11 août 2011

Ces PME qui jouent la carte du social

Dans son N°60 de juillet – août 2011,   le Magazine Chef d’Entreprise, publie une enquête titrant «Ces PME qui jouent la carte du social »

CE QUE L’ON PEUT EN RETENIR :
« Les bienfaits d’une démarche socialement responsable ne sont plus à démontrer. Loin de pratiquer la philanthropie, les PME obtiennent  des résultats concrets.
Un univers de travail agréable, avec vue sur les champs ou la grande bleue, un fond d’aide aux salariés en difficulté, l’implication de l’entreprise auprès d’associations locales d’intérêt public ou un recrutement axé sur la diversité… Autant d’éléments qui participent au bien-être du salarié au sein de son entreprise et qui satisfont sa quête de sens…
Une entreprise réputée pour ses bonnes pratiques sociales devient également plus attractive… Cela permet de se différencier de ses concurrents, d’optimiser la dynamique de l’entreprise ou du groupe, de créer de la valeur, car un salarié qui se sent bien aura plus tendance à travailler bien…
En 2010, une étude réalisée par le Cabinet Goodwill Management pour IMS-Entreprendre pour la Cité, révélait que la diversité améliore la rentabilité des entreprises de 5 à 15%, dès lors qu’elle est bien managée.
Les équipes les plus productives sont celles qui ont le taux d’emploi de travailleurs handicapés le plus élevé, un encadrement de proximité fortement féminisé, une forte féminisation globale et un fort emploi de salariés séniors…
Certaines structures s’engagent dans la vie associatives ou poussent l’engagement jusqu’à briguer des statuts très spécifiques, à l’image de l’entreprise d’insertion.
L’entreprise d’insertion, c’est une entreprise subventionnée mais soumise aux lois du marché, dont l’objectif est avant tout social, en concourant au retour à l’emploi des personnes en difficulté.
Autre statut : l’entreprise adaptée (EA), entreprise classique composée toutefois d’un effectif de production composé d’au moins 80% de travailleurs handicapés » …

Source :  Chef d’Entreprise Magazine N° 60 – Juillet-Août

«Les salariés sont en quête de reconnaissance et de valeurs partagées. Quand aux entreprises clientes, elles intègrent de plus en plus les bonnes pratiques sociales dans leurs critères de choix d’un fournisseur.. Le développement durable par exemple et son volet social apportent des réponses concrètes à tous.»  
Elisabeth FUCHS, Directrice du Réseau IMS-Entreprendre pour la Cité (Région Provence-Alpes-Côte d’Azur)

DIX PISTES POUR S’ENGAGER SOCIALEMENT :
1.    Miser sur la diversité, par exemple en signant et respectant la Charte de la diversité (www.charte-diversité.com)
2.    Sous traiter auprès d’une entreprise adaptée,
3.    Sous-traiter auprès d’une entreprise d’insertion,
4.    Mettre en place un accord d’intéressement,
5.    Venir en aide aux associations locales (financièrement, en accueillant des stagiaires, etc),
6.    Investir dans des locaux agréables (environnement extérieur et intérieur),
7.    Soutenir les collaborateurs en difficulté via un fond par exemple,
8.    Intensifier la formation et le suivi des stagiaires comme des  salariés,
9.    Impliquer les salariés dans les grandes décisions de l’entreprise,
10.    Développer la convivialité (Comité des fêtes, arbres de Noël, pots, etc),
Source :  Chef d’Entreprise Magazine N° 60 – Juillet-Août