5 avr. 2013

Développement Strasbourg Sud : Favoriser le retour à l'emploi des seniors !


Un constat :  Il y a 20 000 demandeurs d’emploi de catégorie A en Alsace âgés de plus de 50 ans à février 2013 (+ 17,4% en 1 an). 
Devant l’aggravation préoccupante du chômage de cette frange de salariés en Alsace, faut-il rester les bras ballants ?

Développement Strasbourg Sud, l’association des chefs d’entreprise des zones sud de la Communauté  Urbaine de Strasbourg répond par la négative en invitant entreprises et associations représentant les demandeurs d’emploi à participer à une action forte intitulée "Seniors et Entreprises"  s'étalant de décembre 2012 à Septembre 2014,  pour favoriser le retour à l’emploi des seniors et changer le regard que portent trop souvent sur eux les employeurs.

Un moyen fort : la rencontre employeurs/demandeurs d’emploi seniors
L’opération prévoit d’agir pour permettre aux chômeurs de 50 ans et plus de rencontrer des employeurs afin de défendre leur candidature et les convaincre de les recruter. 
Ainsi, pas de risque de voir les CV des plus de 50 ans écartés de la pile des entretiens d’embauche

Une action qui présente deux originalités et une triple efficacité.
L’intérêt de cette opération consiste à associer deux publics de seniors :
 - les demandeurs d’emploi qualifiés et expérimentés ;
- les seniors en contrat aidé dans des structures d’insertion par l’activité économique. De la mixité de ces deux publics doit naître une dynamique positive.
L’action se décomposera en plusieurs phases :
- une phase de prospection d’offres d’emploi et d’information des seniors au chômage ;
- une phase de préparation des candidats ;
- une phase de rencontre candidats/entreprises sur le mode de jobs dating dédiés ;
- une phase de reprise en main des candidats non recrutés avec travail en petits groupes en vue d’acquérir de nouvelles méthodes de recherche.

L'ensemble des actions s'étale sur 12 mois d’octobre 2012 à septembre 2013 avec une extension en octobre, pour l’évaluation et la conclusion. 
Le projet a pour ambition d'obtenir un effet concret en matière d’emploi des seniors sur les zones concernées
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Source : Développement Strasbourg Sud

PARTENAIRES ET SOUTIENS AU PROJET :
Institutions et collectivités territoriales :  Région Alsace - Département du Bas-Rhin - Ville et Communauté Urbaine de Strasbourg - Pôle Emploi - DIRECCTE – UT67 - ADIRA - Chambres consulaires - CCI de la Région économique de Strasbourg - Chambre de métiers d’Alsace - Chambre d’agriculture/MSA
Organisations professionnelles : Union des Corporations d’Alsace - Union des Industries du Bas-Rhin - Union des industries et métiers de la métallurgie - Union des métiers et des industries de l’Hôtellerie - Fédération des entreprises de services à la personne - Fédération française des entreprises du bâtiment - Section départementale de l’ANDRH (association des DRH)
Milieu associatif  : Action et Compétence - Le CRAPT CARRLI - La Maison de l’emploi et de la Formation de Strasbourg - L’Union régionale des structures d’insertion par l’économique d’Alsace (URSIEA) - Quinqua 67 - Nouvelle Donne Alsace - Jeuniorsn - Passerelle et compétences - ABCDE - Solidarités nouvelles face au chômage - Retravailler67
Source : Communiqué de presse Développement Strasbourg Sud



EN SAVOIR PLUS 
A propos du projet « Seniors et entreprises » - Projet soutenu par le Fonds Social Européen 
C'est avant tout une action concertée visant à changer le regard de l’entreprise sur les salariés de plus de 50 ans.
Ce projet vise à améliorer l'embauche des seniors par les entreprises du bassin d’emploi de Strasbourg. Il se propose d’agir conjointement sur deux catégories de publics :
- les seniors demandeurs d’emploi disposant d’une qualification et employables immédiatement (y compris moyennant une formation courte préalable) ;
- les seniors en parcours d’insertion, ne disposant pas de qualification professionnelle, sous CUI-CAE auprès d’une SIAE (structure d’insertion par l’activité économique).
Il se propose également de s’inscrire fortement sur une dynamique de partenariat territorial et d’agir en fédérant sur un territoire délimité la plupart des partenaires concernés par l’emploi :
- du côté employeurs, des institutions consulaires, des organisations professionnelles, des entreprises (CCI, CMA, CABR, FFB, UMIH, ABRAPA… ;
- du côté des collectivités et des administrations concernées, le Conseil Général du Bas-Rhin, la CUS, Pôle Emploi, la Maison de l’Emploi, la DIRECCTE UT 67 …
- du côté des demandeurs d’emploi, les administrations et associations en lien avec les deux catégories de publics évoquées ci-dessus : Pôle Emploi, Quinqua 67, URSIEA et les différentes SIAE, Nouvelle Donne, ANDRH, Passerelles et Compétences…

Le principe étant de parvenir à modifier les représentations habituelles des employeurs par rapport au public des seniors, ce projet repose sur trois piliers :
- préparation des candidats à la fois collectivement et en partie individuellement,
- rencontres entre candidats et employeurs,
- reprise et suivi des candidats non retenus avec organisation de petits groupes d’entraide avec l’assistance et le suivi de professionnels du recrutement partenaires.
Enfin, ce projet ambitionne de créer une première étape vers la modélisation de ce dispositif, afin de permettre sa pérennisation à intervalles réguliers.

LES OBJECTIFS :
Objectifs qualitatifs :
 Amélioration du regard porté sur les seniors par les responsables d'entreprises et les responsables du recrutement, les personnels d'encadrement dans l'entreprise.
 Construction d’un partenariat élargi sur un territoire, pour fédérer les différents acteurs en rapport avec l’emploi des seniors autour d’une action concrète et modélisable.
 Association de deux publics de seniors différents : qualifiés/employables et issus de parcours d’insertion socio-professionnelle.
 Préparation à la fois collective et individuelle des candidats demandeurs d’emploi.
 Dynamisation de la recherche d'emploi des seniors concernés, par l'accompagnement et l la formation proposés.
 Constitution d’un modèle pédagogique pour les demandeurs d’emploi comme pour les structures chargées de les accompagner dans leur parcours d’insertion.
 Amélioration du parcours d’insertion des candidats concernés issus de SIAE (visualisation du projet professionnel, périodes d’immersion, contact direct avec le monde de l’entreprise…).
 Incitation à l’entraide, à la stimulation et à la mutualisation des compétences des candidats par la création de groupes de travail sur la recherche d’emploi animés par des professionnels du recrutement.
 Encouragement auprès des entreprises à participer à des actions citoyennes intéressant directement à la fois leur image, leur intégration dans leur territoire et leurs relations avec leurs propres salariés.
 Création de lien social et de réflexe d’entraide entre seniors de cultures et d’origines sociales différentes, permettant du soutien mutuel grâce à la constitution de groupes restreints d’individus apportant chacun aux autres ses expériences, ses doutes, ses certitudes, ses motivations, ses réflexions, ses expertises, etc
Objectifs quantitatifs :
   jusqu’à 80 candidats contactés au cours de la phase de prospection,
 15 à 20 entreprises participantes au cours de cette même phase,
 2 à 4 réunions/rencontres organisées entre candidats et entreprises,
 5 à 6 groupes de 5 à 6 personnes pour les groupes de travail à la recherche d’emploi,
 entre 10 et 20 réunions/suivis de ces groupes, avec référents et RRH,
 75 % de retour des questionnaires exploitables pour l’évaluation de l’opération,
Source : Développement Strasbourg Sud