15 déc. 2011

La Mission Locale au coeur du quartier de la Meinau, inaugure ses nouveaux locaux

"Cette antenne de la Mission Locale de la Meinau a déménagé fin juin pour être opérationnelle dans ces nouveaux locaux le 28 juin 2011. Nous attendions depuis longtemps que ce projet se réalise et aujourd'hui, c'est une réalité.
Installés de plain-pied au coeur de la cité, ces locaux donnent plus de visibilité à l'antenne de la Mission Locale pour l'Emploi. Les locaux que nous inaugurons aujourd'hui, ont été entièrement réalisés dans le cadre de l'ANRU et cofinancés par l'Union Européenne avec le Feder, dans le cadre du Développement économique des Zones Urbaines Sensibles. Et cette installation a été rendue possible grâce à la volonté et l'appui de Mathieu CAHN et de Philippe BIES."


"Ce lieu reflète vraiment le dynamisme et la volonté de tous, de se mobilier pour l'insertion sociale et professionnelle des jeunes de ce quartier...
La Mission Locale travaille en synergie avec l'Etat, avec les collectivités locales et territoriales, avec les acteurs économiques et sociaux implantés au niveau local." ...
"Ce large partenariat, vise à construire des complémentarités pour renforcer l'efficacité des réponses aux besoins des jeunes, et de mettre en cohérence, les politiques de l'emploi et d'insertion proposées par les communes, par la ville de Strasbourg, par la CUS, par de Département, par la Région et par l'Etat.
L'équipe de la Mission Locale a toujours été force de proposition, pour étoffer les services offerts aux jeunes en recherche d'emploi.
Ce que nous souhaitons tous ici, c'est évidemment d'accompagner l'installation dans ces nouveaux locaux, par une nouvelle dynamique, mais surtout apporter des réponses concrètes aux jeunes, pour changer le quotidien des jeunes que nous accompagnons, et surtout des jeunes qui sont le plus éloignés de l'emploi."
C'est par ces mots que Henri DREYFUS,  Conseiller Général et administrateur de la Mission Locale introduisait la cérémonie d'inauguration des nouveaux locaux de la Mission Locale de la Meinau, le jeudi 14 décembre dernier.

Une inauguration qui réunissait dans ces nouveaux locaux du 15 rue Schullmeister à la Meinau, une soixantaine de personnes, élus, responsables institutionnels, responsables associatifs, acteurs de l'insertion et de la vie sociale de la Meinau,  jeunes du quartier.

Mathieu CAHN, adjoint à la jeunesse, adjoint de quartier de la Meinau et Chargé de la Politique de la Ville :
"J'ai plaisir à vous accueillir dans ce bâtiment livré par CUS habitat et j'en profite  à cet effet, pour saluer l'action de Philippe BIES... 
Je crois que si nos quartiers changent aujourd'hui, c'est aussi parce qu'il y a une volonté politique sans faille, qui est celle du Maire de Strasbourg bien sûr, mais aussi de Philippe BIES,  en tant qu'adjoint et vice-président notamment, chargé du logement et de la rénovation urbaine... 
Alors l'environnement de la Meinau, il est en train de profondément changer... Et ce n'est pas terminé."
"Et c'est vrai que nous sommes ici, au cœur finalement de ce quartier en pleine rénovation urbaine, avec des changements qui sont des changement importants...
Nous sommes ici quelque part sur ce qui est finalement,  le témoignage d'une certaine volonté de  réappropriation de l'espace public par les habitants, par les acteurs, par les collectivités locales. Puisque nous sommes ici, dans ce bâtiment,  sur ce que l'on appelait "le Carré" à la Meinau et qui était autrefois un peu un nomansland, objet à la fois de toutes les attentions, mais aussi de toutes les craintes. 
Le choix, d'installer ici des logements, des équipements,  des services, traduit cette volonté de se réapproprier l'espace public."
Et puis nous sommes dans un endroit qui va profondément bouger, parce que les tours qui sont en face, la 33, la tour 28 qui est au bout de l'avenue de Normandie, ont vocation à être détruites dans les prochains mois... Et nous sommes en train de  aussi reloger les habitant de manière à donner un autre aspect à ce quartier,  à redonner aux habitants qui sont très attachés à ce quartier, leur pleine dignité...
Ce projet de rénovation urbaine n'a de sens à mon avis que s'il s'accompagne d'un volet humain, un volet humain important... Je crois qu'il est important aujourd'hui de  se dire que, si nous voulons que cet investissement public, massif, en direction des habitants,  soit réellement efficace, c'est aussi la vie quotidienne des habitants qu'il faut changer.

C'est aussi le sens de la présence de la Mission Locale ici, sur cet axe, qui n'est pas forcément l'axe le plus tranquille de la Meinau. Qui n'est pas forcément l'axe où le vivre ensemble est le plus simple... Mais je crois qu'il est nécessaire de soutenir et de valoriser , toutes les actions qui contribuent à la construction de ce lien essentiel, de ce vivre ensemble.

Et donc, cette visibilité des actions d'insertion, d'accompagnement des personnes vers la formation, qui permettent de trouver un emploi, des débouchés ; me semble un réponse forte et nécessaire, pour celles et ceux, qui,  pour de nombreuses raisons, sont parfois tentés de baisser les bras."...
Je suis d'une génération où, quand j'ai commencé à m'engager,  on disait l'ascenseur social est en panne. 
Mais aujourd'hui l'ascenseur, c'est le descenseur social, ce n'est plus l'ascenseur social, ce n'est plus vivre tout simplement comme nos parents, comme les générations précédentes...
Cette crainte des jeunes, elle est aussi celle de leurs parents, celle de leurs familles et elle explique pour beaucoup, ces tensions que l'on vit au quotidien...
L'autonomie pour les jeunes, ici à la Meinau,  cela passe par l'emploi, par accompagner, par permettre à  ceux qui en sont le plus éloignés,  de le trouver. 
Et c'est pour cela que toutes les actions qui sont en train d'être mises en œuvre et qui vont être mises en oeuvre par la Mission Locale avec les acteurs du quartier, l'Apam, le Centre socio-culturel, la Régie Meinau, la Maison des potes, Meinau services (et je ne vais pas tous les citer)... sont à mes yeux essentielles.
Et que crois que nous avons un défi collectif à relever : c'est l'un des paradoxes de ce quartier que d'avoir (quand je prends la Meinau dans sa globalité), c'est d'avoir à la fois une Zone Urbaine Sensible et d'avoir pas très loin d'ici à quelques centaines de mètres, l'une des dernières zone artisanale et industrielle encore située en cœur de ville. 
C'est plusieurs centaines d'entreprises, 8000 emplois qui existent sur la Plaine des Bouchers. 
Un secteur sur lequel la collectivité publique à choisi d'investir lourdement, parce que nous pensons que c'est une chance, d'avoir encore en coeur de ville, des entreprises, des industries, des emplois, des services. 
Nous pensons qu'il faut aujourd'hui reconnecter la Meinau avec la Plaines des Bouchers... Je crois que non seulement elles doivent se parler mais qu'également il y a là un certain nombre de débouchés possibles pour des jeunes des quartiers de la Meinau... 
Pour un peu qu'on les aide, qu'on les encourage, pour peu qu'on aille chercher par la main les entreprises en leur disant qu'elles ont aussi (et je crois qu'elles en sont de plus en plus conscientes), qu'elles ont aussi un rôle citoyen d'engagement dans la vie de la cité...
L'inauguration de la Mission Locale ici,  aujourd'hui, je crois que c'est aussi  la traduction de ce travail que vous avez mené, ce dont je vous remercie. 
Et je voudrais dire que nous sommes aujourd'hui, attendus par les jeunes, qu'il y a des besoins et que vous pourrez compter sur l'engagement des équipes de la Meinau, de l'adjoint de quartier et des élus...


David TROUCHAUD, Sous-préfet chargé de la Politique de la Ville :
"Je voudrais vous dire que nous inaugurons cette antenne de la Mission Locale pour l'emploi dans un contexte difficile...
Je veux croire néanmoins, que les efforts que nous faisons au niveau local, sont porteurs d'un certain nombre de résultats. 
Et je sais, pour présider le service de l'emploi local, je sais notamment toute la part que prend dans ce travail que nous faisons au quotidien,  les Missions Locales... 
Il  faut reconnaitre qu'un certain nombre de personnes  sont victimes de discrimination à l'emploi, il faut aussi reconnaître  également, que d'autres, sont, de  par leurs parcours,  fortement éloignés des conditions d'employabilité que les entreprises requièrent aujourd'hui. 
On a ici un travail formidable à faire,   pour que ces personnes,  retrouvent des conditions d'employabilité,  qui leurs permettront de s'insérer normalement dans la société.
Et la Mission Locale pour l'emploi prend  ici, une part prépondérante dans ce travail là. 
Je souhaite que cette réorganisation souhaitée,  cette antenne de la Meinau située dans un quartier sensible, soit le signe que finalement on investisse plus fortement ces quartiers là, qui sont aussi  plus fortement que les autres,  frappés par le chômage. "... 

 Un franc succès pour cette  inauguration des nouveaux locaux de la Mission Locale pour l'Emploi de la Meinau, qui se clôturait autour  d'un buffet dinatoire organisé par le Restaurant  du Baggersee.