3 juil. 2012

18 mois couronnés de succès, pour le Pôle Alsace Energivie

Présentation du premier rapport d’activité du Pôle Alsace Énergivie
Les 18 premiers mois du Pôle Alsace Énergivie sont clairement un succès : tous les objectifs quantitatifs qui lui avaient été fixés par ses financeurs ont été atteints et même, pour certains, dépassés.
Le Pôle compte ainsi aujourd’hui 125 membres. 15 des projets collaboratifs qu’il a labellisés, représentant un montant total de 110 M€, ont obtenu leur financement.

Mai 2010 : Naissance en Alsace d’un pôle de compétitivité dédié au bâtiment à énergie positive
Le Pôle Alsace Énergivie est le pôle de compétitivité français dédié à l’efficacité énergétique dans le bâtiment. Ses objectifs, issus du Grenelle de l’environnement, sont au cœur des défis actuels que sont la transition énergétique, la crise économique et sociale et la réalité du réchauffement climatique. Ils doivent contribuer à l’émergence du bâtiment à énergie positive (BEPOS) qui sera la norme en 2020.
Ainsi, alors que le Label BBC est devenu la norme dans le neuf, le Pôle Alsace Énergivie prépare dès aujourd’hui la prochaine étape : celle du bâtiment à énergie positive, c’est-à-dire un bâtiment de type passif dont la production d’énergie renouvelable est supérieure à sa consommation d’énergie primaire.

Le Pôle Alsace Énergivie compte au 30 juin 2012 : 125 membres dont 102 entreprises, 15 centres de recherche ou de formation et 8 organismes professionnels.

Un outil d’accélération de l’innovation et de l’emploi
Le Pôle de compétitivité a pour mission de stimuler la capacité d’innovation des entreprises et soutenir leur compétitivité en les aidant à porter leurs projets d’innovation, par la mise en relation de partenaires potentiels, l’accompagnement au montage d’équipes projet ou de dossiers de demandes de financements nationaux ou européens. Il joue ainsi un rôle positif sur le plan économique.
Durant les 18 mois qui ont suivi sa labellisation en mai 2010, le Pôle s’est structuré : il compte aujourd’hui 125 membres et s’est donné des objectifs et une feuille de route, déclinée en 6 axes stratégiques, pour les années à venir.

Les 3 objectifs du Pôle à moyen-long terme
  • Développer les solutions techniques et technologiques fiables permettant, dès 2015, de concevoir, construire et équiper des bâtiments à énergie positive.
  •  Rendre cette démarche compétitive et développer ce marché tant pour les bâtiments résidentiels que pour les locaux industriels, tertiaires ou publics, aussi bien en construction neuve qu’en rénovation.
  • Se positionner sur l’élaboration des futurs standards du bâtiment et contribuer à l’élaboration d’un référentiel européen du bâtiment à énergie positive.
Pour atteindre ces objectifs, le Pôle a défini avec ses membres et ses partenaires 6 axes stratégiques, autour desquels ont été identifiés des verrous technologiques et des problématiques qui sont encore des freins au développement du bâtiment à énergie positive et autour desquels il convient de travailler.
Des groupes opérationnels ainsi que des collaborations entreprises-chercheurs autour de projets R&D ont été mis en route.
De beaux succès pour les premiers projets collaboratifs
Le Pôle Alsace Énergivie a initié de nombreuses réunions de terrain, un marché à projets, des rencontres entre entreprises innovantes, exportatrices ou souhaitant le devenir pour mettre en réseau des membres du Pôle aux intérêts partagés.
Son but final : accélérer l’innovation en détectant et en accompagnant des projets de R&D collaboratifs entre entreprises et centres de recherche.

Les financements à hauteur de 110 M€ aujourd’hui obtenus permettront la mise sur le marché rapide de produits innovants et stratégiques, comme par exemple :
  • Un matériau organique substituable au verre ITO dans les cellules photovoltaïques ;
  • Une solution capable d’évaluer l’exposition humaine aux polluants dans les habitations ;
  •  Des microcentrales électriques novatrices et économiques ;
  • Une centrale thermique qui exploitera de façon innovante l’énergie du sous-sol pour approvisionner en énergie des process industriels.
En 2011 : 22 projets R&;D labellisés par le Pôle, 15 projets financés à hauteur de 110 M€, 109 ETP* chercheurs publics et 81 collaborateurs d’entreprises impliqués.
* Equivalent Temps Plein
En 2012 : 12 nouveaux projets labellisés.

Normes, performance, ressources humaines…
Le Pôle oeuvre pour toute la filière
Le Pôle Alsace Énergivie est bien plus qu’une structure à faire émerger des projets de R&D. Il vise aussi la mise en place de dispositifs normatifs et contractuels et l’élaboration de formations adaptées pour anticiper les besoins en compétences.
Ainsi, il a participé à la création, à Strasbourg, d’une chaire universitaire sur la résilience énergétique des territoires lancée en novembre 2011 et qui doit permettre de rassembler des chercheurs, des enseignants et des industriels et de faire converger le savoir académique et son application industrielle.
Sont également en cours : des études portant sur l’évolution des métiers et les besoins en compétences dans les domaines du bâtiment et de l’efficacité énergétique dans le Rhin Supérieur ou sur les formations continues dans ces secteurs en Alsace, portées avec plusieurs partenaires parmi lesquels la CCI, l’UDS, l’OREF…
Un acteur qui compte en Alsace, en France et à l’international
Depuis 18 mois, toute l’équipe du Pôle Alsace Énergivie a largement œuvré sur le terrain, visitant les entreprises et installant le Pôle comme un acteur de référence dans le domaine du bâtiment à énergie positive.
En 2011, le Pôle a participé à la préparation des missions export pilotées par la Région Alsace en Corée, en Chine, en Pologne et au Québec. Il était présent en tant qu’exposant aux salons Intersolar de Munich et Building 360° à Paris. Il a bénéficié de plus de 200 citations dans la presse et a participé à une quinzaine de séminaires ou de colloques.
Le Pôle Alsace Énergivie a également travaillé son positionnement sur la scène nationale et internationale et initié ou concrétisé des partenariats en France comme à l’étranger. Il a ainsi été choisi pour représenter les 18 Pôles nationaux en relation avec le bâtiment au Prebat (Plateforme de Recherche et d’Expérimentation dans le Bâtiment).
Il s’est naturellement rapproché des cinq autres Pôles de compétitivité nationaux consacrés à l’énergie et ambitionne de constituer une task force pour la détection et le montage de projets européens.

Du fait de sa position frontalière avec l’Allemagne et la Suisse, le Pôle Alsace Énergivie a signé ses premiers partenariats internationaux à l’échelle du Rhin Supérieur, telle la convention de coopération transfrontalière avec quatre autres clusters du Rhin Supérieur, sous l’égide du programme transfrontalier TRION.
A l’échelle européenne, il est le seul Pôle français à être membre de l’association européenne Energy-Efficient Buildings et des projets de convention sont en cours avec le Cluster Ecoworld Styria en Autriche, le Cluster suisse dédié aux bâtiments du Canton de Fribourg. Plus loin, le Pôle s’est rapproché du Québec et de son réseau des bâtiments verts et intelligents, et recherche un partenariat en Asie.
Le premier rapport d’activité du Pôle Alsace Énergivie présente en détail 18 mois d’une aventure qui ne fait que commencer…
Source : Communiqué de Presse Alsace Energivie - Terre d'Info 

 Ils soutiennent le Pôle Alsace Energivie



EN SAVOIR PLUS :
http://pole.energivie.eu/