27 juin 2013

La Fondation Solidarité Rhénane distingue 11 associations dans le cadre de son troisième appel à projets «De l’adolescence à la vie professionnelle : pour une insertion réussie»

Dans le cadre de son troisième appel annuel à projets, la Fondation Solidarité Rhénane, placée sous égide de la Fondation Caisses d’Epargne pour la solidarité, a distingué ce jour au Vaisseau à Strasbourg,  11 associations porteuses de projets visant à améliorer l’insertion professionnelle des jeunes.

LA FONDATION SOLIDARITÉ RHÉNANE, ACTEUR MAJEUR DE LA SOLIDARITÉ EN ALSACE
Créée en 2009 à l’initiative de la Caisse d’Epargne d’Alsace et sous égide de la Fondation Caisses d’Epargne pour la solidarité, la Fondation Solidarité Rhénane a pour objet de renforcer la cohésion sociale en soutenant des actions menées dans plusieurs domaines :
- L’amélioration des conditions de vie et de logement des personnes dépendantes ou handicapées,
- La lutte contre toute forme d’exclusion, notamment par le développement du lien entre les générations,
- L’action contre l’illettrisme.
L’ensemble des domaines d’intervention de la Fondation Solidarité Rhénane peut se résumer en une volonté de placer l’Homme au coeur de son action.
L’action de la Fondation Solidarité Rhénane est résolument ancrée dans sa région, l’Alsace. Elle vise à y apporter une contribution dans des domaines encore peu soutenus par les acteurs publics ou privés et à mettre en réseau des intervenants sociaux pour développer des synergies en vue d’une solidarité active, au plus près des besoins du terrain.

LE THÈME DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES
En Janvier 2013, la Fondation Solidarité Rhénane a lancé son appel à projets annuel sur le thème « De l’Adolescence à la vie professionnelle : pour une insertion réussie ».
Pour être retenus, les projets présentés à la Fondation Solidarité Rhénane devaient notamment :
- être réalisés dans la Région Alsace ;
- s’inscrire dans un processus de lutte contre l’exclusion des jeunes adultes ;
- apporter une réponse aux difficultés rencontrées par les jeunes en situation d’exclusion afin de leur
permettre de favoriser leur autonomie sociale et leur accès au monde du travail ;
- faire que les bénéficiaires soient acteurs à part entière des projets.

UNE CÉRÉMONIE DE REMISE :
Le mercredi 26 juin 2013, Astrid BOOS, Présidente de la Fondation Solidarité Rhénane et du Conseil d’Orientation et de Surveillance de la Caisse d’Epargne d’Alsace, et Luc CARPENTIER, Président du Directoire de la Caisse d’Epargne d’Alsace, ont accueilli au Vaisseau les 11 associations lauréates de cet appel à projets 2013.


Cette rencontre, parrainée par de nombres élus maires, conseillers généraux et régionaux, a été précédée par une intervention du Docteur CARNEIN, Chef de Pôle du Centre Départemental de Repos et de Soins de Colmar, sur le thème de «l’aide à la parentalité : une stratégie de dignité ».

LES ASSOCIATIONS LAURÉATES
Parmi les associations distinguées figurent notamment :

Association Communauté Clair de Terre : 2.500 € 
Descriptif du projet : Développement d’activités artistiques et culturelles auprès de jeunes adultes handicapés mentaux afin de favoriser leur inclusion dans la société, développer leur autonomie et leurs compétences.

L’Ermitage : 9.000 €
Descriptif du projet : « INSER’TOI », itinéraire passerelle ou comment passer du fonctionnement des compétences à la complémentarité des responsabilités.
D’un parcours protégé en Centre Maternel à l’insertion professionnelle des adolescentes et mères, l’équipe d’Adomat du Centre Maternel de l’Ermitage à Mulhouse propose de défier l’impasse dans laquelle se retrouve les jeunes femmes pour co‐construire avec elles un avenir plus sécurisant.

La Maison des Adolescents (MDA) : 10.000 €
Descriptif du projet : «La fabrique de motivation »
Depuis l’automne 2011, l’équipe de la MDA s’est mobilisée autour de la mise en oeuvre d’ateliers à médiation culturelle. Ces ateliers ont pour but de faciliter l’expression de la parole, voire de la souffrance adolescente, sous une autre forme que verbale.

RELAIS EMPLOI MISSION LOCALE DE SCHILTIGHEIM : 15.000 €
Descriptif du projet : Accompagnement « des perdus de vue ».
Le projet est destiné à amener les jeunes de 16 à 25 ans, ayant quitté le système scolaire et n’étant pas parvenus à s’insérer dans la vie professionnelle, en refusant tous les systèmes d’accompagnements existants, à sortir de chez eux, à quitter leur immobilité pour accepter un accompagnement socio‐professionnel, en vue de préparer leur avenir. Cette catégorie de jeunes est communément appelée «les perdus de vue» ou «les invisibles» ; ils sont en perte totale de repères et refusent les différents accompagnements dits « classiques ».

UNISCITE : 7.500 €
Descriptif du projet : Rêve et Réalise
Le projet «Rêve et Réalise » développé par UnisCité Alsace pour la première fois cette année, a pour but d’accompagner des jeunes dans la réalisation de leur propre projet. A l’inverse du schéma traditionnel, dans lequel les jeunes s’inscrivent dans une mission de service civique pour y réaliser un projet pensé par les structures d’accueil, Unis Cité a imaginé un projet dans lequel les jeunes viendraient avec leurs propres idées. Le Service civique n’étant plus alors un but en soi mais un outil au service de la réalisation du projet du jeune.

ADELE DE GLAUBITZ : 6500 €
Descriptif du projet : Développer les compétences sociales pour une intégration réussie.
L’atelier Vivre Ensemble accueille des adolescents et des jeunes adultes selon différents axes de travail objectivés par leur Projet Individualisé.
L’atelier a pour objectif d’aider les jeunes à développer et à acquérir les habiletés sociales pour vivre et être intégrés au mieux dans la société.
Les axes de travail de l’atelier vivre ensemble se déclinent autour de deux axes essentiels :
‐ Les apprentissages liés au développement des habiletés sociales nécessaires à une utilisation adéquate des services publics,
‐ Les apprentissages liés au développement des habiletés sociales nécessaires à une intégration en milieu scolaire ou de travail.

Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) : 5000 €
Descriptif du projet : «Jeunes : en route vers une vie professionnelle réussie »
Le public jeune éloigné de l’emploi se heurte à de nombreux freins et contraintes dans ses démarches d’insertion professionnelle, qui restent vaines ou négatives. L’association a mis en évidence un certain nombre de freins et se propose au travers de ce projet de travailler à leur résolution.

ESPOIR : 15.000 €
Descriptif du projet : «Pour une insertion réussie des jeunes adultes »
Le Centre d’Adaptation à la Vie Active (CAVA) géré à Colmar par l’Association Espoir accueille des femmes et des hommes en situation d’exclusion sociale et professionnelle dans le but de les accompagner dans leur parcours vers l’insertion. Le CAVA permet aux jeunes de découvrir un métier, d’acquérir un rythme de travail et un savoir‐faire dans différents domaines. Cet accompagnement leur permet ensuite d’accéder à une formation qualifiante.
Le CAVA verse une rétribution d’environ 8€ par heure, ce qui permet à ces jeunes de disposer de ressources, le RSA n’étant versé qu’à partir de 25 ans.
9 ateliers dont 3 attirent particulièrement les jeunes :
L’atelier « équipe polyvalente »
‐ L’atelier restauration
‐ L’atelier menuiserie

LE P’TIT HOME : 15.000 €
Descriptif du projet : Favoriser l’accès à l’autonomie des parents de jeunes enfants dans leur vie sociale et professionnelle.
Le P’tit Home est une micro crèche née en 2009 sous l’impulsion de deux associations, le Club de Jeunes de l’Etage et le Home protestant. Les travailleurs sociaux de ces structures, qui accompagnent de jeunes parents, des couples en insertion ou des familles monoparentales avaient fait préalablement le constat de difficultés récurrentes pour ce public à trouver des modes de garde accessibles et adaptés à leurs besoins.
La micro‐crèche est en priorité réservée aux familles orientées par les professionnels de l’action sociale et par les partenaires institutionnels.

Centre Départemental des Affaires DAFL : 5000€
Descriptif du projet : «Travailler pour Survivre »
Il s’agit de créer des groupes diversifiés où le jeune adulte aura accès à un suivi scolaire et/ou une aide pour la préparation de diplôme/concours, ainsi qu’à des ateliers basés sur la recherche d’emplois dans un cadre accueillant où la collaboration entre participants devra aboutir à un « effet de groupe » qui augmentera leur motivation et leur persévérance.
Différents ateliers seront proposés : ateliers pour les jeunes en difficultés avec les savoirs de base, ateliers de préparation aux concours, ateliers de préparation à la recherche d’emploi.

SEMAPHORE SUD ALSACE 15.000€
Descriptif du projet : Plateforme d’accroche des « jeunes perdus de vue »
20 % des jeunes sont en refus d’accompagnement, d’inscription au sein d’un réseau et désociabilisés. Ils sont dits « perdus de vue ».
L’action prévoit 3 étapes :
Étape 1 : rencontre des différents partenaires et prestataires sur l’ensemble du territoire dans l’objectif d’établir un diagnostic territorial sur l’adhésion au projet. Élaboration du cahier des charges.
Étape 2 : mise en place d’un comité de pilotage stratégique dans l’objectif d’élaborer en commun les différentes phases d’accroche. Élaboration des supports.
Étape 3 : mise en place d’un comité de pilotage opérationnel à l’issue de la 1ère rencontre de présentation de l’action.
L’objectif de ce projet est de construire pour ces jeunes un projet professionnel personnalisé et les amener vers l’autonomie.
Source : Communiqué de presse Caisse d'Epargne d'Alsace


EN SAVOIR PLUS :
A propos de la Fondation Solidarité Rhénane
La FSR sous l’égide de la Fondation Caisses d’Epargne pour la solidarité a pour objet de renforcer la cohésion sociale en intervenant dans trois directions :
‐ le soutien d’initiatives destinées à améliorer les conditions de vie, et notamment le logement de personnes dépendantes ;
‐ le soutien d’initiatives ciblées luttant contre toute forme d’exclusion, notamment en développant le lien intergénérationnel ;
‐ le développement d’actions de lutte contre l’illettrisme (Savoirs pour réussir).
L’ensemble de ses domaines d’action peut se résumer en une volonté forte de mettre l’Homme au coeur de son action.