4 nov. 2011

Faire rire pour aider à guérir

À l’approche des fêtes de fin d’année, Rivella, la marque de boisson suisse, a choisi de soutenir l’association Art et Santé de Strasbourg
Depuis bientôt quinze ans, Art & Santé intervient auprès des enfants hospitalisés en onco-hématologie pédiatrique de l’Hôpital de Hautepierre.
Les clowns de l’association rendent régulièrement visite aux enfants, cherchant à les emmener, le temps de quelques facéties, loin de leur maladie.

À compter du 15 novembre 2011, Rivella, la marque de boisson suisse, propose une opération exceptionnelle, destinée à récolter des fonds en faveur de l’association Art et Santé.
Pour l’occasion, Rivella, en partenariat avec les magasins Système U du Grand-Est, a créé un pack spécial illustré par Pat Thébaut, bien connu pour ses illustrations sur le thème de l’Alsace et de Noël.
Le pack contient trois bouteilles d’un litre de Rivella Original ainsi qu’un nez de clown offert en cadeau.
Mis en avant dans les 150 magasins U du Grand Est, chaque pack vendu permet de reverser 0,50€ à l’association Art et Santé.
Rivella est en Suisse le partenaire historique de nombreuses initiatives sportives et culturelles, en lien avec la jeunesse et la santé. La gamme Rivella étant commercialisée dans l’Est de la France depuis près de cinquante ans, il leur a donc semblé tout naturel de soutenir une telle initiative.
Créée en 1997, l’association Art et Santé intervient au CHU de Hautepierre, et plus spécifiquement auprès des enfants hospitalisés au sein du service d’onco-hématologie pédiatrique.
Atteints d’affections malignes nécessitant des hospitalisations longues, ces enfants n’ont pas un quotidien facile.
La visite des clowns de l’association est pour eux une bulle d’air.

« Faire le clown », un travail de pro :
Les clowns qui interviennent en milieu hospitalier ont des qualités relationnelles exceptionnelles. L’association compte aujourd’hui six de ces professionnels qu’elle rémunère, afin de garantir la pérennité et la qualité des interventions et l’indépendance de l’association. À raison de deux journées de présence par semaine, plus de 1000 enfants par an reçoivent ainsi ces visites-surprises iconoclastes qui les aident à mieux vivre les traitements difficiles leur permettant de guérir.
Ces clowns -qui tiennent à rester anonymes- travaillent toujours en duo. Après s’être entretenu avec l’équipe soignante, ils créent pour chaque enfant une saynète d’une dizaine de minutes tout au plus. À chaque éclat de rire, c’est la douleur qui s’envole un peu chez les enfants hospitalisés, mais la drôlerie et la fantaisie qu’apportent les clowns enchantent aussi les familles et le personnel du service.
Source : Communiqué de presse Rivella - Terre d'Info

EN SAVOIR PLUS :
http://www.rivella.fr/