22 janv. 2012

Strasbourg : Le Maire de Strasbourg, à la rencontre des forces économiques du Neuhof

 Samedi matin dernier, l'Espace Culturel Django Reinhardt du Neuhof accueillait Roland RIES, Maire de Strasbourg,  venu à la rencontre d'une vingtaine de responsables économiques et associatifs, pour une mise en perspectives des projets économiques sur le quartier.


"Depuis quelques années dans le cadre du PRU, on essaie de travailler sur  cet aspect là et je pense qu'il faut qu'on continue et persévère dans cette voie"...
Ce que je souhaiterais ce matin c'est de faire un peu le bilan des projets, de regarder en avant, de voir ce que l'on peut faire à partir de la situation telle qu'elle a évolué aujourd'hui.
Incontestablement sur le Neuhof, si je compare la situation actuelle avec ce qu'il y avait il y a dix ans, il y a sur le quartier des transformations visibles dans le bâti. 
Mais aussi des transformations sur le plan économique, des entreprises qui s'implantent soit dans le domaine de l'économie sociale et solidaire soit dans le domaine classique avec des entreprises qui se sont implantées notamment dans le cadre de la zone franche... 

Ce qui moi, m'intéresse c'est "qu'est-ce qu'on peut imaginer de novateur... quitte à explorer des pistes qui seront non probantes, et je pense qu'il ne faut surtout pas brider l'imagination. 
Tout simplement lorsqu'on lance des choses, il faut évaluer au fur et à mesure et donc ne pas tout de suite monter une usine à gaz, dans le contexte économique d'aujourd'hui... 
 Si on a cette perspective là, moi, en tant que responsable de collectivité, je suis prêt à accompagner cela.  Roland RIES - Maire de Strasbourg, Sénateur du Bas-Rhin

Quelques réflexions entendues au cours de cette rencontre :
" Depuis un an et demi, dans le cadre du dispositif CitésLab, nous suivons 230 porteurs de projets, ce qui nous permet d'avoir maintenant un recul sur la question de  "quels seraient les besoins pour faciliter l'installation de ces porteurs de projets? "
Le premier constat que l'on fait, c'est que évidemment, ce sont des porteurs de projets fragiles avec des projets fragiles. 
Mais on pourrait dire, que la première difficulté c'est que rien que pour préparer leurs dossiers, souvent ces porteurs de projets n'ont même pas d'endroit pour le faire, et ils le font généralement à domicile, et ce n'est pas un cadre professionnel.
L'autre constat que l'on peut faire, c'est que les porteurs de projets issus des quartiers sensibles, s'autocensurent. C'est à dire qu'ils vont imaginer des projets en fonction de la situation dans laquelle ils se trouvent, donc essentiellement RSA. Et donc ils vont développer des projets de type services à la personne, souvent des projets économiques à faible valeur ajoutée. 
On pourrait ici aller plus loin et s'interroger sur l'opportunité pour ces personnes d'avoir un lieu où ils vont pouvoir par exemple, s'ils veulent créer des objets bois ou métal, de disposer d'un d'espace pour pouvoir construire des prototypes". Henri BEILLET-  Gérant de StartHop CitésLab

"JobZone l'année dernière a été un vrai succès... et pour cette année on a l'intention de réorganiser une journée sur le  thème de "l'emploi des jeunes à travers l'artisanat."
Si les gens n'ont pas une perspective sur le quartier de retrouver un emploi, il est sûr que l'on entre alors  dans des courbes descendantes qui sont dramatiques. 
On a décidé d'organiser une  opération au mois de juin 2012 qui serait un forum avec des artisans, dont les  modalités sont encore à définir avec les différents partenaires qui travaillent dans cette logique...  notamment,  (avec une mise en avant de  l'apprentissage et des métiers de l'artisanat encore méconnus, des emplois qui seront proposés)"... 
C'est encore se dire, on est dans un quartier qui peut drainer des initiatives qui sont pas forcément ailleurs,  proposées... Patrick ROGER - Président du CSC Neuhof

"Si on a des réalisations concrètes, ici ou ailleurs, qu'on les fasse connaître et que les porteurs de projets en prennent connaissance et puissent  un peu sortir des schémas classiques d'accompagnement...  je trouve que ce sont des pistes à explorer."  Roland RIES 

A propos des petits  commerces de proximité du quartier
"Au delà des grandes structures qui sont  présentes sur le Neuhof,  je crois qu'il est aussi important de mettre en avant, les petites entreprises individuelles, les commerces qui sont présents sur le quartier et qui font tout pour exister dans le quartier... 

Montrer que l'on est là depuis des années et qu'on arrive, petit,  (puisqu'on est indépendant) malgré tout ce qui existe aujourd'hui, à maintenir une activité dans le quartier.  Donc c'est aussi important de parler du petit commerce de proximité."... 

Quelques mots de conclusion
"La proximité d'une zone d'activité et d'emploi comme le Port du Rhin peut avoir des répercutions sur le quartier en créant des synergies entre le Port autonome et les entreprises qui y sont présentes , et le quartier où il y a notamment un potentiel de  jeunes qui sont en recherche d'emploi et sont à même de se déplacer un petit peu, car le Port autonome, ce n'est pas non plus le bout du monde... 
Je vous remercie pour ces échanges, vos idées, et cette créativité pour le quartier... et n'hésitez pas à me faire remonter vos projets."... Roland RIES