11 nov. 2012

Sur votre agenda : le 6ème Forum du Cancéropôle du Grand-Est - 13 et 14 Novembre 2012


Le Cancéropôle du Grand-Est organise chaque année un Forum où cliniciens et chercheurs du Grand-Est présentent leurs travaux. C’est à nouveau le cas les 13 et 14 Novembre prochain au Palais des Congrès à Strasbourg.
Plus de 200 personnes sont attendues pour cette 6ème édition du Forum du CGE.
Plus de 65 communications ont été soumises dont la plupart donneront lieu au prix de la meilleure communication orale et prix du meilleur poster pour des jeunes doctorants.
Ce Forum ancre la dynamique de chaque acteur du Grand-Est dans sa volonté d’effort dans la recherche et poursuite de soin sur le cancer.
L’ouverture de ce Forum sera faite par une figure du Conseil Régional, l’Institut National du Cancer (INCa) est également attendu.
Des échanges, des débats autour d’une table ronde, notamment, « Médecine personnalisée en cancérologie en 2012 : mythe ou réalités ? », mais aussi des moments plus conviviaux et ce au cours du dîner de gala qui sera animé par la troupe Inéditthéâtre.
Gageons que cette 6ème édition, apporte son lot d’échanges et soit le berceau de nombreux projets interrégionaux pour 2013.

La Caisse d’Epargne soutient le Cancéropôle du Grand-Est
Ce Forum est également l’occasion de mettre en avant le soutien important apporté au Cancéropôle du Grand-Est par la Caisse d’Epargne d’Alsace et sa Fondation Solidarité Rhénane (FSR).
Dans le cadre des actions de Responsabilité Sociétale, et dans le prolongement des soutiens apportés depuis 2007, la Caisse d’Epargne d’Alsace, par le biais de sa Fondation Solidarité Rhénane a accordé au Cancéropôle du Grand-Est pour la seule année 2012 une subvention de 50 000 €, destinée au développement des actions d’information et de communication à destination des chercheurs, des professionnels de la santé, des industriels, des collectivités, des associations caritatives, des patients et bien entendu du grand public.

Le soutien apporté depuis 2007 par les Caisses d’Epargne de Lorraine Champagne Ardenne, de Bourgogne Franche-Comté et d’Alsace a permis à la fois de rassembler cliniciens et chercheurs autour de projets collaboratifs, mais aussi d’informer des progrès et des perspectives de cette recherche, dans le but ultime de permettre au patient souffrant d’un cancer, où qu’il se trouve, de bénéficier dans un délai le plus court possible des innovations les plus récentes.

Les Laboratoires Boehringer Ingelheim soutiennent le Cancéropôle du Grand-Est
Le Cancéropôle du Grand-Est est également soutenu par Boehringer Ingelheim, laboratoire pharmaceutique disposant d’une équipe de recherche clinique basée dans le Grand-Est (Reims).
En 2011, Boehringer Ingelheim France a été responsable au plan mondial de 16 programmes de développement cliniques et de 20 études cliniques internationales, toutes aires thérapeutiques confondues. Elle a été aussi responsable au plan mondial, via son centre de traitement de données, de 4 programmes de développement au plan statistique et de 26 études internationales en statistique et en data management. Les équipes de recherche clinique de la filiale ont mené par ailleurs sur le territoire français une soixantaine d’essais cliniques.
Dans le cadre d’une convention de partenariat institutionnel, Boehringer Ingelheim a accordé au Cancéropôle du Grand-Est pour la seule année 2012 un soutien de 15 000 €, destiné au développement des actions d’information et de communication à destination des chercheurs, des professionnels de la santé, des industriels, des collectivités et des associations caritatives.
Le soutien apporté par Boehringer Ingelheim permet à la fois de rassembler cliniciens et chercheurs autour de projets collaboratifs, mais aussi d’informer des progrès et des perspectives de cette recherche, dans le but ultime de permettre au patient souffrant d’un cancer, où qu’il se trouve, de bénéficier dans un délai le plus court possible des innovations thérapeutiques les plus récentes.

Le Cancéropôle du Grand-Est
Créé en 2004, le Cancéropôle du Grand-Est (CGE) (www.canceropole-ge.org) est l’un des sept cancéropôles établis en France dans le cadre du Plan Cancer pour coordonner Recherche et Clinique dans la lutte contre le cancer. Il mobilise chercheurs et cliniciens des CHU, centres de lutte contre le cancer, universités et organismes de recherche des cinq régions du Grand-Est : l’Alsace, la Bourgogne, la Champagne-Ardenne, la Franche-Comté et la Lorraine.
Sa mission consiste à développer et consolider une recherche compétitive et innovante sur le cancer et à sensibiliser le grand public et les professionnels de la santé aux progrès et défis de cette recherche. Son activité repose sur la déclinaison de deux piliers : le Plan Cancer piloté par l’Institut National du Cancer (INCa) (www.e-cancer.fr) et la mobilisation des institutions et collectivités territoriales du Grand-Est.

Les points forts du Cancéropôle du Grand-Est, mis en exergue par l’AERES (Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur) pendant l’évaluation du bilan et un plan d’action de PROCAN II sont :

  • Les actions de coordination et la structuration de réseaux transdisciplinaires dont le partenariat avec le DKFZ (Centre Allemand de Recherche sur le Cancer, Heidelberg),
  • La stratégie de communication et évènementielle,
  • La structuration des tumorothèques et le soutien ciblé aux plateformes,
  • Les progrès en termes de mobilisation et de nombre de projets soumis et financés par l’INCa,
  • La mise en place de la 1ère plateforme française de Qualité de Vie en Cancérologie,
  • Le caractère prometteur des thématiques inscrites dans le plan d’action 2011-2014,
  • Le soutien actif de 5 Régions.
La coordination du CGE inscrit la dynamique engagée dans la poursuite de PROCAN I. Elle est ancrée au sein de 5 thématiques prioritaires :
A – Indicateurs de Santé, Epidémiologie, Sciences Humaines et Sociales
B – Recherche Translationnelle (biomarqueurs, imageries, essais précoces)
C – Infections Virales et Cancer
D – « Omiques » Fonctionnelles des Cancers
E – Immunité et Cancer
L’objectif reste le même : mobiliser et réunir chercheurs et cliniciens autour de projets de recherche translationnelle en cancérologie répondant à un besoin clinique non couvert et s’appuyant sur des ressources technologiques et hospitalières du Grand-Est.
La Recherche Translationnelle prend aussi cette année un autre visage via la nouvelle formation dédiée à la Recherche Translationnelle en Cancérologie (RTC) en collaboration avec l’EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes): www.immunocancerologie.fr
Le Forum du CGE permet aux acteurs du Grand-Est, qu’ils soient chercheurs, cliniciens ou industriels, de promouvoir les avancées et les collaborations, de consolider des synergies et d’en tisser de nouvelles.
Source : Communiqué de Presse : Cancéropole