7 août 2012

Enchanteurs et Troubadours à J-3 du Summerlied

D'ici quelques jours débutera le 9e festival SUMMERLIED, le rendez-vous incontournable des musiques, chants et contes d'Alsace et d'ailleurs , qui aura lieu du 10 au 15 août à Ohlungen, à côté de Haguenau.
 Tout au long des 5 journées du festival, Summerlied propose de présenter toute la richesse et la variété de la culture alsacienne d'aujourd'hui et ce, sur 4 scènes et plusieurs espaces thématiques.
 Près de 400 artistes venus d'Alsace et d'ailleurs participeront à ce festival résolument différent.
 Au programme : 48 concerts, 2 créations originales, 17 spectacles de contes, 5 bals folk...

Un espace entier dédié à l'oralité régionale : le Bàbbeldorf où la langue alsacienne résonnera bien entendu sous toutes ses formes : d'Märchenplatz (l'espace contes), d'Witzbrunne (le puits à blagues), d'Sprochstub (pour découvrir l'Alsacien), d'Akademie (pour se divertir) et l'espace poésie Patrick Peter, qui regroupe différents ateliers.

De nombreux concerts, contes, spectacles et animations sont accessibles gratuitement et s'adressent à un public familial.
Une belle occasion de découvrir la richesse de la culture alsacienne d'aujourd'hui, à la fois ancrée dans ses traditions et résolument ouverte aux influences artistiques actuelles.
A noter, la journée du samedi 11 août, la musique country sera à l'honneur sur toutes les scènes !

Le festival Summerlied est également un lieu d'expérimentation et d'innovation : de jeunes artistes y présenteront le résultat de leur atelier de création franco-allemand "Des coulisses à la scène", réalisé pour la première fois cette année en amont du festival, du 2 au 10 août.  Le spectacle est prévu le 10 août dès 18h sur la scène de la Lisière
Le festival sera également l'occasion de découvrir une création originale "Folk Danz Process" : la rencontre entre la danse folklorique du groupe d'Kochloeffel de Souffelweyersheim et celle des danseurs-chorégraphes de la compagnie Le Grand Jeu de Louis Ziegler (le 12 août).

Autre création 2012, "Wurzle", de Roland Engel avec Engé Helmstetter, qui synthétise la rencontre des chansons du répertoire populaire alsacien, réécrites par Roland Engel dans un langage et des thèmes d'aujourd'hui, la musique traditionnelle portée par Sylvain Piron et la musique tzigane avec la participation exceptionnelle du guitariste Engé Helmstetter (le 15 août).

 Pour cette 9ème édition, des artistes de renommée internationale feront un arrêt à Summerlied :
  •   Le vendredi 10 août verra la présence de Stephan Eicher,
  •   puis ce sera le troubadour Hugues Aufray qui se produira le samedi 11 août,
  •   les frères corses d'I Muvrini le mardi 14 août.
 A ne pas manquer, le groupe folk progressiste québécois qui monte, Le vent du Nord, qui viendra sur la grande scène de la Clairière le dimanche 12 août.

Enchanteurs, enchantés,  festivaliers, curieux et  troubadours, que de belles rencontres à vivre encore cette année du  10 au 15 août au Summerlied !
Source : Communiqué Summerlied - Terre d'Info

EN SAVOIR PLUS SUR SUMMERLIED  :

Créé en 1997 dans la forêt d’Ohlungen, dans le nord de l’Alsace, le Festival Summerlied se positionne comme Le festival de chants, contes et musiques d’Alsace et d’ailleurs. Son action, notamment dans le domaine de la création, a contribué au renouvellement de l’écriture des formes musicales ancestrales, suscitant un véritable appel d’air dans la chanson dialectale, « décomplexant » son rapport au public et réalisant un important travail de médiation entre dialectophones et non dialectophones. Aujourd’hui largement ouvert aux cultures des autres régions françaises, il affiche une volonté d’imaginer de nouvelles formes d’expressions traditionnelles plus contemporaines, permettant à de jeunes artistes régionaux d’émerger, assurant un avenir à la chanson dialectale.
 
 Summerlied vu par Jacques SCHLEEF – Directeur du Festival

"«Le Festival Summerlied en est à sa 9ème édition et il se tient toujours dans le lieu que beaucoup d’entre vous décrivent comme la forêt magique d’Ohlungen… qu’on scénographie.
Summerlied, c’est avant tout le lieu où la scène alsacienne se présente, donc faut-t-il le rappeler, le cœur de notre projet, c’est quand-même la musique traditionnelle et la musique dialectale qui fait notre raison d’être au départ. Une musique d’une Alsace qui se veut accueillante, ouverte aux autres cultures présentes en Alsace, mais aussi aux autres cultures, aux autres influences dans les régions de France notamment à forte identité et parfois au-delà…
Le dialecte dans ce festival sera présent à tous les niveaux au travers de notre programmation, par un tuilage en quelque sorte. On essaie de faire que le dialecte ne soit pas une barrière, par exemple qu’un conte en français soit audible par les très nombreux auditeurs alsaciens et l’inverse. On essaie par ce tuilage  de faire que le festival soit accessible à tous, tant au public  francophone qu’au public allemand. Un public allemand que l’on voit de plus en plus nombreux notamment à travers les actions que nous menons institutionnellement avec Pamina et la Ville de Bühl notre partenaire artistique et au travers de ses artistes que nous accueillons dans notre programmation.
Donc première chose, c’est la présence forte de l’Alsace notre raison d’être. Le Summerlied c’est aussi des têtes d’affiche et nous avons pris le pari d’investir sur des têtes d’affiche sans obérer notre budget artistique traditionnel, mais des têtes d’affiche qui dans notre organisation budgétaire vont s’autofinancer…
Mais il ne faut pas que l’on fasse abstraction de ce qui se passe autour de nous, le paysage que l’on a créé, il y a quinze ans n’est plus le même aujourd’hui, et il nous faut également nous inscrire dans cette démarche sans renier nos fondamentaux…
Accueillir I Muvrini, accueillir Stéphan Eicher ou même Hugues Auffray, c’est certainement apprendre des choses, et éveiller peut-être des choses en Alsace pour ce festival….
Summerlied, c’est aussi un lieu de création,  notamment sur les autres scènes tant au Cabaret qu’à la Lisière, il faut savoir  qu’on va avoir une douzaine de rencontres ou de créations. Maintenant on a des gens qui créent pour le festival, tous les artistes créent pour festival… 
Summerlied, c’est aussi un lieu de rencontres, le fruit de rencontres plutôt… beaucoup de projets sont le fruit de partenariats avec les associations culturelles régionales, et aussi hors région,  notamment  avec le partenariat que nous faisons dans le cadre de ce festival  avec Voix du Sud de Francis Cabrel…
C’est dans cette forme de partenariats nouveaux aussi que le festival Summerlied s’inscrit dans une démarche plus contemporaine…

Summerlied par les chiffres :
Pour cette édition 2012, c'est 5 jours de festival, 48 concerts, 2 créations originales, 17 spectacles de contes, 5 bals folk, 4 remise de prix littéraires, environ 400 artistes dont une centaine engagés directement par le festival, des improvisations spontanées, des rencontres, des échanges, des débats, des diversions linguistiques, 1750 places pour la Scène de la Clairière et... 1 dose de bonne humeur contagieuse.

Summerlied par les partenariats, car le festival ne se ferait pas sans eux :
  • 7 partenaires institutionnels (Conseil Régional d'Alsace - Conseil général du Bas-Rhin, SIVOM de Schweighouse-sur-Moder, La Commune de  Schweighouse-sur-Moder, la Ville de Bühl (Allemagne), L'Union Européenne - Fonds PAMINA21, la Direction Régionale des Affaires Culturelles), 
  • 6 partenaires culturels et opérationnels (L'Office pour la Langue et la Culture d'Alsace, l'Agence Culturelle d'Alsace, La Fédération des Sociétés de Musique d'Alsace, Mission Voix Alsace, La fédération des Associations de Musique et Danses Traditionnelles, le Relais Culturel de Haguenau),
  • 2 partenaires sociétés civiles (La Sacem, La Spedidam),
  • 9 partenaires techniques et touristiques
  • 47 partenaires privés, mécènes et sponsors,
  • le Club des Partenaires, projet collectif qui vise à fédérer les partenaires autour du projet artistique..
 Pour tout Savoir du Festival Summerlied 2012 : www.summerlied.org/