20 juin 2012

Le droit fait la CIFRE dans les entreprises alsaciennes

Le dispositif de thèse CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche) dans le domaine du droit permet à une entreprise de recruter un doctorant qui effectue un travail de recherche pendant trois ans, de façon à résoudre une problématique juridique spécifique qui ne trouve pas de réponse évidente.
Cela peut contribuer à assurer la sécurité juridique des engagements contractuels et à valider la faisabilité juridique des projets. Le doctorant pourra approfondir des questions dans des domaines aussi variés que : le droit des contrats, le droit des biens, la propriété industrielle et, plus généralement, intellectuelle …
L’entreprise est aidée financièrement par le biais d’une subvention et d’un crédit d’impôt qui ensemble couvrent près de la moitié du coût du doctorant. Ce dispositif est géré par l'Association Nationale de la Recherche et de la Technologie.

Pour vous permettre de prendre connaissance de ce dispositif, de ses modalités de financement et de réfléchir à l’intérêt de l’accueil d’un doctorant en droit au sein de son  entreprise, une rencontre  d'information est organisée par  la direction de l’École Doctorale : Le 22 juin 2012 à 9 h, salle Wenger à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Strasbourg et du Bas-Rhin -10 Place Gutenberg à Strasbourg

Cette réunion d’information sera animée par :
- M.  Marc MIGNOT, Directeur de l’École Doctorale
- Mme Caroline MAINGE, Chargée d’affaires droit, économie, sciences humaines et sociales du service valorisation.
Source  : Communiqué de Presse CCI Strasbourg et du Bas-Rhin 

Pour toute information, vous pouvez vous adresser au Service Juridique de la CCI - Tél  03 88 75 25 23c.jund@strasbourg.cci.fr


EN SAVOIR PLUS :
Quels avantages pour l'entreprise ?

Principales retombées reconnues par les PME
Émergence de nouveaux sujets de recherche,
♦ Création d’un nouveau domaine de compétences mais aussi,
♦ Communication internationale,
♦ Création ou amélioration d’un produit industriel ou d’un service,

"Les PME utilisatrices de CIFRE sont plutôt jeunes, plus de 60% d’entre elles ont été créées après 2000 et de l’ordre de 20% dans les années 90. Pour un tiers, la CIFRE constitue la toute première collaboration avec la recherche publique ;
60% des PME répondantes déclarent qu’elles n’auraient pas réalisé le projet recherche sans la CIFRE.
La CIFRE apparait comme le catalyseur d'un travail de recherche et dans 80% des cas elle génère d’autres projets de recherche. Son effet démultiplicateur est indéniable.
♦ 97 % des entreprises ayant participé à l’enquête souhaitent signer au moins une nouvelle CIFRE dans les prochaines années. L’horizon temporel de tels projets concerne surtout les 2 à 5 ans qui viennent.
♦ 98 % conseilleraient à un jeune de préparer un doctorat dans le cadre d’une CIFRE.
Il faut souligner ici la responsabilité des PME, et des entreprises en général, vis-à-vis du doctorant et de sa formation doctorale. Elles accèdent au dispositif CIFRE pour d’évidentes raisons de stratégie mais se sentent aussi responsables de l’avenir des étudiants, qu’elles fondent ou non des espoirs en matière de recrutement à l’issue de la CIFRE."

(*)
Statistiques CIFRE  établies en 2010 à partir de 800 réponses sur 2300 PME sollicitées 




http://www.anrt.asso.fr/fr/espace_cifre/mode_emploi.jsp
http://www.anrt.asso.fr/fr/espace_cifre/pdf/plaquette_cifre.pdf