objets,  qui développement des concepts,  et qui attendent d'être exposés et soutenus."...

            DANS LE CADRE DE L'ORTENAUER GRÜNDERTAG 2013 ! (*) 

            Cette 3ème rencontre transfrontalière  de Start Hop  du 11 juillet dernier s'inscrivait également dans le cadre de l'Ortenauer Gründertag 2013.  

            En effet,  en ce jeudi 11 juillet 2013, la Industrie- und Handelskammer Südlicher Oberrhein (Chambre de Commerce et d'Industrie du sud du Rhin Supérieur) et le Technologiepark Offenburg, organisaient dans les locaux du Technologiepark Offenburg, la Journée de la Création d'Entreprise en Ortenau, destinée aux créateurs et aux repreneurs d'entreprises ainsi qu'aux jeunes entrepreneurs.
            Repas, tables rondes et networking animaient  cette journée!

            En Programme continu (à partir de 12H00) : Stands d‘information 
            IHK Südlicher Oberrhein - Handwerkskammer Freiburg - Hochschule Offenburg - WRO GmbH - Start Hop - Agentur für Arbeit Offenburg - CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin et Chambre des Métiers d'Alsace - Sparkasse Offenburg/Ortenau - Volksbank Offenburg
            www.ortenauer-gruendertag.de

            Les partenaires de la journée :