20 oct. 2011

Alsace 2011 : des cités pleines de talents

"Je voulais tout d'abord vous dire en introduction quelques mots sur la philosophie du projet Talents des Cités. C'est vrai que les quartiers qui sont classés en Zones urbaines sensibles, n'ont pas toujours bonne réputation...
Or en fait dans ces quartiers, il y a des pépites, il y a des talents, des projets porteurs d'avenir... Et l'idée qui a été lancée en 2002, à la fois par le Sénat et à l'époque le Secrétariat d'Etat à la ville, c'était de dire : on va récompenser des initiatives des personnes qui sont issues de ces quartiers dits sensibles,  des initiatives en matière de création d'entreprise... 
Depuis 2002, ce concours a lieu chaque année, et aujourd'hui nous avons ici présents, les lauréats régionaux en Alsace... Ces lauréats vont avoir un prix de 1 500 euros et l'important également, c'est aussi l'accompagnement que l'on va leur donner... Car la difficulté, c'est moins d'avoir du talent, moins d'avoir des idées, d'avoir du punch, que d'avoir des réseaux.. C'est me semble t-il ce que le projet Talents des Cités essaie de promouvoir,  par mise en oeuvre de ces réseaux... 
C'est également le Label Talents des Cités qui  vis à vis des partenaires, y compris bancaires, va  ouvrir des portes...
Nous sommes en présence d'une action complètement partenariale : la présence des deux Maisons de l'Emploi de Mulhouse et de Strasbourg est là pour en témoigner...
Je voudrais avant tout féliciter les lauréats de leurs initiatives de leurs talents aussi, leur dire que nous sommes avez eux aujourd'hui et que nous serons avec eux demain également, dans l'accompagnement de leurs projets.".. 
C'est sur ces mots,  que David TROUCHAUD,  Sous-Préfet et Chargé de mission Politique de la Ville à la Préfecture du Bas-Rhin,   ouvrait la Conférence de presse Talents de Cités 2011,  ce 19 octobre dernier,  dans les locaux de la Maison de la Presse à Strabourg ; conférence de presse  qui mettait à l'honneur les lauréats régionaux de la Catégorie "Emergence" du Concours Talents des Cités.

Pourquoi sommes-nous là ?
"Il est vrai que qu'il existe une bonne coopération comme vous l'avez souligné,  entre les deux Maisons de l'Emploi et ceci,  est lié également , à l'organisation de ce concours qui se déroule en premier lieu,  au niveau régional.... 
Il a été organisé de 2002 à 2007 par l'ADIE.  Depuis 2007 et c'est le réseau des Boutiques de Gestion qui  pilote cette initiative. 
Il n'y avait pas de Boutique de Gestion en Alsace et donc, faute de cette présence, depuis 2008, c'est la Maison de l'Emploi et de la Formation de Mulhouse qui organise ce concours depuis 4 ans. 
Je sais que ce soir, il y a un représentant de la Boutique de Gestion et peut-être que l'année prochaine, c'est la Boutique de Gestion qui fera cette prise en charge...
Cette organisation, elle consiste en plusieurs missions, d'abord le relais régional de l'association au  niveau national et cela exige d'abord de mobiliser les acteurs régionaux pour faire remonter  les candidatures...
Notons notamment que quelques talents régionaux ont déjà été primés au  niveau national.  
En 2008 et en 2010, deux des lauréats régionaux ont été primés au niveau national dans la catégorie "création".
Il s'agit de Oualid BENSALEM avec son entreprise "PIXPROSTUDIO" issu du quartier des Coteaux de Mulhouse (entreprise de photo/vidéos) et de Géraldine GRENET avec l'association "E-maginons un autre monde" (connaissance et défense des droits de l'homme pour les personnes défavorisées) issue du quartier Cronenbourg à Strasbourg.  Ces deux talents alsaciens sont membres du jury national
 Philippe MAITREAU - Président de la Maison de l'Emploi de Mulhouse

"C'est aussi important dans nos quartiers  de voir que dans cette catégorie "Emergence", ces 2 projets qui sont totalement différents, l'un fait appel un peu au développement durable dans le transfert du courrier et l'autre fait appel à la solidarité , aux services à la personne.... là on a deux deux types de lauréats qui sont dans 2 branches sur lesquelles il faut absolument que nous soyons. "...
Henri DREYFUS  Conseiller Municipal, Délégué à l'Insertion , membre du CA la Maison de l'Emploi de Strasbourg.

PORTRAITS DES 2 LAUREATS DANS LA CATEGORIE "EMERGENCE" : 

Bounsou KHAM et Laurène MATERNE avec leur entreprise "ECO LETTER" :
L'activité :
Un service de courrier hybride appel ECO LETTER qui permet d'économiser de l'énergie principalement fossile, de réduire significativement la pollution, de créer des emplois de proximité en majeure partie non-qualifiés, tout en étant économique et très innovant.
Cette activité nouvelle est portée par deux personnes :
M. KHAM Bounsou (24 ans) a un titre professionnel dans les métiers du Bâtiment. M. KHAM est un être à part, un observateur, un analyseur, un chercheur et un trouveur de solutions et d'améliorations innovantes. Il fourmille d'idées mais le concept mis au point et présenté aux Talents des Cités est exceptionnel, muri et abouti.
Mlle MATERNE Laurène(20 ans) est ce que l'on pourrait appeler "une tête". Titulaire d'un Bac STG elle a suivi une Prépa ECT (Economique Commerciale technologique) et préparé les concours d'entrée aux Ecoles de Commerce. Ces résultat lui ont permis d'avoir le choix entre plusieurs écoles et elle a choisi d rester ici à l'EM Strasbourg.
Le concept :
Ce concept est une façon nouvelle de traiter le courrier de masse. Un grand nombre de grandes entreprises expédient des centaines de millions de courriers chaque année (ex : les assurances, les banques, EDF, GDF, etc...)
Ces courriers sont expédiés d'un point de départ souvent unique vers des clients dans tout l'hexagone. ce transport est grand consommateur de carburant et générateur de pollution. 
L"objectif est que l'entreprise éméttrice garde la maîtrise de ses courriers et factures , mais qu'elle n'assure plus l'impression, la mise sous pli et l'affranchissement.
Ces courriers rédigés sont expédiés par voie électronique à un terminal régional qui, à l'aide de son programme spécifique, fera le tri, l'impression, la mise sous pli, mais également l'acheminement vers le destinataire et l'archivage. le prix de ce traitement sera en grande partie payé par une publicité ciblée et très abodable. Pour la partie technique, après le traitement par le terminal informatique régional d'ECO LETTER, des moyens locaux seront sollicités comme les routeurs. La distribution également par ECO LETTER se fera par des emplois non-qualifiés dans le quartier.
Ce qu'ils en disent :
" Notre projet est actuellement en phase de développement et  de pré financement :  on recherche notamment des fonds (levées de fonds) et nous sommes en contact avec des Business-Angels, notamment à travers mon école l'EM Strasbourg. 
On a bien validé le modèle et on sait bien où l'on va..." Laurène MATERNE
Concernant les clients, nous visons plutôt des entreprises susceptibles de nous fournir de gros volumes de courrier, afin que nous puissions autofinancer le démarrage de l'exploitation de la structure.
Concernant  pré- tri informatique, cet avantage là, c'est que non seulement on imprime après avoir trié, mais égementon peut faire une publicité sur l'enveloppe,  et de plus ciblée,  par personnes... KHAM Bounsou 

Rachida HADRI avec son entreprise "SOLIDICEE"  
Activité :  
La future société SOLIDICEE va apporter dans les ZUS, un service aux personnes âgées dépendantes à l'aide des personnes issues de ces mêmes quartiers, en privilégiant la réinsertion.
Cette activité nouvelle est portée par :
Mme Rachida HADRI (39 ans)  est un pilier du quartier du Neuhof, une personne de référence. Dévouée, disponible et à l'écoute, engagée dans la vie du quartier, elle est parfaitement au fait des besoins de ce dernier.
Mme HADRI a une formation commerciale et comptable. Elle est actuellement agent de maîtrise en milieu hospitalier, avec des responsabilités de management d'équipe. Son expérience, sa formation et sa personnalité sont en parfaite adéquation avec son projet.
Le concept :
La société SOLIDICEE sera une entreprise de Services à la Personne. Sa clientèle sera composée de personnes résidant sur le ZUS et qui, aujourd'hui, ne bénéficient pas ou peu de ces services. 
Les intervenants seront des habitants de ces quartiers, sans emploi depuis longtemps.
L' objectif de Mme HADRI est  de pouvoir apporter un service adapté sur le quartier,  tout contribuant à la réinsertion par l'emploi sur le quartier,  des habitants en situation de précarité.
Ce qu'elle dit de son projet :
" Le projet est toujours en émergence car actuellement je fais une étude de marché. La solidarité sur le quartier, c'est être en mesure de leur proposer un service adapté sur le quartier, mais c'est aussi proposer un parcours de réinsertion par l'emploi aux habitants du quartier en situation de non-emploi, souvent depuis une longue durée."... Rachida HADRI 

Il est à noter que ces 2 lauréats régionaux ont été détectés par les animateurs du Réseau CitésLab (émergence et détection de projets dans les ZUS)
Alexandra  WALONISLOW de la Maison de l'Emploi de Mulhouse a présenté le dispositif Talents des Cités. M. Bernard RUCK  et  Françoise SULTZER de la Plateforme de la Création d'entreprise de la Maison de l'Emploi de Strasbourg, a précisé l'état d'avancement  des projets portés.

 Quelques instantanés


EN SAVOIR PLUS :
A propos de la Catégorie  "Emergence " des Talents des Cités :
" Pour la catégorie Emergence, il ne faut pas encore avoir déposé, son numéro de Siret. Il faut tout de même avoir un projet assez avancé, puisqu'il va falloir le présenter à des jurys. Les lauréats de cette catégorie, ont tous en général,  un projet formalisé".

Retour Vidéo sur Talents des Cites 20210 (le coaching)

Talents des Cités est une initiative du Secrétariat d'Etat chargé de la Politique de la Ville, et du Sénat pour promouvoir et encourager les créateurs d'entreprise dans les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville, coorganisée par : l'Agence Nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (ACSE), la Caisse des Dépôts, les Boutiques de Gestion,
en partenariat avec :
Le Secrétariat général du Comité interministériel des villes (SGCIV), l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), la Fondation SFR, la Société Générale, le Groupe Casino, GDF SUEZ, la Fondation RATP, FinanCités, le Groupe HEC, Talan, le Club XXIème siècle, la Presse quotidienne régionale (SPQR) Public Sénat et France Télévisions.