19 avr. 2013

Programme de co-conception en maturation : un dispositif unique pour faciliter l’accès des PME aux technologies innovantes financées par Conectus Alsace

Premier contrat signé avec Key Neurosciences !
Conectus Alsace – Société d’Accélération du Transfert de Technologies – première SATT créée dans le cadre du Programme Investissements d’Avenir, et Key Neurosciences – société spécialisée dans le domaine des neurosciences – signent ce jour un contrat d’option sur licence dans le cadre du programme «co-conception en maturation» lancé par Conectus Alsace.

UN DISPOSITIF GAGNANT-GAGNANT POUR ENTREPRISES ET LABORATOIRES
En tant que SATT, Conectus Alsace a pour principale mission de financer la preuve de concept de technologies innovantes issues de laboratoires publics alsaciens. Ces investissements dans la maturation permettent de faciliter l’industrialisation des résultats de la recherche et l’absorption des technologies par les PME françaises, et donc l’innovation au sein des entreprises.

«Pour coller au mieux aux besoins des entreprises nous avons développé un programme unique de co-conception. Dans le cadre de ce dispositif, l’industriel est impliqué dès la construction du projet et collabore à l’élaboration du cahier des charges et du programme technique aux côtés du laboratoire, puis s’implique dans le suivi du projet. L’entreprise contribue uniquement avec de l’expertise et du temps homme, en moyenne, une demi-journée tous les 2 mois sur 18 mois. L’équipe de recherche quant à elle bénéficie de l’expérience et des conseils marchés pour orienter son projet» précise Nicolas Carboni, Président de Conectus Alsace.

Avec ce modèle, l’entreprise ne porte aucun risque, qu’il soit financier ou technique. Elle dispose en contrepartie de son implication d’une option sur une licence d’exploitation pour la durée du programme. Au terme des 18 mois du programme, en fonction des résultats, l’industriel peut décider, ou non, de prendre une licence.

RP Cilia – PREMIER PROJET A BENEFICIER DE CE DISPOSITIF
Ce premier contrat d’option sur licence porte sur le projet de l’équipe d’Hélène Dollfus, Professeur au Laboratoire de Génétique Médicale de Strasbourg, que Conectus Alsace a financé dans le cadre de son Fonds d’Investissement dans la maturation de projets innovants à hauteur de 234 525 € sur une période de 18 mois.
Le projet, qui vise à mettre au point un traitement pharmacologique pour prévenir la dégénérescence rétinienne induite par les ciliopathies, s’adresse aux patients touchés par ces syndromes et se retrouvant atteints de cécité dès leur plus jeune âge. Ce traitement offre à la fois la possibilité de prévenir la mort des cellules de la rétine et de maintenir une fonction visuelle des patients affectés par de ce type de maladie rare.
L’investissement consenti par Conectus Alsace permettra à l’équipe de recherche de valider entre autres le fait que la combinaison de molécules utilisées fonctionne in vivo et que cette approche peut être utilisée pour le traitement d’autres ciliopathies.
« Toute l’équipe, spécifiquement Mr Vincent Marion, chercheur particulièrement impliqué dans ce projet, est très fière de signer ce contrat avec la société Key Neurosciences. En effet, grâce à ce programme de co-conception, nous allons pouvoir nous appuyer sur l’expertise industrielle de Key Neurosciences dans le développement de thérapies, et si les tests sont probants, notre solution pourra alors bénéficier aux patients,qui en ont grand besoin. De plus, si ces résultats s’avèrent positifs, il sera envisageable de transposer ce traitement à d’autres maladies du même type » souligne Hélène Dollfus, du Laboratoire de Génétique Médicale (INSERM U1112).
De sorte à pouvoir optimiser le résultat attendu des recherches menées par le Pr Dollfus, Conectus Alsace souhaite s’appuyer sur les compétences et l’expertise de Key Neurosciences dans le développement de médicaments en neurosciences et ophtalmologie.
En contrepartie de cet apport, Key Neurosciences, a obtenu une option pour l’octroi d’une licence exclusive sur la demande de brevet et le savoir-faire afférents à ce projet.

UN ACCES AUX TECHNOLOGIES PLUS SIMPLE, PLUS RAPIDE, ET AVEC MOINS DE RISQUES
Conectus Alsace propose plusieurs opportunités en co-conception (consultables sur le site www.satt.conectus.fr rubrique "Nos opportunités"), qui sont de véritables sources de compétitivité pour les entreprises, et leur offre la possibilité de commercialiser à terme un produit répondant à un réel enjeu de marché.
« Notre entreprise a pour objectif de valoriser et d’accélérer le développement des actifs prometteurs et précoces issus du monde académique ou industriel et ce dispositif a pour nous plusieurs avantages décisifs.
Avant tout, il nous permet de nous engager en amont du projet, en contribuant à l’élaboration du cahier des charges et du programme scientifique, sans pour autant porter un risque technique ou financier, à cette phase amont de développement. Grâce à l’option dont nous bénéficions, nous sécurisons l’accès à cette technologie, si les résultats du programme sont concluants. Dans cette hypothèse, nous pourrons reprendre le projet pour poursuivre son développement, ce qui nous mettra dans une position concurrentielle très favorable » explique le Dr John Tchelingerian, Président de Key Neurosciences

Autre avantage, Conectus Alsace est l’unique signataire, ce qui accélère les discussions et la signature du contrat d’option de licence, et offre ainsi un processus efficace pour débuter la co-conception du programme. «Simple et efficace, c’est comme cela que je pourrai définir cette première collaboration» approuve John Tchelingerian, Président de Key Neurosciences.

« Peu de temps après le lancement de ce nouveau programme de co-conception nous signons aujourd’hui notre premier contrat. Cette signature illustre également la valeur des partenariats qui nous avons noués : c’est en effet notre partenaire Kurma Life Sciences Partners qui nous a orienté vers cette entreprise de son portefeuille ! C’est fort des partenariats, que nous avons à coeur de tisser avec les acteurs économiques régionaux et nationaux, que nous pourrons au mieux faire bénéficier nos entreprises des fruits de la recherche publique alsacienne. Avec ce dispositif nous mettons une fois de plus en avant le potentiel des innovations issues des laboratoires alsaciens. Conectus Alsace se pose comme un acteur performant, offrant aux PME françaises les clés d’une nouvelle source de compétitivité et de croissance » souligne Nicolas Carboni.
Source : Communiqué de presse Conectus Alsace 

EN SAVOIR PLUS :

Conectus Alsace, en quelques mots - www.satt.conectus.fr
Conectus Alsace fut la première SATT (Société d’Accélération de Transfert de Technologies) à voir le jour en France dans le cadre de l’Appel à Projets du Programme des Investissements d’Avenir. Financée à 100 % par l’Etat sur le Fonds National de Valorisation dont l’opérateur est l’Agence Nationale de la Recherche, elle opère sous statut de droit privé, bavec pour actionnaires : l’Université de Strasbourg, le CNRS, l’Université de Haute-Alsace, l’Inserm, l’INSA de Strasbourg, l’ENGEES et la Caisse des Dépôts et Consignations qui porte la participation de l’Etat. Ses activités s’organisent autour de l’investissement dans la propriété intellectuelle, la maturation des technologies et le licensing, ainsi qu’autour de la vente de prestations de services dans le domaine de la recherche partenariale et du transfert de technologies.

Key Neurosciences, en quelques motswww.key-neurosciences.com
Société spécialisée dans les neurosciences, Key Neurosciences a pour objet de valoriser et d’accélérer le développement des actifs prometteurs et précoces issus du monde académique et industriel en adoptant un modèle d’affaire d’accélérateur ou de « venture incubator » biotech. Experte dans le domaine des neurosciences et soutenue par le fonds d’investissement Kurma BioFund / Kurma Life Sciences Partners, elle a une forte expérience dans la Maladie de Parkinson, le Système Nerveux Central (y compris les maladies de la rétine) et le développement pharmaceutique.
Actuellement, Key Neurosciences développe de nouvelles thérapies pour lutter contre la maladie de Parkinson et les affections de la même famille, et cherche à élargir son portefeuille technologique et produit par des partenariats.