4 oct. 2011

L'Adie lance un fonds de prêts d'honneur de 1,37 millions d'€ pour les jeunes

Dans son antenne d'Asnières-sur-Seine, et en présence d'entrepreneurs de quartiers, l'Adie vient de lancer le 3 octobre dernier  un Fond de Prêts d'honneur pour les micro-entrepreneurs.
" Ce fonds pour les jeunes est une solution supplémentaire, en plus du microcrédit et de l’accompagnement que l’association leur propose, pour les aider à créer leur entreprise, leur propre emploi.
C’est la nouvelle contribution de l’Adie à la lutte contre le chômage des jeunes. Ce fonds est un premier pas. Je lance aujourd’hui un appel pour que d’autres partenaires, notamment les banques, nous rejoignent et le fassent vivre dans la durée”. Catherine Barbaroux, Présidente de l’Adie

 LE FOND :
" L'objectif de ce fonds est de permettre à 1 000 jeunes chaque année (500 la première année), dont un tiers de jeunes des quartiers prioritaires, de bénéficier de quasi fonds propres, en complément du microcrédit, pour financer la création ou le développement de leurs entreprises.
Ces prêts sans intérêts, d’un montant maximum de 5000 euros seront réservés aux jeunes de moins de 32 ans les plus en difficulté : demandeurs d'emploi non indemnisés et/ou allocataires d'un minimum social et porteurs de projets dont le besoin de financement est inférieur à 10 000 €.
Ce fonds est la première union forte de partenaires publics et privés pour lutter contre le chômage des jeunes. Sont d'ores et déjà engagés aux côtés de l'Adie et de Pôle emploi, la Caisse des Dépôts, l'Acsé, le RSI, PROCIVIS, LaSer, la Fondation Française des Jeux et Lafarge S.A."
Source : Communiqué de Presse ADIE

EN SAVOIR PLUS :

Le site de l'ADIE 

LES JEUNES MICRO-ENTREPRENEURS ET L'ADIE :
Les jeunes en chiffres :
Chômage :
22,3% des jeunes sont au chômage, un chiffre qui monte à 40% dans certains quartiers sensibles.
Création d'entreprise :
52% des jeunes de moins de 25 ans ont envie de créer leur entreprise (sondage IFOP CCI Entreprendre, janvier 2010).
54% des jeunes des quartiers souhaitent créer leur entreprise.
70 000 jeunes de moins de 30 ans ont créé en 2008 dont 30 000 de moins de 25 ans (selon l'APCE).
Accès au crédit :
65% des jeunes démarrent sans crédit bancaire.
55% démarrent avec moins de 8 000 €.
35% déclarent que la principale difficulté est financière.

L'Adie et les jeunes micro-entrepreneurs :
L'Adie propose des services adaptés aux besoins des jeunes :
 Des financements à travers le microcrédit et des conseils adaptés pour bien démarrer
un microcrédit (jusqu’à 6000 €), qui pourra désormais être complété par un prêt d'honneur "Jeunes" (jusqu’à 5 000 € à 0%) pour financer des besoins allant jusqu’à 10 000 euros, 
un accompagnement et un soutien personnalisés, avant et après le démarrage de l'activité, et des réponses adaptées aux questions et aux besoins des jeunes micro-entrepreneurs.
CréaJeunes, une formation complète pour construire son projet : 6 semaines d'ateliers collectifs pour maîtriser les étapes clés de la création d'entreprise: statut juridique, plan de financement, développement personnel, étude de marché, etc., 
un suivi individuel pour booster son projet,
un accès au réseau de l'Adie: jeunes entrepreneurs, entreprises, partenaires, financeurs, etc.

" En 2010, un tiers des personnes financées par l'Adie avaient moins de 32 ans, ce qui représente près de 3 000 jeunes, dont près de 1 000 ont moins de 25 ans.
Le taux de pérennité global des entreprises créées par les jeunes de moins de 30 ans accompagnés par l'Adie est proche de la moyenne des créateurs accompagnés: 60,7% pour une moyenne de 63,5%.
Le taux de remboursement des jeunes de moins de 32 ans est de 89,5%, ce qui se rapproche de la moyenne Adie de 90,6% (fin 2010)."

Le profil des jeunes financés par l’Adie :
" Les jeunes porteurs de projet financés par l’Adie ne présentent pas de profil spécifique comparé à l’ensemble du public de l’association.
Leur niveau de formation est similaire (cf. graphiques ci-dessous) et ils exercent sensiblement dans les mêmessecteurs d’activité : 51% dans le commerce (contre 43% pour l’ensemble du public de l’Adie), 24% dans les services (contre 25%), 8% dans le bâtiment (contre 9%), 5% dans l’hôtellerie (contre 7%), les 12% restant se répartissant entre artisanat (4%), agriculture (4%), transport (2%) et art, culture et loisirs (2%)."

cliquez sur l'image pour l'agrandir
Source : Dossier de Presse Fonds et Campagne Jeunes - octobre 2011

A PROPOS DE L'ADIE :
"Reconnue d’utilité publique, l'Adie est une association qui aide les personnes exclues du marché du travail et du système bancaire classique à créer leur entreprise, et donc leur emploi, grâce au microcrédit.
Pionnière du microcrédit en France et en Europe, l'Adie en est l'acteur majeur. Avec 130 antennes et 190 permanences, l’Adie couvre tout le territoire français. Plus de 450 salariés sont à l’écoute des créateurs d’entreprises, aidés par plus de 1 700 bénévoles disposant de compétences variées (gestion, appui administratif, développement commercial, marketing, insertion bancaire, etc...). Depuis sa création en 1989 par Maria Nowak, l’Adie a financé plus de 100 000 microcrédits, générant plus de 100 000 emplois. L'Adie est présidée par Catherine Barbaroux."
 

Jeunes créateurs d'entreprise: microcrédit et... par ASSOCIATION-ADIE