5 mai 2013

Entre une chevauchée mythique et une synchronisation des montres, mon coeur balance !

L'association Adventice – Gariste Gatené propose deux expositions d'arts plastiques à Strasbourg, au courant du mois de mai.


L'exposition « La mythique chevauchée d'Alexandre Le Grand Public de Macédoine. » dans l'Aula du Palais Universitaire de Strasbourg, du 6 au 22 mai 2013. (lundi à vendredi : 8h00-20h00, samedi : 8h00-12h00) Entrée libre
L'exposition « Zeit Gewinnen – La synchronisation des montres – Money Time », Place d'Austerlitz, du 20 mai au 2 juin 2013. Entrée libre

PROMENADE AU COEUR DES 2 EXPOSITIONS !

Entrez dans la  « La mythique chevauchée d'Alexandre Le Grand Public de Macédoine. » Aula du Palais Universitaire de Strasbourg, du 6 au 22 mai 2013.
"Le titre de cette exposition pourrait apparaître, au premier abord, complexe et peut-être simultanément dérisoire ou ironique. Mais nous avons ici tenté de combiner différents thèmes et qualificatifs qui traversent les oeuvres. Le mythe renvoie ainsi à l'histoire de Don Quichotte et même à celle du Roi Lion. La chevauchée rappelle le domaine équestre qui passe de la sculpture équestre au cheval ailé de Don Quichotte. Alexandre le Grand Public de Macédoine dévoile notre thème : la contradiction entre l'individu et la société ou tout du moins de la place et du poids d'un individu dans l'organisation démocratique de la vie. Une rose des vents au centre de l'installation tentera de nous aiguiller et de nous guider au travers de ce périple."...

Pour la première exposition de ce travail, l'association Adventice- Gariste Gatene à logiquement choisi la ville de Strasbourg qui est à mi-chemin entre Montpellier et Berlin, géographiquement mais peut-être aussi historiquement et symboliquement : une ville française à la frontière de l'Allemagne et ouverte sur l'Europe.

A travers ce projet, elle cherche à interroger cette conception schématique et dichotomique d’un système qui se donnerait à voir comme un monstre vivant, représentant l’objet à combattre ; comme un cadeau empoisonné.


Entrez dans l'exposition « Zeit Gewinnen – La synchronisation des montres – Money Time », Place d'Austerlitz, Strasbourg, du 20 mai au 2 juin 2013.
"L'espace public comme un espace de démocratie. C'est à partir de cette réflexion qu'est né en septembre 2010 le cycle des «Patrimoine Provisoire Actuel». Après avoir investi la place du foin, le parvis du palais des Rohan et celui de la faculté de droit dans le cadre du festival de rentrée « Strasbourg aime ses étudiants », nous avons ensuite installé pour quelques jours (du 5 au 16 septembre 2011) nos créations, dans l'aula du palais universitaire, centre historique de l'université de Strasbourg. En créant des statues, monuments provisoires, précaires et éphémères, nous tentons de questionner les passants sur la notion de patrimoine. Que l'on soit strasbourgeois ou touriste de passage, les statues, plaques et autres fontaines font parties de notre paysage culturel. Mais comment pouvons-nous encore les envisager ? Les faire se mouvoir ? Donner une nouvelle vie et une nouvelle pensée à ses reliques du passé, voire comment tenir un discours pour une culture en vie, toujours en marche qui ne serait plus dans une logique de remplacement mais qui viendrait dialoguer, créer du conflit et de la polémique entre passé et présent, classicisme et modernité ?
Ces patrimoines provisoires sont certes un moyen de questionner notre rapport à la culture et au patrimoine mais plus loin encore une métaphore pour envisager, se mettre à penser d'autres possibles : comment créer du mouvement, comment créer une brèche dans la vie quotidienne et figée pour détourner un instant le regard et ouvrir l'imaginaire (rêver, construire, se révolter, etc.)."

Un peu moins d'espace sur la place publique pour laisser un peu plus de place à la poétique.
Au mois de mai  Adventice- Gariste Gatené installera une maisonnette habitée par des sculptures sur la place d'Austerlitz. Représentant le pavillon familial traditionnel, cette installation tente d'interroger les mouvements et les flux qui existent dans la société contemporaine entre l'individu et le marché monde.
Source : Dossier presse Adventice - Gariste Gatene

Ces projets sont réalisés grâce aux soutiens de la Ville de Strasbourg et de la LMDE (La Mutuelle Des Étudiants).


EN SAVOIR PLUS :

Présentation de l'association et du collectif artistique.
" Gariste Gatené est le nom/pseudonyme d'un collectif artistique créé il y a près de 6 ans. Gariste Gatené est donc, par conséquent, toute personne travaillant au sein de ce projet collectif, sous la tutelle de l'association Adventice (nom scientifique générique désignant les «mauvaises herbes»). 
Ce travail se veut multidisciplinaire, au sens de l'agencement constant d'apports de différents champs d'investigations, et ainsi, même si aujourd'hui c'est principalement par l'exposition plastique que prend forme le travail de Gariste Gatené, nous travaillons également à l'édition textuelle et iconographique (livres, catalogues [les sa vie, son oeuvre], revue [Dazibao]), ainsi qu'à la "mise en scène spectaculaire et universitaire d'interventions orales". 
Animés par une sincère aspiration à faire des productions culturelles d'efficients moyens d'expressions (politiques et sociaux [esthétiques]), Gariste Gatené essaie de multiplier les expositions et les projets, passant de l'écriture, aux arts plastiques, à la recherche universitaire, à la vidéo, à la bande dessinée pour en revenir, dans le désordre, à toutes les autres disciplines. C'est donc à ce potentiel politique des productions culturelles qu'est attelé Gariste Gatené, et nos recherches tournent aujourd'hui autour de notions telles "l'engagement", "le subversif" (à différencier du "transgressif") ou encore la notion
 d'affirmationnisme ou de "recherche impliquée" avec des concepts tels que le "subvertisant" et la pratique "d'artien" (et non d'artistes)... Le tout parcourant nos différentes productions textuelles (livres et revues).

L'association Adventice-Gariste Gatené qui réalise ces expositions est actuellement localisée dans trois géographies différentes. Le groupe strasbourgeois composé de quatre artistes est désormais partagé entre Strasbourg et Berlin, un troisième groupe quant à lui développe des projets (notamment d'édition de catalogues d'exposition) à Montpellier. 
L'intermédialité, l'interdisciplinarité comme l'international font désormais partie de nos préoccupations et nous tentons de nous développer sur différents territoires. Ce projet se veut être tout d'abord un pont entre deux pays, la France et l'Allemagne, entre deux cultures patrimoniales différentes et encore entre trois localités distinctes, Strasbourg, Berlin et Montpellier. Cet écartement géographique des membres du collectif nous permet d'enrichir notre travail, de le complexifier, et surtout de tenter de lui donner un regard multiple en l'offrant aux regards de publics variés.
http://www.garistegatene.com