30 sept. 2011

Trophées Idée Alsace 2011 : Les lauréats

" Pour la cinquième année consécutive, le réseau Idée Alsace qui regroupe plus de 115 entreprises en Alsace a organisé les Trophées du Développement Durable, dont l’objectif est de distinguer et de valoriser les initiatives les plus significatives en matière de développement durable en Alsace.

Remis cette année au cours de Forum DD qui s’est tenu à Strasbourg le 29 septembre 2011, ces 5ème Trophées Idée Alsace ont permis la mise en lumière de 14 entreprises régionales venus présenter une initiative concrète, qui soit à la fois innovante et représentative d’une démarche transversale et durable.

Chaque initiative a été préalablement soumise à un jury indépendant composé d’acteurs régionaux, spécialistes des domaines social, économique et environnemental
Anne‐Michèle DELANGE, Directrice régionale adjointe de l’ADEME Alsace - Michelle ERNEWEIN, Directrice d’Eco‐conseil - Patrick FOLTZER, Président de l’ARIENA - Jean Bruno GUERRA, Président du Centre des Jeunes Dirigeants Alsace - Pierre ROTH, Délégué régional de la CRES (Chambre régionale de l’économie sociale) - Marcel SCHOTT, Président de la Commission formation CCI 67Régis BELLO, Membre du Conseil d’Administration du MEDEF Alsace, Président de la Fondation Université StrasbourgVincent FROELICHER, Directeur Général de l’ADIRA - Myriam MAHÉ‐LORENT, Directrice régionale déléguée et Directrice interrégionale adjointe de la Caisse des Dépôts Nicole MARTIN‐SPITTLER, Présidente du Réseau Entreprendre Alsace -  Brian MARTIN, Directeur Adjoint d’Alsace International."

3 LAUREATS  :
Les trois lauréats des Trophées Idée Alsace 2011 sont : 
REGIO NETTOYAGE, lauréate du Trophée Développement Durable
SOJINAL, lauréate du Trophée Engagement Sociétal
LINGENHELD ENVIRONNEMENT, lauréate du Trophée Innovation Environnementale



REGIO NETTOYAGE - Mulhouse. 68 Représentée par Clément HEINRICH, Gérant.
" Si la volonté de tout entrepreneur est d’assurer la réussite économique de son entreprise, pour Claude HEINRICH, dirigeant de Regio Nettoyage, cela n’a de sens qu’en oeuvrant de manière responsable. Pas question de faire l’impasse sur le sort des générations futures ni d’ailleurs sur celui de ses contemporains. Ainsi, la société de nettoyage a‐t‐elle adoptée une posture très engagée en faveur de l’environnement, de l’emploi et des conditions de travail de ses salariés.
Première étape en 2007, tous les produits conventionnels ont été remplacés par des produits éco‐labellisés. Puis dans un second temps, Regio Nettoyage a travaillé à la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre et des consommations d’eau par la mise en oeuvre de nouvelles techniques de nettoyage et la formation de son personnel ; l’entreprise agit également pour optimiser les déplacements des personnes. Ainsi, la consommation de produits d’entretien baisse de 20% alors que le chiffre d’affaires progresse fortement, la
dépense d’énergie de l’entreprise est stable malgré la hausse des tarifs.
Pour compenser ce qui ne peut être réduit dans ses émissions de CO2, l’entreprise soutient une ONG, le GERES, dont l’action consiste à l’amélioration des conditions de vie par la mise en oeuvre de solutions de production d’énergie renouvelable dans les pays en développement.
Le choix du financement d’un projet en Afghanistan permet aujourd’hui à Regio Nettoyage de minimiser au maximum son impact sur le climat tout en faisant preuve de solidarité internationale.
Côté emploi : 76 postes de travail ont été créés en 3 ans, avec un effort particulier pour intégrer des personnes handicapées, qui représentent 18% de l’effectif. Une volonté de la direction alors même que l’entreprise ne bénéficie d’aucune aide spécifique.
Pour permettre une intégration parfaite de ces personnes en situation de handicap, Regio
Nettoyage fait preuve d’innovation : elle communique par SMS avec les malentendants et investit dans du matériel spécifique pour faciliter le travail des personnes atteintes d’un handicap physique.
Nouvelle étape en 2011, pour réduire l’impact des produits employés sur l’environnement et sur la santé de ses salariés, Regio Nettoyage travaille actuellement sur la fabrication en interne de sa propre gamme de produits sur la base de recettes anciennes qui utilisent des produits simples : vinaigre blanc, bicarbonate, huiles essentielles, etc. Avec l’objectif d’utiliser a minima 60% de produits locaux dans la composition de ces nettoyants faits maison.
Des initiatives qui prouvent indéniablement qu’éthique et développement durable sont facteur de performance opérationnelle. La société affiche depuis 2009 un développement du chiffre d’affaires impressionnant et ce, quasiment sans prospecter !
Le taux de croissance évolue en effet de 4 à 5% par mois, là où bien des entrepreneurs rêvent d’un même taux, mais par an. Exemplaire, forcément exemplaire. "

Trophée Engagement Sociétal SOJINAL -  Issenheim. 68 Représentée par Jean‐Claude RIEDEL, Directeur.
" Bien que 40% de l’économie mondiale soit liée à la biodiversité, cette dernière est encore loin d’être intégrée à la stratégie des entreprises. C’est pourtant sur ce terrain que l’entreprise alsacienne Sojinal a décidé d’agir.
Sojinal, filiale de Dean Foods, acteur mondial de l’industrie alimentaire, fabrique des produits à base de lait de soja. Avec ses 80 salariés, l’entreprise s’est engagée depuis plusieurs années dans une démarche de développement durable particulièrement ambitieuse, avec un objectif : une balance neutre en CO2 à l’horizon 2020. Pour l’atteindre l’entreprise a déployé une série d’actions de fond qui lui ont valu un Trophée Idée Alsace en 2008.
D’abord, c’est elle qui invente la prime d’intéressement sur les performances environnementales.
Du jamais vu qui permet des réductions importantes de consommation d’eau, d’énergie, limite les déchets, etc.
Pérennisées et plébiscitées par les salariés, ces économies vertes leur valent jusqu’à plus de 3000 euros de salaire supplémentaire par an.
Non contente d’avoir réintroduit la culture du soja local (2000 ha à ce jour) en payant les producteurs au‐dessus des prix de marché, l’entreprise a revu ses process, installé des appareils de mesure, réalisé un bilan carbone, pour améliorer son efficacité énergétique.
En 2011, Sojinal enfonce le clou et milite pour la biodiversité en se distinguant par l’implication de ses salariés et par la mise en place de partenariats étroits avec des associations locales. La convivialité est aussi de la partie : les salariés – avec leur famille et amis – viennent planter des arbres sur le site de l’usine. Un sentier gourmand accueille les visiteurs désireux de renouer avec l’environnement. Deux partenariats associatifs permettant la réalisation de projets de sensibilisation à l’environnement pour des écoles locales et des centres d’accueil périscolaire alsaciens avec à la clé 17 000 euros de mécénat.
Aujourd’hui, le site de l’usine d’Issenheim compte de nombreuses espèces végétales et animales – plus de 50 espèces d’arbres et arbustes européens qui méritent le détour – et ce n’est qu’un début pour cette entreprise qui se dit elle‐même dépendante de la biodiversité à 100%.
Bien dans sa nature et bien dans son territoire, Sojinal a des idées et de la suite dans les idées!
Performance industrielle, climat social et développement durable sont ici indissociables et incontestables.
Pour le prouver des indicateurs au beau fixe, des salariés qui ont le sourire et… un taux d’absentéisme qui frise le ridicule."


Trophée Innovation Environnementale LINGENHELD ENVIRONNEMENT - Wolfisheim. 67 Représentée par Sébastien WOLF, Responsable laboratoire.
 " Le recyclage des déchets du bâtiment et des travaux publics (BTP) est une vraie source d’inspiration pour l’entreprise Lingenheld. Son pari : imaginer un revêtement qui évite d’imperméabiliser les sols de manière à préserver la ressource eau, tout en limitant les émissions de gaz à effet de serre lors de sa production.
C’est ainsi que Végestab a vu le jour. Mis au point sur la plateforme de retraitement d’Oberschaeffolsheim, en partenariat avec le laboratoire de la voirie de la Communauté urbaine de Strasbourg, le nouveau matériau tient aujourd’hui ses promesses. 
Utilisé pour le parking du Zénith Europe, par exemple, il permet de stabiliser les sols tout en intégrant directement des plantations grâce à sa formulation innovante, alliant déchets du BTP et compost.
Les tests relèvent un niveau de performance élevé de résistance mécanique, au passage ou stationnement des véhicules. 
Une innovation régionale déjà exportée notamment vers l’Allemagne.
Très compétitif par rapport au bitume dont les prix indexés au pétrole continuent à augmenter, Végestab s’ouvre un marché prometteur. À l’aise là où il n’est pas bon d’imperméabiliser les sols, il s’impose partout, notamment dans le cadre de travaux d’aménagement urbains.
Face au succès, la plateforme d’Oberschaeffolsheim s’annonce prête à accélérer la production, d’autant qu’elle dispose à la fois des équipements techniques et de la matière première, les déchets du BTP, domaine dans lequel l’entreprise dispose d’une expertise remarquable. "

http://www.lingenheld.fr/environnement/index.php


11 ENTREPRISES SELECTIONNEES :
Les 11 entreprises sélectionnées pour concourir aux Trophées 2011 :

DIROY - Bouxwiller. 68 Représentée par Roland BAUER, PDG.
" Habituellement, lorsqu’une entreprise va être cédée, les investissements sont réduits et la rentabilité à court terme recherchée à tout prix. Chez Diroy, c’est tout le contraire. Pour la pérennité de son entreprise, Roland BAUER déploie un ambitieux programme d’investissement et une stratégie axée sur le développement durable.
Aidé de son jeune adjoint, ce fabricant de matelas et de mousses pour sièges développe l’écoconception : colles sans solvant, matières non pétrolifères, labellisation sur la non‐toxicité… Il modernise ses outils de production et lance des projets d’innovation à forte valeur ajoutée.
S’ajoutent l’amélioration des conditions de travail et un nouveau mode de management favorisant la prise de responsabilité à tous les échelons. Résultat : un faible turnover et une plus grande implication des salariés, une entreprise qui gagne de nouveaux marchés. "
FL RESIDENCES -  Kingersheim. 68 Représentée par Serge WERMELINGER, Gérant.
" L’objectif de FL Résidences est la construction de logements collectifs écologiques à très basse consommation énergétique. Objectif atteint avec, en 2010, la construction des premiers logements collectifs certifiés BBC Effinergie de France, récompensée par un Trophée Idée Alsace.
Aujourd’hui, le promoteur associe innovations et technologies pour atteindre le standard « passif ». Ainsi, la résidence l’Eco‐Citoyen à Colmar combine 1ère chaudière co‐génératrice de France (générant chaleur et électricité), panneaux photovoltaïques et ventilation par les dalles de plancher.
S’intéressant autant aux techniques qu’aux usages, FL Résidences remet un guide des bonnes pratiques aux occupants, sensibilise au tri, équipe ses immeubles de locaux à compost et fait entretenir les espaces verts par une association d’insertion."
http://www.fl-residences.com/

GENIE CLIMATIQUE DE L’EST (GCE) - Hoenheim. 67 Représentée par Daniel LITZELMANN, PDG.
" GCE est spécialisée dans les chantiers en climatisation, chauffage, ventilation, et la maintenance de ces équipements. Autre spécificité, GCE est une société coopérative ouvrière de production (SCOP).
Quinze ans de bénéfices ininterrompus, un chiffre d’affaires en croissance constante et zéro licenciement économique prouvent que ce choix de gouvernance atypique a porté ses fruits.
Afin d’aller plus loin et de mieux prendre en compte les conditions de travail et les attentes des 155 salariés actionnaires, la société leur a proposé de participer à un sondage approfondi, comportant plus de 100 questions. L’intégralité des résultats a été présentée en toute transparence lors de l’Assemblée Générale.
Preuve que les Hommes peuvent être au coeur de la préoccupation d’une entreprise sans pour autant sacrifier sa performance. " 
http://www.gce67.fr/

KELLER FONDATIONS SPECIALES - Duttlenheim. 67 Représentée par Alain PIAZZA, Chef de chantier.
" Keller, filiale d’un groupe allemand, exerce une spécialité peu connue : la stabilisation de sols mouvants pour la construction d’ouvrages de grandes dimensions (tours, viaducs, etc.).
En 2011, Keller déploie une compétence nouvelle : la rénovation des fondations existantes en développant un procédé économe en ressources (eau, matières, énergies) qui vient s’inscrire dans une gamme déjà large d’outils et de procédés peu impactants.
Seule à disposer de ce procédé en France, Keller dispose d’un avantage concurrentiel qui lui permet de développer de nouveaux marchés et les emplois qui vont avec. Une réponse qui anticipe les attentes des clients et l’évolution de la réglementation."
http://www.keller-france.com/

LA POSTE - Strasbourg. 67 Représentée par Bernard CLAUSS, Acheteur.
" Comment assurer la maintenance des vélos des facteurs en répondant aux exigences de La Poste ? La volonté de trouver un partenaire apportant un service global (collecte, transport et réparation) à coût compétitif, conduit La Poste Alsace à une initiative solidaire originale : un partenariat avec des associations d’insertion sur tout le territoire.
Le projet, mené en concertation avec les salariés, permet d’optimiser la logistique d’un parc de 1 600 vélos. Maîtrise des coûts, réduction du stock de vélos de réserve mais aussi évolution du regard des facteurs sur le handicap sont autant de points positifs de cette initiative alsacienne, déjà dupliquée à l’échelle nationale.
Une initiative qui booste l’insertion, développe la qualification et crée de l’emploi : un tandem gagnant/gagnant." 
LATITUDE - Strasbourg. 67 Représentée par Philippe SCHOEN, Gérant.
" Faire appel à des travailleurs handicapés pour réaliser du travail à haute valeur ajoutée, c’est le pari tenté par l’agence de communication Latitude. Elle a choisi de collaborer avec l’Evasion, un atelier aidé (ESAT) de Sélestat, spécialisé dans les travaux artistiques confiés à des handicapés plasticiens. Objectif : faire appel à un imaginaire différent pour créer son nouveau logo.
Associer les deux équipes, sortir des logiques de consommation dans un esprit d’échange : réussite totale pour le logo et la méthode, à tel point que Latitude veut intégrer la prestation de l’ESAT dans son offre, et la vendre à ses clients. Là où on aurait pu ne voir que handicap, Latitude et l’ESAT ont trouvé ouverture et développement de compétences."
http://www.latitude.fr/

MAISONS HANAU - Pfaffenhoffen. 67 Représentée par Denis KRAUTH, PDG.
" Depuis 5 ans, Maisons Hanau se distingue en accumulant les « premières » nationales.
La 1ère maison labellisée NF HQE en France, puis la première aux normes basse consommation Effinergie et, en 2011, la première à énergie positive.
Pour cette maison qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, toute l’entreprise s’est à nouveau mobilisée, alors même que le label n’était pas encore officiel. Et Maisons Hanau a réussi un défi de taille : rendre cette maison accessible au plus grand nombre.
En effet, grâce à la revente de l’énergie produite, les mensualités sont équivalentes à celles d’une maison classique. Une maison réponse pragmatique aux enjeux du Grenelle environnement."
http://www.maisons-hanau.fr/

SAUTER REGULATION - Mulhouse. 68 Représentée par Stéphane MARCINAK, PDG.
" Une entreprise en pleine croissance, c’est souvent une pression accrue pour ses salariés. C’est dans ce contexte que Sauter Régulation a décidé d’investir sur le bien‐être au travail.
Filiale d’un groupe suisse, Sauter Régulation est spécialisée en gestion technique des bâtiments. Installée à Mulhouse, l’entreprise mène avec ses 15 agences en France des ateliers de concertation permettant aux 125 salariés d’exprimer leurs attentes en matière de bien‐être au travail, qu’il s’agisse d’organisation, des matériels utilisés ou de confort. Dans cette démarche, au‐delà de l’impact de telle ou telle amélioration, l’essentiel reste que chaque étape de la vie de l’entreprise, et notamment sa croissance actuelle , fait l’objet d’une concertation par groupes de travail, puis d’une restitution avant mise en oeuvre. Un nouvel état d’esprit pour le bien de tous."
http://www.sauter.fr/fr.html

SDE - Strasbourg. 67 Représentée par Raoul CALVAR, Directeur Général.
" Pour cette entreprise, éditeur de linge de maison vendu notamment en grande distribution, l’objectif est de réduire l’impact carbone de ses produits et d’anticiper ainsi la pression de la grande distribution sur la démarche développement durable de ses fournisseurs.
Cette réflexion économique s’est aussi appliquée à la force de vente. L’ambition est d’améliorer l’efficacité du suivi client, tout en réduisant l’impact carbone de l’équipe commerciale. Optimisation des déplacements, diminution du nombre de kilomètres parcourus et du risque d’accident, plus grande présence auprès des clients et possibilité pour les commerciaux de bénéficier de meilleurs hôtels : les bénéfices sont là pour tous !
Une initiative qui démontre que le développement durable est aussi un levier commercial."
http://www.sde.fr/la-societe-sde.html

SNCF -  Strasbourg. 67 Représentée par Michèle BOEHM, Responsable du Point Accueil Solidarité.
" L’errance de personnes en difficultés est un phénomène qui touche toutes les grandes gares.
Celle de Strasbourg ne fait pas exception et pour leur venir en aide, la SNCF Alsace déploie plusieurs actions.
En 1998, elle crée une salle d’accueil, en partenariat avec le Secours Populaire. En 2010, un local adjacent est ouvert, permettant l’accueil d’activités complémentaires : coiffeur, cours de français, temps de jeu et permanence du Secours Populaire y sont proposés. La volonté est d’aider ces personnes en errance ou en situation de très grande précarité à se réinsérer. Autre originalité du projet, le Point Accueil, devenu un point de rencontre et de socialisation incontournable, bénéficie à tous les habitants du quartier seuls ou en difficulté.
Une initiative unique à l’échelle de l’hexagone, qui devrait faire école."
http://www.sncf.com/

TARIFOLD - Geispolsheim. 67 Représentée par Yves REVENU, PDG.
" Bien connu sur le marché des fournitures de bureau, Tarifold a fait le choix d’une stratégie entièrement tournée vers le développement durable : éco‐conception des produits, création d’un comité dédié, etc.
Choix rare pour une PME, l’entreprise s’engage fortement dans le mécénat en soutenant un groupe de recherche sur l’autisme de l’Institut Pasteur. L’implication du personnel est entière : du choix du partenaire à la mise en place des actions et aux dons d’heures de travail pour le 1er « Pasteurdon ». L’entreprise, quant à elle, reverse 2% du chiffre d’affaires d’une de ses gammes à l’Institut.
Une gestion transparente donne aux salariés une vision précise de ce qui est accompli et prouve que le mécénat d’une PME représente une aide efficace à la recherche tout en renforçant la mobilisation du personnel."
http://www.tarifold.com/index.html

Source : Communiqué Idée Alsace - Terre d'Info 
 
EN SAVOIR PLUS :

 " Née il y a 6 ans, Idée Alsace est une initiative régionale originale, soutenue par la Région Alsace, pour promouvoir l'excellence des entreprises alsaciennes qui s'engagent dans une démarche de développement durable.
Sa vocation est de fédérer les entreprises au sein d'un réseau, de les accompagner dans leurs démarches d'amélioration permanente et de les mettre en valeur à travers une marque
. "
 
Le développement durable et IDEE ALSACE :
" La vocation d’IDEE ALSACE est d’accompagner les entreprises dans ce changement de pratique et d’état d’esprit. 
IDEE ALSACE se veut une démarche de développement durable parce qu’elle promeut la responsabilité sociétale des entreprises alsaciennes face à leur territoire.
 Elle part du principe que les valeurs alsaciennes sont porteuses d’éthique et facilitent la mise en œuvre de ces nouvelles pratiques managériales. Par la mise en réseau d’entreprises de secteurs et de tailles très différents, elle les encourage à s’ouvrir à de nouvelles influences, qui sont autant d’opportunités pour mieux tenir compte des attentes de leurs parties prenantes.
"
Source : le Site IDEE ALSACE