10 mai 2011

France Initiative veut doubler la mise

"En 2010, France Initiative a permis la création ou la reprise de 17000 entreprises, représentant plus de 37 000 emplois
Lors d’une conférence de presse, qui s’est tenue le 5 mai, le nouveau président de France Initiative, Louis Schweitzer, est revenu sur l’activité du mouvement en 2010.
Pour France Initiative, le bilan de l’année 2010, celle du 25ème anniversaire du mouvement, se traduit une nouvelle fois par une croissance de l’activité, confirmant ainsi sa place de premier réseau associatif de financement d’appui à la création et de la reprise d’entreprises.
Toutes les données ont été présentées lors de l’Assemblée générale de France Initiative, qui s’est tenue le 3 mai, au siège de la Société Générale, partenaire national de France Initiative.
A cette occasion, Louis Schweitzer a été élu président du conseil d’administration de France Initiative.

Quelques chiffres :
Au cours de l’année 2010, les 245 plateformes France Initiative ont financé 17 861 entrepreneurs (+10%) qui ont créé ou repris 16 960 entreprises (+13% par rapport à 2009), certains projets étant portés par plusieurs associés bénéficiant chacun d’un prêt d’honneur.
Malgré un contexte de crise économique et sociale, cette croissance est conforme aux objectifs du projet stratégique de France Initiative qui a fixé pour objectif de doubler le nombre de projets financés entre 2007 et 2013.
Depuis 2006, ce sont plus de 71 000 créations ou reprises d’entreprises qui ont été financées par France Initiative.
22 615 prêts à taux zéro ont été accordés en 2010 par l’ensemble du réseau : 14 940 prêts au titre des fonds de prêts des plateformes et 7 675 prêts au titre du dispositif public Nacre, mis en place par l’Etat et la Caisse des Dépôts en faveur des chômeurs créateurs et qui est parfois couplé à un prêt d’honneur de la plateforme.
L’ensemble représente un volume de prêts à taux zéro de 166,2 M€, en hausse de 25 % : 119,4 M€ sur les fonds de prêts des plateformes et 46,8 M€ pour Nacre.
L’ensemble de ces prêts à taux zéro ont eu un effet de levier de 7,8 sur les financements bancaires associés : ces derniers se sont élevés à 965,1 M€ en 2010 (+ 21%)."

La valeur ajoutée de l’accompagnement humain
"L’accompagnement des nouveaux entrepreneurs est indissociable de leur financement et du remboursement des prêts (de 3 à 5 ans, en règle générale). Plus de 49 000 entrepreneurs ont été accompagnés en 2010 par les équipes permanentes des plateformes France
Initiative et par les bénévoles, chefs d’entreprise, cadres, experts-comptables, avocats…
France Initiative mobilise 14 500 bénévoles. Certains s’engagent dans la vie associative et le développement des plateformes ; d’autres sont très actifs dans les comités d’agrément qui reçoivent  les porteurs de projet et décident de l’attribution des prêts d’honneur. Enfin, un tiers d’entre eux (4700) parrainent des nouveaux entrepreneurs : ils nouent avec eux une relation personnalisée et leur font profiter de leur regard extérieur sur leur projet, de leur appui et de leur carnet d’adresses."

Un modèle d’appui au développement économique local
"Depuis ses origines, le modèle France Initiative établit un lien indissociable entre création d’entreprise et développement économique local, ce qui explique les liens anciens et étroits qui unissent les plateformes aux collectivités territoriales et à l’ensemble des acteurs publics et privés engagés dans le développement des territoires.
En 2010, les entreprises que le réseau a aidé à faire naître ou à renaître représentent 37 134 emplois, dès la création ou la reprise. Le coût unitaire de ces emplois est de 1 231 euros (chiffre qui tient compte de l’ensemble des coûts de fonctionnement du réseau et des pertes sur fonds de prêts), soit un niveau très faible comparé à celui des emplois aidés.
En 2010, 5 100 reprises d’entreprises (30% des interventions des plateformes) ont été rendues possibles par l’intervention des plateformes. La gestion de fonds régionaux1, confiés à France Initiative par des conseils régionaux et par la Caisse des Dépôts, conforte le mouvement dans son rôle de sauvegarde du tissu de petites entreprises et d’emplois qui pourraient être fragilisés par la démographie des chefs d’entreprise. Aujourd’hui, les plateformes se positionnent également sur l’appui à la croissance des petites entreprises. En 2010, 530 prêts d’honneur de croissance ont été ainsi accordés (+10% par rapport à 2009).
L’impact du mouvement se mesure enfin par le 1,131 milliard d’euros que son action a permis de mobiliser dans l’année au profit de l’économie des territoires, si l’on additionne le montant des prêts à taux zéro et celui les financements bancaires associés."

Un modèle d’avenir
"Depuis ses débuts, l’objectif de France Initiative est de permettre aux créateurs qui veulent démarrer leur entreprise de disposer des fonds propres nécessaires et de gagner la confiance des banques. Une fois acquis l’agrément de France Initiative, ces dernières n’hésitent pas à prêter aux nouveaux entrepreneurs des sommes beaucoup plus importantes.
C’est l’objet du prêt d’honneur à taux zéro et de l’accompagnement mis en oeuvre en complément, qui reposent sur la confiance, la gratuité et la solidarité. Cet appui est rendu possible par l’engagement bénévole de professionnels de l’entreprise et, bien sûr, grâce aux dons des partenaires financiers des plateformes : collectivités territoriales ; Caisse des Dépôts ; fonds européens ; banques ; entreprises.
Deux indicateurs traduisent l’efficacité de la démarche :
  • Les prêts d’honneur accordés sont remboursés à plus de 98%, ce qui permet aux plateformes de prêter à nouveau les fonds recouvrés à d’autres entrepreneurs ;
  • Près de 9 entreprises sur 10 sont toujours en activité après 3 ans. Beaucoup se développent et créent de nouveaux emplois."  Source : Communiqué de Presse France Initiative
EN SAVOIR PLUS SUR FRANCE INITIATIVE :


Sur La Croix " France Initiative mise sur l'épargne salariale pour se développer "
Le site France Initiative

En Alsace :
A qui s'adresser en Alsace
Le site d'Alsace Initiative