28 mai 2011

Bientôt en Alsace : la Création d’une usine-école unique en Europe pour les les métiers de la production en salles blanches

L’Etat, dans le cadre de son Programme d’Investissements d’Avenir, pour lequel le groupe Caisse des Dépôts intervient comme opérateur, vient de confirmer sa participation au financement, en Alsace, d’un centre de formation de référence en Europe, entièrement dédié aux métiers de la production en salles blanches
Cette nouvelle infrastructure sera implantée sur le Campus Universitaire d’Illkirch (67) et servira prioritairement les industries de santé, mais aussi la chimie fine ou l’agro-alimentaire. Elle offrira un large éventail de formations, prioritairement en alternance, de l’agent de nettoyage au pharmacien industriel. 
Ce grand projet, porté par l’Université de Strasbourg en partenariat avec Alsace BioValley, est également financé par le Conseil Régional d’Alsace, la Communauté Urbaine de Strasbourg, des fonds européens et de nombreux partenaires industriels.

Alsace BioValley, coordinateur du projet, se félicite de ce nouveau pas concret pour l’Alsace. Nicolas CARBONI , son directeur, confirme tout le potentiel de ce futur nouvel équipement : « Ce projet est particulièrement intéressant car il émane d’un besoin formulé par les industriels et s’inspire des meilleures pratiques internationales.
Il donnera un avantage concurrentiel majeur à l’Université de Strasbourg et participera à la mutation industrielle du territoire alsacien vers des filières d’avenir ».
Alain BERETZ, Président de l’Université de Strasbourg, s’enthousiasme également : « De nombreux étudiants de l’Université suivent des filières qui les amèneront à travailler en salles blanches, que ce soit en entreprises ou en laboratoires de recherche. Il était important de concevoir un outil pédagogique innovant pour qu’ils acquièrent, dans le cadre de leur formation initiale, les compétences clés qui leur permettront de rapidement trouver un emploi ».

Un concept innovant « d’usine-école », qui répond aux besoins des industriels Piloté par Alsace BioValley : 
 Ce projet d'outil pédagogique de l’Université de Strasbourg - baptisé EASE - permettra, grâce son architecture innovante « d’usine-école » unique en Europe, d’immerger les étudiants en conditions industrielles réelles et de les rendre ainsi directement opérationnels à l’issue de leur formation (initiale, continue ou parcours de requalification professionnelle). Les formations seront largement axées sur l’utilisation d’équipements techniques en environnement industriel contraint.
Elles permettront aux apprenants d’acquérir un savoir-faire spécifique et pratique, en complément des enseignements académiques. 
L’enveloppe même du bâtiment servira également d’outil pédagogique à taille réelle pour les métiers de la maintenance et de la régulation énergétique.
EASE permettra ainsi de résoudre le principal problème de recrutement rencontré par de nombreux industriels produisant en salles blanches. En effet, jusqu’à présent, pour être pleinement opérationnels, les nouveaux salariés recrutés par ces industriels doivent, après leur embauche, être encore systématiquement reformés en interne pendant de longues durées de 8 à 12 mois.
Ces formations, coûteuses et paralysantes, portent notamment sur la mise en application des contraintes réglementaires (qualité, hygiène, importance du comportement individuel…), draconiennes et fondamentales dans ces domaines particulièrement sensibles et « à risques » (industrie pharma, chimie, agro-alimentaire…).
De nombreux industriels régionaux ont d’ailleurs participé à la conception, tant pédagogique que technique, de l’ensemble du projet et resteront associés à son futur développement pour en garantir sa
pertinence sur la durée. En témoigne M. MOINARD, Directeur de la production de Lilly (Fegersheim - 67) : « La création d’un centre de formation de ce type en Europe nous a tout de suite semblé pertinente. Il reproduit, à proximité immédiate de notre site d’Illkirch, un équivalent grand format de notre centre de  formation interne, situé aux USA. Nous avons donc pu délivrer, pour le montage du projet EASE, toute notre expérience pour garantir le fonctionnement optimal d’un tel centre.»

Un avantage concurrentiel pour l’Université de Strasbourg
Ce centre sera majoritairement dédié aux parcours de formation en alternance (75 % du temps), pilotés par plusieurs CFA et des opérateurs privés nationaux, dont notamment l’Institut de Formation des Industries de Santé, pour des publics en apprentissage ou en contrat de professionnalisation : jeunes de moins de 26 ans et demandeurs d’emploi en parcours de requalification professionnelle. Durant les 25 % de temps restant, le centre accueillera des cursus universitaires n’existant pas encore en alternance et des formations continues, opérés par des prestataires expérimentés des secteurs public et privé.  
Ce centre s’inscrit dans le cadre d’un partenariat, initié par Alsace International, qui lie l’Université de Strasbourg et la North Carolina State University (USA) - site de référence dans le domaine de la bioproduction en Amérique du Nord. Ce partenariat vise le développement de coopérations et d’échanges dans le domaine de la formation.

Près de 3 500 apprenants y seront accueillis chaque année :
  • 770 étudiants en formation initiale, dont 280 apprentis,
  • 220 apprenants en parcours de requalification professionnelle certifiante (CQP et CQPi),
  • 2 500 salariés en formation continue, dont une partie pour de la VAE.
 Jean-Marc JELTSCH, Vice-président de l’Université de Strasbourg en charge des relations avec les entreprises, se félicite de cette nouvelle infrastructure de formation : « Ce nouvel outil pédagogique d’excellence permettra de renforcer le rayonnement européen et international de l’Université. Il est une illustration concrète de la démarche engagée visant à rapprocher le monde académique de celui de l’entreprise ».

Un nouvel outil pour le développement économique de l’Alsace :
L’Alsace, et plus largement la vallée du Rhin Supérieur, représente une concentration unique d’acteurs qui emploient plus de 50 000 salariés, notamment dans la production pharmaceutique et la production en salles blanches.

EASE constitue une formidable opportunité pour l’Alsace d’accompagner la mutation industrielle de son territoire en soutenant le développement de ses entreprises et en permettant à de nouvelles entreprises de s’implanter dans les meilleures conditions : 
1. Faire de l’Alsace le meilleur terrain d’implantation en Europe
En permettant aux entreprises étrangères candidates à l’implantation de trouver et former sur place leurs futurs salariés sur leurs process industriels, leurs équipements et en conditions réelles, durant la construction de leur usine, afin qu’ils soient directement opérationnels dès le lancement de la production.   Guillaume EBELMANN, Directeur du projet chez Alsace BioValley, confirme : «De nombreux exemples récents le prouvent : la capacité du territoire à proposer une main d’oeuvre qualifiée est devenue le premier facteur d’implantation des entreprises produisant en salles blanches».
2. Renforcer la compétitivité des entreprises alsaciennes existantes :
En permettant aux industriels de la production en salles blanches de former leurs salariés en conditions réelles sans immobiliser leurs propres infrastructures de production (jusqu’à présent, faute d’alternative de formation externalisée en conditions réelles, 95 % des formations sont dispensées dans l’entreprise, sur l’outil de production),
En leur offrant la capacité de recruter, sur leur bassin d’emploi, la meilleure main d’oeuvre d’Europe et en leur évitant des formations internes complémentaires, longues et onéreuses, pour les nouveaux salariés issus de la formation initiale,
En renforçant la position des unités de production et de recherche françaises et européennes au sein de groupes internationaux.
 3. Accompagner les mutations industrielles du territoire Alsace
 En capitalisant sur les savoir-faire industriels d’anciens salariés de filières industrielles en déclin pour les reconvertir vers des secteurs en croissance
Un centre de formation qui s’appuie sur les meilleures compétences pédagogiques du territoire

EASE ne sera pas un nouvel opérateur pédagogique et n’emploiera pas de formateurs permanents. Cet outil sera mis à disposition de partenaires pédagogiques existants, expérimentés, de statut public et privé, parmi lesquels :
  •  l’Université de Strasbourg et l’Université de Haute-Alsace pour des cursus Licence, Master, Doctorat, en lien avec le CFAu inter universitaire Alsace pour les parcours en alternance
  • le CFAu et le CFAi Alsace pour des cursus Bac Pro et BTS en alternance
  • l’IFIS (organisme de formation de la fédération nationale des industries de santé) et son partenaire ANFI training France pour les parcours certifiants de requalification professionnelle en contrat de professionnalisation
  • le CRT Aérial pour les formations à la lyophilisation
  • d’autres partenaires pédagogiques pour les cursus courts sur catalogue.
  • Ces partenaires dispenseront eux-mêmes les enseignements à leurs stagiaires ou clients.
EASE EN PRATIQUE :
Les formations dispensées 
Les formations seront largement axées sur l’utilisation d’équipements techniques en environnement industriel contraint. Elles permettront aux apprenants d’acquérir un savoir-faire spécifique et pratique, en complément des enseignements académiques.
 Plus que de simples cours de travaux pratiques, les formations à l’EASE training center permettront aux stagiaires d’assimiler les contraintes réglementaires particulièrement fortes des industries de santé. Ils seront ainsi confrontés dès le départ, par simulation, à des environnements de travail nécessitant des comportements particuliers.
Les aspects psychologiques, notamment liés à la problématique d’isolement, voire de confinement, feront partie intégrante des cursus. Cette immersion constituera une occasion unique de tester ses aptitudes, tant physiques que psychiques, et ainsi être parfaitement préparé à la prise de poste.
Le bâtiment
Localisé sur le Campus d’Illkirch (67), à proximité de la Faculté de pharmacie, des écoles d’ingénieurs et de la très forte concentration d’acteurs pharmaceutiques, futurs utilisateurs de ce centre.
Le bâtiment, construit sur le concept d’une usine-école, reproduira en tous points une usine de production pharmaceutique. Il proposera 3 000 m² de salles blanches sur 5 500m² de SHON totale, dédiées à la formation. Ce bâtiment a été conçu par des experts du domaine, capitalisant chacun près de 30 ans d’expériences dans le domaine : le cabinet d’ingénierie et de maîtrise d’oeuvre, François Morel, concepteur de salles blanches et le cabinet d’architectes GKG, en lien avec une dizaine d’industriels, partenaires du projet.
Un partenariat est conduit avec le pôle de compétitivité Alsace EnergiVie, spécialisé dans les bâtiments passifs, qui tout au long des études techniques, fait bénéficier Alsace BioValley, coordinateur du projet, de son expertise en termes de matériaux et procédés constructifs, ainsi que sur les aspects de production / optimisation énergétique.
Budget & financement
Le Centre de formation EASE
Coût prévisionnel global (construction et équipements) : 27,5 M€.
Financement : Etat, Conseil régional d’Alsace, Communauté urbaine de Strasbourg, fonds européens, industriels de la filière. Son modèle économique inédit permettra un autofinancement des coûts de fonctionnement dès le 4e exercice.
Pilotage et montage du projet
 Pilotage : Alsace BioValley - Depuis 2 ans, Alsace BioValley a mis à disposition de l’Université des ressources humaines et financières pour mener à bien les premières étapes de ce projet (définition et pilotage global du projet, ingénierie financière et levée de fonds, recherche de partenaires pédagogiques et industriels, interface entre le monde académique et le monde industriel)
Porteur du projet d’usine-école : Université de Strasbourg
Ouverture programmée : 2013
Source : Dossier de Presse EASE - Alsace Biovalley


EN SAVOIR PLUS :
A propos du cluster Alsace BioValley
Cluster français dédié aux innovations thérapeutiques, Alsace BioValley regroupe et fédère en Alsace tous les acteurs (entreprises, laboratoires, universités, hôpitaux) des sciences de la vie et de la santé. Porte d’entrée idéale pour développer efficacement et rapidement tout projet de bio-business à l’échelon européen, Alsace BioValley accompagne la croissance des acteurs de la filière Vie-Santé sur le territoire alsacien et au-delà des frontières. Son ambition : faire de l’Alsace un territoire d’excellence scientifique mondiale, fort d’infrastructures exemplaires et d’acteurs compétitifs, créateurs d’emplois.
En savoir + : www.alsace-biovalley.com

A propos de l’Université de Strasbourg
Née de la fusion de trois universités en janvier 2009, l’université de Strasbourg est la plus grande  université en terme d’étudiants (42 260 étudiants en 2010). Elle compte 2676 enseignants et enseignants-chercheurs, 2016 ingénieurs, techniciens, ouvriers et personnels administratifs des bibliothèques (Biatos), 38 unités de formation et de recherche (UFR), facultés, écoles, instituts et 77 unités de recherche. Six fois lauréate aux « investissements d’avenir », l’Université de Strasbourg se rapprochera le 1er janvier 2013 de l’Université de Haute-Alsace.
En savoir + : www.unistra.fr


Les partenariat autour  d'EASE :
 Cliquez sur l'image pour l'agrandir