21 mars 2013

Une nouvelle marque régionale mettant à l’honneur les produits alsaciens : le Marché de l’Oncle Hansi !


S’il y a une imagerie populaire emblématique de l’Alsace, c’est bien celle de l’oeuvre de Hansi.
Jean-Jacques WALTZ, également connu sous le pseudonyme de « l’Oncle Hansi » et dont l’oeuvre fait aujourd’hui partie intégrante du patrimoine régional alsacien, a représenté, au travers de dessins de style naïf, une Alsace d’antan idéalisée et heureuse.

Depuis tout jeune, Steve RISCH est passionné par l’imagerie créé par Hansi. A l’automne 2012, il a acquis les droits de l’oeuvre de Jean-Jacques WALTZ.
Désireux de donner un nouvel essor à ces dessins emblématiques de l’Alsace, il a choisi de créer une marque de groupe régionale mettant à l’honneur les produits alsaciens. Avec le concours d’une trentaine d’entreprises alsaciennes, il lance : Le Marché de l’Oncle Hansi.

Une nouvelle marque-Groupe représentative de l'Alsace
L’Alsace compte de nombreuses spécialités culinaires ancrées dans son patrimoine régional. Fort de ce savoir-faire local, le secteur de l’agro-alimentaire s’est tout naturellement développé dans la région et compte aujourd’hui nombre de produits de qualité : confitures, pâtes, biscuits, chocolats, charcuteries, fromages, condiments, eau-de-vie, vins, bières...
Pour illustrer le caractère régional de ces produits, l’imagerie de Hansi représentant l’Alsace d’antan a souvent été utilisée. L’artiste a d’ailleurs lui-même dessiné de nombreuses étiquettes, des cartes postales et des affiches publicitaires représentant les spécialités alsaciennes. Hansi a également créé les décors de services de table complets, de verres et illustré de nombreux menus, ce qui explique pourquoi aujourd’hui encore, ses motifs sont repris pour décorer vaisselle, ustensiles et linge de table.

Nouveau propriétaire des droits sur l’imagerie de Hansi, Steve RISCH a souhaité développer l’utilisation de cette imagerie régionale dans l’univers culinaire et des arts de la table. 
Au sein du groupement de marque Le Marché de l’Oncle Hansi, il rassemble une vingtaine d’entreprises de l’agro-alimentaire alsacien et une dizaine d’entreprises du secteur de l’édition et des arts de la table.


Pour composer une gamme complète de produits alsaciens offrant une belle place à la palette des produits agro-alimentaires régionaux, Steve RISCH s’est entouré d’un comité de pilotage formé d’industriels, de contributeurs au projet et de spécialistes d’alsatiques et de Hansi.
Chaque partenaire bénéficiant d’une exclusivité sur les produits qu’il intègre à la gamme du Marché de l’Oncle Hansi, leur sélection s’est faite selon selon des critères spécifiques : l’antériorité de l’utilisation de l’imagerie de Hansi, l’appartenance à un autre groupement de marques (Club des Saveurs d’Alsace), la position de leader sur le marché.
Afin de garantir une cohérence dans la présentation de gamme tout en laissant à chaque partenaire une autonomie dans la création de ses packagings, des lignes directrices ont été définies, comme l’apposition du bloc marque Hansi décliné en fonction du nom du produit (Les pâtes de l’Oncle Hansi, Le café de l’Oncle Hansi, La biscuiterie de l’Oncle Hansi…) et la liberté d’utiliser l’une des nombreuses iconographies de Hansi.
Les produits composant la gamme du Marché de l’Oncle Hansi portent haut leur identité régionale. Les denrées alimentaires de la gamme sont fabriquées en Alsace, avec des matières premières locales lorsque cela est possible, par des entreprises impliquées dans la dynamisation de leur région et engagées pour la préférence régionale. Près de 2200 emplois sont ainsi mis à contribution.

UN DEVELOPPEMENT MULTI-SECTEURS :

Une boutique rénovée à Riquewihr pour Pâques
Une première sélection de la gamme de produits du Marché de l’Oncle Hansi sera disponible dès la fin mars, au rez-de-chaussée du Musée Hansi de Riquewihr, qui rouvrira ses portes après des travaux de rénovation dans un esprit de rencontre entre l’Histoire et les produits alsaciens.
Une seconde boutique dédiée ouvrira ses portes après rénovation rue Mercière à Colmar.
Une sélection de produits sera également disponible dans des boutiques de spécialités régionales implantées sur les sites touristiques alsaciens. Une présence de la gamme du Marché de l’Oncle Hansi est également à l’étude à Paris et à l’étranger.

Un rayon permanent en GMS dès juillet 2013
Dès le mois de juillet, l’ensemble de la gamme du Marché de l’Oncle Hansi sera lancée en grande surface. S’en suivra un développement dans l’ensemble des grandes et moyennes surfaces en Alsace en rayon permanent.
Un développement sur le marché national est prévu à la fin de l’automne 2013, tout comme la mise en place d’un site internet marchand : www.hansi.fr

Une équipe qui réunit expérience, passion et savoir-faire
Pour gérer le groupement de marque Le Marché de l’Oncle Hansi, Steve Risch a fondé la société Hansi Sarl qu’il dirige. Steve RISCH travaille depuis 10 ans chez Fortwenger, a créé le Palais du Pain d’épices de Gertwiller et lancé la boutique Fortwenger du village des marques de Roppenheim.
Aux côtés de Steve RISCH, sa femme Céline RISCH est responsable du développement des produits non-alimentaires et des boutiques.
Anthony FLEISCHER est responsable du développement de la gamme alimentaire et du développement de la gamme en GMS.
Yannick SCHEIBLING vient compléter cette équipe au titre de Conservateur du Musée Hansi de Riquewihr qu’il a créé en 1993.
L’expérience de cette équipe alliée au savoir-faire des entreprises engagées dans le groupement permet un lancement opérationnel rapide de la gamme du Marché de l’Oncle Hansi et un développement solide.

La modernisation du Musèe Hansi de Riquewihr
A l’initiative de Yannick SCHEIBLING, de Jacques FEGER le petit-neveu de Hansi et de collectionneurs d’oeuvres de Hansi, le Musée Hansi a ouvert ses portes en 1993 dans une maison datant de 1665 et située dans le coeur historique de Riquewihr (68).
Le premier étage regroupe de nombreuses oeuvres de l’artiste : cartes postales, affiches, étiquettes, publicités, aquarelles, vaisselles. Pour donner une nouvelle lecture de ces oeuvres, un travail de réorganisation thématique a été entrepris.
Au 2ème étage, un nouvel espace ludique et interactif ouvrira ses portes pour Pâques. Dans une scénographie alliant l’ambiance du bâtiment classé Monument Historique à une muséographie moderne, ce nouvel étage abrite la reconstitution d’une grande salle de classe d’antan, une chambre d’enfants, une cuisine, un atelier d’artiste et un coin lecture.
Décorés de meubles traditionnels aux décors anciens et de réalisations de l’artiste, les équipements interactifs invitent le visiteur à la découverte : petits films, espace de lecture, animations…
Bénédicte LAVAL qui réalise cet espace réussit à préserver l’âme de cette maison en conservant les parquets anciens, les colombages aux poutres apparentes et les murs de pierre en y alliant une décoration moderne.
Source : Dossier presse Le Marché de l'Oncle Hansi - Terre d'Info

EN SAVOIR PLUS :
Hansi, un homme, une idée, une histoire
Jean-Jaques WALTZ, devenu célèbre sous le pseudonyme de Hansi est encore connu aujourd’hui pour son imagerie naïve de l’Alsace d’antan, représentant des scènes de la vie d’autrefois dans des villages aux apparences bucoliques, peuplés d’enfants en costume traditionnel.
Né en 1873 à Colmar, c’est-à dire en Alsace allemande, dans une famille francophile, son père bibliothécaire puis conservateur du Musée Unterlinden éveille tôt son intérêt pour l’histoire, pour l’art et son amour pour la France.
Au lycée allemand, l’esprit critique de Jean-Jacques WALTZ à l’égard de ses professeurs qu’il prend pour cible dès ses premiers dessins, fait de lui un « mauvais élève » et révèle son talent pour le dessin et la satire. Sous couvert de devenir dessinateur industriel, il part étudier à la Société d'enseignement professionnel du Rhône de Lyon pour pouvoir surtout y fréquenter l'Ecole des Beaux Arts. Diplômé avec mention de ces deux écoles, il revient en Alsace et travaille comme dessinateur de l’industrie textile à Cernay puis à Logelbach. En parallèle, il pratique la gravure à l'eau forte et l'aquarelle, dont il publie un premier recueil en 1907 Tours et portes d’Alsace.
Partisan du retour de l’Alsace à la France et de l’opposition anti-allemande, il publie un feuilleton humoristique dans le journal francophone L’Express de Mulhouse qui rencontre un franc succès. Désormais artiste indépendant vivant de son art et de ses cours de dessin, il continue de produire des illustrations satiriques, reprises en cahiers puis en livres à succès, parmi lesquels Vogesenbilder, où il croque les touristes allemands, Der Professor Knatschke où il raille les pédagogues venus d’Allemagne, l’Histoire d’Alsace racontée aux petits enfants où il dépeint une Alsace idéalisée nostalgique de la France, Mon village – ceux qui n’oublient pas.
Ces dessins, qu’il signe « Hansi », pseudonyme formé de « Hans » (Jean) suivi de « I » pour « Iakob » (Jacques) lui vaudront l’attachement de ses compatriotes francophiles et les foudres de l’Empire allemand.
Engagé du côté français durant la Première guerre mondiale, il produit de nombreuses affiches de propagande et publie Le Paradis tricolore en 1918. Mais passée l’euphorie de la victoire, les dessins engagés et anti-autonomistes de Hansi n’ont plus de succès et sont même incompris.
Une grande carrière d’illustrateur commence alors : il réalise affiches, publicités, enseignes et plaques qui le feront connaitre dans le monde entier, comme celle des Potasses d’Alsace. Il succède à son père comme conservateur du musée Unterlinden en 1923, travaille sur l’art héraldique, sur le retable d’Issenheim et publie plusieurs livres de dessins et d’aquarelles.
Connu pour sa lutte anti-germanique, Hansi doit quitter l’Alsace en 1939. Il fuit vers Agen, où il est retrouvé par la Gestapo. Tabassé et laissé pour mort, il se remet lentement et finit par gagner la Suisse en 1942 où il gagne sa vie en vendant dessins et aquarelles.
Il revient à Colmar pour les fêtes de la Libération en juin 1945 mais ne retourne y vivre définitivement qu’en 1946, une fois sa maison remise en état. Il croule alors sous les commandes patriotiques.
Il reçoit de nombreux titres honorifiques, réédite d’anciens ouvrages qu’il complète et publie de nouveaux livres. Gagné par la maladie, il ne peut cependant produire comme il le souhaiterait tout ce que son imagination continue de lui inspirer et décède le 10 juin 1951.

Un patrimoine artistique considérable
Graveur à l'eau-forte, aquarelliste, imagier populaire, polémiste, écrivain, historien, héraldiste et publiciste, Jean-Jacques WALTZ a été un artiste fécond et complet.
Si ses iconographies naïves et ses caricatures l’ont rendues célèbre dans le monde entier, il a également produit de nombreux motifs de vaisselle, de vitraux, des poupées, des affiches, des étiquettes commerciales, des ex-libris, des menus, des programmes, des livres, des aquarelles et près de 400 cartes postales, représentant son idée de l’Alsace et un patrimoine régional inestimable.
Si certains de ses travaux restent méconnus, ses cartes postales et son imagerie populaire rencontrent aujourd’hui encore un succès qui ne se dément pas.
Copyright visuels et biographie de Jean-Jacques Waltz © Hansi