20 juin 2012

Un nouveau partenariat synonyme de progrès pour l’industrie de la bioproduction en Europe et aux Etats‐Unis

Pour soutenir le succès ininterrompu de la production de biomédicaments, le centre de formation en bioproduction de North Carolina State University – Golden LEAF Biomanufacturing Training and Education Center (BTEC) – et le centre de formation EASE (European Aseptic and Sterile Environment / Environnement aseptique et stérile européen) de l’Université de Strasbourg, mis en place conjointement avec Alsace BioValley, ont uni leurs forces et créé BTEC International. Cette nouvelle entité offrira une gamme de
services de formation et de process en matière de bioproduction, à la fois aux Etats-Unis et en Europe.
 L’objectif de cette initiative conjointe est de devenir un réseau incontournable regroupant connaissances techniques et expertises juridiques (affaires réglementaires) sur l’agence américaine FDA (Food and Drug Administration) et l’Agence Européenne des Médicaments (EMEA).

BTEC International concevra et dispensera des formations pratiques en bioproduction et des cours dans le domaine des affaires réglementaires sur le site de Golden LEAF BTEC à Raleigh, Caroline du Nord 5 (USA), et au siège de EASE à Strasbourg (France). Cette nouvelle entité travaillera également avec des chercheurs, entreprises, gouvernements et des institutions internationales pour mettre au point et tester des technologies innovatrices qui feront progresser l’industrie de la bioproduction.

La bioproduction consiste à produire des biopharmaceutiques – c’est-à-dire des médicaments produits grâce à la biotechnologie, par exemple, des vaccins, des anticorps monoclonaux et des protéines à usage médical -. La clé du succès est une main-d’oeuvre formée. Les retombées globales de l’industrie biopharmaceutique sur l’économie des Etats- Unis sont supérieures à 917 milliards $ par an (retombées directes, indirectes et dérivées).
Chaque dollar US produit par ce secteur génère à son tour 1,40 $ US supplémentaire dans les autres secteurs de l’économie. Cela se traduit par 674 000 emplois directs et 3,4 millions d’emplois indirects et dérivés.
En 2009, le personnel de l’industrie biopharmaceutique a gagné 258 milliards $ en salaires et en avantages sociaux, ce qui a généré presque 33 milliards $ de recettes fiscales au niveau des municipalités et des Etats, et plus de 52 milliards $ au niveau fédéral américain (1).

« Nous nous réjouissons de lancer cette initiative avec nos partenaires strasbourgeois du centre de formation EASE. En unissant nos forces et en intégrant de nouveaux centres futurs membres, le réseau BTEC International apportera un appui fort aux entreprises des régions participantes », explique le Dr Ruben Carbonell, Directeur du BTEC.
« Nous sommes fiers de lancer le réseau BTEC international avec nos partenaires en Caroline du Nord ajoute Jean-Marc Jeltsch, Vice-Président "Partenariats avec les entreprises" de l’Université de Strasbourg et Directeur du Comité Stratégique de EASE.
Ce réseau permettra de fédérer les centres de formation les plus performants dans le domaine de la bioproduction à travers le monde, en commençant par BTEC Caroline du Nord et EASE (Université de Strasbourg), qui occupe une position stratégique au carrefour de l’Europe, au coeur de la BioValley. En travaillant en étroite collaboration avec les industriels et les centres universitaires, BTEC International favorisera le développement des bio-industries, avec notamment l’élaboration de "gold standards" (normes d’excellence) au plan de la formation pratique du personnel ».
A terme, BTEC International a pour objectif d’accroître le nombre de ses membres et de devenir un réseau collaboratif de centres de formation.
Selon le Dr. Carbonell, le but de BTEC International est de rapprocher les entreprises du secteur de
la biopharmacie afin qu’elles nouent des relations de plus en plus étroites.
Les membres du réseau BTEC International  vont mettre en place des partenariats pour internationaliser le contenu de leurs cursus et proposer des cours et des séminaires ponctuels.
 « Le résultat final sera une meilleure employabilité des personnels et un développement de leurs
compétences », souligne
Dr. Carbonell.
Source :
Communiqué de Presse Université de Strasbourg - Terre d'Info

A propos de BTEC (Université de Caroline du Nord – USA) :
Le centre de formation sur la bioproduction Golden LEAF Biomanufacturing Training and Education Center (BTEC) de NCSU (North Carolina State University) a été fondé en 2007. Afin de répondre aux besoins des industriels en personnel hautement spécialisé, la mission du Golden LEAF BTEC est d’offrir aux étudiants universitaires en formation initiale et aux employés déjà actifs un enseignement pratique de haute qualité, dans le domaine de la fabrication des biopharmaceutiques selon les Current Good Manufacturing Practices (cGMP) appliquées aux Etats-Unis. Golden LEAF est le plus grand  centre de formation en bioproduction des Etats-Unis, avec une surface brute de 7 600 m2, dont presque 6 000 m2 d’espace brut destiné aux laboratoires et 835 m2 d’espace brut de salles de classe. http://www.btec.ncsu.edu/
Pour en savoir plus sur BTEC International : http://www.btec.ncsu.edu/intl

A propos de EASE (Université de Strasbourg – France) :
Grâce à un investissement initial de 27 M€, le centre de formation EASE (Environnement Aseptique et Stérile Européen) de l’Université de Strasbourg, conçu en partenariat avec Alsace BioValley, est en phase de développement. L’ouverture est prévue en 2014. EASE constituera le centre de formation européen de référence et aura pour objectif de répondre aux besoins en formation de l’industrie biopharmaceutique de la région de la vallée du Rhin Supérieur (soit environ 50 000 employés). Avec sa superficie brute d’environ 3 000 m2, EASE permettra aux entreprises de former leurs nouveaux employés, ainsi que leurs personnels plus expérimentés, dans une structure de «classe-usine». Ainsi, les personnels qui passeront par ce centre modèle seront immédiatement opérationnels au sortir de leur formation afin de contribuer au développement de l’industrie au coeur de l’Europe.

(1) The US Biopharmaceuticals Sector: Economic Contribution to the Nation. Rapport prepare par Battelle Technology Partnership Practice for the Pharmaceutical Research and Manufacturers of America (PhRMA), juillet 2011.