4 mai 2012

Deux bougies et une onzième promo pour le dispositif Créajeunes de l'Adie Strasbourg

Une trentaine  de responsables (acteurs économiques,  financeurs, prescripteurs, acteurs institutionnels, porteurs de projets et jeunes chefs d'entreprises), étaient présents ce matin dans les  locaux de l'ADIE Strasbourg, pour participer au Meeting de la 11ème promo Créajeunes de l'ADIE.

Le dispositif Créajeunes  fêtait également le deuxième anniversaire de son existence.

Rachid ABIDI - Créajeunes
"On fête aujourd'hui nos deux ans à Créajeunes. On a démarré la  1ère promotion de Créajeunes le 26 avril 2010 et on termine aujourd'hui la 11ème promotion Créajeunes.
 On a ainsi accompagné durant ces deux années 81 jeunes et la moité a ou va créer (45 à 50% des jeunes accompagnés se réinsèrent par  ainsi par la voie de la création d'entreprise).
C'est grâce à vous, les salariés de l'ADIE,  les bénévoles ( au nombre de 35 dans le Bas-Rhin), aux partenaires de l'ADIE (partenaires bancaires, partenaires institutionnels, partenaires prescripteurs, partenaires financeurs...).


Emmanuelle DAVIAU Directrice régionale ADIE

"On a eu un nombre de Microcrédits qui a de nouveau augmenté en 2011 par rapport au nombre qu'on a fait en  2010, et c'est une bonne chose avec une économie au creux de la vague. 
Le nombre de personnes accompagnées (avant ou après la création) a lui aussi fait un bond de plus 30% sur l'Alsace entre 2010 et 2011.
Et le dernier fait important, c'est que le taux d'impayés baisse au niveau national et au niveau régional ( on a en Alsace un taux d'impayés très faible par rapport au reste de la France)... 
Le programme Créajeunes a été lancé à l'ADIE au niveau national en 2007 en phase d'expérimentation, puis étendu à plusieurs sites. 
Pour ceux qui ont pu parcourir  le Plan Statégique, le dispositif Créajeunes s'inscrit parfaitement dans la politique de l'ADIE puisque notre ambition c'est de devenir l'organise  référent de la création d'entreprise pour les publics en situation de précarité qui veulent créer leur entreprenise.
Créajeunes s'inscrit dans ce cadre là.   C'est un accompagnement avant la création pour un public jeune qui a souvent beaucoup d'idées novatrices et  d'énergie pour les mettre en oeuvre."...

Charles-Etienne DUPRE-LATOUR - COOPENATES
"Je gère une Coopérative d'Activités et d'Emploi qui s'appelle COOPENATES qui s'occupe des activités à la personne, une autre coopérative généraliste qui cette fois-ci s'appelle ANTIGONE et je représente aussi la Coopérative ARTENREEL (qui est dédiée aux activités  artistiques et culturelles).
Vous dire quelques mot sur en quoi ces coopératives peuvent constituer une complémentarité  dans leur action par rapport au travail engagé par l'ADIE.  
Notre métier consiste à accompagner des entrepreneurs dans la durée au sein de nos coopératives en leur rendant un certain nombre de services (hébergement juridique, accompagnement individuel dans la durée, un accompagnement collectif par le biais d'ateliers de formation, des réunions des rencontres avec d'autres entrepreneurs...).
Une autre spécifité de la CAE : les entrepreneurs n'ont pas vocation à créer leur propre structure juridique. Après avoir dévellopé leur activité, ils peuvent devenir sociétaires de la coopérative."...

Marie Josèphe NUEL - CAE67
"Les auto-entrepreneurs existent depuis 2009 et la CAE 67, depuis mai 2009 également. Et je suis contente car il y a ici aujourd'hui un cofondateur de la CAE 67 en la personne d'Henry Beillet.
Pendant les premières années, la CAE 67 c'était surtout des réunions  (des Cafés des auto-entrepreneurs proposant des thématiques spécifiques au statut d'auto-entrepreneur)... Depuis, la structure se consacre beaucoup plus à l'entretien individuel.
On a signé en octobre 2011 un partenariat national avec l'UAE (l'Union des Auto-Entrepreneurs) qui est présidée par M. François HUREL (à l'origine du rapport mis en place pour l'auto-entreprise).
Nous avons également signé un partenariat  à cette occasion, avec la CAE68 (qui est notre jumelle), donc on a désormais à la fois  un partenariat Alsace, au niveau de la région et un partenariat national avec l'UAE... 
Nous avons actuellement environ 250 auto-entrepreneurs."... 

Notre relation avec l'ADIE et Créajeunes  est relativement récente et celà tombe très bien car nous avions régulièrement des interrogations d'auto-entrepreneurs soit en précarité soit primo-débutants dans la vie active et on savait pas toujours comment les conseiller. De mieux connaître l'ADIE nous permet maintenant (pour 10 à 15% de la population), de mieux répondre à leurs interrogations ou de les orienter vers les dispositifs de l'ADIE... 


QUELQUES INSTANTANES :