8 avr. 2013

Mulhouse Inclusive Energy Lab : Un projet territorial et citoyen autour de l’énergie !

Au départ, ils sont 5 !
5 citoyens, 5 entrepreneurs d’origine mulhousienne, animés par un idéal un peu fou : retrouver une prospérité mulhousienne en réduisant les précarités économiques, sociales et écologiques. Ils ambitionnent de conduire la Troisième Révolution Industrielle à Mulhouse sous le nom de MIEL, pour Mulhouse Inclusive Energy Lab.


Consciente des vertus de la co-construction, de l’importance de l’avis citoyens, de la nécessité d’y rallier le monde économique et les acteurs publics, l’équipe de MIEL créé l’association Mulhouse 100%. Constituée dans ce contexte bien précis, Mulhouse 100% est destinée à créer une dynamique et un Masterplan pour la conduite de ce changement de paradigme.

Un constat :
Le réchauffement climatique planétaire est non seulement une réalité incontestable mais il progresse à l’allure des prévisions les plus pessimistes. En 2010, la consommation énergétique mondiale a augmenté de + 6,5% (Ces évolutions sont influencées par les cultures et politiques des différents pays. Exemple : en 1991, l’allemand consommait 745 kwh par an comme le français. En 2009, l’allemand est passé à une consommation de 990 kwh et le français a atteint une consommation de 1240 kwh. En 2009, l’allemand consomme donc 27% de moins que le français et le coût du kwh allemand est presque deux fois plus cher que celui du français...).

En toute logique, les émissions de gaz carbonique augmentent, alors que le climat, un bien public et indivisible par essence, appartient à l’humanité et doit être absolument préservé. Aujourd’hui, 80% de la consommation mondiale d’énergie est alimentée par l’énergie fossile : pétrole, charbon, gaz.
Cette consommation représente des coûts colossaux qui peuvent exploser, créer du chômage, siphonner nos richesses.
En France, malgré la crise, les citoyens sont intellectuellement prêts à la transition vers une énergie verte (source : Etude annuelle Ethicity sur 5000 personnes). Ils cherchent toutefois des comportements praticables, des solutions faciles, rapides et accessibles.

L’état des lieux est complexe et surtout rempli de paradoxes :
· une sphère énergétique freinée par son inertie,
· des ressources fossiles qui diminuent mais l’envie persistante de continuer comme avant,
· des choix de production et de ressources qui se revendiquent économiques, mais ne prenant pas en compte les coûts des risques inhérents,
· une facture énergétique colossale mais des prix de vente sans cohérence avec les coûts réels.

A l’heure du débat sur la transition énergétique, les territoires semblent avoir plus que jamais un rôle à jouer.  Mais sur quels leviers peuvent-ils s’appuyer pour agir ?

Des inspirations :
Au-delà des grandes théories, l’équipe MIEL forge son projet sur des exemples territoriaux qui fonctionnent. A l’image de la commune de Montdidier (Somme), autonome en énergie à hauteur de 53%, de Sonderborg au Danemark, inscrit dans une démarche collective visant à rendre leur bilan de CO2 neutre d’ici 2029, ou encore, juste à côté, Freiburg estampillé Green City.

Inspiré du livre de Jérémy Rifkin, la Troisième Révolution Industrielle, le projet MIEL imagine un système énergétique décentralisé, reposant sur des initiatives locales et défiant la panne de croissance et la lourde facture énergétique. D’un système «Top Down» (approche descendante) à une organisation «Bottom Up» (approche ascendante), il est important d’initier un nouveau modèle à partir des territoires, d’un mix d’acteurs locaux, d’hybridation entre citoyens, entrepreneurs, politiques, collectivités, et de répondre, par l’approche énergétique, à la fois, aux enjeux environnementaux, et aux nouveaux enjeux économiques, sociaux et politiques. MIEL considère que relocaliser l’énergie constitue une priorité vitale et qu’y investir, c’est conduire son propre plan Marshall.

Un projet :
Berceau de la première révolution industrielle, Mulhouse a bâti son histoire sur le textile, la chimie et la mécanique. Tournée vers l’avenir et l’innovation, la région mulhousienne s’appuie d’abord sur le dynamisme de ses chercheurs et de ses chefs d’entreprise. A travers une politique locale volontaire en termes d’énergie et un plan climat amorcé dès 2006, Mulhouse a pour ambition la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique (pôle énergie) et la substitution énergétique. Et c’est justement sur ces points, que la connexion avec le projet MIEL s’effectue : aider la collectivité à conquérir sa relance énergétique.
En une année, l’énergie coûte 250 millions d’euros environ à notre agglomération (source Energycities). Cette facture énergétique contribue à précariser tous les acteurs : collectivités, entreprises, citoyens. Les budgets énergie fluctuent au gré des spéculations, des tensions et des cours mondiaux. La précarisation est imprévisible et la sécurisation des coûts devient un besoin vital.
Cet argent quitte le territoire jour après jour, nourrissant des paradis pétroliers, au prix d'une saignée continue pour un corps économique local qui ne se relève plus. Relocaliser la production d’énergie réinjectera automatiquement des richesses dans la collectivité, fera grandir des filières et dégagera un gain de prospérité pour tous.
Ce contexte crée un espace pour une nouvelle offre d’énergie territoriale. La relance énergétique est une nouvelle frontière, incluant le climat ET la croissance.

Un engagement :
Parce que c’est un projet de territoire qui mérite une co-construction, l’association Mulhouse 100% se crée aujourd’hui.
Elle a pour ambition de relier les représentants de l’écosystème (entrepreneurs, piliers de la vie économique locale et/ou du sujet, acteurs publics ou para-publics, académiques, experts, ONG, associations …) pour créer une dynamique et un Masterplan permettant la mise en place de la Troisième Révolution Industrielle à Mulhouse.


Mulhouse 100% a pour objet (extrait des statuts) :
· de permettre un nouveau mode de développement économique territorial, dans le cadre des différentes réflexions entreprises sur le territoire de l’agglomération mulhousienne en vue d’une transition énergétique,
· de constituer le cadre juridique unique de ces réflexions en associant les différents acteurs : institutions, entreprises, experts, citoyens,
· de solliciter et recueillir tous financements publics et privés pour les études à entreprendre,
· de sensibiliser tous les acteurs du territoire aux enjeux environnementaux,
· d’impulser toute initiative en rapport avec des techniques de production d’énergie propre ou de nature à développer de nouvelles filières énergétiques avec l’emploi correspondant.

L’association se compose aujourd’hui de membres actifs et de membres de droit, comme M2A, la Ville de Mulhouse, la CCI Sud Alsace Mulhouse, la Société Industrielle de Mulhouse et a vocation à accueillir de nouveaux membres continuellement.

Une démarche opérationnelle :
1. Mise en route de la démarche de fond pour une vision à long terme 
Analyse des particularités et opportunités du territoire (diagnostics, campagne de mesures), identification des bonnes pratiques et nouvelles technologies (benchmark, voyages apprenants), élaboration du Masterplan avec les acteurs locaux (experts, investisseurs, acteurs et décideurs locaux).
En continu depuis septembre 2012
2. Création de deux prototypes
Mise en oeuvre rapide de deux sortes de prototypes : de production de masse d’énergie renouvelable et de production micro d’énergie renouvelable. Implication des citoyens pour valider le modèle économique et pouvoir définir un plan de déploiement à grande échelle.
Etude de février à septembre 2013
Elaboration du Masterplan et roadmapp des prototypes de septembre 2013 à février 2014
Mise en oeuvre troisième trimestre 2014
Elaboration du Business plan à grande échelle
3. Déploiement
A partir du test des prototypes, élaboration des business plans du projet à grande échelle, déploiement de la production, distribution, vente d’énergie renouvelable, d’outils d’aide à la sobriété et à l’efficacité, et développement des filières, centres de production, d’apprentissages et d’innovation.
Amorce fin 2015
Source : Dossier presse MIEL

EN SAVOIR PLUS :
Le site web dédié : www.mulhouseinclusiveenergylab.net