31 mai 2011

IDEE ALSACE : Faire du développement durable un facteur de performance - de nouvelles entreprises alsaciennes s’engagent

 Faire du développement durable un facteur de performance : de nouvelles entreprises alsaciennes s’engagent :
Quatre sociétés basées en Alsace, quatre profils différents et a priori, peu de points communs entre ces quatre entreprises. Si ce n’est qu’elles ont toutes décidé d’intégrer le développement durable comme principe de fonctionnement de leur structure.
Présentations...

1. CASAL SPORT - Altorf   (67)
La société CASAL SPORT commercialise des articles et équipements sportifs et propose l’installation de terrains multisports.
Depuis 2009, l’ensemble des salariés de l’entreprise est sensibilisé aux trois piliers du développement durable. Des « VGP » (Very Green People), salariés à la fois relais et animateurs de la politique environnementale de l’entreprise, sont présents sur les différents sites de l’enseigne.
L’un des plus gros efforts de l’entreprise pour réduire son empreinte environnementale a porté sur la fabrication de ses catalogues. Une « opération catalogue » représente en effet à elle seule plusieurs dizaines de tonnes de brochures transitant par semi-remorques. Aujourd’hui, tous les catalogues sont imprimés sur papier certifié FSC avec encres végétales et le film d’envoi est biodégradable. L’imprimeur retenu doit également pouvoir intégrer toutes les étapes de fabrication des catalogues et le routeur doit se trouver à proximité.
Engagée auprès d’associations comme Sport Sans Frontières, CASAL SPORT a élargi sa réflexion concernant son engagement en faveur du développement durable et formalisé un contrat de progrès avec l’aide d’IDEE Alsace. Elle a débuté un bilan carbone avec le soutien et les conseils du réseau qui lui permettra d’envisager de nouvelles actions pour gagner en efficacité énergétique.
en savoir plus : http://www.casalsport.com/

2. TARIFOLD - Geispolsheim   (67)
Pour TARIFOLD, l’engagement de la direction dans le développement économique local est ancien. Fondée en 1950 sous le nom de PLASTISTRA à Illkirch, l’entreprise devient TARIFOLD en 1978 et ouvre des filiales à l’étranger. En 2009, elle fusionne avec 3L du Groupe T3L, spécialisé dans la fabrication d’index et de pochettes plastiques et élargit encore sa gamme.
Intégrer le principe du développement durable doit permettre à TARIFOLD de conserver son site de production et son personnel en Alsace à long terme et de réduire son impact environnemental.
Car les produits TARIFOLD nécessitent du PVC comme matière première. Principaux inconvénients : la dépendance aux produits pétroliers et les répercussions sur la santé.
Pleinement consciente de ces enjeux, l’entreprise choisit d’investir dans la R&D pour développer des poches en PP, inoffensif selon les connaissances actuelles, ainsi qu’une gamme verte. TARIFOLD concentre ses efforts sur ses machines de production, afin d’améliorer le rendu des pochettes fabriqués dans des matériaux durables. Une partie des bénéfices des ventes de ses pochettes antibactériennes STERIFOLD est d’ailleurs reversée à l’Institut Pasteur.
TARIFOLD a rejoint IDEE Alsace afin de formaliser sa politique de développement durable dans un contrat de progrès et de bénéficier de l’expérience des membres du réseau pour impliquer l’ensemble du personnel dans cette nouvelle démarche, essentielle à la pérennité de son activité.
en savoir plus : http://www.tarifold.com/

3. GROUPE NSC - Guebwiller   (68)
Faire du développement durable le principe fondateur d’un projet destiné à soutenir un groupe industriel international, c’est le défi du Groupe NSC.
Branche fondatrice du Groupe, N. Schlumberger produit depuis 1810 des machines pour l'industrie textile. Son expertise a permis son développement à l’international et l’acquisition de plusieurs entreprises, d’où la création du Groupe NSC en 1996. En dix ans, les apports successifs ont élargi les activités du groupe et l’activité fondatrice existe toujours. Groupe d’envergure mondiale, NSC est aujourd’hui spécialisé dans la transformation des fibres longues, l’élaboration de non-tissés et la fabrication de produits d’emballage.
Suite à la baisse du marché textile et à la crise de 2008, le groupe en pleine mutation fonde en 2010 NSC Environnement qui se spécialise dans la production de machines pour le secteur environnemental : microturbines hydrauliques et machines de retraitement des déchets.
Fort de son expérience et de son savoir faire, le Groupe NSC veut aller plus loin et choisit d’adhérer au réseau IDEE Alsace pour être accompagné dans une démarche de développement durable d’envergure. Le groupe veut réhabiliter son patrimoine immobilier pour y développer un projet d’hôtel d’éco-entreprises, spécialisées dans les solutions innovantes de traitement des déchets.
Premier cluster dédié aux déchets en France, l’Eco-Parc du Florival contribuerait à faire renaître une activité économique à fort potentiel de développement dans la vallée de Guebwiller. En rejoignant le réseau IDEE Alsace, le Groupe NSC va pouvoir créer des liens avec les autres membres et entamer des échanges d’expériences sur les bonnes pratiques à développer.
en savoir plus : http://www.nsc-groupe.com/en/worldwide.html

4. EDFIELD - Strasbourg   (67)
Privilégier une implantation en France à l’heure de la délocalisation des plateformes téléphoniques, c’est le point fort d’EDfield, société née en 2009 de la spécialisation des activités d’EDinstitut.
EDinstitut s’occupe du traitement des études alors qu’EDfield se positionne spécifiquement dans la collecte d'informations par questionnaires en face à face, par téléphone ou via internet.
Compte tenu de son activité, l’entreprise a choisi de porter ses efforts sur l’axe sociétal du développement durable. Certifiée ISO 20252, son engagement repose sur deux valeurs clés : l’éthique et la considération.
EDfield accorde une grande importance au bien-être de ses salariés : les postes de travail sont conçus pour limiter le bruit des conversations téléphoniques, les temps de travail respectent les rythmes individuels et permettent l’accès à la formation, la professionnalisation et à l’évolution professionnelle.
Les salariés respectent ces mêmes valeurs dans un but de transparence et de neutralité, afin de garantir la qualité des informations collectées. Ces principes permettent à EDfield de proposer à ses clients une prestation de qualité, aux données objectives et vérifiables.
Pour EDfield, rejoindre le réseau IDEE Alsace peu de temps après sa création lui permet de définir dès le départ une politique d’entreprise responsable et de s’engager dans une amélioration constante de ses actions en faveur du développement durable.
en savoir plus : http://www.edfield.fr/

Pour les accompagner dans leur démarche, ces entreprises ont rejoint le réseau  IDEE ALSACE, fort aujourd’hui de 113 adhérents engagés dans une démarche d’amélioration constante et prêts à échanger sur leurs pratiques. Source : Communiqué de presse IDEE Alsace - www.terredinfo.fr
IDEE ALSACE :
Idée Alsace est un réseau d’entreprises alsaciennes engagées dans le développement durable, qui se veut un laboratoire permanent d’expérimentation de démarches Développement Durable, pour leur performance et celle du territoire.
113 entreprises de tous secteurs d’activité et de toutes tailles sont aujourd’hui membres d’Idée Alsace, représentant un chiffre d’affaires cumulé de 4 milliards d’euros et plus de 20 000 salariés.
IDEE ALSACE bénéficie du soutien de Région Alsace depuis sa création fin 2004.
Être membre d’Idée Alsace permet de bénéficier d’outils et d’accompagnements, de s’inscrire dans une démarche collective multi-taille et multisectorielle afin d’intégrer le développement durable dans la conduite de l’entreprise et d’en faire un facteur de performance opérationnelle.
En savoir plus :  www.ideealsace.com