29 mars 2013

Campus Vert se fait une toile : Les moissons du futur

L'association Campus Vert + PaniersCampus Vert Strasbourg organise une projection-débat  autour du film « Les moissons du futur» (2012, 90') en présence de la réalisatrice Marie-Monique Robin, le Mardi 2 avril à 20h à l'Institut Le Bel (4 rue Blaise Pascal, campus de l'Esplanade) à Strasbourg.
Entrée libre. Projection suivie d'un débat avec la réalisatrice et d'un pot à prix libre.

Le film
Après "Le Monde selon Monsanto" et "Notre poison quotidien", Marie-Monique Robin enquête sur les méthodes de l'agroécologie dans différents points du globe. Un film plein d'espoir sur les solutions possibles à la crise alimentaire.
Comment nourrir les 9 milliards d'habitants annoncés en 2050 ? 


Enquêtant aux quatre coins du globe, la journaliste a rencontré des paysans qui ont renoncé à ces insecticides et pesticides dont les coûts indirects colossaux — pollution, énergie et santé publique — ne sont jamais pris en compte.Pluriculture au Mexique ou au Japon, agroforesterie au Malawi, méthode du push-pull au Kenya - des plantes repoussent herbes et insectes nuisibles au maïs, quand d'autres les attirent...
Partout, des petits producteurs à la conscience aiguë témoignent des bénéfices vertueux de leur (re)conversion à l'agriculture biologique : lutte contre l'érosion, la pollution et les émissions de gaz à effet de serre, fertilisation des sols, mais aussi rendements nettement accrus au fil des années.
Tous plaident et s'organisent pour l'autosuffisance et la souveraineté alimentaire, à travers des circuits courts, tandis que se dessine une nouvelle alliance entre producteurs et consommateurs.

La réalisatrice
Marie-Monique Robin est une journaliste d'investigation, réalisatrice et écrivaine française née en 1960.
Elle a reçu le prix Albert-Londres en 1995 et le prix norvégien Rachel
" Les moissons du futur sont dans la droite lignée de mes précédents documentaires. Je pars du discours dominant, qui prétend que si on sort de l’industrie agroalimentaire, c’est la famine assurée, et je démontre que ces allégations ne reposent sur rien. Tout a commencé sur un plateau de télévision où Jean-René Buisson, le président de l’Association nationale de l’industrie agroalimentaire, expliquait qu’il n’y avait pas d’alternative aux pesticides. Selon lui, si on passait à une agriculture bio, cela entraînerait une baisse de la production de 40 % et une augmentation des prix de 50 %. C’est ce discours qui est majoritairement relayé par les médias. J’ai donc décidé d’enquêter. Il se trouve que peu de temps après, j’ai rencontré à Genève Olivier De Schutter, le rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation des Nations unies, qui dit exactement le contraire ! Au fil de mon enquête, je me suis rendu compte que le discours des industriels est totalement faux : l’agroécologie permettrait de nourrir la planète"... 
Marie-Monique Robin

La bande annonce des Moissons du Futur


Bande annonce "Les Moissons du Futur" from M2R Films on Vimeo.



En savoir plus :
http://campusvert.u-strasbg.fr/