26 nov. 2011

L'innovation et la haute technologie s'invitent à l'inauguration du centre d'usinage multi-axes du Lycée Couffignal de Strasbourg

Pour la première fois en France : un plateau d’usinage multi-axes et son tour bi-broches, machine innovante de haute technologie, équipent un lycée.

André Reichardt, Premier Vice-Président du Conseil Régional d’Alsace, représentant Philippe Richert, Ministre chargé des Collectivités territoriales et Président du Conseil Régional d’Alsace, et Jean-Louis Chauvineau, représentant Armande Le Pellec Muller, recteur de l’Académie de Strasbourg et chancelier des universités d’Alsace, ont inauguré le centre d’usinage multi-axes du lycée Couffignal, à Strasbourg, ce vendredi 25 novembre 2011.
Ils ont été accueillis par Claude Finel, proviseur de l’établissement, en présence d’acteurs du monde de l’éducation et de l’entreprise.

Le centre d’usinage multi-axes est la première implantation d’un équipement de haute technologie de ce type dans un établissement scolaire en France. 
Le tour bi-broches, machine d’usinage multi-axes, permet la réalisation de pièces métalliques complexes en une seule phase. Son coût s’élève à 450 000 €, entièrement financé par la Région Alsace.
La Région Alsace et le rectorat de l’Académie de Strasbourg renforcent ainsi leur partenariat dans le domaine de la formation des jeunes et de l’équipement de pointe des lycées, en particulier dans les métiers de l’industrie. Ce partenariat s’adosse à la convention du 23 juillet 2009, portant sur le développement des relations dans les domaines de compétences partagées.
L’opération illustre la politique régionale de valorisation du patrimoine des lycées et d’optimisation de l’environnement de travail des lycéens et apprentis et des équipes pédagogiques.
La Région Alsace investit 50 M€ au total pour la rénovation des lycées alsaciens en 2011, auxquels s’ajoutent 20 M€ de travaux réalisés cette année dans les lycées bénéficiant du Contrat de Performance Energétique (CPE).
Le déploiement progressif de plateformes technologiques et de plateaux techniques innovants dans les établissements scolaires et leur utilisation dans le cadre des formations dispensées répondent au besoin de valorisation des métiers industriels.
La politique régionale d’équipements pédagogiques des lycées d’Alsace s’est orientée, pour les matériels coûteux, vers la création de plates-formes technologiques et de plateaux techniques mutualisés (qui pourront servir à d’autres lycées). Cette mutualisation permet l’acquisition d’équipements à la pointe de la technologie. La formation assurée contribue à rendre les formations professionnelles plus performantes et attractives et facilite l’insertion professionnelle des jeunes.
Le tour bi-broches multi-axes à commande numérique du lycée Couffignal sera ainsi partagé au sein de la plateforme productique, en priorité, avec les étudiants en BTS IPM (Industrialisation de produits mécaniques) des lycées Louis Marchal de Molsheim et Heinrich de Haguenau. Il sera accessible à tous les élèves, étudiants et apprentis de la filière productique de l’académie.
Cet outil permettra aussi la mise en oeuvre de formations pour adultes et la réalisation d’études et de prestations pour les entreprises.

Les professeurs de spécialité du lycée Couffignal et six élèves de BTS IPM (Industrialisation des produits mécaniques) ont démontré les possibilités d’utilisation de cette machine :
1. De la conception à la simulation de fabrication, en passant par les trois étapes de la chaîne numérique :
- conception de la pièce assistée par ordinateur (CAO),
- conception du programme de fabrication ou fabrication assistée par ordinateur (FAO),
- vérification de la cohérence du programme et recherche d’éventuelles collisions.
2. Usinage proprement dit du produit final par le tour bi-broches multi-axes
Les entreprises industrielles Kuhn de Saverne et Secotools de Bouxwiller ont, quant à elles, témoigné de l’intérêt d’investir dans un tour bi-broches, assurant gain de productivité et adaptabilité. Elles ont rappelé leurs besoins en formation et en recrutement et leurs besoins en coopération technologique.

Source : Communiqué de presse Région Alsace - Académie de Strasbourg